AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702441548
Éditeur : Le Masque (13/05/2015)

Note moyenne : 3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Quinn Colson, ranger vétéran d'Irak et d'Afghanistan, est le nouveau shérif du comté de Tibbehah, dans le nord du Mississippi. Il est chargé d'enquêter sur un cas de maltraitance d'enfant. Quand il arrive sur la propriété de Janet et Ramón Torres, les tuteurs, il découvre une scène qui dépasse l'entendement : une horde de chiens galeux attachés dans des cages souillées, treize couffins vides, des tas de détritus qui jonchent le sol de la maison décrépie, et surtout ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
encoredunoir
  06 juin 2015
Après Retour à Jericho, Les cris du Mississippi est le deuxième roman d'Ace Atkins à mettre en scène Quinn Colson, ranger vétéran d'Irak et d'Afghanistan devenu shérif du comté rural du nord du Mississippi d'où il est originaire.
On a déjà dit ici à propos du précédent livre d'Atkins et du plus ancien Blues Bar, quelles sont les limites de l'auteur. Très bon faiseur, Ace Atkins connait les recettes qui permettent de faire avancer l'action, de camper des personnages à plusieurs facettes avec lesquels il réussit à faire entrer le lecteur en empathie, au risque parfois de trop forcer le trait et que la sauce ne se lie pas entièrement. C'est une fois encore le cas avec Les cris du Mississippi dans lequel notamment l'explication mélodramatique des relations tendues entre Quinn Colson et sa soeur flirte avec la ligne jaune au-delà de laquelle on est en droit de crier au cliché rebattu.
Mais si les défauts des précédents romans d'Atkins sont là, leurs qualités aussi et en particulier le souci de l'auteur de décrire sans fard le quotidien de ces petites villes rurales d'un des États les plus pauvres des États-Unis et les difficultés de la réintégration dans la société des jeunes vétérans des guerres américaines du début du XXIème siècle. Car si Colson semble avoir réussi à dépasser ses traumatismes, ce n'est ni le cas de son ami Boom revenu du Moyen Orient avec un bras en moins et la peur au ventre dès qu'il s'agit de conduire un véhicule, ni celui de Donnie pour qui le séjour en Afghanistan n'a finalement été qu'une parenthèse dans une vie de redneck destiné à stagner au bas de l'échelle sociale au fin fond des États-Unis et pour lequel les voies qui s'ouvrent pour s'extraire de cette condition penchent nécessairement du coté de l'illégalité.
Embringué dans une combine de trafic d'arme lucrative mais qui finit par le dépasser, Donnie se trouve en cheville avec des personnages encore moins recommandables que lui et en particulier ces Torres, trafiquants d'enfants partis sans laisser de traces et après lesquels court Colson.
Encore un fois, donc, Ace Atkins réussit une très bonne mise en place d'un décor qu'il connaît bien pour y vivre, un Mississippi miséreux, une société rurale avec ses petites et vieilles haines, sa corruption municipale… Un décor dont l'intérêt finit parfois par supplanter celui de l'intrigue un peu téléphonée et dont on peut se demander si ce n'est pas elle qui est au service de ce décor que s'emploie à peindre Atkins plutôt que le contraire. Cela donne au final, grâce à ce fond solide, un roman qui, sans renouveler le genre ni forcément éviter le piège des clichés qui y sont inhérents, se laisse lire sans déplaisir.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Miguel33
  03 juillet 2015
Ce roman est un polar. L'auteur s'attache davantage à la vie de ses personnages qu'à l'enquête, qui ne sert que de fil conducteur pour approfondir le quotidien de certains habitants du comté de Tibbehah. Les difficultés des vétérans des guerres d'Irak et d'Afghanistan à se réintégrer dans la société sont abordées à travers trois personnages : Quinn, Boom, et Donnie. Chacun gère la situation à sa façon, et pas toujours de manière très orthodoxe. L'auteur arrive pourtant à déclencher, chez le lecteur, de l'empathie pour ses personnages. On retrouve Quinn en première ligne.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.aupresdeslivres.f..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2016
— Tu es peut-être le plus grand amoureux de la nature que je connaisse. Tu respectes la forêt, y compris les animaux qui pourraient te tuer.
— Si je vois un serpent à sonnette, je le pulvérise avec mon fusil.
— Faux. Tu l’écartes d’un coup de pied parce que tu sais qu’ils font partie de la forêt eux aussi.
— Merci pour la bière. Les conseils, tu peux les garder.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2016
Elle ôta son soutien-gorge, une bretelle après l’autre, dévoilant des seins naturels, doux et lourds, rien à voir avec ces machins durs comme de la pierre des filles de Playboy.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2016
Le Mississippi ne se préoccupe pas beaucoup du sort des animaux. On peut juste les faire condamner pour négligence. Le législateur ne fait pas la distinction entre animaux de compagnie et animaux que l’on chasse. Ils pensent qu’on est tous des dingues et qu’on essaye de dire aux gens ce qu’ils peuvent faire ou pas avec ce qui leur appartient.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2016
— Ça t’arrive de faire des rêves dingues dans ce style ? demanda Luther. Comme ce vieux pharaon ?
— Des fois.
— Des vaches maigres qui dévorent des vaches grasses. Le blé qui mange du blé.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   24 mai 2016
Il ne savait rien de leurs opinions politiques ou de leurs affaires, il savait juste qu’ils payaient en liquide.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Ace Atkins (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ace Atkins
Les carnets de route de François Busnel, France 5 Rencontre avec Ace Atkins Le Sud des Etats-Unis fut celui de l'esclavage et des grandes plantations, du Ku Klux Klan et des chrétiens fondamentalistes. Mais elle est aussi le berceau du jazz et du blues. François Busnel se rend à Fripp Island, en Caroline du Sud, pour y rencontrer Pat Conroy. Puis il rejoint Memphis, dans le Tennessee où il retrouve l'auteur de polars Ace Atkins. De là, il se rend en voiture à Oxford, dans le Mississippi, où William Faulkner avait élu domicile, en 1931. A Oxford vit également le romancier Tom Franklin. Il rencontre aussi Thomas H. Cook, auteur de polar natif du Sud. Arrivé à La Nouvelle Orléans, l'écrivain Eddy Harris entraîne François Busnel dans les quartiers détruits par l'ouragan Katrina. Dans un bayou proche de La Nouvelle-Orléans, François Busnel rencontre John Biguenet, écrivain américain d'origine acadienne.
+ Lire la suite
autres livres classés : vétéransVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1583 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre