AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2875804375
Éditeur : Kennes Editions (11/10/2017)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 205 notes)
Résumé :
Morgane a seize ans. Elle vient d’emménager dans une nouvelle maison, avec ses parents et son petit frère. Tandis qu’elle déballe ses cartons, elle retrouve un journal intime caché derrière un radiateur. C’est celui de Maxime, un jeune homme de dix-sept ans, qui y raconte son étrange maladie qui l’empêche de vivre à la lumière du jour. C’est un enfant de la lune... Elle va le lire et vibrer à ses mots et n’aura alors plus qu’une seule idée en tête: retrouver la trac... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (133) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  09 mai 2018
Alors qu'elle se prélasse à l'ombre d'un arbre, les écouteurs sur les oreilles, Morgane se fait rappeler à l'ordre par son père qui la somme de venir les aider à vider le camion de déménagement. Quelques allers et retours entre les différentes pièces de la nouvelle maison et ce camion et chacun peut enfin se reposer. À table, le soir, ses parents lui demandent de nouveau de l'aide pour garder son petit frère, Arthur. C'est dépitée et dégoûtée par cette nouvelle situation que l'adolescente regagne sa nouvelle chambre, non sans avoir claquer la porte. En faisant tomber une photo d'elle et de sa meilleure amie, Morgane découvre, caché derrière un radiateur, un journal intime. C'est alors qu'elle va faire la connaissance, via ces écrits, de Maxime, un adolescent atteint d'une maladie génétique orpheline appelée Xeroderma Pigmentosum, une maladie qui cause des ravages sur la peau au contact des rayons UV. Passionnée par ce journal, bouleversée par l'histoire de Maxime, Morgane décide d'en savoir plus et sur cette maladie et sur cet adolescent...

Par le biais d'un journal intime écrit par un adolescent, Joris Chamblain traite, dans cet album graphique, du syndrome XP. Une maladie très rare qui contraint la personne atteinte de ne pas s'exposer aux UV. Afin de pouvoir tout de même sortir de chez elle, il faut qu'elle se recouvre totalement d'une combinaison de protection opaque. Contraints de vivre la nuit, on les appelle les enfants de la lune. Morgane, adolescente de 16 ans, s'éprend aussitôt de Maxime et décide de mener sa propre enquête afin de savoir ce qu'il est devenu. le sujet traité est noble et permet de vulgariser cette maladie ô combien contraignante, ainsi que ses symptômes. le comportement de Morgane paraît toutefois quelque peu excessif. Qu'importe, cet album a but didactique ravira les jeunes et les moins jeunes d'autant que le récit est enlevé et rythmé, les dialogues entrainants et Morgane attachante. Anne-Lise Nalin, de par son trait semi-réaliste et de par sa palette de couleurs douces, accompagne parfaitement ce récit touchant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          582
rabanne
  03 avril 2019
Je comprends que cette BD ait fait consensus.
C'est une jolie histoire autour de l'altruisme et du handicap (syndrome du "xeroderma pigmentosum", maladie génétique).
Un récit qui parle également d'adolescence et de quête d'identité...
Une BD qui a reçu l'an dernier le prix du conseil départemental de Blois (dans le cadre du festival annuel bd-BOUM).
Nous l'avons donc reçue à titre gracieux au CDI, qui cette année aura le privilège de participer à ce même prix à la rentrée 2019 ! :-)
Commenter  J’apprécie          4719
Nat_85
  14 février 2019
Voilà le pouvoir des livres : mettre des mots sur des maux ! » Journal d'un enfant de lune « est une bande dessinée qui explore la maladie génétique appelée Xeroderma Pigmentosum. Les enfants de la lune – comme on les appelle plus communément – souffrent d'une hypersensibilité aux rayonnements ultraviolets, qui leur interdit toute exposition au soleil. En l'absence de protection totale, ils subissent des cancers cutanés et des dommages oculaires. Et c'est de cette maladie dont l'auteur Joris Chamblain s'est inspiré pour écrire cette bouleversante histoire. Avec la collaboration d'Anne-Lise Nalin pour les illustrations, ils ont publié cette bande dessinée en 2017 aux éditions Kennes.
Ce n'est pas de gaieté de coeur que Morgane, seize ans, vient d'emménager dans une nouvelle région avec ses parents et son petit frère. Après tout, comment pourrait-elle se réjouir alors qu'elle a quitté ses amies ? Elle compte bien le faire savoir à ses parents en y mettant toute la mauvaise volonté du monde !
p. 7 : » – Qu'est-ce qu'elle a, Morgane, papa ?
-L'adolescence, mon fils, l'adolescence.
-C'est grave ?
-Ça peut, oui. «
Mais en déballant ses cartons dans sa nouvelle chambre, la jeune adolescente va faire une découverte qui va bouleverser sa vie : un journal intime…
p. 11 : » Je m'appelle Maxime, j'ai 17 ans, et je dois être le seul garçon de cet âge à tenir un journal intime ! Je suis atteint d'une maladie génétique orpheline appelée Xeroderma Pigmentosum. Comme tous mes semblables et par la force des choses, je suis devenu un être de la nuit. On nous appelle » les enfants de la lune « .
Il n'en fallait pas plus pour fissurer la carapace de Morgane. D'abord intriguée, elle s'attache à Maxime, au fur et à mesure de la lecture de son journal, à ses intimes confidences. En plus, il est plutôt mignon sur ses photos… malgré sa maladie.
p. 15 : » C'est fou ce qu'un regard peut faire mal, quand votre corps est différent. «
Pas facile pour un adolescent de vivre calfeutré toute la journée et de fuir le moindre rayon de soleil. Tombant petit à petit dans un état dépressif, Maxime se livre dans une noirceur profonde. Morgane prend alors finalement conscience de sa chance d'être en bonne santé et de vivre entourée d'une famille aimante. Une famille qui lui fait même la surprise d'inviter sa meilleure amie Lucie à passer quelques jours dans leur nouvelle maison. Morgane en profite pour se confier à cette dernière sur sa découverte. Lucie lui propose donc de mener l'enquête dans le quartier pour tenter de retrouver Maxime et lui rendre son journal.
Leurs recherches vont les amener à s'investir dans un projet, à la plus grande surprise de ses parents, qui vont être mis à contribution.
p. 45 : » Ils m'ont émue. Au fond de mon coeur, ça a fait l'effet… d'un feu d'artifice. «
Morgane réussira-t-elle à retrouver la trace de cet énigmatique Maxime… ? Comment cette épreuve va-t-elle transformer cette adolescente difficile ?
Joris Chamblain m'a émue dans cette histoire, particulièrement parce qu'elle implique des jeunes. Je me suis procurée cet ouvrage au CDI du lycée dans lequel je travaille. Au moment de le rapporter, une adolescente m'a accostée pour me demander de quoi parlait cette BD. Enthousiaste, je lui explique les grandes lignes. Et là, elle me répond que plus jeune, elle a vécu les mêmes contraintes puisqu'atteinte d'une maladie de peau similaire. Je lui ai tendu le livre, et lui ai conseillé de le lire. Elle a accepté et m'a promis de me livrer ses impressions. Et là, pour moi, c'est mission accomplie ! Alors merci Joris Chamblain et Anne-Lise Nalin de permettre à des jeunes de se retrouver dans vos histoires et de les aider, par ce biais, à s'exprimer. C'est une victoire pour chacun de nous, aussi minime soit-elle.

Lien : https://missbook85.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          315
jamiK
  17 février 2019
Joris Chamblain est l'auteur des Carnets de Cerise. On reconnait bien son style. le graphisme d'Anne-Lise Nalin n'est pas très éloigné de celui d'Aurélie Neyret, techniquement surtout, le dessin est tout de même plus réaliste, mais le trait s'efface au dépend de grandes surfaces de couleurs jouant sur les nuances subtiles ou les contrastes forts, cela donne une lumière riche et recherchée. On retrouve dans le récit la trame qui fait le succès des Carnets de Cerise, Ici aussi, il est question de journal intime, d'énigme, d'ado qui mène sa petite enquête et de bons sentiments. On pourrait reprocher à Joris Chamblain son côté fleur bleue et bien pensant, c'est vrai, c'est un peu sirupeux, mais il a le mérite de nous faire découvrir une maladie, un problème de handicap, avec une belle histoire touchante, c'est le genre de lecture qui peut faire prendre conscience de choses graves, de situations compliquées, alors ce n'est certainement pas inutile de lire cette bande dessinée.
Commenter  J’apprécie          320
Saiwhisper
  12 juin 2018
Je ne peux pas commencer ma critique sans parler du coup de crayon d'Anne-Lise Nalin qui est tout simplement magnifique ! Je connaissais déjà son style, grâce au magazine Okapi dont la médiathèque est abonnée. de plus, j'avais déjà vu son travail sur des couvertures de romans jeunesse. Son style un peu manga mais pas trop, son choix de couleurs, ses jeux de lumière (notamment avec les feuillages ou la nuit), son design des personnages et les expressions de ces derniers me plaisent beaucoup. On est pile dans le style de graphisme que j'affectionne énormément. On est donc sur un coup de coeur du côté des planches !… Mais pas que !…
Le contenu est à la hauteur du coup de crayon, puisque Joris Chamblain s'attaque à une véritable maladie dont on entend peu parler : le Xeroderma Pigmentosum. Au contact des rayons UV, celle-ci cause des ravages sur la peau…. À la fin de l'album, il a d'ailleurs fait un petit encart parlant d'« Enfants de lune », une association pour le Xeroderma Pigmentosum… Bon, cela dit, je dois avouer que si vous cherchez des images de cette maladie sur Google, ce ne sera pas facile : les clichés sont impressionnants et ne laissent pas de marbre… Certains ont vraiment la peau à vif et rongée par le soleil. C'est autre chose que de voir ce phénomène en dessin et en vrai… Pour ma part, cela m'a beaucoup émue… Je trouve très important le fait de sensibiliser et faire découvrir le Xeroderma Pigmentosum, surtout avec une aussi belle fiction toujours bien rythmée !
L'histoire partait de façon assez classique avec Morgane, une adolescente en crise qui ne supporte pas le fait qu'elle ait déménagé. Or, par hasard, elle a découvert un journal intime tenu par un certain Maxime, dix-sept ans, un jeune homme atteint d'une étrange maladie dont on va découvrir la nature et le développement au fil des pages. Très vite, la demoiselle craque : elle commence à avoir des sentiments pour lui, le comprend et est touchée par ce qu'il traverse. Avec sa meilleure amie Lucie, venue passer un séjour, elle décide alors d'enquêter sur Maxime dans le but de le retrouver. La petite troupe et la famille de l'héroïne ne pensaient pas que leur vie serait à ce point bouleversée… Et le lecteur non plus, car le récit prend un chemin aussi inattendu qu'émouvant.
Les personnages sont tous touchants, en particulier Maxime, Morgane ou encore Lucie qui va s'avérer être une amie mature, sympa, à l'écoute, ouverte et solidaire. La fin est également une réussite : c'est non seulement réaliste, mais c'est aussi surprenant et bien trouvé ! On est vraiment sur une histoire pleine d'émotions sans pour autant être niaise ou trop jeunesse. Les deux auteurs ont visé juste avec cette BD. Cela plaira aussi bien aux adultes qu'aux ados ! Je me doutais que j'allais aimer toutefois, je ne pensais pas que j'aurais un aussi gros coup de coeur. À découvrir !!
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          284

critiques presse (1)
BDZoom   19 décembre 2017
Cette quête passionnante est remarquablement mise en images par la jeune illustratrice free-lance Anne-Lise Nalin.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
gouelangouelan   23 novembre 2017
Je me souviens d'une visite au musée du Louvre quand j'étais petit... [...]
C'est une peinture en particulier qui m'a le plus impressionné. Avec son voile sur la tête et sa peau craquelée, elle me ressemblait. Et tout le monde l'admirait.

— Maman? C'est une enfant de la lune, elle aussi ?
— Oui, mon chéri. Tout comme toi !

C'est alors que mon père posa une question au gardien qui allait changer le cours de ma vie...

— Excusez-moi, monsieur, le soleil n'a-t-il aucune action sur les toiles ? Vous avez de grandes baies vitrées...
— Pas de danger ! Chaque vitre est recouverte d'un film qui filtre les rayons UV ! [...]

Elle était donc comme moi, à tenir éloignée du soleil.
Et moi j'étais devenu aux yeux de mon papa une œuvre d'art vivante que l'on protégeait de l'outrage du temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
SaiwhisperSaiwhisper   12 juin 2018
- Je ne sais plus ce que j’éprouve. Ce n’est que le personnage d’un journal !
- C’est un peu plus que cela. Tu sais à quoi il ressemble, ce qu’il a vécu. Tu sais même enfin ce qu’il ressent !
- Mais si lui me repoussait ?
- Alors, cette histoire serait finie avant d’avoir commencé. C’est tout.
Commenter  J’apprécie          120
rabannerabanne   01 avril 2019
- Parle-moi de toi, de tes rêves ! Ne reste pas le personnage d'un livre...
- Mon journal n'est pas fini. Tu peux encore le lire. Pour le reste... Il suffira de l'imaginer.
Commenter  J’apprécie          210
Nat_85Nat_85   14 février 2019
– Tu es déjà tombée amoureuse d’un personnage de roman, maman ?
-Bien sûr. Plus d’une fois. Très souvent, les héros ont des valeurs. Ils représentent un idéal. Alors, on s’attache…
Commenter  J’apprécie          160
manU17manU17   20 novembre 2018
- Qu'est-ce quelle a, Morgane, papa ?
- L'adolescence, mon fils. L'adolescence.
- C'est grave ?
- Ça peut, oui.
Commenter  J’apprécie          222
Videos de Joris Chamblain (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joris Chamblain
Vidéo de Joris Chamblain
autres livres classés : enfant de la luneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Journal d'un enfant de lune

Quel est l'animal de compagnie de Morgane?

Une souris
Un hamster
Un chat
Un rat

10 questions
19 lecteurs ont répondu
Thème : Journal d'un enfant de lune de Joris ChamblainCréer un quiz sur ce livre
.. ..