AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Annie Morvan (Autre)
ISBN : 2714420257
Éditeur : Belfond (18/03/1998)

Note moyenne : 4.81/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Santiago est prisonnier politique en Uruguay. Sa famille vit à Mexico. Loin de lui, Graciela tombe amoureuse de Rolando, un camarade de son mari...

Source : Electre
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
GabyH
  29 octobre 2012
Passionnée par l'Amérique du Sud, c'est par ce roman que j'ai découvert la plume de Mario Benedetti, en version originale. Primavera con esquina rota raconte l'histoire d'un petit monde familial et amical traversé, déchiré par la violence de la dictature, uruguayenne mais aussi argentine.
L'originalité de Benedetti consiste en un changement constant du point de vue adopté. le lecteur passe ainsi des pensées du personnage central, prisonnier politique, à celle de son épouse qui se languit de son absence et doit faire face à un quotidien dangereux, de son père ou encore de sa petite fille. A titre personnel, j'ai été époustouflée par les monologues de la petite fille, ses réflexions intérieures pleines de tristesse et de philosophie qui ne fait que mettre en exergue l'absurdité du monde des adultes.
Dans ce roman, ce sont également les notions d'amitié, de loyauté, de confiance, de désir, de violence contre les corps et les âmes qui sont abordées.
Au-delà d'une oeuvre littéraire de grande qualité, c'est aussi un témoignage d'une période sombre, et finalement pas si lointaine, de l'histoire d'un petit pays dont on parle peu malgré toute sa richesse humaine : l'Uruguay.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
pasiondelalectura
  04 janvier 2017
C'est un très beau roman sur l'exil, écrit entre 1980-81 par cet auteur uruguayen qui a du s'exiler dès le coup d'État militaire de 1973 car il était militant de gauche proche du mouvement Tupamaros.
C'est un roman complexe, choral, écrit avec plusieurs formes narratives et 45 chapitres.
Le personnage principal est Santiago, prisonnier politique en Uruguay; il s'écrit avec sa famille exilée en Argentine : son Père Don Rafael, sa femme Graciela. Les chapitres sur Santiago présentent une forme épistolaire.
Las chapitres écrits par son père et sa femme sont narrés à la première et troisième personne.
Il y a aussi Beatriz, la fille de Santiago âgée de 9 ans et qui a des chapitres avec un monologue intérieur; ces chapitres vont apporter de la fraicheur et de la naïveté au récit car elle nous parle de sa vie présente avec son lexique et c'est très tendre et drôle en même temps.
Il y a aussi un autre personnage, Rolando, un ami politique de Santiago, exilé aussi en Argentine dont la femme de Santiago deviendra peu à peu amoureuse...
Le titre du livre est important, car la mère de Santiago aimait le printemps, la saison où tout recommence. Ici nous avons leun matériau qui sera là pour la reconstruction d'une nouvelle identité pour les personnages du roman.
Le père de Santiago exprime très bien la nécessité pour l'exilé de s'adapter, la nécessité d'oublier mais aussi de se souvenir. le livre commence par cette phrase de Don Rafael "l'essentiel est de s'adapter"...
Il y a dans le roman 9 chapitres autobiographiques où Benedetti se remémore son long exil (dix années !) et celui d'autres camarades. Les autres chapitres du livre sont fictionnels.
Lien : https://pasiondelalectura.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : franquismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
257 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre