AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782842778545
320 pages
Editions du Chêne (01/10/2008)
4.09/5   95 notes
Résumé :
Les plus grandes œuvres d'art, les plus grands artistes, l minute 15 de discours et plein d'humour, voilà le secret de D'Art d'art, l'émission désormais culte de France 2. L'envers du décor rien que pour vous, les dessous de l'art expliqués à tous. Nul besoin d'être spécialiste pour désormais comprendre l'art contemporain aussi bien que l'impressionnisme et apprécier tout autant Arcimboldo que Picasso. 150 œuvres vous dévoilent ici leur histoire... pour l'amour de l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
4,09

sur 95 notes
5
8 avis
4
10 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

Torellion
  16 octobre 2016
L'art à portée de tous.
Voilà l'incroyable pari que Frédéric Taddéi a relevé à travers ce format télévisé ultra court d'une minute quinze. du Scribe accroupi à Léonard de Vinci, d'Arcimboldo à Picasso, ce magnifique ouvrage n'oublie aucunes des oeuvres majeures.
Ce format est idéal, on se retrouve plongé dans une spirale culturelle très addictive. Les commentaires sont simples mais efficaces, dévoilant l'anecdote parfaite à chaque photo. Photographies d'une qualité d'ailleurs excellente.
A mettre entre toutes les mains.
Commenter  J’apprécie          440
TheWind
  19 novembre 2018
Ce livre est à l'image de l'émission : simple, rapide et efficace.
Ce bel ouvrage regorge d'anecdotes sur de multiples oeuvres anciennes ou plus récentes, très connues ou pas du tout.
C'est un livre qui fait voyager, d'un musée à l'autre, d'une époque à une autre, d'un atelier d'artiste à un jardin ensoleillé.
Et même si parfois, on peut avoir une impression de déjà vu, on n'est jamais à l'abri d'une surprise ou d'un détail surprenant !
Bref, de la peinture, de la culture et de la bonne humeur !

Commenter  J’apprécie          422
comtesseoboulof
  04 mars 2012
Ca ne vous dit rien ce générique sur France Télévision avec la Joconde et l'autoportrait de van Gogh qui marmonnent : « d'Art d'Art  c'est l'histoire d'une oeuvre d'art »? Si bien sûr !
Alors prolongez le plaisir de ces toutes petites anecdotes sur l'histoire de l'Art, on se surprend à entendre la voix de Frédéric Taddeï nous raconter l'histoire. Ca se déguste par petit bout , au hasard des pages ou dans l'ordre pour les méticuleux, et c'est bien savoureux.
Commenter  J’apprécie          230
Floccus
  29 avril 2014
Après les fables de Jean Anouilh et les mots à sauver de Bernard Pivot, nous avons changé d'orientation pour agrémenter nos petits déjeuners. Nous sommes passés à une stimulation picturale. le livre s'y prête à merveille : une double page chaque matin, un texte et une illustration au timing adapté, ni trop long, ni trop court. La navigation est des plus simples, on ouvre au pif - vers le début, ce sera de l'ancien, vers la fin du contemporain - on montre l'illustration à la ronde, on lit à voix haute.
Plus qu'un livre consacré à l'art, c'est un livre de contes. A chaque objet sa petite histoire, son anecdote, son contexte particulier, amusant, ou original. On est plus ou moins surpris, selon son bagage culturel. Des fois on connaît déjà l'histoire, la plupart du temps on redécouvre une oeuvre maintes fois rencontrée en d'autres circonstances mais jamais comprise. Ce scribe contemplé à Londres il y a une vingtaine d'années m'a enfin révélé son secret.
Commenter  J’apprécie          100
gargamel00
  23 novembre 2013
J'aime quand un livre me donne le sentiment d'être un peu plus cultivée qu'au départ! Cela faisait un certain temps que je voulais me longer dans ce livre, merci à ma bibliothèque préférée de me l'avoir permis. Dans d'art d'art on trouve de tout: des anecdotes, des infos croustillantes, des tableaux archi connus et d'autres moins. L'auteur nous propose de traverser les divers courants artistiques qui ont jalonnés les siècles à travers des tableaux, des sculptures et autres poteries. Certains textes nous offrent des anecdotes sur la genèse du tableau, d'autres sur l'artiste lui-même, et d'autres encore nous expliquent en l'intention de l'artiste. Certes, ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains; les connaisseurs trouveront qu'il manque de consistance, qu'on ne nous en donne pas assez. Mais pour moi qui apprécie l'art sans non plus me passionner pour ce domaine, j'ai appris beaucoup de choses et cela m'a véritablement donné envie d'en savoir plus. L'art moderne par exemple, qui est pour moi totalement incompréhensible, a un peu plus trouvé sa raison d'être à mes yeux grâce à l'auteur. Qu'il en soit remercié!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
comtesseoboulofcomtesseoboulof   04 mars 2012
Le Radeau de la Méduse.
Théodore Géricault, 1819, huile sur toile, 4.81 x 7.16 m, Paris, Musée du Louvre.
"Pour la première fois, un peintre livrait une reconstitution réaliste d'un évènement d'actualité."
Le Radeau de la Méduse de Géricault fit sensation au Salon de 1819. Pour la première fois, un peintre livrait au public une reconstitution réaliste d'un évènement d'actualité : le naufrage de la Méduse, survenu trois ans plus tôt, au large du Cap Blanc. Trois cent quatre-vingt-dix-morts et seulement dix survivants, après une dérive interminable sur un radeau de fortune. Pour y parvenir, Géricault s'était lancé dans une véritable enquête journalistique. Après avoir écouté le témoignage de deux rescapés, il avait fait réaliser une maquette du radeau par le propre charpentier du navire. Il avait même persuadé des brancardiers de l'hôpital Beaujon de lui prêter des cadavres humains et des membres sectionnés, n'hésitant pas à laisser pourrir sur son toit, en plein soleil, la tête d'un voleur, afin d'étudier toutes les tonalités de sa décomposition. Il fit poser ses modèles pendant des jours sur ce charnier, au milieu des rats et des odeurs de putréfaction. Ce fut le cas de son ami, le peintre Lebrun, qui venait d'attraper la jaunisse, et dont le teint de moribond avait fasciné Géricault. Il servit de modèle pour le père! Et voilà comment le Radeau de la Méduse fit un tel effet sur le public de 1819. Son réalisme morbide avait cent cinquante ans d'avance sur le cinéma et la télévision!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
TheWindTheWind   02 novembre 2018
Mais La Dame à la licorne n' a pas encore révélé tous ses secrets. Car les interprétations varient sur l'objet de ce désir, beauté de l'âme selon certains, cœur spirituel pour d'autres. Et bien sûr désir charnel, car la licorne, ne l'oublions pas, est symbole de chasteté. Quant à sa corne, elle revêt une lourde connotation sexuelle.
Commenter  J’apprécie          200
adda33adda33   29 décembre 2019
Bonaparte franchissant les Alpes de Jacques-Louis David (1801) : "Ce jour-là, Napoléon n'était pas si fringant." Quand les grands de ce monde s'offrent les services d'un artiste, ce n'est jamais pour peindre la réalité, c'est toujours pour l'embellir.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Frédéric Taddeï (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Taddeï
Frédéric Taddeï est l'invité du Buzz TV
autres livres classés : artVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
888 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre