AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266002493
Éditeur : Pocket (01/01/1972)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 26 notes)
Résumé :
superbe livre tiré du film avec Annie Girardot...
A la veille des convulsions qui secouèrent la France en 1968, Danièle, jeune femme de trente ans, professeur dans un lycée de province, est inconsciemment attirée par un de ses élèves, Gérard, déjà un homme à ses yeux, mais mineur aux yeux de la loi.
Danièle et Gérard sont, pour tout le monde, le Scandale. On se jette sur eux de toute part. Les amants ont décidé de lutter jusqu'au bout. Mais Danièle, g... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ladybirdy
  17 novembre 2020
Mourir d'aimer. D'abord un film sorti en 1971 avec Annie Girardot. Ensuite ce livre en 1972. Mais surtout une histoire vraie de Gabrielle Russier, morte d'avoir aimé un jeune lycéen mineur fin des années soixante.
Ce livre, paru en 1972 relate l'histoire de Danièle, 32 ans, prof et de Gérard, 17 ans, en plein bouillonnement sous mai 68.
Si on se replace à l'époque, on devine facilement l'émoi et le vent que cette histoire d'amour a provoqués autour d'elle. Aujourd'hui, on ne s'offusque plus d'aimer qui on veut quand on veut et comme on l'entend. Tout est permis ou presque et la liberté d'esprit a le vent en poupe.
J'aurai pu aimer cette histoire si les sentiments avaient été plus modernes et exacerbés. J'ai trouvé que cette histoire d'amour manquait cruellement de chaleur. Aucun détails, aucune description sentimentale, tout se passe en arrière plan au niveau de l'entourage de Gérard qui juge et fait tout son possible pour empêcher cette histoire. Ce qui amène les protagonistes à se cacher dans des cliniques psychiatriques, derrière les barreaux d'une prison ou dans une maison de retraite. La souffrance de Danièle se devine mais reste à mon sens bien trop distante et froide pour rentrer en empathie.
Mourir d'aimer, je l'imaginais dans sa forme figurée avec des coeurs qui battent fort, s'épuisent, saignent, pleurent alors que ce titre ne brille que dans sa forme littérale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          698
lali37
  20 février 2015
une histoire d'amour que personnes ne comprends, avec ce manque de tolérance et cette haine qu'amène l'incompréhension.
un livre bouleversant qui me laissera une empreinte à vie
Commenter  J’apprécie          70
christianmounier0419
  25 juin 2020
mourir d'aimer , de andré cayatte ,, avec annie girardot , j'ai enfin trouvé dans une boite à,livres, la novelisation du film
liaison interdite entre une prof et son élève , durant mai 68
cette histoire pose la question de l'opinion publique , et au regard de la loi d'une relation entre adulte et mineur
de l'emprise de l'adulte sur un esprit jeune, de la manipulation supposée d'une femme , d'une prof,vis a vis de son eleve, un adolescent
la liberté, disait mai 68, mais c'est aussi la liberte d'aimer et d dire merde aux regles parentales desuetes, vu les changements qui s'operent ds le monde !
pour les plus jeunes, mai 68 et ce que ca a amorcé, c'est certe du charabia !et pourtant, choisir ses études, son metier, son futur mari, porter des jean's , et des cheveux long si on est un garcon....
CE LIVRE et ce film osent une interrogation:que reproche t on à l'amour, il suffit qu'il sorte des normes dictées par une societé bien pensante, aux regles qui se veulent immuables , pour qu'il soit interdit d'aimer, et au final, "mourir d'aimer "!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   16 novembre 2020
Le monde brise les hommes. La plupart des hommes. Et il se forme un cal à l’endroit de la fracture. Ceux qu’il ne peut pas briser, le monde les détruit.
Commenter  J’apprécie          300
gerard-lepapygerard-lepapy   31 mai 2019
Quand je suis arrivée, écrit Danièle, la prison avait un sens pour moi. Je me disais qu'ils allaient enfin comprendre que rien ne pouvait empêcher notre amour, ni leur obstination, ni notre fatigue.
Aujourd'hui, je ne sais plus pourquoi je suis ici. Cette mise en liberté provisoire, je l'attends, je l'espère, mais en même temps, elle me fait peur… L'angoisse d'être dehors, espionnée de nouveau...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-Patrick Manchette (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Patrick Manchette
Gilles Magniont présente "les Lettres du mauvais temps : correspondance 1977-1995" de Jean-Patrick Manchette aux éditions La Table ronde.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2406445/jean-patrick-manchette-lettres-du-mauvais-temps-correspondance-1977-1995
Note de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : mai 68Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Un coup de Manchette

"Le terrorisme gauchiste et le terrorisme étatique, quoique leurs mobiles soient incomparables, sont les deux mâchoires du même piège à cons" affirme avec sagacité un personnage de ce roman au titre nihiliste....

Jamais sans mon AK 47
Nada
Non, rien de rien
Nevers est contre tout

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Patrick ManchetteCréer un quiz sur ce livre