AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782369902652
200 pages
Éditeur : Editions Ca et Là (19/04/2019)
4.03/5   29 notes
Résumé :
Pendant près d'un quart de siècle, Derf Backderf a dessiné des True Stories, des histoires inspirées de ce qu'il voyait en déambulant dans les rues de Cleveland ou de petites villes de l'Ohio. On y croise des quidams et des illuminés en tout genre pris sur le vif, dans des scènes du quotidien qui font mouche. True Stories, c'est l'Amérique dérangée, foutraque, saturée de malbouffe. Ce recueil présente près de deux cents de ces histoires.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  02 janvier 2020
Des SDF dragueurs, des mères adolescentes dépassées, des papas énervés, des clients agacés, râleurs ou exigeants, des chiens bouffeurs de chaussettes, des vieux un peu barjes, des voyageurs gueulards, des illuminés... Des centaines de personnes peuplent cet album composé de près de 200 strips, la plupart publiés dans le cadre d'un strip baptisé "The City". Pendant presque 25 ans, Derf Backderf a sillonné les rues, fréquenté les magasins de sa ville natale, Cleaveland. Et a ainsi pu assister à des situations pour le moins déjantées.
De son oeil avisé, parfois cynique, drôle ou désabusé, l'auteur décortique l'Amérique profonde et un brin foutraque. Et le résultat s'avère... comment dire sans vexer ces Américains... affligeant mais certainement criant de vérité ! À la fois drôle, désespérant, consternant, amer, ce recueil nous plonge dans des situations navrantes ou absurdes. Brut et sans concessions. Une peinture sans fard et finalement peu flatteuse de l'Amérique.
En noir et blanc, rarement en couleurs, le trait s'affine au fil des ans mais reste caricatural.
Étonnant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          550
Stockard
  11 juin 2019
True Stories, géniale chronique de l'Amérique qui ne s'exporte pas, qui ne fait pas fantasmer, que l'American Dream cache sous le tapis et qui plus généralement donne carrément envie de se tailler les veines avec sa carte verte (vous voyez l'image quoi).
On trouve donc au pays de l'oncle Sam ce qui fait (aussi) la réalité de cette nation. Des doux-dingues, des macdobèses, des filles-mères célibataires et exubérantes option vulgaire transmettant des valeurs qu'on ne peut qu'envier à une progéniture déjà totalement tracassée du civet, des racistes ordinaires, des traîne-savates aux fils qui se touchent et parfois aussi l'éclair de génie du gonze lambda. Bref, Derf Backderf a l'oeil affuté et nous fait profiter du magistral talent d'observateur qu'il pose sur ses semblables à travers une suite de strips parfois effrayants, quelque fois émouvants, de temps en temps mystiques mais toujours hilarants et jamais malveillants.
Tous ces anti-héros qui ondulent de la toiture et dont Backderf croque ici la folie quotidienne, pas besoin d'en avoir lourd dans le chignon pour voir qu'il y a de la tendresse et de la compassion sous cette plume dont le style est reconnaissable au premier coup d'oeil. Rhââââ qu'est-ce que j'avais eu du mal à m'y faire à ces dégaines un brin simiesques surmontées de quadrilatêtes lors de la lecture de Mon Ami Dahmer, mais c'était mon premier Derf Backderf et de l'encre de Chine a coulé sur le Canson depuis.
De là à dire que maintenant son coup de crayon me botte vachement, il n'y a qu'un saut de moucheron nain que je m'empresse de franchir.
Pas compliqué, à chaque fois que j'aperçois ce graphisme si particulier je sais que je vais passer un bon moment, rien à demander de plus.
Combien de temps maintenant avant le prochain album ? Ça va être long, je le sens, ça va être loonnnng.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          387
jamiK
  04 février 2020
Sous forme de petites rubriques, d'une page de quatre images ou à peine plus, Derf Backderf nous décrit l'Amérique profonde, sordide, l'Amérique qui ne fait pas rêver, avec une série de très courts portraits, de marginaux, de cinglés, de névrosés, de SDF, de bobos, de racistes, d'obèses, de mal-bouffeurs, de vulgaires, la cohérence n'est pas leur fort, en contradictions et en bêtise par contre… Les récits sont comme des prises de notes de petit évènements vus dans la rue, comme des brèves de comptoirs, des remarques entendues dans les galeries marchandes, des gens croisés au hasard. C'est parfois à se tordre de rire, même si ces américains moyens sont totalement affligeants, on se moque, mais cela ne nous donne pas du tout envie de découvrir l'Ohio. le trait de Derf Backderf est sans concessions, montrant la laideur, avec ces silhouettes difformes. Les contrastes forts contribuent à mettre en lumière le sordide et la pauvreté intellectuelle, c'est parfois totalement effrayant, les portraits sont tranchants, c'est peu flatteur pour les Etats Unis.
Derf Backderf est un auteur à découvrir absolument, un chroniqueur de talent, un poète de la laideur ordinaire, un peu désabusé, mais qui fait prendre conscience du monde peu reluisant qui nous entoure, bref… un artiste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173
Foxfire
  26 juin 2020
Derf Backderf est un des auteurs actuels de B.D américaine les plus intéressants. Si « True stories » s'avère moins fort que les autres oeuvres de l'auteur cela tient à sa nature même de recueil de strips et dans le genre c'est du très bon niveau. Bien sûr le résultat est inégal, certains strips sont moins bons que d'autres mais à travers ces planches Backderf démontre encore une fois la pertinence de son regard sur la société. Mais cette acuité est toujours assortie d'une grande humanité. On le sent même dans les strips les plus grinçants, Backderf n'est pas un vrai misanthrope, il aime les gens et c'est aussi pour ça qu'il dénonce leurs travers. Il dresse un portrait peu flatteur de l'Amérique, ses personnages sont souvent l'incarnation de la médiocrité et de la vacuité intellectuelle mais j'ai le sentiment que Backderf, tout en pointant du doigt cette médiocrité, a une forme de tendresse pour eux, presque de la compassion.
J'ai préféré ses autres oeuvres mais « True stories » vient confirmer tout le bien que je pense de cet auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Franz
  20 décembre 2019
Truies Stories.
Sans hargne mais avec l'oeil implacable de l'entomologiste, John « Derf » Backderf capture dans le filet de sa mémoire des tronches de vie qu'il va ensuite croquer en quatre cases par planche. Les Américains du Midwest des Etats-Unis vus par le dessinateur ont souvent le regard fixe. Obèses, édentés, hallucinés, les anonymes traversent leur vie dans une solitude qui mord. Vus et capturés par l'auteur, ils deviennent des personnages qui passent entre quatre planches, momifiés, boudinés mais perdant, l'espace d'un coup d'oeil fraternel, leur éternel statut d'invisible. Ils ne prêtent pas à rire mais ils donnent à voir nos égarements.
La présente anthologie réunit 25 ans de strips hebdomadaires débutés en 1990. le bizarre et le grotesque puisés dans la trivialité du quotidien et des lieux publics, au supermarché, dans la rue s'expriment et s'épanouissent, sans sexe et sans violence, sans début ni fin, dans le flux des vies zombifiées. le beau volume concocté par les éditions Ça et là incite à découvrir la suite de l'oeuvre d'un auteur riche, au regard acéré, notamment « Mon ami Dahmer » (2013).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (2)
BoDoi   27 mai 2019
Au fil des pages, on voit s’accumuler les portraits ahurissants, mais aussi les anecdotes simplement absurdes [...], dans un trait qui devient de plus en plus précis et expressif, mais toujours dans un registre caricatural un peu raide du meilleur effet [...].
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   25 avril 2019
Les True Stories sont d’une grande variété [...] Ces histoires sont des condensés d’humanité et constater à quel point certains sont perdus est toujours un coup porté au cœur.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
StockardStockard   19 mai 2019
— Music Central, bonjour.
— J'ai besoin qu'un réparateur vienne chez moi tout de suite !
— Eh bien madame... En général on ne se rend pas chez les gens. Vous ne pouvez pas apporter l'instrument au magasin ?
— NON !! Vous ne comprenez pas ! C'est urgent !! Le pénis de mon fils est coincé dans sa clarinette !!
— QUOIIIII !?! M-m-mais qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse, moi ?!?
— Je veux que vous l'enleviez !!!
— Écoutez... Il faut appeler les secours...
— NON !!! Je ne veux pas qu'on abîme la clarinette ! On n'a pas fini de la payer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
StockardStockard   20 mai 2019
— Je cherche un réveil. Un qui fasse BIIIP, pas BRRRR... Et je veux une horloge, pas des chiffres.
— Ben, voilà c'qu'on a... Moi, je préfère les chiffres. Parce qu'avec les chiffres, on n'a pas besoin de lire l'heure... on n'a qu'à la regarder !!!
Commenter  J’apprécie          82
StockardStockard   24 mai 2019
— Eh bien, tu es très chic en tailleur ! En quelle occasion ?
— Je travaille sur mes locations, aujourd'hui... C'est le jour des expulsions ! J'essaie d'être présentable pour les travailleurs pauvres, le jour des expulsions !
Commenter  J’apprécie          80
StockardStockard   26 mai 2019
DRIIIING !
— Allô, ouais. Quoi !?! Comment ça "SI je t'aimais ?" Si je t'aimais pas, je serais pas là à te parler ! Si j't'aimais pas, je supporterais pas la moitié de tes conneries !!! ... DONC BIEN SÛR QUE JE T'AIME, CONNASSE !!!
Commenter  J’apprécie          63
CapitaineBaptCapitaineBapt   11 juillet 2019
*A la station service*
Il est rafraîchissant de voir une mère adolescente bien élever son gosse... :
- Non tu ne peux pas avoir ces saletés... Putain, mais tu sais à quel point ces merdes sont dégeu pour toi ? T'en auras pas, c'est tout ! J'AI DIT NON, TU FAIS CHIER !!
... d'un autre côté...
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Derf Backderf (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Derf Backderf
Vidéo de Derf Backderf
autres livres classés : amériqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4145 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre