AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745983997
Éditeur : Milan (04/04/2018)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Je passe mes vacances dans un lieu de rêve :
un vieux manoir écossais.
Un vieux manoir qui était auparavant une école pour filles
où ont eu lieu de tragiques "accidents".

Mes cousins sont charmants :
Cameron est taciturne,
Piper est un peu trop parfaite,
Lilia a une étrange phobie des os, même des siens.

Et puis il y a Rebecca.
Rebecca dont la chambre est remplie de vieilles poupées.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
kuroineko
  30 décembre 2018
Le titre, Emmurées, était déjà une promesse à lui tout seul. le contenu n'a fait que confirmé. Sitôt le prologue commencé, je me suis retrouvée incapable de lâcher le roman. Dans la soirée, dévoré. Est-il utile de préciser que j'ai adoré?
Ambiance glauque dès la première page. Puis Alex Bell joue sa partition crescendo au fil des palpitants chapitres. Sophie, venue sur l'île de Skye chez son oncle et ses enfants, découvre ceux-ci sous un jour... singulier. Sept ans auparavant, l'avant-dernière, Rebecca, âgée de sept ans, est morte, laissant une famille dévastée. On sent d'emblée qu'il y a des séquelles. Sans compter ces bruits mystérieux, ces grattements, ... nocturnes bien sûr. Étrange demeure que cette ancienne école où d'étranges faits se sont multipliés.
Une grande bâtisse au sinistre passé, une île écossaise battue par de terribles bourrasques même au coeur de l'été, des révélations sur ses cousin et cousines pour le moins déstabilisantes, une collection de poupées Frozen Charlotte, le cadre est planté pour 330 et quelques pages au rythme bien agencé. Classé jeune adulte, ce roman a de quoi séduire même les moins jeunes adultes. Alex Bell parvient à instaurer une atmosphère tendue et flippante qui fonctionne à merveille. Je n'en perdrai pas le sommeil mais j'ai retenu ma respiration plus d'une fois en cours de lecture. Tout s'y prête.
J'ai vérifié sur Internet si ces poupées avaient réellement existé. En effet, elles étaient très à la mode à l'époque victorienne. Réalisées en biscuit de porcelaine, elles étaient souvent de petite taille, d'un bloc, sans articulation et représentaient une jeune fille morte gelée, inspirées d'un poème lui-même tiré d'un tragique fait divers. Un goût discutable en matière de cadeau à des petites filles... Pourtant, elles restent aujourd'hui très recherchées par les collectionneurs. Pourquoi pas? Moi, de toute façon, j'ai toujours eu horreur des poupées. Pas plus mal parfois...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233
BOOKSANDRAP
  29 avril 2018
> https://booksandrap.wordpress.com/2018/04/29/emmurees-alex-bell/

Je me suis lancée dans « Emmurées » sur un coup de tête. Pas certaine de frissonner, pas certaine de réussir à être captivée par cette histoire de fantômes mais tout de même intriguée d'en connaître davantage sur ce qui se cache derrière cette sanglante couverture. Et mon dieu qu'elle belle surprise. J'ai adoré. Je ne pensais pas être tellement absorbée par le roman que je ne pourrais rien faire d'autre à part le lire. Je l'ai dévoré d'une traite. J'ai été incapable de le lâcher, j'avais envie de savoir de qu'elle manière cela allait se terminer, comment l'auteure allait conclure son histoire, nous expliquer les faits et surtout comment elle allait faire évoluer ses personnages. C'est une belle réussite. Chair de poule assurée pour tout les courageux qui se lanceront dans cette histoire d'épouvante digne des meilleurs livre d'horreur pour ados. Si vous aimez les histoires à la fois glauque, glaçante et fantastique alors foncez. Vous passerez forcément un bon moment en compagnie de Sophie et de cette maison des cauchemars !

Le gros point fort du roman, c'est son ambiance.
Vous l'aurez compris ce qui m'a principalement attirée c'est bien évidemment son résumé qui promettait une histoire bien particulière. Et je peux déjà vous dire que je n'ai pas été déçue. Tout est fait pour que vous vous sentiez mal à l'aise. Et j'ai adoré ça. C'est oppressant, c'est terrifiant, on ne sait jamais vraiment quoi croire ni qui croire, si l'on accorde du crédit à tout ce que l'on apprends et au rôle que ces poupées ont, on ne sait pas si on devient complètement fou comme Sophie qui ne sait pas vraiment ce qui se passe, si l'on entends aussi des voix comme elle ou si c'est le fruit de notre imagination. C'était absolument génial. L'atmosphère très pesante et dangereuse était parfaite. C'est un vrai roman d'ambiance. Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas autant prise au jeu dans un roman de ce genre-là. J'ai frissonné avec notre héroïne, je me suis interrogée, j'avais peur de continuer, peur de tourner les pages et de découvrir jusqu'où l'auteur allait aller dans l'échelle de l'horreur. J'étais fascinée, et je continue encore à penser à ce bouquin plusieurs jours après ma lecture ce qui est bon signe. Si vous n'aimez pas les histoires de fantômes, si vous n'aimez pas les livres qui suggèrent des choses fantastiques alors je ne pense pas qu'emmurées soit fait pour vous. On est typiquement dans le genre de roman qui s'établit autour de phénomènes paranormaux, autour d'étranges accidents et de poupées tueuses, alors forcément si ces thèmes ne vous parlent pas, vous risquez d'être déçus par le contenu. Et pourtant vous passerez à côté d'un joli petit bijou. Il faut le savoir. Je ne suis d'ordinaire pas le public visé et pourtant j'ai adoré me laissé porter par les chapitres tous plus addictif les uns que les autres. Alex Bell est très forte pour vous tenir entre ses griffes et vous donner envie constamment d'en savoir davantage. La plume est très simple et pourtant absolument percutante. Chaque phrase est étudiée, placée au bon moment pour impacter le lecteur plus encore. C'était génial.

Et pourtant ce n'est pas qu'une simple histoire de revenants et de croyances occultes.
L'évolution des personnages est très bien mise en place. Plus on avance dans le récit, plus on en apprends sur les cousins de Sophie et sur ce qu'ils ont vécu dans cette ancienne école pour jeunes filles. Théâtre de tragédies et réelle source du mal, ce manoir écossais regorge de mauvais souvenirs. J'ai été bluffée par la tournure que prenait l'histoire. Je ne m'attendais pas à ça. Même si ce n'est pas un coup de coeur, même si ce roman n'est pas parfait, j'y ai passé un si bon moment que je ne peux que vous recommander de vous y jeter dessus. C'est surprenant, c'est glauque, c'est mystique. Les personnages sont très travaillés, on passe par une palette d'émotions variées, on est très souvent horrifiés par certains passages, par moment très peinés et très brusqués, mais qu'est-ce que c'était bon. J'ai eu plusieurs fois envie de décamper, de crier à Sophie de partir loin et de ne jamais se retourner tant la pression était importante et tant je ne me sentais pas rassurée durant ma lecture.
Emmurées est le genre d'histoires que je peux vous recommander facilement si vous aimez vous faire peur. Si vous recherchez un livre d'horreur pour adolescents, addictif, bien mené, bien rythmé, qui vous plonge dès les premières pages dans une ambiance effrayante alors foncez. Mais ne me dites pas que je ne vous aurez pas prévenus… Gare aux Frozen Charlotte…


Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
hashtagceline
  09 mai 2018
Sophie et son meilleur ami, Jay, prennent un café. Jay a téléchargé une application sur son téléphone : un ouija. Comme pour le "jeu" classique, il faut invoquer l'esprit d'une personne morte et lui poser des questions.
Sophie pense alors à sa cousine Rebecca, décédée à l'âge de 7 ans, même si elle ne l'a pas vraiment connue.
Le curseur, comme dans un vrai "jeu", se déplace pour délivrer les soi-disant messages de l'au-delà de la jeune disparue.
Ils en rient au départ sans vraiment comprendre ce que veulent dire ces mots :
"SABLE NOIR", "PAPA DIT JAMAIS OUVRIR LE PORTAIL", "CHARLOTTE A FROID"...
Et puis Jay pose LA question, celle de trop : "Quand vais-je mourir ?"
Le ouija répond : " CE SOIR ".
Soudain, une chansonnette se fait entendre puis il y a une coupure d'électricité et c'est le chaos dans le café. Sophie croit voir une silhouette debout sur une table puis sentir quelqu'un lui saisir la main… Et tout s'arrête soudainement.
Jay et Sophie se quittent un peu secoués. Sophie est inquiète à cause du message délivré et bouleversée par tout ce qui vient de se passer.
Elle se couche perturbée.
