AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2363080955
Éditeur : Editions Arléa (12/11/2015)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous sommes tous entourés de portes. Ouvertes, fermées ou entrebaillées.
Fermer la porte, être mis à la porte, trouver porte close, laisser une porte ouverte, entr’ouverte ou franchir un seuil est, pour chacun d’entre nous, un acte quotidien, anodin ou essentiel.

Georges Banu entreprend cette réflexion au coeur de nos vies. D’un élément inscrit dans le pragmatique et la vie de tous les jours, il fait un objet chargé de mystère et de sens. Il re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fanfanouche24
  09 juillet 2019
Acquis en 2016 , déniché à la Librairie Tschann, bd. du Montparnasse- Lectures en pointillé, entre 2016...et juin 2019 !
Un très passionnant essai sur "La porte"...particulièrement axé sur l'histoire de la peinture, mais pas que !!....Texte très dense , dont j'ai repris la lecture à plusieurs reprises...selon l'humeur et la curiosité envers tel ou tel chapitre thématique ! Livre accompagné d'une partie des reproductions des oeuvres analysées..., en couleurs.
Parmi les artistes particulièrement mis en avant: Pieter de Hooch (17e), Hammershoi,Vermeer, Antoni Taulé, Emmanuel de Witte (17e), Magritte, Dali, Caspar David Friedrich (19e), Van Gogh[ "Entrée de l'hôpital
Saint-Paul, 1889], Léon Spilliaert (20e),Paul Delvaux (20e) etc.
"Mes rêves sont liés aux portes ouvertes et agités par le cauchemar des portes closes. C'est pourquoi je regarde les portes avec un sentiment d'incertitude dû à l'ambiguïté d'une séduction-répulsion. Qu'interdisent ou, au contraire, que libèrent les portes ?
Amour et désamour ! Relation jamais résolue." (p. 12)
L'auteur, plus spécialisé dans des ouvrages consacrés à la mise en scène , au théâtre se diversifie dans cet ouvrage, en analysant les nombreuses symboliques de "La Porte", dans notre société, notre quotidien, mais aussi et principalement dans les oeuvres picturales. Mais Georges Banu nous parle aussi des gardiennes de portes (les concierges), Les "portes fermées" de l'univers carcéral...des institutions psychiatriques, etc.
Un ouvrage pluridisciplinaire qui réunit avec bonheur, sociologie, L'Histoire, les Arts, la Littérature, le théâtre...la linguistique. Un chapitre savoureux sur l'extrême richesse de vocabulaire de "La Porte" : "Frapper à la bonne porte, écouter aux portes, se ménager une porte de sortie, enfoncer des portes ouvertes, aimables comme des portes de prison, "etc.
Cet essai est augmenté d'une bibliographie et des références iconographiques, présentées...
"La porte est aussi bien adieu que dégagement vers un horizon. Elle est un seuil propice à la conversion des contraires. On sort et on entre ! On entre et on sort ! Nous nous retrouverons toujours devant ou derrière une porte qui nous convie à découvrir le secret qui nous échappe et qui reste vivant en raison même de cet éternel insuccès." (p. 173)
Lecture multiforme ... dont il y aurait encore beaucoup à dire...Tant Georges Banu explore toutes les disciplines offrant toutes les réalités et symboliques de "La Porte"...Les rapports humains étant , bien sûr, le "noyau dur"...Je ne peux finir ce billet que par cette phrase de l'auteur : "Au fond, la vie et l'art sont les grandes portes de ma vie"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          374
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   05 mai 2016
Ma porte, je la ferme avec obstination- impossible de la garder ouverte - et ainsi, symboliquement, je me réfugie derrière elle. Elle me protège....quand tant d'autres peuvent être franchies, claquées, entrebâillées, portes distinctes de celle qui permet d'un côté la concentration et le retrait, et de l'autre l'exploration immobile du monde. (p.14-15)
Commenter  J’apprécie          270
fanfanouche24fanfanouche24   09 juillet 2019
Le vocabulaire de la porte

Le vocabulaire de la porte est d'une richesse extrême. L'aspect fonctionnel d'une porte, déjà, suppose de multiples précisions: la porte d'entrée, de sortie, la porte de service, de secours (...) une porte dérobée (...) La vie sociale se laisse lire à travers ces distinctions car l'usage de la porte n'est pas sans lien avec la hiérarchie-maîtres-serviteurs- ou avec les stratégies qui valorisent l'arrivée d'un hôte ou la déprécient (p. 37)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24fanfanouche24   08 juillet 2019
La dernière porte

Malgré mes appréhensions, je ne me suis jamais retrouvé à la porte de chez moi, sans clefs ou dans l'impossibilité d'entrer: pas d'exclusion. Face à la porte du pays que j'avais quitté, je suis resté longtemps à l'extérieur, dans l'impossibilité de revenir. (p. 169)
Commenter  J’apprécie          120
fanfanouche24fanfanouche24   08 juillet 2019
La dernière porte

La porte est aussi bien adieu que dégagement vers un horizon. Elle est un seuil propice à la conversion des contraires. On sort et on entre ! On entre et on sort ! Nous nous retrouverons toujours devant ou derrière une porte qui nous convie à découvrir le secret qui nous échappe et qui reste vivant en raison même de cet éternel insuccès. (p. 173)
Commenter  J’apprécie          60
fanfanouche24fanfanouche24   09 juillet 2019
Le Territoire intérieur

A regarder les portes jour après jour, un motif se détache: celui de la femme. Ici elle trouve refuge, près de la sortie, ou au coeur de l'intime. Les hommes sont absents, tandis que les femmes se retirent dans les foyers qui les protègent ou...les enferment. Une lecture historique peut être esquissée, qui renvoie à la domesticité féminine imposée plusieurs siècles durant : le dehors revient à l'homme et le dedans à la femme. (p. 64)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Georges Banu (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Banu
? SOIRÉE PATRICE CHÉREAU ? JOURNAL DE TRAVAIL, 1963-1968  À l?occasion de la parution de l?ouvrage sous la direction de Julien Centrès aux éditions Actes Sud-Papiers, collection ?Le Temps du théâtre?, le 14 mars 2017.    ? LUNDI 26 MARS 2018 À 20 H  au Théâtre de la Ville - Espace Cardin  en compagnie de Jane Birkin, Pascal Greggory, Hugues Quester et Nada Strancar, animée par Georges Banu.    En collaboration avec Pablo Cisneros, l'IMEC, le Théâtre de la Ville et Actes Sud-Papiers.
? Plus d'informations sur le livre : https://www.actes-sud.fr/catalogue/essais-et-ecrits-sur-le-theatre/journal-de-travail
+ Lire la suite
autres livres classés : peintureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
537 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre