AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782710371403
272 pages
La Table ronde (27/08/2015)
3.51/5   114 notes
Résumé :
Brooklyn, années 30, quartier irlandais. Marie vit avec ses parents, immigrés avant sa naissance, et son grand frère Gabe dans un minuscule appartement bien astiqué. Son père boit trop mais il aime sa fille tendrement. Sa mère a la rudesse des femmes qui tiennent le foyer. Tandis que Gabe se destine dès le plus jeune âge à la prêtrise, Marie traîne sur les trottoirs de New York avec ses copines, colportant les cancans du bloc d'immeubles, assistant aux bonheurs et a... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (50) Voir plus Ajouter une critique
3,51

sur 114 notes

marina53
  28 décembre 2015
Quartier irlandais de Brooklyn, années 30. Marie, à 7 ans, est une enfant timide avec une drôle de frimousse et d'épaisses lunettes. Elle vit dans un appartement long et étroit avec ses parents immigrés, un père qui lui est cher mais un peu trop porté sur la bouteille, une mère qui tient fermement son foyer et son frère aîné, Gabe, destiné à la prêtrise. Elle aime regarder, dans la rue, assise sur les marches du perron de son immeuble, la vie qui passe, les garçons qui jouent au football, arbitrés par Bill, l'aveugle qui avait été gazé pendant le guerre ou bien le retour de son père du travail. Elle devient le témoin de ces scènes de vie avant d'en devenir l'actrice.
Alice McDermott décrit la vie de Marie, de sa plus tendre enfance au crépuscule de sa vie. L'alcoolisme de son père, son premier amour, sa meilleure amie Gerty, son frère Gabe devenu prêtre, l'école, le travail... toute une vie ainsi et autant de souvenirs délicatement égrenés. Sans chronologie, l'auteur s'attarde sur certains moments que l'on partage ainsi avec Marie et dépeint également les changements de la société américaine. D'une grande justesse, ce roman intimiste émeut finalement de par cette simplicité désarmante, cette sensibilité à fleur de peau et cette écriture riche et intense. L'auteur rend tous ces personnages très attachants, que ce soit Marie ou les rôles secondaires. Il fleure comme un brin de nostalgie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          522
palamede
  13 février 2016
Marie aime son grand frère austère mais protecteur, son père qui boit en cachette et sa meilleure amie, mais Marie n'aime pas les travaux ménagers, d'ailleurs elle n'aime pas travailler, elle préfère observer le monde. Un monde en perpétuelle évolution, qui changera comme la petite fille d'immigrés irlandais, élevée à Brooklyn dans les années 30 et devenue trente ans plus tard une digne représentante de la classe moyenne.
Chronique d'une vie ordinaire, Someone a le charme d'une pensée livrée sans fards, intime mais ouverte, qui témoigne avec justesse d'une vie infléchie par des événements personnels ou plus collectifs que sont la guerre et l'évolution de la société.
Commenter  J’apprécie          420
Annette55
  11 décembre 2020
J'avais lu en 2018 «  La neuvième heure » de cette auteure .
Je me suis plongée dans la chronique de la vie très ordinaire d'une ménagère : Marie, qui a grandi à Brooklyn, dans les années 30 jusqu'à nos jours ,là où une forte communauté irlandaise était implantée, sa mère assez autoritaire ,qui tient fermement le foyer , son père alcoolique auquel elle est tendrement attachée , son grand frère silencieux , entouré de livres Gabe, dont elle est secrètement fière .....
Au gré de ses souvenirs , sans fil chronologique , ce qui gêne un peu , nous découvrons toutes les étapes de sa vie,: observatrice , n'aimant pas les taches ménagères ,elle devient l'assistante de monsieur Fabien, le croque- mort du coin.... épouse de Tom , ensemble ils auront quatre enfants.
Parcours de femme, parcours de vie : premiers émois, désillusions , naïvetés espoirs , douleurs , épreuves ,maladie , vieillesse, du traumatisme de la guerre aux évolutions sociologiques de la société américaine contemporaine .
L'auteure sait rendre avec subtilité ce que la vie apporte à travers une multitude de détails , par le jeu de flash back, en trois parties.
Elle nous délivre un portrait nuancé mis en lumière à l'aide d'une plume juste , riche , une écriture fine, teintée d'émotion , de nostalgie , parfois caustique , souvent bienveillante, un peu désuète, décrivant des personnages, au final , qui nous ressemblent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
tynn
  23 décembre 2015
Dans une existence, il y a tant à évoquer, à raconter, à décrire... Voici la vie de "quelqu'un".
Années 30: La petite irlandaise de Brooklyn, qui pose son regard de myope sur le monde qui l'entoure, dresse un tableau de la vie des émigrés, de leur quotidien de labeur, de leurs espérances dans une intégration réussie. Les jeux dans la rue, les voisins, les premiers émois amoureux, la vie de famille aux gestes répétés, un père alcoolique qui disparait trop vite, un frère boulimique de lectures et connaissances...
La petite irlandaise devient une femme américaine, épouse et mère.
C'est un livre que j'ai trouvé décousu. Mon esprit a vagabondé, la concentration fut difficile. En cause cette narration de vie dans sa banalité, sans chronologie ou presque. On passe d'une époque à l'autre, on lit un chapitre concernant une intervention chirurgicale pour ensuite revenir de nombreuses années en arrière. Rien n'accroche, ça rend les personnages transparents. le réalisme des faits est souvent trop appuyé, excessif dans les descriptions sans réel intérêt.
Ca se lit mais j'ai vite trouvé fade ces tranches de vie faites de normalité. Et cette impression d'avoir déjà lu souvent cette thématique.
Un ennui diffus et un livre souvent oublié, ennuyeux à reprendre et finalement abandonné...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
zabeth55
  22 octobre 2020
C'est l'histoire de Marie, de l'âge de sept ans jusqu'à la fin de ses jours.
L histoire ordinaire d'une vie ordinaire.
Bien que chaque vie soit particulière.
Mais là, pas d'intrigue, juste une succession de faits narrés dans une chronologie aléatoire.
Au début, j'étais sérieusement agacée. Trop de détails, trop de personnages.
J'ai plusieurs fois été tentée d'interrompre cette lecture.
Et puis, finalement, j'ai commencé à bien aimer cette Marie et j'ai voulu connaître toute l'histoire de sa vie.
Mais, bon, globalement, ça m'a quand même semblé un peu long.
Commenter  J’apprécie          210


critiques presse (3)
LaLibreBelgique   29 mai 2017
En ces temps troublés, il est réconfortant de se plonger dans "Someone" et l’écriture tout en finesse et en subtilité d’Alice McDermott, aux côtés de personnages qui nous ressemblent.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LeFigaro   13 novembre 2015
Des années 1930 à nos jours, toute la vie de Marie, ménagère new-yorkaise, mise en lumière par une plume virtuose.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Telerama   23 septembre 2015
Le quotidien banal d'une femme sans qualités peut receler une beauté et une grâce infinies, à condition qu'une plume virtuose lui donne vie. La preuve.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   28 décembre 2015
Mon frère s'était lancé dans un grand discours, pendant que ma mère remplissait les assiettes. Nous étions assises toutes les deux, la tête levée vers lui. C'était là le langage des hommes timides, me dis-je, des hommes trop seuls avec leurs lectures et leurs idées - sur la politique, la guerre, les pays lointains, les tyrans. Des hommes qui préféraient enfouir la tête là-dedans plutôt que de voir le simple chagrin d'amour d'une femme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
marina53marina53   28 décembre 2015
On entendait de l'eau couler dans une autre chambre, une porte qui se fermait quelque part à proximité et des voix sèches dans le hall. Le monde ordinaire poursuivait sa course, se refermant sur le bonheur aussi promptement qu'il avançait pour guérir le chagrin.
Commenter  J’apprécie          180
Annette55Annette55   11 décembre 2020
«  Je ressentis une pointe de jalousie , idiote que j’étais en ces premiers moments de ma première exploration des douleurs traditionnelles de l’amour.
Jalousie à l’égard de la mère veuve qui l’avait connu toute sa vie , qui avait entendu ses premiers mots, séché ses premières larmes ——-causées par sa jambe trop courte ?
Jalousie ,même à l’égard de son père , moustachu , à présent enterré au cimetière de Calvary, où le mien reposait aussi .
Jalousie à l’égard de tous les moments heureux que Walter avait vécus et où je n’avais eu aucune part »......
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
marina53marina53   28 décembre 2015
Pour un homme, il est parfois plus douloureux de contempler ce qui aurait pu être, que de vivre avec ce qui est.
Commenter  J’apprécie          380
Annette55Annette55   10 décembre 2020
«  Des petits moineaux couleur de cendre s’élevaient et plongeaient en piqué le long des toits.
Dans la lumière déclinante du soir, la pierre du perron , chaude comme une haleine quand je m’étais assise , exhalait maintenant une fraîcheur superficielle sous mes cuisses » ....
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Alice McDermott (48) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alice McDermott
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
La Neuvième Heure de Alice McDermott et Cécile Arnaud aux éditions Quai Voltaire https://www.lagriffenoire.com/121709-divers-litterature-quai-voltaire---la-neuvieme-heure.html
Les inséparables de Julie Cohen et Josette Chicheportiche aux éditions Mercure de France https://www.lagriffenoire.com/111473-divers-litterature-les-inseparables.html
Taxi Curaçao de Stefan Brijs et Daniel Cunin aux éditions Héloïse d?Ormesson https://www.lagriffenoire.com/121437-divers-litterature-taxi-curacao.html
Le sillon - Prix Renaudot 2018 de Valérie Manteau aux éditions le Tripode https://www.lagriffenoire.com/122541-divers-litterature-le-sillon.html
Tombée des nues de Violaine Bérot aux éditions Buchet Chastel https://www.lagriffenoire.com/103773-divers-litterature-tombee-des-nues.html
Le Mars Club - Prix Médicis étranger 2018 de Rachel Kushner aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/121620-divers-litterature-le-mars-club.html
Les fureurs invisibles du coeur de John Boyne aux éditions JC Lattès https://www.lagriffenoire.com/103773-divers-litterature-tombee-des-nues.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : brooklynVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz de la Saint-Patrick

Qui est Saint-Patrick?

Le saint patron de l’Irlande
Le saint-patron des brasseurs

8 questions
189 lecteurs ont répondu
Thèmes : fêtes , irlandais , irlande , bière , barCréer un quiz sur ce livre