AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2897112727
Éditeur : EDITIONS DRUIDE (09/03/2016)

Note moyenne : 3.08/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Trois personnages, un jeune boulanger malouin qui n'a d'arabe que le nom, une assistante juridique fuyant sa mère hystérique et un policier mis à la retraite malgré lui, réunis par une histoire improbable ? comme la vie nous en réserve parfois. En filigrane pointe une série de questionnements sur l'identité et la responsabilité individuelle dans un monde de plus en plus polarisé.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Neymee
  04 juin 2017
J'ai lu ce roman dans la cadre d'un concours france-québec. Premier livre que j'ai lu de ce concours, voilà mon impression:
Des personnages aux caractères et aux attitudes développées, intéressantes, affirmée qui laissent parfois incrédules mais qui apporte une touche d'originalité au récit.
Le récit est raconté sous trois point de vue ce qui aménage un petit suspens et permet aux lecteurs d'être pratiquement omniscient.
Je suis un peu déçue du fil de l'enquête qui est à mon goût trop plat et la fin convenue, sans réelle surprise.
Le style d'écriture est fluide, agréable à lire.
En bref, c'est un roman sympathique mais sans réelle surprise, le véritable atout étant les personnages et surtout leurs caractères.
Commenter  J’apprécie          20
BABETTE47
  23 septembre 2017
lu dans le cadre du prix littéraire France Québec
le titre m'a étonné mais je suis vite entrée dans l'histoire 3 personnes distincts on ne sait pas trop ce qui les lie en tout cas ils sont bien campés crédibles livre intéressant le choix va être rude entre : bercer le loup le poids de la neige et celui ci en tout cas contente de participer à ce prix et d'avoir découvert ces auteurs que je n'aurai lu sans cela de belles découvertes !
Commenter  J’apprécie          10
MartineR
  03 octobre 2017
Lu dans le cadre du prix France-Québec.
Trois personnages aux antipodes vont nous dérouler l'intrigue très bien menée de ce roman se passant entre la Bretagne, le Québec (à Cap-Santé) et aussi le Maroc.
Le style est précis, fluide, tout en impressions & ressentis.
L'intérêt est dans la psychologie des trois personnages principaux.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LaPresse   18 avril 2016
Le rythme obsédant de ce suspense rend le livre impossible à lâcher, les moindres détails de ce roman brillamment orchestré nous tirant de l'avant (...) pour nous faire mordre à l'hameçon.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   17 février 2018
La source de ma tristesse s’appelait Amandine, jouait du violoncelle et habitait à Rothéneuf une maison cossue appartenant à sa famille depuis cinq générations. Son père travaillait dans un secteur de la finance impossible à décrire, un métier qui l’obligeait à quitter son foyer plusieurs jours par mois. Pour tout dire, je ne l’avais pratiquement pas connu. Sa mère en revanche ne sortait jamais. Elle recevait ses copines les mardis et jeudis, puis s’occupait le reste du temps de son jardin et d’une parcelle de terre au bout de la rue où elle avait planté fleurs et légumes.
Amandine aimait les garçons, tous les garçons, et passait de l’un à l’autre sans transition. Je le savais, mais je m’étais laissé prendre au piège de sa beauté et de sa joie de vivre quand elle s’était intéressée à mon cas. Elle avait été ma copine officielle pendant près de trois semaines avant que je la découvre un soir sur la plage du Minihic dans les bras d’un type beaucoup plus vieux que nous, un gars du Central Ring Malouin, le club de boxe de la ville.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 février 2018
Il y a chez les gens de ce pays, cher monsieur, et peut-être vous en êtes-vous déjà rendu compte, autant de couardise que de courage, autant d’apathie que de volonté, autant de naïveté que d’ingéniosité. Mais s’il est une chose que nous ne possédons pas, c’est l’honneur et la capacité de le défendre, car on ne nous a pas appris le respect de nous-mêmes, ce qui nous fait nous dénigrer à tout vent et idolâtrer, alors même que nous nous croyons plus fins que les autres, tout ce qui nous vient d’ailleurs. Car voyez-vous, ici, même les forts en gueule s’écrasent dès qu’on leur dit qu’ils dérangent les tranquilles, parce que nous ne sommes pas autre chose que cela, monsieur, des tranquilles souhaitant vivre dans un pays où il ne se passe rien. Nous aspirons d’une certaine manière à la béatitude. Or la béatitude, c’est bon pour l’au-delà, quand nous aurons l’éternité pour nous y complaire, vous comprenez ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 février 2018
Je connais mes moineaux, faut pas t’inquiéter, et je suis capable d’imaginer les sarcasmes qu’ils ont dû enchaîner. Mais à partir de maintenant, chaque fois qu’ils vont voir ou entendre parler de La Joconde, c’est à moi qu’ils vont penser, à mon sexe exposé devant le tableau et à ce que ça représente. Et c’est vrai pour tous ceux qui ont vu la vidéo, quelle que soit leur origine ethnique, sociale ou politique. Je suis devenue le sexe de La Joconde, et c’est par mon sexe que Léonard de Vinci et tout le patriarcat doit maintenant passer pour exister. Mon sexe est salvateur, tu comprends ? Il donne un sens nouveau à ce qui est né dans un monde que nous voulons changer et qui va changer…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 février 2018
Elle posa une main sur son ventre ballon puis se tourna sur le dos, en nage, avant de remonter sa chemise de nuit sur ses hanches, écartant les jambes et me laissant voir son sexe et sa toison de charbon. Immergé dans le silence depuis si longtemps, le cri qu’elle échappa me fit sursauter et à peine ai-je eu le temps de m’en surprendre qu’un vortex m’attira vers le lit, puis vers la femme, puis vers le sexe de la femme dans la noirceur duquel je m’enfonçai pour m’y retrouver coincé, regrettant déjà le brouillard blanchâtre de mon néant originel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   17 février 2018
Comme tout Malouin qui se respecte, il avait lu les récits de voyage de Jacques Cartier, écrits en vieux français dans la version qu’il avait dénichée à la librairie du Môle. Il avait gardé un souvenir amusé des passages dans lesquels l’explorateur racontait ses premières rencontres avec les Indiens d’Amérique — un peu comme si, aujourd’hui, nous nous posions sur une planète habitée par des humanoïdes dont nous ne comprendrions ni la langue ni les coutumes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Alain Beaulieu (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Beaulieu
Les entrevues Entre les lignes: Alain Beaulieu
autres livres classés : identitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1457 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre