AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mélanie Fazi (Traducteur)
ISBN : 2811202781
Éditeur : Milady (12/03/2010)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 153 notes)
Résumé :
Paige Winterbourne est une sorcière, mais ça ne se voit pas : elle ne remue pas le nez quand elle jette des sorts, par exemple.

C’est une jeune femme normale de vingt-trois ans, qui travaille trop, s’inquiète de son poids, et se demande quand elle va se trouver un mec bien.

À ceci près qu’elle a adopté une adolescente, Savannah… dont la mère pratiquait la magie noire, et qui est poursuivie par une démone et une Cabale de mages très p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  10 mai 2016
Les deux premiers tomes de Femmes de L'Autremonde avait été une agréable surprise pour moi. Cependant, en apprenant que l'héroïne principale changeait à partir du tome trois, je ne m'étais pas décidée à poursuivre. Paige, qui reprend donc le flambeau, ne m'avait pas laissé une très bonne impression et j'avais peur que cela me gâche ma lecture. Fort heureusement, cela n'a pas été le cas, bien au contraire.
Tout d'abord parce qu'Elena n'est pas présente, seulement par coups de téléphone interchangés. Donc Paige ne se retrouve pas face à un autre personnage féminin fort qui lui fait de l'ombre. La jeune femme a aussi pris le temps de mûrir, un an s'est écoulé, la responsabilité de la garde de Savannah y fait aussi pour beaucoup. Nous ne sommes plus en face de la jeune sorcière qui veut faire ses preuves devant des loups-garous et qui se montrent donc trop impétueuse, trop infantile. le fait que Clay ne soit pas là est aussi un plus. La jeune sorcière ne montrait pas son meilleur profil face à l'amant d'Elena. Tout ce nouvel environnement est donc bénéfique pour notre nouvelle héroïne. Et c'est avec plaisir que je l'ai suivi durant ce troisième tome. J'ai même hâte de savoir ce qu'elle devient dans le tome quatre.
Même si nous changeons de protagoniste, il n'en reste pas moins qu'un fil conducteur relie les histoires entre elles. Un très bon point et je pense que cela se retrouvera par la suite. Ici, c'est donc Savannah qui fait le lien. On pensait qu'après le tome deux, elle allait enfin être tranquille, mais non. Un ancien personnage refait son apparition et décide de chambouler l'univers des deux sorcières. Un univers qui n'est déjà pas très rose. Paige qui n'a que vingt trois ans, doit gérer sa nouvelle vie. Sa mère n'est plus, elle est devenue le chef du Covent des Etats-Unis, se retrouve avec une ado difficile doublée d'une sorcière immature, imprévisible et dangereuse. Paige veut aussi changer l'univers des sorcières, le rendre plus moderne. Et c'est sans surprise qu'elle trouve un gros obstacle devant elle incarné par les Aînées. Rien que pour cela, il y a matière à faire. Mais tous ces soucis parviennent à nous montrer une héroïne qui as ses doutes, ses espoirs, ses rêves. Un personnage féminin comme je les aime. Forte, certes, mais accessible. Elle l'est d'ailleurs plus qu'Elena pour moi. Il est beaucoup plus facile de s'identifier à la jeune sorcière. Et par la même occasion, l'univers de ces sorcières nous est encore plus dévoilé. Nous découvrons aussi celui des mages. L'univers des Femmes de l'Autremonde devient donc de plus en plus étoffé.
L'intrigue en elle-même est bien menée. Plus ancrée dans le monde des humains, elle en devient aussi plus parlante. Elle fait beaucoup plus écho que les deux premiers tomes. le parallèle avec la chasse aux sorcières de l'ancien temps est présent mais cela va au-delà. On se retrouve face aux préjugés, au rejet violent, aux forces de sécurité qui font l'autruche, à l'injustice… Difficile de ne pas sentir une grande colère face à ce que peut vivre Paige dans ce tome. L'empathie est tout de suite présent, sans entrer dans le pathos, car au final, Paige se bat avec ses moyens et fait face. le côté surnaturel a aussi sa part, et là encore, les événements sont vraiment bien tournés. le piège qui se rabat progressivement au dénouement assez spectaculaire, j'avoue ne pas m'être ennuyée une seule seconde.
La présence de Lucas Cortez, un nouveau personnage, est aussi un élément que j'ai beaucoup apprécié. le choix du protagoniste principal masculin était parfait. Là encore, si on compare avec les deux premiers tomes, on se retrouve avec un personnage principal à l'opposé de Clay tout en gardant les éléments qui font de Lucas un très bon personnage. le fait que l'auteur ne nous ponde pas des sosies aux pouvoirs différents est très appréciable. Là par contre où j'ai eu du mal, c'est avec Savannah… Elle peut se montrer adorable mais aussi une vraie peste (et je reste polie). Je suis d'accord c'est une ado, qui a perdu sa mère, qui a vécu des choses qu'on ne souhaiterait à personne, mais franchement ! J'avais envie de lui mettre des baffes. Elle est pénible à souhait, n'a aucune notion des limites, sort de ses gonds pour un rien… le stéréotype de l'ado en pleine rébellion… et c'était quelque peu soulant. C'est franchement, le seul point négatif que je trouve au roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Pois0n
  04 juin 2018
Avant toute chose, je tiens à préciser n'avoir pas lu les deux tomes précédents, ayant dégotté celui-ci en lot d'occasion. Ce qui n'est au final pas gênant du tout, Magie de pacotille pouvant parfaitement se lire comme un one-shot !
Paige menait une petite vie ordinaire et tranquille, jonglant entre son job de webdev freelance et son statut de tutrice confrontée un peu brutalement à la gestion d'une adolescente. Les choses ne se passaient finalement pas trop mal, jusqu'à ce que la garde de la jeune fille lui soit contestée... Et si Paige n'est pas parfaite, ne le sait que trop bien et manque d'ailleurs cruellement de confiance en elle, pas question pour elle de capituler et d'abandonner sa protégée. le contraste est d'ailleurs saisissant entre d'une part son statut de jeune femme paumée se remettant à peine du deuil de sa mère ; de l'autre celui de tutrice-qui-fait-de-son-mieux, qu'elle assume avec brio et ce bien que Savannah ne lui facilite pas toujours la tâche. Ado en pleine phase de rébellion, orpheline depuis peu et au tempérament de feu, autant dire que l'autorité est quelque chose qui lui passe totalement au dessus de la tête et que la demoiselle n'en fait qu'à sa tête, toujours avec l'intention de faire au mieux... mais c'est bien connu, l'enfer est pavé de bonnes intentions. Loin d'être agaçante, Savannah est un personnage très intéressant et vraiment bien traité, dont les coups de tête sont toujours crédibles.
A partir de là, tout le livre ne sera qu'une succession de coups durs en tous genres, venant malmener Paige comme une feuille au coeur d'une tornade, sans laisser beaucoup de répit ni à la jeune femme, ni au lecteur ! le genre de semaine cauchemardesque comme on en a tous connu ; où, lorsque l'on croit que c'est enfin fini, de nouvelles emmerdes apparaissent là où on ne les attendait pas. En plus d'être la proie d'ennemis retors, Paige possède en effet une poisse monstrueuse qui en deviendrait presque drôle si on ne la voyait pas autant morfler, comme si elle possédait un authentique talent pour se trouver au plus mauvais endroit, au pire moment possible. Une accumulation qui aurait pu paraître artificielle, « too much », si Kelley Armstrong n'était pas parvenue à rendre tout ça si cohérent. L'enchaînement est fluide et somme toute logique, sans jamais donner d'impression de facilité. Sauf peut-être en ce qui concerne Lucas... Sorte de chevalier blanc errant, il a l'air gentil, on aimerait s'y attacher... mais malheureusement, le jeune homme se révèle un peu transparent. Ses motivations premières apparaissent un peu bancales, et si l'on devine son attachement rapide envers Paige, ce côté-là de l'histoire s'avère beaucoup trop en retrait par rapport à tout le reste, donnant l'impression de sortir de nulle part le moment venu. Dommage.
Dommage aussi la dernière partie de l'histoire, où l'on a vraiment l'impression d'avoir loupé un chapitre. Logique dans le sens où Paige est la narratrice et demeure dans le cirage un certain temps, reste que d'un seul coup, c'est le gros bordel et on ne comprend pas trop comment les choses en sont arrivées là, même après avoir eu droit aux explications de rigueur.
Reste la conclusion, satisfaisante, refermant définitivement l'intrigue du tome tout en restant ouverte sur une suite sans pour autant laisser la moindre frustration.
Une histoire sympathique et VRAIMENT sans temps morts !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Loryane
  20 décembre 2015
Dans ce troisième livre de « Femmes de l'Autremonde » on s'aventure dans le monde de la magie et de la sorcellerie avec pour héroïne Paige Winterbourne aperçue dans le tome précédent. Avant de commencer cette lecture et en lisant le résumé, je me suis mise à douter un peu. Pourquoi mettre en avant une héroïne différente d'Elena et en changement le style de créature paranormale ? Et autant vous dire que je suis surprise et subjuguée par cette suite qui est pratiquement inattendue pour moi. Il y a quand même un petit manque d'action à mon goût, surtout pour ce genre de lecture classée en Bit-lit.

Paige Winterbourne n'est pas une femme tout à fait comme les autres. C'est une sorcière et à vingt-trois ans elle dirige le Convent par des circonstances dramatiques. Franchement dans le deuxième roman, je l'ai trouvé « froide » et « impulsive ». Par contre dans cette oeuvre dédiée à Paige, elle est complètement différente, la découvrant sous un nouveau jour ; peut-être pas les meilleurs certes, mais elle me semble plus « adulte » et moins « capricieuse » qu'avant. Belle surprise venant de ce personnage. Je ne suis pas tombée totalement sous son charme mais tout de même elle m'a plu suffisamment pour que je puisse l'apprécier dans son ensemble.

Savannah est une jeune adolescente, avec des capacités et des pouvoirs démesurés pour son âge et sa mentalité. J'accroche difficilement avec cette jeune fille de treize ans, capricieuse de nature et souvent irréfléchie. À part, je suis sûre d'un seul fait sur cette protagoniste c'est qu'elle est intéressante et intelligente dans certaine situation mais jamais quand il le faut vraiment. Elle n'est pas idiote, ni casse-cou ou encore moins agressive, juste qu'elle n'est pas consciente de ce qu'elle peut engendrer ou faire. Son tempérament est très pointilleux sur sa naïveté. Savannah est une héroïne avec du potentiel, mais son jeune âge montre énormément de défauts.

Un nouveau personnage fait son apparition avec « Magie de Pacotille » ; Cortez Lucas. Un héros intriguant et jouant beaucoup sur le mystère, qui est-il exactement ? Quelqu'un de bien intentionné, ne manquant pas d'idée ou de courage pour aider ceux qui en ont besoin. de son côté, il est plutôt bien protégé, ce n'est pas un homme de pouvoir mais il en hérite. Un garçon attachant, avec un certain côté énigmatique très plaisant. C'est un protagoniste tellement simple que c'est quasiment impossible de ne pas aimer sa façon d'être toute naturelle. Surtout qu'il ne manque pas de détermination et j'aime beaucoup quand il se trouve gêné et embarrassé, c'est presque mignon. J'ai été facilement séduite par Lucas Cortez.

La synopsis est captivante, malgré un manque de rebondissement. Toujours est-il que les révélations, les dévoilements sur les pouvoirs des sorcières se font ensorcelants au fur et à mesure du livre. Pendant toute l'histoire les Cabales sont mises en avant, c'est l'une des bases du roman avec le Convent et le déroulement de la relation mère-fille entre Paige et Savannah. En dehors de ça, une petite romance s'installe petit à petit, tout doucement sans aucune précipitation, une des raisons pour lesquelles l'oeuvre est vraiment harmonieuse et fascinante à lire. L'émotion est présente, mais difficile à percevoir dans ce style de lecture ; j'ai surtout éprouvé un sentiment doux et quelques fois une étrange petite peur, en particulier dans les moments effrayants.

Moins de descriptions dans ce tome-ci mais tout autant d'information à retenir. Kelley Armstrong se concentre indéniablement sur la narration, avec les détails et comblés par des dialogues conséquents entourés d'une forme d'intelligence. Dans cet ouvrage l'approfondissement est plutôt agréable, sans aucuns éléments inutiles. En effet la plupart des notes sont claires, nettes et précises, loin des renseignements superflus. du rythme dans une bonne partie du roman, une plume agréable bercée par des chapitres gardant un brin de suspense.

J'en conclue sur une bonne note, toutefois je reste persuadée que le second tome est pour l'instant le meilleur. Paige Winterbourne est une femme simple, sans prise de tête ; seulement dans ce roman d'ailleurs. Savannah est sûrement le personnage que j'ai le moins apprécié, toutefois elle est amusante. Lucas est mon héros préféré, charmant dans tout les aspects de sa personnalité ; sauf peut-être les omissions du début. Un mélange de magie, de sorcellerie, de vérité cachée, de meurtre, de complot et d'amour. de l'action dans les cas de bataille, comme dans le dénouement. Une plume beaucoup plus apaisante dans cette troisième oeuvre, sans incident sur le style ou l'imagination impressionnante de l'auteur. « Magie de Pacotille », un titre parfaitement adapté en plus d'un récit éclatant d'attrait.
Lien : https://lesfaceslitteraires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MelM
  02 janvier 2014
Ce tome est le troisième tome de la saga des femmes de l'autremonde de Kelley Armstrong. Alors que les deux premiers tomes avaient pour personnage principale Elena Michaels ici nous retrouvons Paige Winterbourne.
Ce tome prend place un peu plus de neuf mois après la fin du second tome. Après les événements plutôt violents de ce dernier, Paige, comme le lui a demandé sa mère, a pris sous son aile la jeune sorcière Savannah Levine, fille d'une sorcière adepte de la magie noire, Eve Levine et d'un mage héritier d'une Cabale, Kristof Nast. L'adolescente de treize ans donne bien du fil à retordre à Paige et il est très plaisant de suivre leurs petites querelles, concernant l'achat d'un téléphone portable par exemple. Malgré le ton léger du début du roman, la suite est plus chaotique, en effet Leah O'Donnell, la sémi-démone rencontrée lors du tome 2, a rejoint la cabale Nast, le père de Savannah souhaite obtenir sa garde et le Convent de Paige n'approuve pas la décision de cette dernière de s'occuper de la jeune fille. C'est alors le début des problèmes. La véritable nature de Paige est révélée et son Convent ne cherche pas à l'aider. Elle doit donc se débrouiller seule...
Ce tome est plein d'action, ça ne s'arrête jamais ou presque et nos personnages sont mis à rude épreuve tant sur le plan physique qu'émotionnel. Les parties nous expliquant, en autre le fonctionnement d'une Cabale, sont très intéressantes et en même temps assez courtes pour ne pas couper trop l'action, le dosage est parfait: nous ne sommes ni dans l'inaction ni dans l'ignorance. Les retournements de situations sont perturbants pour les personnages et nous permettent de vouloir en savoir toujours plus: résultat un livre qui se dévore très rapidement.
Les personnages sont très recherchés et bien approfondis, avec une réelle histoire personnelle et nous comprenons parfaitement les motivations de leurs actions et leurs sentiments, rien n'est laissé au hasard. Paige est une femme forte, qui fait face aux événements survenus lors du deuxième tome avec courage. Savannah est une adolescente, parfois un peu rebelle, mais avec un bon fond, ce personnage est très intéressant, ces pouvoirs sont déjà très développés et donnent lieu à quelques petites catastrophes. Les scènes entre Savannah et Paige partageant leur savoir sur les sortilèges sont aussi très intéressantes.
Lucas Cortez est un nouveau personnage que j'ai beaucoup apprécié avec sa façon d'être et de se comporter. Sa nature permet à Paige (et à nous par la même occasion) de découvrir beaucoup de choses utiles dans sa situation. Ce tome introduit aussi beaucoup de nouveaux personnages mais il n'est pas difficile de s'y retrouver. À déplorer cependant, l'absence d'Adam et des personnages des premiers tomes Elena, Clay et Jeremy même si Paige s'en sort très bien sans eux.
Certaines répliques ou scènes m'ont faites sourires, un petit exemple?
"- Je déteste filer juste après avoir mangé, dis-je en me levant, mais je dois aller chercher Savannah. Au cas où vous ne l'auriez pas deviné, la réponse est non. Ne le prenez pas mal. Ce n'est pas simplement parce que vous êtes marié. C'est parce que votre mariage est plus vieux que moi."
L'écriture de l'auteur est toujours aussi fluide, ce tome se lit très rapidement malgré ses quelques 540 pages. L'univers est très riche et son explication est très bien insérée dans le récit, ce qui ne gêne pas la progression.
Un tome riche en rebondissements et surprises, qui se dévore à une vitesse affolante et nous donne envie d'en savoir toujours plus. Des personnages attachants et un univers très intéressant à découvrir et approfondir. Quelques touches d'humour bien placées, des morts qui reviennent à la vie, des sacrifices, des vols de voitures,....bref si vous voulez de l'action vous serez servis.
Une très bonne lecture, je suis maintenant très pressée de me lancer dans le tome suivant.

Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Dehlya
  07 janvier 2009
Morsure relatait les aventures d'Elena, Capture, avait Elena pour personnage principal mais introduisait les Sorcières, Paige et Savannah...Dans Magie de Pacotille, c'est Paige qui est le personnage principal et la narratrice du coup.
Comme pour les deux tomes précédents j'ai bien accroché, seul reproche, dans les deux tomes précédents, on voyage avec Elena (entendez que c'est elle la narratrice) et Elena a un style assez cru, une façon de parler assez familière, une fois qu'on s'y est fait, ce n'est pas spécialement choquant, par contre le style, la façon de parler ne varie pas ici, alors que c'est Paige qui est la narratrice et que c'est une demoiselle relativement plus "douce" et maniérée, ça fait un peu bizarre de l'entendre parler sur le même registre qu'Elena.
Côté histoire, Kelley Armstrong nous laisse entrevoir un peu plus sa vision du monde magique, c'est parfois un peu comme de faire de la sociologie des peuples magiques, on sait comment fonctionne la Meute, maintenant on sait comment fonctionne le Convent et les Cabales, c'est plutôt intéressant, le tout est englobé dans une "course-poursuite " avec Leah, la semi-démone. Paige passe par tous les états d'esprits, on se rend compte que Savannah, la jeune sorcière dont Paige est tutrice (qui pourrait être sa petite soeur plus que sa fille en fait) se montre un brin inhumaine dans sa façon de penser mais outre cela, elle a les réactions typiques d'une ado de 13 ans. le mystère des grimoires et des sorts perdus par le convent nous tiens un moment, ainsi que l'agaçant (au départ du moins) Lucas Cortez dont il semble impossible de se débarrasser.
J'avais beaucoup apprécié Morsure (dévoré en une journée), bien accroché à Capture, et de même Magie de Pacotille, même si je trouve qu'il n'arrive pas à la hauteur de Morsure, à moins que ça ait été l'attrait de la nouveauté. de plus avec tout ce qui fleurit dans le même genre, Morsure était le premier que je lisais, depuis il y a eut Jaz Parks, l'Appel de la Lune..il y a Witchling à venir....même si je n'ai pas encore lu ces deux derniers ça a tendance à jouer !
Pour conclure, j'ai tout de même beaucoup apprécié Magie de Pacotille et je lirais avec plaisir les tomes à suivre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   09 mai 2016
Quand je parle de « bons » démons, ou eudémons, je ne veux pas dire qu’ils passent leur temps à aider les gens de notre monde. La plupart se soucient de nous comme d’une guigne. Par eudémons, je désigne ceux qui ne cherchent pas activement à foutre notre monde en l’air.
Commenter  J’apprécie          140
florencemflorencem   09 mai 2016
- Sautes d’humeur ? demanda Cortez.
- Rupture de communication. Je vous jure, les filles de treize ans parlent un langage qu’aucun linguiste n’a jamais déchiffré. Je me le rappelle en partie, mais jamais assez pour décoder une conversation entière.
Commenter  J’apprécie          100
YumikoYumiko   29 novembre 2012
- Savannah est sous ma responsabilité, lui dis-je. Vous avez très clairement insisté là-dessus, vous autres les Aînées.
- A juste titre.
- Parce que sa mère pratiquait la magie noire. Oooh. Comme c’est flippant. Eh bien vous savez quoi? La seule chose qui m’effraie chez Savannah, c’est la vitesse à laquelle ses habits
deviennent trop petits pour elle. C’est une gamine – une ado normale en rébellion -, pas une adepte de la magie noire. Elle a dit à Brit qu’elle pouvait lui préparer une potion? La belle affaire.
Je vous parie à dix contre un qu’elle n’en est pas capable. C’était soit pour frimer, soit pour nous provoquer. C’est ce que font les ados.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cho0kettecho0kette   26 juillet 2011
- Je préfère Lucas, dit-il en lui tendant la main. Lucas Cortez. Je représente Paige.
- Vous repré… (Savannah se tourna vers moi.) Tu l’as trouvé où ?
- Dans les Pages jaunes, répondis-je. À la lettre « I » comme intrus, indésirable et importun. Ce n’est pas mon avocat.
Commenter  J’apprécie          50
Claire-una-voltaClaire-una-volta   05 mars 2015
(Lucas et Paige)
-Il existe deux moyens pour un mage de s’élever dans le monde surnaturel : rejoindre une Cabale ou se faire une réputation en les combattant avec succès. J’ai choisi la deuxième option. (Il marqua une pause.) Puis-je avoir un café ?
-Ouais. Vous sortez d’ici, vous tournez à gauche au bout de la rue et vous cherchez la grosse enseigne au néon en forme de beignet. Vous ne pouvez pas la rater.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Kelley Armstrong (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kelley Armstrong
Bande-annonce de la série TV Bitten, adaptée de la série de livres Femmes de l'Autremonde de Kelley Armstrong
autres livres classés : bit litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Femmes de l'Autremonde, Tome 3 : Magie de Pacotille

Comment s'appelle l'héroïne de ce tome?

Elena Michaels
Paige Winterbourne
Leah O'Donnell

15 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Femmes de l'Autremonde, tome 3 : Magie de pacotille de Kelley ArmstrongCréer un quiz sur ce livre