AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075063826
Éditeur : Gallimard Jeunesse (15/09/2016)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 66 notes)
Résumé :
Lorsqu’il débarque à l’aéroport de Yangon en Birmanie, Maximilien est accablé par la chaleur et l’ennui. Rejoindre ses parents expatriés dans le quartier chic de Golden Valley, n’est pas le programme dont il avait rêvé cet été-là. Mais quand Max rencontre Dolly dans une soirée de la jeunesse dorée, c’est le choc. Elle a vingt ans, elle est belle, brillante, follement attirante. Leur complicité charnelle est une révélation qui en annonce bien d’autres. Car Doll... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (59) Voir plus Ajouter une critique
OctoPange
  03 décembre 2017
Un amour caché
Maximilien, alias Max est un jeune adolescent de 17 ans débordant de joie. Pourtant passer 5 semaines chez ses parents en Birmanie, ne le réjouit pas. En effet à son arrivée dans le quartier riche de Golden Valley , le jeune homme est très ennuyé et ne trouve pas d'occupation. Lors d'une soirée il fait la rencontre de Brandon, un bad-boy de 17 ans, fils d'un riche industriel birman qui va devenir son ami. Fêtes, Sorties, Jeux vidéo, ils partagent tout ensemble, mais tout va changer lorsque Max va remarquer la présence d'une jeune fille Dolly. Elle est belle, brillante mais c'est surtout la soeur de Brandon. En fréquentant Dolly, Max va alors apprendre beaucoup de choses sur la situation politique de la Birmanie qu'il ignorait jusque-là. Comment va-t-il faire pour vivre cet amour caché ?
Cette lecture m'a permis de voir les inégalités sous un autre angle. Max décrit très bien de façon réaliste la différence entre le quartier riche de Golden Valley et ce qu'il voit à l'extérieur, les inégalités sont très importantes. D'ailleurs Max en informe ses parents. de plus, son amour avec Dolly n'est pas que romantique, il mêle aussi de la politique ce qui est très intriguant pour la suite. Cependant le début du roman ne m'a pas plu, J'étais perdue, d'une part car c'était trop rapide, les évènements s'enchaînaient sans laisser un temps de pause ce qui ne me permettait pas de bien connaître les personnages.
Maud
---------------------------------------------------------------------------------------------
Mon avis est partagé. Premièrement, j’ai trouvé le contexte de l’histoire très intéressant. Dans ce livre, l’auteur évoque la situation courante d’un adolescent en plein questionnement. C’est l’histoire de Maximilien, jeune homme de 17 ans, issu d’une famille aisée. Après avoir terminé son année scolaire dans une prestigieuse école anglaise, il rejoint ses parents expatriés en Birmanie dans le quartier riche de Golden Valley, où son père est chargé de la construction d’un barrage hydraulique pour le compte d’une grande entreprise. Maximilien débute ses vacances sans enthousiasme, comme tout adolescent libre et blasé par la chaleur et l’ennui. Cependant, cet été est être riche en découvertes et il en ressort changé. Une jeune fille rencontrée au cours d’une soirée de la jeunesse dorée lui trouble sa vision naïve du monde… J’ai beaucoup aimé le contraste entre les deux protagonistes malgré leur classe sociale similaire. D’un côté, on trouve un jeune homme naïf et passif, et en face se trouve une jeune femme qui a choisi une autre voix : la rébellion. De plus, Gaël Aymon s’inspire de faits réels ce qui enrichi notre culture générale. En effet, ce livre nous parle du développement de la Birmanie, pays sous le joug d’un régime autoritaire. On apprend notamment les différents aspects de la culture du pays mais aussi les tabous de la population Birmane et les inégalités sociales régnant à l’intérieur de la société.
Malgré la situation entraînante, l’écriture de l’auteur ne m’a pas convaincu. Je trouve que l’auteur ne s’attarde pas sur la description et sur les sentiments des personnages ce qui nous fait prendre de la distance avec l’histoire et avec les personnages. Les faits de l’histoire se déroulent trop vite à mon sens. Je n’ai pas aimé l’histoire d’amour entre Max et Dolly qui m’a paru trop insignifiante. Je ne suis pas parvenu à entrer dans la conscience personnelle des protagonistes.
Malgré la narration incomplète, je conseil ce roman au lecteurs curieux et intéressé par l’évolution du monde.
Je lui donne la note de 3/5 !
