AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782377312016
136 pages
Sarbacane (06/02/2019)
2.63/5   19 notes
Résumé :
Une île isolée, dans l’oeil du cyclone, une Lolita tiraillée entre deux hommes… !

Margot, lycéenne à la vie jusqu’ici anodine, éclot comme une fleur à sa rentrée en terminale. Vibrante d’une sensualité soudain débordante, sur son île battue par les vents et l’ennui, elle se sent prisonnière. Il y a bien Ali, le nouveau récemment débarqué, beau brun ténébreux, musicien torturé, qui la dévore des yeux. Mais Margot rêve d’autre chose, de plus grand, de p... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique

Depuis quelques mois, je lis énormément de bandes dessinées, romans graphiques, mangas...

Parmi mes lectures, le roman graphique : Cyclone de Clément Baloup (pour le scénario) et Marion Mousse (pour les illustrations).

Lycéenne discrète, Margot vit sur une île cernée par un océan menaçant. Lolita en pleine éclosion, elle attire l'attention de son professeur de philosophie... mais aussi celle d'Ali, rebelle au coeur brûlant...

Cyclone est un très bel objet. La couverture attire l'oeil, avec cette jeune fille au milieu des vagues. Elle est épaisse, de même que les pages, et nous avons là un livre de qualité, que l'on peut offrir aux amateurs des romans graphiques.

J'ai été surprise par les dessins au début car je trouve ceux-ci assez simples. Margot est représenté comme une jeune fille de beauté moyenne, les traits des personnages sont parfois un peu grossiers. Passé le moment de surprise, je trouve ce style de dessins adapté car ça colle bien avec l'histoire, les personnages. On a là des adolescents, ils n'ont pas besoin de ressembler à des mannequins. Les dessins collent en fait parfaitement avec le scénario.

L'histoire est simple, un triangle amoureux composé d'une fille qui devient de plus en plus jolie, d'un garçon de sa classe et.. d'un professeur ! Classique mais cela fonctionne très bien car c'est bien ficelé, avec des textes percutants, qui font mouche.

J'ai aimé ce roman graphique dont la colorisation m'a beaucoup plu. Les couleurs sont magnifiques, et apportent un vrai plus à l'ensemble.

Cyclone est une excellente surprise, et je suis ravie de la découverte.

Ma note : 4 étoiles

Commenter  J’apprécie          371

Il me faut bien avouer que derrière cette superbe couverture bleu lagon, je m'attendais à tout autre chose qu'à un scénario davantage axé sur l'adolescence que sur un trio amoureux impossible.

Il me faut bien avouer aussi que derrière ce titre aguichant, je m'attendais à ce que la tension autour d'un phénomène météorologique dévastateur soit intense.

Sous ces deux aspects, j'ai été quelque peu déçue par "Cyclone". Toutefois, le scénario tient la route même si je regrette que le traitement soit assez déséquilibré selon les thèmes, peut-être les auteurs ont-ils voulu en dire trop : les problèmes liés à l'adolescence, la mono-parentalité, l'immigration, les affres de la séduction, le harcèlement sur internet, l'ambivalence des sentiments, la relation atypique entre un adulte et une ado, des pulsions meurtrières, et par-dessus un cyclone à l'approche. Ça fait peut-être beaucoup en moins de 150 pages illustrées ?

J'aurais personnellement apprécié mieux comprendre les mécanismes psychologiques et physiques ayant amené Margot à s'éprendre de son professeur tout en se sentant proche d'Ali. Ce dernier semble tomber amoureux en deux secondes, quant aux sentiments et mobiles de Maréchal, prof de littérature, ils m'apparaissent bien obscures et impénétrables.

Il semble que Maréchal et Margot, chacun à leur façon, soient deux paumés dont les solitudes s'unissent mais la relation manque de profondeur bien qu'elle mène à des actes extrêmes.

Enfin, ma principale déception vient du dessin. La couverture me laissait espérer un trait fin et précis comme je l'apprécie en BD mais j'ai trouvé les physionomies laides voire repoussantes par moments. Difficile d'imaginer Margot en nymphette irrésistible alors que le dessinateur l'a dotée d'un nez en forme de patate. Je pense que cela a largement contribué à ne me rendre sympathique et attachant aucun des personnages.

Challenge MULTI-DÉFIS 2019

Commenter  J’apprécie          290

Quand une quatrième de couverture est bien faite, il faut savoir le reconnaître. Celle-ci en dit beaucoup sans rien gâcher.

