AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253008668
286 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 109 notes)
Résumé :

Un homme et un enfant achèvent leurs vacances en Corse. Ils découvrent une crique enchanteresse, mettent à l'eau leur canot. Au-dessus d'eux, un avion explose. Un container éventré tombe près d'eux.

L'avion portait une charge atomique. Pascal, l'enfant, est contaminé. Les médecins avertissent son père, Laurent Ségur, qu'il a au maximum trois mois à vivre. Laurent décide d'emmener l'enfant aux Tours d'Hérode, le château qu'il possède en Auver... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
tiptop92
  12 novembre 2019
Michel Bataille - L'Arbre de Noël - 1967 : de tout temps l'homme a attendu que la grâce lui descende du ciel mais c'est souvent la mort qui frappe les innocents du haut des cieux. Ainsi des millions de tonnes de bombes sont tombées sur les populations pendant la seconde guerre mondiale et les protagonistes de ce roman pouvaient espérer vingt ans après la fin du conflit en se baignant sous le soleil de la Corse dans un jolie petite crique comme il y en a des milliers sur cette île ne pas être mis en contact avec un de ces engins de mort. Laurent et son fils Pascal ont la malchance de voir un bombardier nucléaire s'abîmer au large de l'étendue bleutée ou tous les deux se baignent. L'engin qui tombe doucement dans l'eau suspendu à son parachute va sceller le destin du petit garçon comme bien d'autres l'ont été avant lui dans les ruines d'Hiroshima et de Nagasaki. Que reste t'il alors à ce père qui sait son fils condamné que d'apaiser ses derniers instants par des moments de bonheur partagés. Il faut fuir la ville, le désespoir, les traitements lourds et inutiles pour se réfugier dans le manoir familial ou en compagnie du "tartare" son robuste ami d'enfance ils vont tenter de rendre heureux ce petit être qui sait très bien malgré eux qu'il va bientôt mourir. Et finalement comme un retour de flamme, c'est ce jeune feu en train de s'éteindre qui va redonner par son courage du mordant aux deux hommes. Devant l'indicible tout devient réalisable, il n'y a plus de garde fou, même aller dans un zoo pour voler deux loups devient une opération vitale puisque le petit les veut. Ce livre n'était en rien larmoyant, les émotions restaient a fleur de peau enfermées dans un temps très court, celui dans lequel vivent les gens qui ont peur d'être séparé pour toujours. Outre le drame intime que vivait les personnages, le texte visait plus largement la dénonciation de l'état de guerre permanent que faisait vivre à la population dans les années 70 la prolifération des armes nucléaires. Qui a été enfant ou adolescent ces années là se souvient des conversations inquiètes des adultes évoquant une troisième et ultime guerre mondiale comme le solde de tout compte d'une humanité a la dérive. Ce livre poignant fut adapté brillamment à l'écran, ce qui lui fit sans doute du tord dans le sens ou les deux monstres sacrés du cinéma qui incarnèrent les personnages principaux (william Holden, Bourvil) occultèrent par leur présence la qualité de l'oeuvre elle même. Pourtant la pudeur des situations et cette joie de vivre qui s'exprime comme un dernier recours devant l'abîme pourrait lui permettre d'être redécouvert par un publique de lecteurs blasé par les romans aux kilomètres que leurs proposent le monde de l'édition de nos jours...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9614
Jeanmarc30
  02 novembre 2018
Comme chaque année, depuis la mort de sa mère, Pascal revient à Paris pour passer les vacances avec son père Laurent. Ensemble, ils partent en Corse. Lors d'une promenade en mer, un avion explose au dessus de leur embarcation et une bombe retenue par un parachute tombe lentement dans l'eau. Laurent qui était en plongée n'a rien vu. Il décide de ramener Pascal à Paris pour lui faire subir des examens medicaux qui s'avèrent négatifs. Mais peu après, au retour d'une promenade Pascal revient avec une marque bleuâtre à la tempe. La leucémie a commencé à faire ses premiers pas et dégâts dans son corps d'enfant...
L'arbre de Noeël est une histoire triste qui met en avant la volonté d'un père d'offrir le meilleur à son fils avant que ce dernier ne parte, l'espoir, le combat face à la maladie.
Sans être un grand roman, cette histoire émeut cependant et ne peut laisser insensible.
Commenter  J’apprécie          186
BRIGITTEB
  06 mai 2020
Trouvé dans une boîte à livres, ce roman de Michel Bataille (ne pas confondre avec Georges Bataille qui était son oncle), est une très bonne surprise. Il s'agit d'une histoire totalement imaginée, bien qu'elle semble très vraisemblable, en tout cas dans sa première partie. Je ne vais pas résumer l'histoire, je vous la laisse découvrir, mais c'est une histoire triste, jamais pathétique cependant, avec une symbolique liée aux loups qui m'a par moments échappé, je dois l'avouer, mais j'ai bien aimé cette lecture.
Je tiens entre les mains une vieille édition de 1967, de la maison Juliard, et les autres questions soulevées par l'auteur sur l'énergie atomique et l'enfouissement des déchets est toujours effroyablement d'actualité.
De nombreuses réflexions sur le sens de la vie, la mort, l'amour sont aussi très intéressantes.
Un livre qui mérite le détour.
Commenter  J’apprécie          174
rulhe
  13 novembre 2019
Laurent Ségur un riche homme d, affaire passe ses vacances en corse avec son fils Laurent. alors qu'il se baigne un avion ✈ en détresse largue une bombe atomique. l, enfant va être condamné par la leucémie, son père y a échapper au fait qu'il était sous l, eau. après avoir vu quantité de spécialistes.
le père décide d, emmener l, enfant dans son château en auvergne. ou avec Verdun son ami de la résistance, ils vont tout faire pour rendre l, enfant heureux 😃. ils vont même aller jusqu'à volé un couple de loups dans un zoo, puisque l, enfant avait toujours eu envie d'en posséder un.
l, histoire sera adapté au cinéma avec Bourvil dans un de ces meilleur film.
une histoire humaine joliment interprétée.
a voir pour toute la famille 👪.👏
Commenter  J’apprécie          141
NathalC
  23 octobre 2015
J'ai découvert ce livre au collège. Donc, ça date...
Et pourtant, j'ai toujours cette magnifique histoire en tête.
Ce petit garçon atteint de leucémie, mais tellement digne.
Cette passion pour les loups...
Je conseille vivement cette simple mais très belle histoire...
Commenter  J’apprécie          171