Auriane
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Winreaders8
  17 novembre 2017
J'ai choisi le livre "Golden Valley" de Gael Aymon. Ce roman présente Maximilien, un étudiant de 17ans, qui passe ses vacances d'été chez ses parents expatriés pour le travail en Birmanie à Yangon dans le quartier chic de Golden Valley. Max adore nager, lorsqu'il est dans l'eau il sent son corps renaître au contact de l'eau sur chaque parcelle de sa peau. Il dit : "Me sentir vivre enfin" ou encore "Quand je nage, l'angoisse se tait, [...] mon esprit se dissout. Juste un corps, libre tout simplement. Maitriser sa technique, maitriser son simple, maitriser sa vie" . Max ne prend pas tout de suite conscience du fossé qui existe entre les gens en Birmanie mais aussi le fossé qui s'est installé entre lui et ses parents. Max passe du temps avec Brandon, qu'il a rencontré à Yangon. Un jour il fait la connaissance de Dolly, la soeur de son ami mais aussi la fille du collègue de son père. Entre eux, naît une relation physique et passionnelle. Dolly l'amènera à approfondir sa connaissance de la Birmanie et à découvrir ce pays à la situation politique complexe. Mais leur histoire d'amour est impossible, alors ils la vivent à leur manière.
Dans ce livre il y a beaucoup de langage familier ce qui ne m'a pas dérangée, au contraire j'ai apprécié. Je n'ai pas aimé que les femmes soient soumises aux hommes comme Dolly à son père, et qu'elles n'aient pas le droit de faire ce qu'elles veulent.
Mon passage préféré est: "La plage était couverte de parasols, de terrains de beach-volley, de loueurs de vélos, de bouées en forme de pneu et de bateaux gonflables. [...] Les jumelles et Win Maung ont acheté des noix de coco vertes, percés de plusieurs pailles, dans lesquelles nous avons bu tous ensemble l'eau tiède et sucrée." J'aime ce passage car les vacances à la mer et les bons moments entre amis sont au rendez-vous.
Axelle H.
Un été, Maximilien, jeune nageur de 17 ans vient rejoindre ses parents en Birmanie. Lors d'une soirée entre copains il rencontre Dolly, la sœur de son ami. Elle a 20 ans, elle est belle et surtout très attirante. Il tombe amoureux au premier regard. La relation physique et passionnelle qu'il a avec la jeune fille le fait beaucoup souffrir mais l'amène à approfondir et à découvrir ce pays à la situation politique complexe.
Même si leur amour est impossible (car Dolly est issue de la jeunesse dorée, et doit cacher ses convictions politiques), il vivra presque durant tout le roman.
En arrière plan, il nous est montré un pays politiquement instable, en voie de développement où les inégalités sociales creusent un fossé encore plus important entre les riches dirigeants et les pauvres subissant.
"J'ai croisé le regard du conducteur [...] c'était le journaliste venu importuner mon père devant le restau !" Pour moi cette phrase marque un tournant dans le roman et c'est là que nous comprenons la double face de Dolly. On ne sait pas si elle l'a vraiment aimé ou si tout cela était par intérêt...
Je n'ai pas trop compris les idées politiques de la jeune fille. Mais à part cela ce livre m'a plu car l'histoire est animée, mouvementée et on peut se reconnaître à travers les personnages.
La fin est, pour moi, très surprenante et étonnante car je m'imaginais tout le contraire.
Pour ceux qui aiment la Birmanie, les histoire d'amour impossibles et compliquées ou même les rebondissements, Je vous conseille ce livre, il vous plaira.
Louise B.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Clem_5
  18 avril 2018
Golden Valley est un quartier chic de Yangon, en Birmanie, où les parents de Maximilien vivent pendant qu'il mène sa vie de golden boy dans un internat anglais. le lecteur le suit pendant l'été de ses 17 ans à Yangon où il rencontre Dolly, une jeune femme de 20 ans. Golden Valley est le récit de son attirance pour Dolly et de la métamorphose du jeune garçon qui prend conscience qu'un monde existe en dehors du sien.
J'ai franchement eu du mal à accrocher avec Maximilien. Ses préoccupations de gosses de riche et de garçon en chaleur m'ont laissée de marbre. Même chose pour le personnage de Dolly toujours très froide malgré ses propres combats. L'écriture familière n'aide pas, ça ne parait pas très réaliste. J'ai également trouvé l'intrigue autour de Dolly floue, le dénouement manque peut être d'explications pour les jeunes lecteurs.
Le seul point positif que je retire de cette lecture est d'avoir découvert un pays peu souvent mis en valeur dans la littérature jeunesse. Sinon, je vais vite l'oublier. J'ai passé un meilleur moment avec Ma réputation et Oublier Camille du même auteur. 2/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
virginiedelattre
  20 décembre 2016
"L' adolescence est ce moment de la vie qui peut soudain faire bifurquer une ligne droite. Mais comment échapper à sa condition, quelle qu' elle soit, à un âge où le sentiment d' impuissance domaine"
C' est l' été, Maximilien rejoint ses parents en Birmanie (son père y travaille pour une grande société), dans un quartier très chic où des expatriés côtoient les riches birmans.... Que faire ici, qu' elle occupations avoir, comment supporter ces parents à qui Maximilien ressemble pour son plus grand désespoir...... Enfermé dans ce quartier chic, il ne voit rien de la Birmanie, jusqu' à cette rencontre avec Dollye, jeune fille birmane de famille riche, qui va ouvrir les yeux de Maximilien. Elle va lui montrer son pays sous un autre jour,.... mais aussi sa propre vie. "Celle qui allait m' aider à devenir celui que je ne voulais plus être". Une très belle histoire d' amour va naître entre eux d' eux. Elle lui a ouvert les yeux sur le monde, sur sa propre famille, sur le fait que le monde n' est pas que le monde d' utopie d' une jeunesse dorée...
C' est un roman fort, très riche qui montre du doigt les injustices d' un monde où l' argent domine.... où chaque chose a un prix mais plus réellement de valeur.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
TheBookofLouis
  21 janvier 2018
Maximilien, 17 ans, passe ses vacances avec ses parents en Birmanie. Lorsqu'il débarque dans le pays, il est accablé par la chaleur et l'ennui : rejoindre ses parents dans le quartier chic de Golden Valley n'était pas ce dont il avait rêvé. Mais quand Max rencontre Dolly lors d'une soirée chez Brandon, c'est le choc. Il est attiré par elle et va tout faire pour la voir. Pourtant, la jeune femme (à qui Max semble plaire) reste très discrète. En effet, Dolly est la fille d'un riche industriel birman, associé au père de Max dans la construction d'un barrage hydraulique...
J'ai bien aimé cette histoire. A travers ce roman, j'ai découvert une partie de la culture birmane (vêtements, nourriture, la langue malgré le fait que je ne comprenais pas celle-ci) et j'ai imaginé les paysages d'un pays que je ne connaissais pas. Dans ce livre, j'ai également très bien imaginé les quartiers luxueux des riches et les bidonvilles des plus pauvres grâce aux descriptions que je trouve très bien écrites. Cette histoire montre donc les différentes faces d'un pays en plein développement (il y a des quartiers luxueux et des quartiers pauvres) et l'injustice de certaines décisions (de nombreuses personnes ont été déplacées de leurs maisons pour la construction d'un barrage hydraulique censé alimenter la population birmane, alors que l'énergie produite ira dans un autre pays). Il est intéressant de voir les sentiments qu'éprouve Maximilien et le pouvoir que peut avoir une personne sur une autre (depuis qu'il a rencontré Dolly, Max a beaucoup changé et une fois séparé d'elle, il ressent un vide). Je recommande la lecture de ce roman !
Emma
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
Ricochet   05 décembre 2016
Le portrait psychologique affiné des protagonistes qui émerge de cet arrière-plan politique dramatise la lecture de ce roman passionnant et engagé où l’auteur excelle dans la maitrise de la tension narrative.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   14 février 2017
Le pensionnat a beaucoup de vertus mais pas celle de resserrer les liens affectifs avec ses parents .
Commenter  J’apprécie          140
profdoc_hashtagprofdoc_hashtag   08 mars 2017
Nos corps se heurtent, agrippent l'un à l'autre, se tâte à la hauteur de mon torse. L'odeur de ses cheveux est complètement nouvelle. Ses mains sous mon T-shirt. Mon sexe est en train de prendre les commandes de mon cerveau. Je recule jusqu'à sentir le bord du lit et je me laisse tomber en arrière en l'entraînant. Son crâne heurte mon menton. La douleur n'a pas d'importance, elle attise mon désir. Je suis torse nu, elle est sur moi. Je la bascule pour la couvrir de mon corps tout entier. Je me sens comme un géant au dessus d'elle. Notre étreinte ressemble à une lutte. Une lutte pour être encore plus près, pour se fondre dans l'autre. Ma queue me hurle de rentrer en elle. C'est un miracle que je me souvienne de mettre une capote.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
iris29iris29   14 février 2017
Quand on maîtrise l'anglais, se faire des potes partout dans le monde est un jeu d'enfant.
Commenter  J’apprécie          70
profdoc_hashtagprofdoc_hashtag   08 mars 2017
Debout au milieu du cercle, une Birmane exposait à l'assemblée les actions réalisées en faveur d'orphelins par son association. Passant derrière la rangée des fauteuils, je bravais le nuage d'odeurs cosmétiques, halo de féminité à la fois doux et hostile. Carrés mi-longs et queues de cheval noir de jais, maquillage, boucles d'oreilles, alignement de jambes croisées... au milieu de ce gynécée, je n'étais plus le fils de la maison mais un homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OctoPangeOctoPange   09 janvier 2018
« Lentement, tous les jours, je désapprenais le monde tel que je l’avais conçu, pour le réapprendre par les yeux de Dolly. Chaque geste, chaque action quotidienne prenait un nouveau sens. Je me remplissais d’elle, j’étais avide de tout. Elle était mon salut. Celle qui allait m’aider à ne pas devenir celui que je ne voulais plus être »
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Gaël Aymon (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaël Aymon
Courte interview de Gaël Aymon au sujet de son prochain roman "La Planète des 7 Dormants", aux Editions Nathan
autres livres classés : birmanieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Golden Valley Quiz

Maximilien est ennuyé de la soirée chez Brandon que fait-il ?

Il dort dans le salon
Il rentre chez lui
Il va dans la piscine

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Golden Valley de Gaël AymonCréer un quiz sur ce livre
. .