AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mélanie Fazi (Traducteur)
ISBN : 2811202579
Éditeur : Milady (14/01/2010)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 430 notes)
Résumé :
Elena Michaels est un loup-garou et la seule femelle de son espèce. Voilà qui n'est déjà pas banal. Mais en plus, elle fait ce qu'elle peut pour être normale. Elle voudrait une vie ordinaire, sans ses désirs inhumains, sa sauvagerie, sa faim et ses instincts de chasseuse.
Mais la Meute fait appel à elle. Enfreignant les lois du clan, des déviants menacent de dévoiler leur existence. Elena obtempère, car la loyauté du sang ne se discute pas. Et au cours de son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (99) Voir plus Ajouter une critique
Iboo
  04 novembre 2018
Sympathique lecture détente où le mythe du loup-garou y est abordé sous un angle plus "humain" et beaucoup moins gore et effrayant qu'il ne l'est habituellement.
L'idée était bonne mais l'auteure aurait été mieux inspirée si elle avait réduit de 150 pages les 536 de son roman.
Il y a, en effet, trop de longueurs. Trop de scènes répétitives - telles que les traques, les mutations, les atermoiements de l'héroïne - à chaque fois délayées dans quantité de détails sans grand intérêt.
Sans ces redondances, l'histoire aurait été plus rythmée, plus pêchue et m'aurait vraiment tenue en haleine.
Commenter  J’apprécie          420
Witchblade
  17 avril 2016
Livre lu dans le cadre de la pioche d'Avril 2016.
Je remercie Yunali pour son choix même si finalement, il n'a pas été heureux me concernant. J'en attendais peut-être trop, du coup la bonne découverte n'a pas été au rendez-vous. Je l'ai carrément abandonné au bout de 70p tellement je n'accrochais pas au style. Mais ça me fera toujours une série de moins à lire.
Je m'attendais sans doute à ce que l'histoire démarre sur les chapeaux de roues comme « Les gardiens des éléments » et que l'auteur revienne de temps en temps sur le passé du personnage. Alors que là, j'ai trouvé une histoire qui ne bougeait pas avec un personnage principal qui pourrait être original, une louve-garou, mais qui passe son temps à se plaindre ou à se remémorer son passé. de plus, dès les premières pages, je n'ai pas du tout accroché au style de l'auteur car beaucoup trop lent à mon goût et peut-être un peu trop répétitif aussi. J'ai déjà remarqué que si je n'accroches pas dès le départ au style de l'auteur, à l'histoire ou au personnage, j'ai tendance à abandonner assez rapidement le roman sans retour possible dessus.
Niveau histoire, je ne peux pas en dire grand chose car en 70p, Elena passe plus de temps sur son passé et à se plaindre de son présent qu'à réellement bouger. du coup, je n'ai rien retenu des « aventures » d'Elena, notre louve-garou peu ordinaire d'après le résumé mais qui ne m'a pas plus captivé que ça. le résumé semble d'ailleurs annoncer des évènements qui mettent du temps à se mettre en place et c'est bien dommage. L'univers proposé semblait pourtant intéressant.
Comme vous l'aurez compris, la bonne découverte n'a pas été au rendez-vous avec ce premier tome. J'avais été attiré par la belle couverture de l'édition Milady et par son résumé prometteur mais il semblerait que j'ai un peu de mal avec les univers purement bit-lit, leur préférant ainsi les sorcières et les dragons. Comme on dit, chacun ses goûts. Je vous conseille néanmoins de découvrir ce premier tome si vous aimez les histoires de loups-garous qui commencent tout doucement. Cela me fera toujours un livre de moins dans ma PAL et une série de moins à lire. Merci quand même Yunali pour cette pioche.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
florencem
  23 août 2015
Cela faisait un moment que je voulais commencer la saga Femmes de l'Autremonde. J'avais découvert cette dernière grâce à l'adaptation télévisuelle du premier tome et même si la série ne m'avait pas convaincu, l'univers lui avait titillé ma curiosité. le problème étant, qu'ayant vu le début de la série, la moitié de Morsure était à quelques détails près exactement la même. Ce qui ne m'a pas trop emballé, ayant l'impression de déjà vu. Mais j'ai poursuivi, et passé un cap, j'ai vraiment été happée dans l'histoire.
J'ai déjà trouvé l'histoire en elle-même assez originale, dans le sens où ce n'est pas une trame « classique » sur le mythe des loups-garous. Quoiqu'on en dise, la plupart des romans traitant de ce folklore sont très souvent masculin d'une part, et on y inclus aussi l'Homme comme étant le « prédateur », la cible à vaincre. Hors dans Morsure, tout se concentre sur Elena, notre héroïne. Une femme forte qui a été malmenée dès sa plus tendre enfance et dont la nature lupine n'a rien d'une délivrance. Bien au contraire, elle se bat contre son côté loup-garou depuis le début, et n'aspire qu'à une vie normale. Il faut dire que les circonstances de sa morsure n'ont pas été des plus idéales, et se retrouver être la seule femme loup-garou est un autre poids à porter. le tome est donc une acceptation, un cheminement long et douloureux pour Elena qui prend conscience petit à petit d'une simple vérité. Et cette évolution, même si dès le départ, nous savons pertinemment comment cela va finir (osez me dire le contraire) est vraiment intéressante.
L'autre point que j'ai beaucoup apprécié est que nous restons, en quelque sorte, dans l'univers des loups-garous. Il y a des interactions avec les « humains » mais elles sont minimes, et c'est l'univers des loups qui prédominent. Il est ainsi d'autant plus facile de s'imprégner de l'univers de Kelley Armstrong. Il n'y a rien d'extravagant, mais ses petites touches personnelles sont très appréciables. L'esprit de groupe qui règne dans la Meute, ce côté très famille est certainement ce qui m'a le plus plu.
Côté personnage, tous les membres de la meute m'ont plu, chacun à sa façon. Elena bien entendu est un personnage qui a su me charmer dès le départ. Elle a ses défauts, bien entendu, mais le conflit intérieur qui lui pourrit la vie, son caractère explosif, son intelligence et en même temps sa fragilité sont parfaits. C'est un réel plaisir de la voir évoluer. Et on ne peut pas parler d'Elena sans mentionner Clay, bien entendu. Je ne sais pas si l'auteur, par le biais d'Elena, cherchait au début à nous le faire détester ou pas, mais personnellement, c'était impossible. Malgré ce qu'il a fait, et son mauvais (très mauvais) caractère, il est très difficile de ne pas l'apprécier. Sa relation avec Elena est captivante. J'ai vraiment apprécié les voir tous les deux évoluer, même si c'était sans surprise, le cheminement que fait Elena aboutit à quelque chose de très positif, et pas seulement sur le plan relationnel.
L'intrigue qui repose sur les menaces qui pèsent sur la Meute, est vraiment bien ficelée. On balance entre horreur, magouilles « politiques » et thriller. Rien ne gore mais on garde ce côté dérangeant et menaçant jusqu'à la fin du tome. Une très bonne combinaison. Quant au côté « bit-lit sexy » des éditions Milady, j'avoue que c'est plutôt soft comparé à d'autres collections du label.
Un premier tome prometteur donc. le second tome a toujours Elena comme narratrice, mais les suivants auront d'autres personnages qui j'espère sauront tout autant me charmer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Yumiko
  25 juillet 2012
J'étais impatiente de découvrir cette série dont je n'avais entendu que du bien et franchement je n'ai pas été déçue. Elle a même largement dépassé mes espérances! Je ne vais pas faire durer le suspens: c'est un vrai et magnifique coup de coeur :)
Elena, l'héroïne de ce roman, est une loup-garou et la seule femme de son espèce. Ayant quelques difficultés à accepter sa condition (elle a été changée contre son gré), elle fait tout pour continuer de vivre comme une humaine. Elle vit en ville, travaille, partage sa vie avec un humain, bref rien de bien surnaturel parmi tout cela à part les virées nocturnes quand les mutations deviennent obligatoires. Elle est touchante à travers ses doutes et sa difficulté à choisir entre les deux mondes qui cohabitent en elle. Tout va changer quand son Alpha va l'appeler pour l'aider à résoudre une affaire.