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
SymphonieSymphonie   28 octobre 2020
" Papa, dit Pascal, j'ai eu très peur.
- Oui, dis-je, le coeur serré.
- Brigitte, tu sais, l'infirmière blonde ?
- Oui.
- En rangeant la chambre, elle a trouvé ma patte de poule auvergnate dans le tiroir de la table de nuit. Et, en plus, elle sentait assez mauvais cette fois. J'ai vraiment cru qu'elle était perdue. Eh bien, elle ne me l'a pas confisquée. Elle l'a même trempée dans l'alcool pour la conserver. C'est gentil, hein ?
- Oui.
- Seulement il y a quelque chose de triste.
- Oui ?
- Je veux dire pour une jeune fille comme Brigitte, qui est jolie. Penche-toi, je ne peux pas parler trop fort. J'ai peur qu'elle entende. Voilà, elle est un peu folle.
- Oui ?
- Par exemple, ce matin, je lui ai dit que, lorsque je serai
grand, je serai aviateur. Tu sais ce qu'elle a fait ?
- Non.
- Eh bien elle a pleuré. Tu vois bien qu'elle est un peu folle. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BRIGITTEBBRIGITTEB   07 mai 2020
L'amour des enfants pour les trésors cachés est vraiment singulier. Que cherchent-t-il vraiment, quand ils s'acharnent à penser comment ils pourraient découvrir l'or ancestral ? Il est probable qu'ils cherchent en réalité leur âme perdue, comme les pauvres loups féroces qui battent la campagne la nuit, errant à la lueur de la lune, galopant derrière leur ombre fuyante sur la neige, laissant de faibles traces, comme les hommes qui combattent dans les villes et, le soir venu, boivent de l'alcool dans les bars et cherchent la compagnie des femmes, pour oublier qu'ils doutent de tout, et souffrent à hurler à la lune. Car la lune tient une place importante dans ces sortes d'affaires. C'est quand elle est pleine qu'on crie le mieux son désespoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
gillgill   05 mars 2012
- Il est arrivé un malheur ! me dit Pascal.
Je me retourne brusquement vers lui : il est si oppressant d'entendre nommer le malheur par l'enfant même qui incarne tous mes malheurs en un seul. Mais dès le second mouvement, je me raisonne. Avec les enfants, l'insolite est toujours le plus probable.[...]
- Oui ? De quoi s'agit-il ?
- Eh bien, tu sais que tu m'as dit de ne plus sortir seul pendant quelques jours, à cause du cheval fou du père Vernet ?
- Oui, et alors ?
- Alors je cherche de nouveaux jeux dans la maison. Je suis descendu à la cave et me suis avancé dans le tunnel des loups...
- Je t'avais dit de ne pas y aller. Ils t'ont attaqué ?
- Non, pas du tout. L'un d'eux est tombé dans le puits du couloir...
(extrait du chapitre 43)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
luis1952luis1952   08 janvier 2016
-Si tu emmenais Pascal en Amérique ? Il parait que les médecins sont forts là-bas...
-Pas plus fort qu'ici pour cette maladie là. On ne peut la guérir nulle part. Tu le sais aussi bien que moi.
-Tu emmènerait l'enfant à l'étranger, toi ?
-Non,je ne crois pas.
-Et je n'arrive pas à me résoudre à le conduire d'un hôpital à l'autre.
-Mais, j'ai déjà comprit , dit Pascal, en entrant.
-Tu écoutes derrière les portes depuis longtemps ?
-Je n'arrivais pas à dormir. Alors, je suis monté vous voir. Mais, je ne suis pas pieds nus, regarde.
-Tu sais, ce que nous disions, ce n'est pas sûr du tout. C'est une idée des médecins. Ils se trompent tout le temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
luis1952luis1952   09 janvier 2016
La pêche aux écrevisses, ce n'est pas comme en tout, il faut de l'art et de l'instinct..Parfois, tandis que les ronds s'estompent sur l'eau, on distingue une agitation alentour de l'appât que, déjà se disputent les truites. En fin d'après-midi les pêcheurs reviennent, pieds nus et la démarche lourde
"Papa, regarde, j'ai mis de côté la plus grosse écrevisse, pour que tu la voies;
-C'est un homard, dit Verdun.
"J'ai froid aux pieds, dit Pascal.
Je le fait grimper sur mes épaules et tiens ses pieds nus et ses orteils dans mes mains pour les réchauffer.
Nous regagnons la voiture, l'enfant éternue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Video de Michel Bataille (1) Voir plusAjouter une vidéo

Socialistes d'hier et d'aujourd'hui
Débat réunissant autour de Bernard PIVOT des auteurs ayant écrit sur le thème du socialisme. Michel BATAILLE publie "Demain Jaurès", il évoque la modernité du personnage. Jean LACOUTURE consacre son dernier livre à "Léon Blum». Chacun fait un portrait de ces deux grandes figures socialistes.Claude JAMET raconte dans son journal "Notre front populaire : journal d'un militant 1934-1939"...
autres livres classés : maladieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2395 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

.. ..