AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Rosenthal (Autre)
ISBN : 2070415716
Éditeur : Gallimard (11/10/2000)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 1402 notes)
Résumé :
Histoire du Futur
Cycle 05 : Fondation,
Tome 04 : Fondation et Empire

Tandis que les crises qui secouent l'Empire redoublent de violence et annoncent son effondrement définitif, la Fondation créée par le psychohistorien Hari Seldon pour sauvegarder la civilisation devient de plus en plus puissante, suscitant naturellement convoitises et visées annexionnistes. En tout premier lieu, celles de Bel Riose, jeune général qui voit dans les secr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
Dionysos89
  26 septembre 2012
Plus construit que son prédécesseur et peut-être déjà plus mature, ce deuxième tome du Cycle de Fondation, intitulé Fondation et Empire, axe toujours son propos sur les débuts balbutiants de la Première Fondation.
Alors que l'Empire bat cette fois-ci franchement de l'aile, Isaac Asimov réussit à éluder cet événement captivant pour la mythologie de son univers, mais peu déterminant pour le présent de son histoire. En effet, l'auteur réussit ici une très bonne construction de son intrigue, avec seulement deux nouvelles ce coup-ci (au lieu de quatre, pour mémoire, dans le premier tome), mais très bien organisées, aussi motivantes qu'intrigantes. Avec le Général et le Mulet, il renouvelle avec force et maturité ses personnages pour nous imposer deux figures fortes, en rapport avec la Fondation, évidemment, mais qui pourraient tout à fait disparaître au tome suivant sans que l'on y voit quelque chose d'invraisemblable : c'est sûrement cela la force de cette saga.
En plus du scénario et de l'enrobage, Isaac Asimov parvient encore une fois à distiller des bons mots en pagaille, un des bons points déjà présent dans le premier tome, et il suffit de voir la liste des citations marquantes pour s'en convaincre très rapidement. de plus, Asimov se permet déjà de prendre des risques dans son cycle de Fondation, puisque la deuxième nouvelle n'est ni plus ni moins qu'une inversion totale des dynamiques mises en place depuis la première nouvelle. Et puis une fin, mes amis ! une fin !... à ravir ! Voilà ce que j'aime chez Asimov : de la simplicité dans un monde compliqué ! Ce n'est pourtant pas bien compliqué, que diable ! Un scénario intéressant reposant sur une base simple, des bons mots à profusion et une fin digne de ce nom, voilà la recette qui marche !
Un deuxième tome dans la même veine que le premier et donc toujours très bon, un tome qui fait mûrir autant l'histoire que les personnages et surtout les lecteurs avec ! du très bon Asimov selon moi (et donc cela en fonction de ma pauvre connaissance de la science-fiction, je préviens !).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
finitysend
  08 février 2012
Je parcours un peu les commentaires à droite à gauche sur le net en général et je me rend compte que décidément les neurones de certains commentateurs sont en pleine surchauffe ( sourires ) à ce sujet :
Le débat du caractère prétendument dépassé de cet auteur incontournable ...
Ne doutons pas qu'à ce compte-là on sous entendra aussi qu'une ribambelle d'auteurs contemporains le sont aussi ...
Je choisis d'apporter ma modeste obole à l'ombre de fondation ...
Le débat de savoir si Asimov a vieilli ou pas me semble aussi bizarre que oiseux et il est selon moi le reflet d'une certaine confusion intellectuelle ..
Encore que concernant ce débat le mot intellectuel soit peut-être un peu fort ?? ...
Le fait est que Asimov possède du talent ...
Son talent est toujours d'actualité car il repose sur des valeurs solides ....
Des personnages systématiquement solides ... un rapport avec la démarche scientifique très prégnant ... un sens of Wonder sous control et à l'abris de tous dérapages délirants ...
Enfin des univers de science-fiction raisonnés et des environnements palpables ...
La plupart des textes de l'auteur sont des textes pour jeunes adultes et il faut les aborder sous cet angle au lieu de pérorer sur leur vétusté qui est plus fantasmée que réelle ...
Pour info Asimov n'est pas démodé simplement je soumet à votre sagacité le fait qu'il est un auteur de SF et pas de fantaisie ..
Chez Asimov personne ne chevauche un balais brosse ou ne se fais sucer le sang par sa surprenante petite amie très spéciale certes. ! mais certainement pas physicienne ... ou encore des personnages qui passent leur temps à compter les écailles sur le dos des dragons après leur avoir mis du sel sur la queue !!
Les textes d'Asimov sont bien d'actualité pour ce qui est de de sensibiliser les jeunes adultes à une approche rationnelle de leur environnement et pour développer chez ce jeune lectorat le gout de la prospective et la véritable magie qu'il y a à imaginer le .... les ... : futurs et tout simplement de concevoir cette démarche ...
Fondation est un superbe cycle très documenté habité d'envergure et de personnages palpables ..
C'est aussi un grand moment de space opéra pour la jeunesse et un peu aussi pour les moins jeunes qui savent que la SF est source de sagesse ( sourires ) ..
Que la force soit avec vous d'abord et qu'ensuite Asimov vous éclaire ...
Ps : j'aime aussi les balais brosse ...
Le petit chaperon rouge c'est aussi démodé ???
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
Nyuka
  24 septembre 2014
Dans ce tome 2, on avance doucement sans trop savoir où le plan Seldon nous mène.
Ce livre est divisé en deux parties. du coup, nous avons plus le temps de s'attacher aux personnages même si cela ne m'avait pas dérangé auparavant.
J'aime autant les deux parties. Ce que j'apprécie dans ce cycle, c'est que nous avons le point final de l'intrigue dans les dernières pages à chaque fois. Parfois on s'en doute mais nos doutes justement sont confirmées à la toute fin du coup nous n'avons pas le temps de nous dire : Ha je le savais !
Pas le temps d'être déçue par le fait que nous le savions !
Cependant, dans la première partie, j'ai trouvé la conclusion à la fois un peu "facile" et brillante !

J'ai bien aimé aussi retrouvé un lien avec l'autre tome :

Pour ce qui est de la seconde partie, j'aime beaucoup comment se détachent les chapitres. Nous sautons de personnages en personnages, nous découvrons tous les protagonistes. Certains s'effacent, d'autres se rejoignent, le tout pour nous donner une belle avancée dans le plan Seldon !

Bref, un excellent moment de lecture pour ma part !
Je pars dévorer le tome 3 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Ichirin-No-Hana
  18 décembre 2017
Après avoir été totalement subjuguée par le premier tome du Cycle de Fondation, je continue donc ma découverte de l'auteur avec ce deuxième tome intitulé Fondation et Empire.
La Fondation continue son ascension prévue depuis des générations grâce à la psychohistoire, science créée par Hal Sheldon et qui permet de prévoir l'avenir. La Fondation est forte et commence à réellement à faire peur à l'Empire qui lui, a de plus en plus de mal à tenir le cap.
Dans la même optique que le premier tome, nous découvrons deux crises dans Fondation et Empire. Mais là où Isaac Asimov est intelligent, c'est qu'il se permet de casser le rythme imposé par les crises précédentes en y incorporant un élément non prévu par Sheldon qui, peut-être, remettra en cause tout ce à quoi le lecteur et les personnages croyaient. Ce chamboulement est fort intéressant et nous replonge totalement dans l'intrigue. Ce deuxième tome casse le schéma peut-être un peu trop répétitif du premier tome, répétition qui aura pu créer un certain ennui à la longue. Fondation et Empire laisse place à la surprise et nous offre des personnages intéressants, mystérieux et auxquels on a le temps de s'attacher. Bien qu'il soit assez facile de deviner la révélation finale, ce deuxième tome n'en reste pas moins passionnant et addictif au possible. Et on ne peut qu'être impatient de se lancer dans la lecture du troisième tome pour découvrir le destin des citoyens de Fondation et plus globalement de la Galaxie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
ElizabethBennet
  06 juin 2013
Asimov n'a décidément pas usurpé son titre de maître de la Science-Fiction, ce second opus du cycle de Fondation nous le prouve amplement.
Construit, à l'instar du premier, sur trois nouvelles successives qui nous plongent dans une partie différente de l'univers, à quelques dizaines d'années d'intervalle, ce roman nous permet cette fois de nous attarder davantage sur les personnages, notamment dans la dernière partie, admirable. Là encore, Asimov parvient à lier avec talent destinées individuelles et répercussions à l'échelle de l'univers entier, tout en mettant en lumière telle ou telle catégorie de population : marchands, dirigeants, généraux, magiciens, savants... Tous, petits et grands, ont un rôle à jouer au regard de l'Histoire, et celle-ci est d'ailleurs bien moins écrite d'avance que Seldon ne le pensait, malgré toute l'acuité de la science qu'il a lui-même développée, mais qui semble parfois dépassée par le tour que prennent certains événements.
Avec une écriture plus soignée que dans le premier volume, des dialogues ciselés, une narration moins superficielle et une intrigue plus aboutie, et sans doute aussi plus mature, ce second tome, malgré un dénouement quelque peu prévisible, est tout de même un chef-d'oeuvre du genre, et fait taire une fois pour toutes ceux qui prétendent Asimov dépassé.
(la suite en cliquant sur le lien ci-dessous !)
Lien : http://ars-legendi.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210

critiques presse (1)
SciFiUniverse   11 février 2013
La force de l'écriture d'Asimov vient du fait que tout se déroule à travers de longs dialogues toujours plaisant à suivre.[...] On regrettera au final des fins de nouvelles (surtout la première) toujours aussi abruptes et déconcertantes.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   28 septembre 2012
Je vous remercie, mais je voudrais vous rappeler qu’il y a une différence entre la hardiesse et la témérité. On peut prendre un risque quand on connaît son ennemi et qu’on peut calculer ce risque, du moins approximativement. Mais faire le moindre mouvement contre un ennemi parfaitement inconnu, c’est de la témérité. Autant demander pourquoi le même homme court sans dommage une course d’obstacles dans la journée et trébuche sur les meubles de sa chambre la nuit.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Dionysos89Dionysos89   10 septembre 2012
Sur toutes les planètes, il y a en général cinq ou six gros pachas qui dirigent. Alors on les raccourcit vite fait, mais ça, ce n’est pas ça qui pourrait m’empêcher de dormir. Vous allez me dire : il reste le peuple, le commun des mortels, quoi. Bien sûr, dans ces cas-là il y en a toujours qui se font tuer, et les autres se font écraser d’impôts pendant un petit moment. Les dommages de guerre, on appelle ça. Mais ça se calme, on se retrouve dans la même situation qu’avant. Il y a à nouveau cinq ou six gros pachas aux commandes, simplement ce ne sont plus les mêmes.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Dionysos89Dionysos89   18 août 2012
Les lois de l’Histoire sont aussi absolues que celles de la physique, et si les probabilités d’erreurs sont plus grandes, c’est uniquement dû au fait que l’Histoire ne prend pas en compte les êtres humains en aussi grand nombre que la physique ne le fait avec les atomes, si bien que les variations individuelles comptent davantage.

Commenter  J’apprécie          230
AmbagesAmbages   04 décembre 2018
- (…) Si vous persistez dans cette attitude, cela pourrait vous valoir d'être bien traité.
- Etre bien traité… mais, chef, c'est royal ! Que demande le peuple ?
- Parfait. En ce qui me concerne, c'est une pleine et entière coopération de votre part que… demande le peuple.
Riose sourit et chuchota en aparté à Ducem Barr : "J'espère que cela veut bien dire ce que je crois que cela veut dire… A-t-on jamais entendu jargon aussi barbare ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
dbaudeletdbaudelet   22 septembre 2011
Vous avez toute une civilisation élevée dans la croyance aveugle qu'un héros populaire du passé a tout prévu et s'occupe de tous les détails. [...]
C'est une attitude caractérisée par de forte réactions de foi. Des opinions inébranlables. Sauf en cas de choc violent, où l'on observe alors une complète déroute mentale. Dans les cas bénins: hystérie, sentiment morbide d'insécurité. Dans les cas graves: folie et suicide.
- Quand Seldon nous fait défaut, [...], autrement dit quand nos béquilles disparaissent alors que nous nous appuyons dessus depuis si longtemps, nos muscles sont atrophiés, et nous ne pouvons plus nous tenir debout.

Troisième Partie : Le clown. Chapitre 1, pages 189-190.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Isaac Asimov (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isaac Asimov
À occasion de la troisième édition du festival Québec en toutes lettres Jean-François Chassay parle de l'auteur Isaac Asimov.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Fondation d'Isaac Asimov

De combien de parties est composé ce premier livre ?

Trois parties
Quatre parties
Cinq parties
Six parties

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thème : Le Cycle de Fondation, tome 1 : Fondation de Isaac AsimovCréer un quiz sur ce livre
.. ..