AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2840552361
Éditeur : Delcourt (01/01/2004)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 298 notes)
Résumé :
Voguant à bord du Hollandais Volant vers les îles Tangerines et leur trésor, nos héros s'emparent d'un navire pirate, délivrent une belle captive, subissent l'ire d'un monstre marin, font naufrage, explorent une île étrange, participent à une expérience... et affrontent de féroces cannibales.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
bdelhausse
  06 mai 2019
Là, je dis oui. Un grand oui, d'ailleurs. Cela tire dans tous les sens et je peux parfaitement comprendre que cela ne plaise pas. le Hollandais volant qui apparaît, porté par le Léviathan. Les exploits rocambolesques des héros. Les méchants machiavéliques. Un peu d'amour aussi, n'oublions pas. La découverte des Îles Tangerines... Et ce scientifique sorti d'on ne sait trop où et qui apporte un vent de fraîcheur et de décalé qui permet au récit de rebondir (un peu trop peut-être), et qui permet de comprendre pourquoi il y a tant de bouteilles à la mer avec le plan des Îles dedans. J'adore.
N'oublions pas les clins d'oeil nombreux, au Seigneur des Anneaux, à Robinson Crusoë, j'en passe et des meilleurs. Ils permettent de lire le récit à plusieurs niveaux, et je ne m'en lasse pas.
Commenter  J’apprécie          110
Dionysos89
  12 juin 2012
La saga de Cape et de Crocs poursuit sa chevauchée fantastique à travers les arcanes parodiques du théâtre classique français ! Don Armando et Don Lope, à grands coups de rames et de sabres d'abordage, avancent vaille que vaille vers leur but. Si l'action est là, les bons mots, eux, se font plus rares, mise à part, la formidable scène où les deux compères affrontent à eux seuls une horde de combattants. L'ensemble reste malgré tout désopilant et on savoure chaque page d'aventure qui nous est offerte.
Loin d'être mon préféré, L'Archipel du Danger a encore le mérite de garder les idées des deux premiers tomes, mais l'inquiétude est là quant à l'essoufflement des auteurs sur leur propre intrigue. le quatrième tome ne rassure d'ailleurs pas sur ce point, au contraire !
Commenter  J’apprécie          110
Syl
  06 avril 2013
Quelque part en mer,
A bord du Hollandais Volant, les quatre compagnons, Don Lope, Armand, Eusèbe et Kader, essaient de déchiffrer la deuxième carte.
Cap sur les Iles Tangerines, ils arrivent à croiser la route du bateau de Boney Boone qui sous le coup de la peur reste paralysé. La prise de leur navire en est ainsi plus que facilitée ! Les pirates dans la cale, nos compères retrouvent Andreo et Hermine qui avaient été embarqués de force.
Après des retrouvailles chaleureuses, la jeune gitane et Don Lope reprennent leurs distances, entre fausse fierté et faux dédain.
A Venise, Cénile Spilorcio magouille avec le capitaine Mendoza. Tous deux décident de se lancer à la recherche du trésor... Leurs concupiscences pour l'or et les beaux yeux de la jeune Séléné sont égales.
Alors que le temps commence à s'obscurcir, présageant d'une tempête, on distingue au loin la côte des Iles Tangerines. Mais aussitôt, un autre danger se profile, bien plus menaçant que des flots tourmentés. Un monstre marin, plein de dents, à l'oeil gourmand, se dirige sur le bateau de nos amis pour le faire chavirer et dans un grand klap ! de mâchoires, avale Kader et Eusèbe. Il ne manquerait plus que Don Lope et Armand sombrent dans les abysses... ou que l'île qui se profile soit habitée par des cannibales...
L'aventure continue, aussi sombre que les entrailles d'un monstre, aussi mystérieuse qu'une île déserte.
Il m'est très difficile de vous faire un résumé de ces deux lectures tant elles sont riches en actions. Les personnages, aimantés par le fabuleux trésor, se croisent, se perdent et se retrouvent avec toujours plus de "vitalité". L'histoire se concrétise un peu plus dès leur arrivée dans l'archipel des Iles Tangerines, mais ne progresse pas. Dans le troisième tome, nous faisons la connaissance de Bombastus, un savant allemand naufragé depuis des années, ainsi que d'une peuplade primitive d'hommes blancs amateurs de ragoût...
"Le voeu d'un condamné, d'ordinaire on exauce :
Confiez-nous au chef, pas à un gâte-sauce !
Ajoutez au ragoût nos lauriers, notre honneur !
Si l'on doit en finir, c'est façon grand veneur,
Nos fumets s'étirant en un panache amène
Ainsi, sur un bon rôt..."
Toujours drôle, expressive, "lyrique", j'ai beaucoup aimé cette suite. La théâtralité du scénario est un plaisir. Emphases, bouffonneries, bravoure, sentiments passionnés, l'émotion passe à chaque page tournée.
Quant aux dessins, ils sont un régal ! Il faudrait que vous puissiez voir les têtes d'ahuris, elles sont si éloquentes dans leur niaiserie ! et j'accorde une mention pour Andreo...
Il faut s'attacher aussi à tous les détails des plans secondaires, un peu comme on le ferait pour trouver les sept erreurs...
Vous l'aurez saisi ! Je suis devenue une fan !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lucile-
  02 octobre 2014
Ce tome gagne en intensité au niveau des émotions des personnages et des liens qui se tissent entre eux. Ils en deviennent très attachants et l'on craint même pour eux. Les péripéties s'enchaînent, nous offrant un cocktail d'actions plaisant. En revanche,l'irrésistible humour qui faisait la richesse du précédent tome se distille quelque peu.
Commenter  J’apprécie          80
badpx
  02 juin 2018
Non Non Non ! je ne suis pas d'accord ! Eusèbe ne peut pas disparaître comme ça... Happé par un énorme poisson !
Etant donné qu'il n'est pas rare de trouvé dans certaine séries BD certains personnage impossible à faire mourir, j'espère que ce sera le cas de ce charmant petit lapin.
C'est toujours un petit plaisir que cette lecture, ou un des grands jeux consiste à repérer les différentes références littéraires mises en avant dans les différents dialogues....
Et, en plus j'ai le tome 4 sous la main... je ne vais pas tarder à savourer la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   02 mai 2012
Don Lope : Maintenant mourons en héros.
Don Armando : Quelques vers ?
Don Lope : Volontiers.

Don Armando : Tempérez votre feu, voraces Philistins !
Nous méritons bien mieux que vos grossiers festins !
Le voeu d'un condamnée, d'ordinaire on exauce :
Confiez-nous au chef, pas à un gâte-sauce !
Ajoutez au ragoût nos lauriers, notre honneur !
Si l'on doit en finir, c'est façon grand veneur,
Nos fumets s'étirant en un panache amène.
Ainsi, sur un bon rôt... nous quitterons la cène.

Don Lope : Bien joué, compadre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Dionysos89Dionysos89   02 novembre 2012
Boney Boone, chef des pirates : Tout ça va se payer !
Un pirate : Ouais !
Un deuxième : Va y avoir de la viande froide !
Un troisième : Du sang !
Un quatrième : Des tripes !
Un cinquième : Des excuses !

Commenter  J’apprécie          170
Dionysos89Dionysos89   28 novembre 2012
Bombastus : La panique gagna le bord ! Les marins s'entassèrent dans une chaloupe. Sautez ! Sautez ! Me criaient-ils ! Et moi, sur le pont, je hurlais, hurlais… Jamais sans mon télescope !

Commenter  J’apprécie          170
LilionieLilionie   05 mars 2017
- Nous avons été mystifiés.
- Je le crains.
- Mais on ne mystifie pas impunément un pirate !
- Là, je suis d'accord avec vous.
- Tout ça va se payer !
- Ouais !
- Il va y avoir de la viande froide !
- Du sang !
- Des tripes !
- Des excuses !
Commenter  J’apprécie          100
Dionysos89Dionysos89   12 octobre 2012
Un pirate paniqué : Oui ! Le Hollandais Volant !
Un autre : Halé par le Kraken !
Et encore un autre : Ô lugubre catafalque gréé de suaires que vomit l'océan stygien !

Commenter  J’apprécie          100
Videos de Alain Ayroles (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Ayroles
Le dessinateur Juanjo Guarnido ("Blacksad") et le scénariste Alain Ayroles ("De cape et de crocs") s?amusent à tricoter le roman d?aventures d?un personnage espagnol (Don Pablos de Segovie) aux mille vies sur fond de conquête des Amériques? le dessinateur explique ici comment il s'y est pris pour dessiner Les Indes fourbes paru chez Delcourt. Plus d'informations sur la BD : https://www.franceinter.fr/culture/bande-dessinee-les-indes-fourbes-d-ayroles-et-guarnido-fabuleux-parcours-d-un-brigand-au-siecle-d-or Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
+ Lire la suite
autres livres classés : de capes et d'épéesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





.. ..