AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253070009
Éditeur : Le Livre de Poche (04/01/2017)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 74 notes)
Résumé :
De Jane Austen on sait peu de choses, les sources de renseignements étant rares. Les lettres qu’elle écrivit à ses trois nièces préférées dressent un portrait émouvant de l'auteur d'Orgueil et préjugés et témoignent de son caractère vif et généreux.
Restée célibataire et sans enfants, c’est avec l’affection d’une grande sœur attentionnée qu’elle guide et conseille ses jeunes nièces. Elle leur parle d'écriture, de stratégie amoureuse, de sa vie à la campagne, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
Marple
  16 mai 2017
Ce recueil rassemble des lettres de Jane Austen à trois de ses nièces et nous présente une autre facette de la géniale auteure : moins mordante et ironique, plus douce et bienveillante, sereine dans son quotidien.
Cette correspondance s'articule autour des conseils d'écriture prodigués aux apprenties écrivaines par l'écrivaine chevronnée. Parfois, elle s'apparente à un courrier du coeur délicieusement désuet et brillant, quand Jane Austen sonde les sentiments de sa nièce adolescente. Il y est souvent fait mention des voisins, des anecdotes du quotidien ou de la santé de la famille.
Plus ordinaires et moins frappantes que les romans de l'auteure, ces lettres n'en sont pas moins intéressantes pour autant. D'abord parce qu'elles sont écrites par Jane Austen, avec le style de Jane Austen. Ensuite parce qu'elles nous font découvrir la femme Jane Austen alors que nous ne connaissions que l'auteure Jane Austen. Enfin parce qu'elles dégagent une impression de sagesse, d'acceptation et de joie simple qui est bonne pour le moral.
Challenge Multi-Défis 27/52
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          462
Gwen21
  14 janvier 2018
Du fond de mon coeur, j'affirme que ce petit recueil de correspondance familiale m'a fortement émue. Ces lettres, envoyées par Jane Austen, puis par sa soeur Cassandra Austen, à trois de leurs nombreuses nièces, sont véritablement très touchantes.
Soignées, précises, admirablement rédigées, elles témoignent non seulement une fois de plus de l'immense talent d'écrivain de Jane Austen, mais aussi d'une sensibilité remarquable et d'un jugement fiable et éclairé.
Pour moi - qui suis comme tant d'autres lecteurs une fervente admiratrice de l'oeuvre de Jane Austen -, c'est avec la larme à l'oeil que j'ai suivi - voyeurisme assumé ! - le récit fragmentaire de ces derniers instants, quelques semaines avant sa mort (elle est prématurément décédée à quarante-et-un ans) alors que la maladie (vraisemblablement un cancer) privait le monde d'une belle âme tout en révélant à la Renommée un grand écrivain.
Quand on apprécie un auteur au point de connaître minutieusement son oeuvre, et au point d'avoir la sensation de vivre en symbiose avec lui, il est impossible de rester de marbre devant un document comme celui-ci. Bien que les lettres échangées traitent pour la plupart de faits familiaux ou domestiques sans intérêt ou enjeu majeurs, le style inimitable de Jane Austen fait de chacune d'elle un trésor précieux et une source de renseignements délicieuse.
Grande émotion et sang battant aux tempes à la lecture de la lettre de Cassandra, la soeur tant aimée, relatant les dernières heures, l'agonie, la mort, la veille du corps et les funérailles de Jane Austen. Avec pudeur et tendresse, Cassandra nous livre comme un fragile cadeau l'hommage digne qu'elle rend à la personnalité et aux vertus de sa soeur.
"Du plus profond de mon coeur" est un témoignage qui justifie une fois de plus la légitimité de l'attachement des lecteurs à l'oeuvre et à la personne de Jane Austen, sans aucun doute la femme de lettres la plus facétieuse et la plus talentueuse de son temps. Que n'eût-elle vécu quarante-et-un an de plus !

Challenge PLUMES FÉMININES 2018
Challenge MULTI-DÉFIS 2018
Challenge XIXème siècle 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          378
Mimeko
  22 janvier 2017
Du fond de mon coeur : Lettres à ses nièces est un recueil qui s'articule en deux parties avec, pour la première des échanges épistolaires entre Jane Austen et trois de ses nièces Anna, la soeur de cette dernière âgée d'une dizaine d'années Caroline et Fanny. La correspondance concerne les conseils d'écriture à Anna et Caroline et des conseils sur les relations amoureuses de Fanny. La deuxième partie reprend les lettres de sa soeur Cassandra et des trois nièces évoquant les souvenirs qu'elle conservent de leur tante Jane après la mort de cette dernière.
J'ai été déstabilisée par la première partie, j'ai trouvé les échanges épistolaires intéressants mais noyés au milieu de d'une série d'évènements mêlant beaucoup de connaissances, des voisins, des cousins des oncles et tantes que j'avais du mal à suivre et qui m'ont un peu perdue et je n'ai pas prêté plus d'intérêt à cette lecture, je pensais accorder trois étoiles et puis... après la lecture de l'acte de décès de Jane Austen, paru dans le Salisbury et Winchester Journal, puis la lecture des lettres de Cassandra et des témoignages d'Anna et surtout celui de Caroline, la tristesse et l'émotion m'ont fait plus d'une fois, monter les larmes aux yeux. Des témoignages simples mais tellement poignants pour décrire le courage de Jane Austen et le vide qu'elle a laissé à ses proches. Ces lettres sont déchirantes et vont sans aucun doute, arracher bien des larmes aux amoureux de Jane Austen.
Ce recueil confirme qu'elle était non seulement une grande écrivaine mais aussi une très belle personne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          312
Rebus
  03 juillet 2015
C'est une jolie surprise que nous a réservé les éditions Finitude : enfin, un recueil de lettres de Jane Austen traduites en français.
Du fond de mon coeur regroupe quelques lettres écrites à ses nièces entre 1814 et 1817. Quel plaisir de découvrir un auteur qu'on aime par le biais de lettres intimes : d'autres facettes de sa personnalité sont dévoilées, on touche sa sensibilité au plus près.
Et c'est d'autant plus précieux qu'une très grande partie de la correspondance de Jane Austen a été détruite par sa soeur.
On retrouve avec délice le même charme que celui qu'on peut trouver dans ses romans. L'ironie, la vivacité d'esprit, la tendresse, la pudeur,et la douceur, se trouvent en petites touches délicates dans ces lettres tour à tour émouvantes, ou amusantes.
Une très belle lecture.
Commenter  J’apprécie          280
AliceFee
  01 mai 2015
Jane Austen entretenait de nombreuses relations épistolaires et comme vous pouvez l'imaginer, elle était une exquise correspondante, pleine d'humour et d'esprit. Pour la première fois, les lettres écrites à trois de ses nièces ont été traduites et éditées en France par Finitude.
Je voudrais d'abord parler en quelques mots de l'ouvrage en lui-même et le moins que l'on puisse en penser c'est qu'il a été préparé avec amour. Il est petit, simple et joli et obtiendra certainement une place privilégiée dans nombres de bibliothèques de janéites. Une introduction nous présente l'ouvrage, suivie des lettres de Jane Austen à ses nièces et trois textes de ces mêmes nièces sur leur tante clôturent l'ouvrage. Enfin, la traduction est soignée et rend hommage à la plume de cette grande dame que nous admirons tant. Mon seul regret sera, au cours de ma lecture, de n'avoir jamais aucune des lettres des nièces sous les yeux mais je ne suis pas sûre qu'elles existent encore.
En ce qui concerne les lettres en elle-même, je dois dire que j'ai été saisi une fois de plus par la magie austenienne. Ce fut le même ravissement que lorsque je lis l'un de ses ouvrages, à dix mille lieues de la meilleure des austeneries, il faut bien le dire. Cet ouvrage se savoure et j'ai fait durer le plaisir de la découverte autant que possible.
On y découvre une nouvelle facette de Jane Austen je trouve, différente de celle que les lettres à sa soeur nous laisse entrevoir. Toutes les lettres présentées ici ont été écrites dans les trois dernières années de sa vie et j'y vois personnellement une femme vive et intelligente, heureuse, qui aime conseiller les autres mais parle assez peu d'elle finalement. Elle est dans un rôle de conseillère, presque maternelle pour ses nièces dont certaines ont vécues avec elle quelques années. Elle est à la fois bienveillante et ouverte d'esprit, la parfaite confidente et on comprend aisément que ces jeunes filles se soient ouvertes à elle sans réserve.