Elena est touchante à travers ses doutes et sa difficulté à choisir entre les deux mondes qui cohabitent en elle. Deux mondes et deux hommes aussi: d'un côté Philip, humain et très amoureux d'elle, de l'autre Clayton, loup-garou et complètement fou d'elle. Entre l'être doux, affectueux, patient et compréhensif, et le loup qui peine à se contrôler, qui est facilement agressif et peu sociable, le coeur de notre héroïne balance. Elena hésite entre la raison et la passion furieuse. J'adore Clay, il est juste exceptionnel avec ses réparties et ses « ma chérie » sont à fondre. Dès son apparition j'ai été subjuguée par ce beau mâle :P
L'évolution des sentiments au sein de ce trio est extrêmement bien transcrite, l'auteur se montre réaliste et fine psychologue quant à l'évolution de ses héros. C'est un vrai plaisir de sentir leurs émotions et de les voir faire des choix.
D'autres personnages gravitent autour d'eux. Elena qu'elle le veuille ou non appartient à une meute à laquelle elle se doit de rendre des comptes. Les membres de cette famille sont attachants. Leur Alpha est proche des siens et se montre très « humain ». Chaque membre est agréable à suivre et donne envie d'en apprendre plus sur lui.
Les personnages ne sont pas le seul point fort de ce roman. L'histoire est servie de manière magistrale, alliant révélations, action, rebondissements, moments plus psychologiques. L'auteur réussit à nous concocter un savoureux mélange qui se déguste sans modération. J'ai été très intéressée par les explications sur la meute et son fonctionnement. Pour une fois les loups gardent un côté sauvage et dangereux qui les rend très réalistes et qui disparaît trop souvent dans d'autres séries. La comparaison loups et tueurs humains est aussi très intéressante et bien développée.
L'écriture est sublime et amène une justesse et un réalisme indéniable au texte. Cette série rejoint sans difficulté le rang de mes coups de coeur bit-lit. Je plongerai avec plaisir dans la suite des aventures de cette héroïne si humaine et si louve à la fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
verobleue
  19 octobre 2017
« Morsure » est le premier tome d'une saga d'Urban Fantasy « Femmes de l'Autremonde » écrite par l'auteure canadienne Kelley Armstrong. C'est l'histoire d'Elena Michaels, une jeune journaliste qui vit à Toronto, avec Philip son petit ami, qui semble mener une vie normale. Hormis le fait que régulièrement, la nuit, elle mute en loup-garou et ressent l'impérieux besoin de courir et de chasser.
Elena n'est pas née loup-garou, elle a été mordue par Clay, son petit ami à l'époque, dont elle ignorait la véritable nature. Pour la soutenir pendant sa transformation, elle a été recueillie à Bear Valley par Jeremy, l'Alpha, le mâle dominant de la meute. Elle est l‘unique femelle de son espèce.
Le monde des loups est constitué par la traditionnelle structure de meute avec l'alpha au-dessus et par-dessous tous les autres loups répartis par ordre et ce, sur un territoire bien déterminé. Sous forme de loups, les personnages se comportent comme des animaux sauvages, jouent, chassent, dorment comme eux. Les membres de la Meute sont attachés à Elena comme à une soeur. Même sous forme humaine, il reste chez eux une sorte d'instinct animal.
Le lecteur, au fur et à mesure, apprend à comprendre leur mode de pensée, à ressentir l'atmosphère animale, loyale et amicale qu'ils ont les uns envers les autres et le respect et l'obéissance totale qu'ils vouent à l'alpha.
Elena est toujours en train de se rebeller contre ce qu'elle est devenue. Elle voudrait une vie ordinaire, sans sauvagerie, sans instincts de chasse, sans faim et désirs inhumains. Un an plus tôt, elle a quitté la Meute pour essayer de mener une vie humaine. Elle est devenue journaliste, a rencontré Philip avec qui elle vit. Mais Jeremy a besoin d'elle pour lutter contre les comportements déviants de cabots qui risquent de dévoiler leur existence.
A Bear Valley, elle retrouve Clay, son premier amour, celui qui l'a trahie. Clay a voulu la transformer malgré les risques. Elle lui en veut toujours. Mais elle n'arrive pas à lui résister car avec lui, tout est plus intense : les courses dans la forêt, les colères, les réconciliations et l'amour.
Voilà tout le dilemme de la vie d'Elena : d'un côté la Meute, famille imposée, avec ses contraintes et ses lois, de l'autre, la liberté individuelle. Et elle va devoir faire un choix.
J'ai apprécié la lecture du livre malgré quelques longueurs parce que les personnages sont attachants. C'est réellement un univers particulier dans lequel nous convie l'auteure.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (38) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   15 avril 2016
Les auteurs de l'émission avaient parsemé le tout de terme comme «sauvagerie», « barbare » et « animalité ». Quel monceau de conneries. Montrez-moi donc un animal qui tue pour le seul plaisir de regarder mourir sa proie. Pourquoi le stéréotype du tueur animal persiste-t-il à ce point ? Parce qu'il plaît aux humains. Il leur explique bien gentiment les choses en plaçant leur espèce tout en haut de l'échelle de l'évolution et en reléguant les tueurs parmi les monstres mythologiques mi-hommes, mi-bêtes, comme les loups-garous.

En réalité, si un loup-garou se comportait comme un psychopathe, ce ne serait pas parce qu'il serait en partie animal, mais au contraire bien trop humain. Seuls les hommes tuent pour se divertir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Nono19Nono19   13 juillet 2011
-Quoi qu'il en soit, dit Jeremy d'une voix assez glaciale pour me faire frissonner. Si tu décides de partir, demande à Clay de te conduire à Syracuse.
-Ouais, c'est ça, répondis-je. Je préférerais encore rejoindre l'aéroport en stop avec le psychopathe du coin.
Clay sourit.
-T'oublies un truc, chérie. C'est moi, le psychopathe du coin.
Commenter  J’apprécie          200
florencemflorencem   22 août 2015
Je voulais qu’il m’apprécie, mais ne pouvais y croire car je ne voyais pas grand chose en moi qui le justifie. Je ne me croyais pas indigne d’amour et d’attention, mais je n’en attendais pas de la part de quelqu’un du calibre de Jeremy. N’ayant pu gagner l’attention d’une dizaine de pères adoptifs, j’avais du mal à croire que j’y parvenais à présent, de la part de quelqu’un qui valait mieux que tous ces hommes-là réunis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Nono19Nono19   22 juillet 2011
-Tu m'as l'air radieux, Clayton, poursuivit Nick qui s'avançait d'un pas lourd. Ca n'aurait rien à voir avec le fait qu'Elena soit blottie contre toi?
-Fait froid ici, murmurais-je.
-Je n'ai pas l'impression.
-Si, il fait froid, gronda Clay.
-Je peux faire du feu.
-Moi aussi, dit Clay. Avec tes fringues. Sans que tu les retires.
Commenter  J’apprécie          180
Nono19Nono19   22 juillet 2011
-Voilà notre scoop. Ce type utilise le shampooing et le savon de l'hôtel. Il n'a pas retiré le plastique de l'après-shampooing. Il y a un rasoir Bic mais aucune trace de brosse à dents, de dentifrice ou de bain de bouche. Donc on cherche un mec avec les cheveux qui fourchent et une haleine infecte. Ca peut nous être utile, chérie?
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Kelley Armstrong (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kelley Armstrong
Bande-annonce de la série TV Bitten, adaptée de la série de livres Femmes de l'Autremonde de Kelley Armstrong
autres livres classés : loup-garouVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Femmes de l'Autremonde, Tome 1 : Morsure

Quel est le nom de famille d'Elena?

Danvers
Michaels
Stone
Perry

18 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Femmes de l'Autremonde, tome 1 : Morsure de Kelley ArmstrongCréer un quiz sur ce livre
.. ..