Le lendemain matin tombe cette terrible nouvelle: Jay est mort. Il a eu un accident en vélo sur le chemin du retour. Sophie est complètement anéantie. Et elle ne peut s'empêcher de penser que le jeu de ouija y est pour quelque chose.
Peu de temps après, ses parents devant s'absenter, Sophie, toujours sous le choc, va passer quelques jours chez son oncle James, le père de sa défunte cousine Rebecca qu'elle a invoquée lors du funeste jeu.
Elle n'a pas vu son cousin Cameron, et sa cousine Piper depuis longtemps. Elle ne connaît même pas Hélia, leur soeur, qui a 7 ans, l'âge où Rebecca est morte.
Dans cette famille, pas facile pour Sophie de se changer les idées… L'ambiance est pesante. Tout le monde a l'air si triste mais aussi hostile à part Piper qui est très volubile. Elle n'hésite d'ailleurs pas à raconter tous les drames qui ont touché leur famille : l'accident de Cameron qui lui a fait perdre l'usage d'une main, le passé très trouble de la maison qu'ils habitent, l'accident qui a coûté la vie à sa soeur…
Elle lui fait aussi visiter les environs puis la chambre de Rebecca. C'est là que Sophie va découvrir cette étrange collection de poupées : les Frozen Charlotte. Pourquoi font-elles si peur à Hélia ? Que se passe t-il vraiment dans cette maison?
Alors pour le coup, si vous voulez un roman qui fait peur, avec Emmurées, vous allez être servis.
C'est une véritable avalanche d'horreurs en tout genre: des morts brutales, une maison hantée qui était avant une ancienne école où des élèves ont péri de façon horrible, un fantôme, des poupées ensorcelées, une famille perturbée, un piano qui joue seul, une comptine flippante qui revient en boucle, des petites voix qui se font entendre alors que les pièces sont vides, un ouija, des secrets, des adolescents dérangés, des accidents qui n'en sont peut-être pas… bon bref, la liste pourrait encore être longue. On est sans arrêt sur le qui-vive car quoi qu'il arrive, c'est terrifiant !
Alors, au début, je me suis dit : « Oui, bon tout cela, ça fait beaucoup » mais au-delà de cette surenchère d'horreur, je me suis vite laissée prendre au jeu. le suspense est là, bien présent. Mine de rien, je voulais connaître le dénouement que j'imaginais assez horrible vu que toute l'histoire l'était déjà en elle-même.
Il y a quelques invraisemblances. Soit. Mais en même temps, quand on regarde un bon film d'horreur, il y en a aussi. On se dit "Non, il ne va pas se passer ça !" Et si ! "Non, ne va pas par là." Et pourtant si…
Sophie, l'héroïne, ne se laisse pas abattre malgré tout ce qui lui est tombé dessus. Bien d'autres se seraient découragés à moins que ça. On peut se demander comment elle ne pète pas littéralement les plombs face à tant de malheur et d'horreur.
Ayant perdu Jay, son meilleur ami, elle ne sait plus à qui se fier au sein de cette famille qu'elle connaît à peine.
Tous ont l'air louche mais il faut dire que le drame qu'ils ont vécu et la maison où ils vivent peuvent expliquer leurs comportements.
Chaque personnage paraît à un moment donné suspect.
L'histoire est un peu tarabiscotée mais cela joue efficacement sur nos nerfs. L'autrice nous perd pour mieux nous rattraper et nous surprendre.
Imparfait sur certains aspects, Emmurées est en revanche parfait pour faire naître l'angoisse, surtout si les poupées bizarres vous effraient.
C'est un vrai roman qui fait peur comme je les aime !
Lien : http://hashtagceline.com/art..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Paauliine
  31 juillet 2018
Fan de l'horreur au cinéma, j'ai eu envie de me plonger dans un livre du même genre. J'ai donc choisi Emmurées d'Alex Bell, que je n'avais au départ pas retenu mais qui, suite à des avis positifs, a fini par atterrir dans ma PAL. D'ailleurs, aussitôt reçu, aussitôt lu, et ça m'a fait un bien fou de lire un ouvrage fraîchement acquis !
Le moins que l'on puisse dire, c'est que j'ai dévoré ce roman. En deux jours, c'était classé, et j'ai A-D-O-R-É !
Il n'y a aucun temps mort, et j'étais aussi tendue devant mon livre que devant un film d'horreur. C'est effrayant, sinistre, morbide, macabre et oppressant ; bref, tout ce que j'aime haha !
J'ai de suite été plongée dans l'histoire, et j'avais la chair de poule pendant ma lecture, j'étais mal à l'aise, effrayée et parano, seule chez moi. le pire, c'était la nuit ! J'essayais de ne pas trop penser à Emmurées, par peur de faire des cauchemars…
J'ai lu les 90 premières pages d'une traite, et la suite a suivi… C'était vraiment addictif ! Toutefois, en moins de 100 pages, il y avait déjà assez d'erreurs pour m'agacer. Heureusement, par la suite, c'était beaucoup mieux ; était-ce vraiment le cas ou étais-je trop à fond dans ma lecture pour y faire attention ?
En soi, ce roman n'a rien d'original : une ancienne école, des accidents mystérieux, des poupées, des murmures la nuit, d'étranges visions… Mais le tout est très bien pensé et écrit. Je n'étais vraiment pas sereine, et j'imagine sans mal ce récit adapté à l'écran.
Lien : http://healingwords.fr/emmur..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Camdoc
  13 juin 2018
Un livre qui a bien fonctionné sur une petite nature comme moi qui ai peur de mon ombre. Il a tout : le cadre gothique avec la bâtisse creepy à souhaits au fin fond de l'Ecosse, une famille étrange et des fantômes, des esprits, des morts. Ce livre a une vraie atmosphère, quelque chose d'oppressant qui donne envie de continuer la lecture et de connaître le dénouement. Même si j'ai trouvé que le début manquait un peu de substance, par la suite on est partagé tout du long entre l'horreur et le suspens.
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
Ricochet   01 octobre 2018
A réserver aux plus de 13 ans, efficace mais dispensable.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
limaginariumlimaginarium   28 juillet 2018
Elle prit Martha par la main et la tira derrière elle, titubante, jusqu'au carré d'herbe ensoleillait où jouaient ses camarades. Lorsqu'elle arriva, elle découvrit cependant que les fillettes ne cousaient pas des robes pour les poupées : elles leur confectionnaient des linceuls et les avaient disposés sur les poupées comme si c'étaient des cadavres. Certaines construisaient même des croix avec des brindilles.
- Qu'êtes vous en train de faire ? demanda la directrice.
Les élèves levèrent la tête vers elle.
- Nous organisons un enterrement pour les Frozen Charlotte, mademoiselle Grayson.
- Arrêtez immédiatement, ordonna l'enseignante. Je n'ai jamais rien entendu de si macabre.
- Mais, mademoiselle Grayson, répondit l'une des jeunes filles, elles aiment être mortes. C'est elles qui nous l'ont dit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   06 avril 2018
Convaincantes. Elles sont tellement convaincantes. Elles déforment tout dans ta tête et après tu ne sais plus ce qui est bien ou mal. Je ne sais pas comment elles font, mais elles arrivent à te faire croire que c’est une bonne idée de faire quelque chose de mauvais. Elles lisent dans tes pensées et trouvent tous tes secrets.
Commenter  J’apprécie          40
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   06 avril 2018
Piper contemplait l’océan, manifestement secouée.
– Elle a dû avoir si peur, toute seule dans le noir. Elle a certainement appelé à l’aide, encore et encore, mais nous étions trop loin pour l’entendre. Tu sais, parfois, quand nous sommes à la maison et qu’il fait nuit, le vent qui vient de la falaise peut nous jouer des tours, on croirait presque entendre une voix. Il m’est arrivé plusieurs fois d’avoir l’impression qu’elle m’appelle, comme si elle était encore perdue ici et cherchait le chemin pour rentrer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BOOKSANDRAPBOOKSANDRAP   29 avril 2018
Elles veulent me tuer. Elles veulent te tuer, toi aussi.
Et Rebecca dit qu'elle va les laisser sortir.
Commenter  J’apprécie          60
emelinevdc76emelinevdc76   15 décembre 2018
« Charlotte vivait à flanc de montagne,
En un lieu morne et désolé.
Nulle habitation à des lieues,
Celle de son père exceptée.
Jamais je n’ai vu nuit si terrible,
Les rênes gèlent entre mes doigts.
Charlotte un peu tremblante répondit : Mon dieu, j’ai terriblement froid.
Pourtant même par frimas les prétendants
Venaient toujours chez elle.
Car son père était homme de société,
Et la Charlotte était très belle. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Alex Bell (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alex Bell
Exclusive! Zoella Reviews Frozen Charlotte by Alex Bell
autres livres classés : poupéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
536 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre
.. ..