Et ce qui est particulièrement plaisant, c'est que deux de ses nièces, Anna et Caroline, s'essaient à l'écriture et lui envoient leurs histoires pour conseil. Se dévoile alors une Jane Austen très sûre d'elle, qui ne s'excuse pas d'être un auteur et semble se considérer entièrement comme cela et qui oriente ses nièces tout en les félicitant et en les encourageant. Elle parle, à son habitude, des personnages comme si elle les avait rencontrés et il est bien dommage que le roman dont elle discute avec Anna ait finalement été brûlé parce qu'elle nous donne plus qu'envie de le découvrir. Elle est également très précise et pointilleuse sur les détails et leur réalisme. Elle reprend par exemple Anne sur la longueur d'un voyage qui n'est pas cohérent avec l'éloignement de la ville ou sur la présentation d'un tel à un tel alors que cela aurait du être le contraire dans le respect des convenances et de leur rang. La pauvre, elle s'arracherait les cheveux si elle devait lire la plupart des austeneries Regency actuelles!!!
Enfin, quoi que l'on fasse pour repousser l'échéance, nous arrivons aux dernières lettres et nous savons bien tous comment cela se termine. C'est une lettre de Cassandra, sa soeur, envoyée à Fanny, sa nièce préférée, qui nous relate les dernières heures de Jane et là, je le confesse sans honte, je n'ai pu m'empêcher de verser une larme sur ces mots relus cent fois mais qui touchent au coeur:
"J'ai perdu un trésor, une soeur et une telle amie que jamais rien ne pourra la surpasser. Elle était le soleil de ma vie, l'étincelle de tous les plaisirs, le réconfort de toutes les peines, je ne lui cachais rien, c'est comme si j'avais perdue une partie de mon être."
Lien : http://janeausten.hautetfort..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   27 janvier 2018
Eh bien, je vais te répéter ce que j'ai déjà souvent dit : ne te presse point ; l'homme que tu attends viendra un jour, sois-en assurée ; au cours des deux ou trois prochaines années, tu rencontreras une personne plus irréprochable que toutes celles que tu as déjà connues, qui te chérira avec plus de chaleur qui "lui" ne l'a jamais fait, et auquel tu t'attacheras si éperdument que tu auras l'impression de ne jamais avoir véritablement aimé auparavant. De plus, en ne te consacrant pas au métier de Mère trop top dans ta vie, tu conserveras ta jeunesse de constitution, d'esprit, de silhouette et d'allure, alors que Mrs Williams Hammond se flétrit à force de couches et d'allaitement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Gwen21Gwen21   16 janvier 2018
Les Webb sont vraiment partis. Lorsque j'ai aperçu les voitures à leur porte et pensé à tous les problèmes qu'ils doivent rencontrer en déménageant, j'ai commencé à me reprocher de ne pas les avoir plus appréciés. Mais depuis que les chariots ont disparu, ma bonne conscience s'est volatilisée et je suis extrêmement soulagée qu'ils aient plié bagage.
Commenter  J’apprécie          140
Gwen21Gwen21   18 janvier 2018
J'ai été assez ennuyée d'apprendre qu'elle comptait acheter un instrument de musique ; selon moi, c'est de l'argent jeté par les fenêtres. Dans six mois, ils se lamenteront de ne pas avoir préféré dépenser ces 24 guinées en draps et en serviettes ; quant à ses talents musicaux, ils ne donneront jamais grand-chose.
Commenter  J’apprécie          141
MimekoMimeko   21 janvier 2017
La visite d'Edward nous fait grand plaisir. Il n'a perdu ni ses qualité ni son agréable tournure et le seul changement que l'on puisse noter est une amélioration, du fait qu'il soit plus âgé de quelques mois que la dernière fois que nous l'avions vu. Il approche de plus en plus de notre propre âge, car nous, bien sûr, nous ne vieillissons plus...
Commenter  J’apprécie          120
Gwen21Gwen21   15 janvier 2018
Tu as désormais présenté tous tes personnages de façon charmante, avant de les réunir dans l'un de ces lieux qui font le délice de ma vie ; trois ou quatre familles dans un village de campagne, voilà la meilleure matière à travailler [...].
Commenter  J’apprécie          170
Videos de Jane Austen (150) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jane Austen
Jane Austen’s novels are so readable in part because she wasn’t an ordinary kind of novelist: she wanted her work to help us to be better and wiser people. Her novels had a philosophy of personal development at their heart.
autres livres classés : epistolaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Mr Darcy fan club quiz

Elizabeth Bennet est immédiatement conquise par le charme et l'intelligence de Mr Darcy.

Vrai
Faux

10 questions
1946 lecteurs ont répondu
Thème : Orgueil et préjugés de Jane AustenCréer un quiz sur ce livre
.. ..