Il y a une bande-son parfaite dans cette bande dessinée, notamment l'absolue perfection qu'est « Moonage Daydream » de David Bowie. Sous l'égide de Lewis Carroll et traversé de la silhouette furtive d'un lapin blanc, le récit parle d'une jeune fille qui s'observe et se découvre, entre curiosité et incompréhension. « de plus en plus curieux... Voilà que je m'allonge comme la plus grande longue-vue qui ait jamais existé ! Adieu, mes pieds ! » (p. 24)

Le travail sur les regards croisés et sur les perspectives est très intéressant, donnant à voir l'évidence au sein de la banalité. La bande dessinée parle de désir, avec son lot de peurs et d'inquiétudes. Pour les adolescents qui traversent cette histoire, demain n'est qu'effroi. « Compromissions, vieillesse, maladie et mort. Voilà le menu de la vie adulte. » (p. 90) Et c'est sans doute ce qui explique leur folle vanité de s'exposer sur les réseaux sociaux pour obtenir immédiatement l'approbation de tous, en se moquant des ravages du paraître alors qu'ils traversent une période instable où leur identité est en construction. Entre Noce blanche et Noces pourpres, les rapprochements sont autant de renoncements sous-tendus d'ardents désirs de fuite. « Tu penses que je vais m'agripper à toi pour me rassurer ? » (p. 64)

Cyclone est une magnifique bande dessinée qui, en quelque 125 pages, traite avec finesse de beaucoup de sujets délicats. Une vraie réussite !

Commenter  J’apprécie          170

Au premier abord, une BD qui tape dans l'oeil, qu'on a envie de découvrir, avec toutes ces planches pleines de couleurs et sa très jolie couverture.

Une histoire contemporaine, des lycéens le jour de la rentrée, les premiers émois d'une jeune fille, un triangle amoureux, dans une ambiance un peu inquiétante, un cyclone approche de leur île. Ile dont on ne sait finalement rien, ni où elle se situe, ni si elle existe ou est imaginaire…

J'ai trouvé le physique des personnages assez ingrat, ce qui du coup ôte toute crédibilité au pouvoir de séduction de Margot, pouvoir de séduction qui est pourtant au coeur de l'histoire.

Et j'ai trouvé qu'il y avait trop de pages sans dialogues, on doit souvent deviner les pensées des personnages, j'aurais apprécié que ce soit plus développé.

Une déception donc, et je le regrette, je m'attendais à autre chose….

Commenter  J’apprécie          50

Cyclone me rappelle un titre de Davodeau qui n'avait pas eu beaucoup de succès à savoir Anticyclone. Il s'agit là aussi d'une chronique sentimentale se passant sur une île de l'océan sans que le lieu exact ne soit précisé. Cela pourrait être Madère, ce petit archipel appartenant au Portugal.

On aura droit aux aventures de Margot, une lycéenne discrète qui va à la fois entamer une relation avec le nouveau venu un peu rebelle à savoir Ali et également son professeur de philosophie. C'est à la mode actuellement et on ne portera aucun jugement.

J'avoue ne pas trop avoir adhéré car c'est très convenu. Cela m'a également rappelé le premier film avec Vanessa Paradis à savoir Noce Blanche qui l'a révélée au grand public comme une artiste accomplie.

D'autres pourront ajouter la chanson Comme un ouragan de Stéphanie de Monaco et le tour sera joué. En effet, les sentiments vont tout balayer sur son passage comme le cyclone qui s'abat sur cette île pourtant toujours épargnée par ce type de phénomène.

Au final, cette oeuvre manque cruellement d'un peu d'originalité et de saveur. On est même assez déçu par la fin de cette histoire bancale.

Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
BoDoi
14 février 2019
Si tout charme d’abord, la proposition du scénario et le graphisme, rond et plein de couleurs chatoyantes, suscitant pas mal d’attentes, c’est en fait la déception qui s’impose. Car l’intrigue se révèle sans surprise.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (4) Ajouter une citation

« Compromissions, vieillesse, maladie et mort. Voilà le menu de la vie adulte. » (p. 90)

Commenter  J’apprécie          10

L'oeil du cyclone, c'est le seul endroit du cyclone qui respecte les lunettes.

Commenter  J’apprécie          10

« Tu penses que je vais m’agripper à toi pour me rassurer ? » (p. 64)

Commenter  J’apprécie          10

« De plus en plus curieux… Voilà que je m’allonge comme la plus grande longue-vue qui ait jamais existé ! Adieu, mes pieds ! » (p. 24)

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Clément Baloup (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clément Baloup
"Dialogue avec Clément Baloup " à la MSH-ULB 10 janv. 2019 Conférence « Dialogue avec Clément Baloup », avec Clément Baloup, auteur de bande dessinée et illustrateur français
Table ronde autour des « Mariées de Taiwan », Editions La Boîte à Bulles menée par Fabrice Préyat, ULB, Asuncion Freznosa, ULB/EAST & Vanessa Frangville,ULB/EAST Un évènement organisé par EASt, l'équipe de la MSH dédiée à l'étude de l'Asie orientale.
autres livres classés : tempêteVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4783 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre