AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205064762
Éditeur : Dargaud (11/06/2010)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Christian Binet, créateur des fabuleux Bidochon, se passionne depuis toujours pour la musique classique. C'est d'ailleurs un compositeur et un instrumentaliste de talent. S'inspirant de son expérience des us et coutumes des musiciens amateurs, il dresse un hilarant portrait de cette faune étrange : professeurs frustrés, élèves sans talent, concertistes querelleurs et autres spécimens délirants. Haut de gamme dresse un portrait jouissif et iconoclaste dans lequel se ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  31 octobre 2014
Il a beau applaudir, les bras levés, son ami jouant du piano, ce dernier n'est pas dupe: personne ne l'écoute. Finie la carrière (à peine commencée) de pianiste soliste. Une bien mauvaise passe pour cet homme... plus qu'à aller enseigner le piano à tous ces analphabètes durs d'oreille!
Mais, ce n'est vraiment pas simple... entre la bonne femme qui ne jure que par Choupinou (autrement dit Chopin); le pauvre petit Cédric qui, lui, voulait jouer de la trompette; le veuf inconsolable de la mort de sa petite Madeleine et qui ne joue que pour elle, quitte à passer certaines notes et ne jouer que les noires, il se demande finalement s'il ne va pas devenir boucher... Ça claque le pâté Mozart, non?
Binet, qui délaisse le temps de quelques planches les Bidochon, traite ici d'un thème qui lui est cher, lui-même ayant pratiqué plusieurs instruments. Il nous donne des cours de piano et l'on prend plaisir à les suivre. Virtuose ou pas, il a le sens du rythme et sa partition est des plus agréables à parcourir. L'on tend un tant soit peu l'oreille et l'on y est... On ne peut pas dire que ce professeur de musique grincheux et peu ouvert soit le plus adapté pour que l'on progresse mais qu'importe, l'ivresse est là. de courtes saynètes qui s'enchainent, des personnages attachants et drôles et un chef d'orchestre caustique. Les dialogues sont savoureux, le décalage certain et l'ironie palpable. le dessin, reconnaissable, est parfaitement adapté.
♫ ♪ Haut de gamme, Bas de gamme... tous en choeur... ♫ ♪
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Ziliz
  19 juin 2013
Inutile de se leurrer plus longtemps, ce musicien n'a pas le talent pour faire une carrière de pianiste. Reconversion douloureuse pour qui a rêvé de gloire : donner des cours particuliers. Entre la dame qui veut jouer du Chopin que le prof exècre, le veuf qui évite certaines notes trop chargées de souvenirs, le gamin qui a choisi la trompette mais dont les parents sont plus ambitieux... la tâche n'est ni facile ni enthousiasmante.
Ma première incursion chez Binet sans ses Bidochon et son Kador. Les personnages ont toujours ce fond de beauferie, d'entêtement agaçant, ce qui les rend finalement sympathiques et attachants. Un moment de détente, sans plus. Pas au point de me donner envie de lire la suite (prévue mais pas encore écrite/publiée, je crois).
Commenter  J’apprécie          160
jamiK
  05 mars 2017
Binet, auteur des fameux Bidochon, s'attaque ici à la musique classique.
Un musicien sans succès se résigne à donner des cours particuliers de piano. On va découvrir sa haine pour Chopin, son admiration pour Mozart, et il y a ses élèves, la dame romantique (celle qui aime Chopin), le veuf inconsolable, le sale gosse, et quelques autres musiciens, le clarinettiste compétiteur, la professeur de trompette conciliante qui arrive à faire croire au sale gosse qu'une oeuvre de Purcell c'est l'hymne de Manchester United. C'est du bon Binet, on retrouve la "beaufitude" dont on peu dire qu'il en est le maître incontesté cette fois-ci confrontée au monde élitiste de la musique classique pour un mélange drôle et caustique.
Commenter  J’apprécie          120
MonsieurHyacinthe
  03 octobre 2018
Je sirote la cuisine de Binet avec parcimonie. Deux ou trois plats en janvier, un ou deux repas en avril, et ainsi de suite, de façon espacée, pour m'en garder toujours un peu sous le coude, ne pas trop vite dévorer ses friandises, ni m'en écoeurer. Et surtout - coquetterie première - pour m'assurer de pouvoir le reconsidérer avec toujours autant de gourmandise.
"Haut de gamme" ne déroge pas aux plaisirs retrouvés. Ce que j'apprécie chez Christian Binet, quelque soit l'histoire, les personnages, la thématique, c'est qu'on retrouve immuablement Binet ! Ici, Kador pourrait tout à fait remplacer le professeur de piano, Robert et Raymonde pourraient être ses élèves, ce qu'on nous sert, avant tout, c'est la petite musique que l'on aime, celle de notre compositeur adoré et adorable, ce croqueur d'humain, ce chroniqueur des petits travers fragiles, qui élève les petites gens en les plaçant au centre de ses fictions. Ainsi donc, l'affection "portée" à cette joyeuse troupe est immédiate, impression de se connaître déjà, d'oeuvrer en terrain connu.
Côté humour, Binet fait mouche, comme toujours. Côté musique, j'ai pris plaisir à écouter les oeuvres titrées pendant la lecture des saynètes, une plus-value rare et appréciable. le monde de la musique est remarquablement brossé, on sent le connaisseur. le réalisme des situations n'est presque pas exagéré : parole de zicos, il y a du vécu dans ces pages ! Je me jette sur le volume 2, puis promis, petite diète sur deux mois, abdos fessiers et un peu de Bach.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
purplevelvet
  14 mai 2011
Binet, le célèbre auteur des non moins célèbres Bidochon, délaisse un moment ses personnages phare pour s'attacher à un autre domaine:
Ici, c'est le monde de la musique amateur qui en prend pour son grade. Car l'auteur, en plus d'être dessinateur/ scénariste de Bd , est également mélomane, musicien amateur, et sait de quoi il parle.
Binet nous narre les mésaventures d'un pianiste professionnel contraint, pour soutenir une carrière qui bat de l'aile, de donner des cours particuliers. Et il faut dire que ses premiers élèves sont du genre spécial: une femme qui ne jure par Chopin ( que déteste justement notre prof), un gamin qui veut jouer de la trompette mais que ses parents veulent contraindre à jouer du piano, la vie du professeur particulier va prendre un tour inattendu. La palme du loufoque revenant au veuf, qui veut absolument jouer un morceau en Sol Majeur (pour ceux qui connaissaient un peu la musique, il y a des fa# partout). Mais comme Madeleine est morte en écoutant ce morceau, pendant un fa# justement, le voila qui supprime tous les fa# de la partition. Puis les do# car son chien est mort pendant un do#.. puis les La, car son poisson rouge... Un saucissonnage en règle du pauvre Mozart, de quoi donner au malheureux musicien l'envie de tout plaquer pour se reconvertir dans la charcuterie.
Avec quelques discrètes apparitions d'autres musiciens qui ne demandent qu'à devenir récurrents ( une prof de trompette douée en pédagogie, et un clarinettiste obsédé par la vitesse et veut être le premier au bout du morceau...)
On reste en terrain connu, l''humour est bien celui des Bidochon, avec l'exagération des travers du quidam lambda , son égo aux prise avec celui d'autre quidams tout aussi lambda, dans des situations qui ne demandent qu'à tourner à l'absurde. Bref, très sympa, j'espère bien une suite (même si vraisemblablement, la série ne sera pas aussi longue que les Bidochon, je pense plutôt du 3 ou 4 volumes maximum)
Lien : http://chezpurple.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
marina53marina53   31 octobre 2014
- Elle est magnifique cette sonate! Ce Mozart, quel génie!!
- C'était le morceau préféré de mon épouse!
- Comme je la comprends! Cette œuvre, légère comme un papillon, semble croquer la vie à pleines dents!
- Elle est morte le mois dernier...
Commenter  J’apprécie          310
ZilizZiliz   19 juin 2013
[Sonate pour piano en sol majeur K 283 de Mozart] :
♪ ♪ do do do do do do do do do ... ♪ ♪ ♪
- Excusez-moi, Monsieur Kapovsky, mais auriez-vous décidé, par hasard, de jouer d'abord toutes les noires pour en être débarrassé une bonne fois pour toutes ?
- Ah non ! Pas du tout !! C'est une idée de Madeleine ! Elle trouvait que c'était mieux rangé comme ça !! C'est vrai que toutes ces notes mélangées, ça fait fouillis !
(p. 11)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
marina53marina53   31 octobre 2014
- Vous parliez de thérapie, tout à l'heure, eh bien, voyez-vous maestro, quand je joue cette sonate, je revois le visage de Madeleine!!
- Si seulement vous pouviez voir la tête de Mozart!!
Commenter  J’apprécie          320
ZilizZiliz   19 juin 2013
- Pensez plutôt à un papillon [pour jouer] !
- Un papillon ??
- Je vous l'ai dit, ce mouvement doit donner l'impression d'un papillon qui virevolte !
- Est-ce que je ne pourrais pas avoir autre chose comme bestiole ?
- Pourquoi ?
- J'ai peur qu'un papillon qui virevolte ne soit au-dessus de mes capacités !!
- Prenez ce que vous voulez, mais JOU-EZ !!
- Je vais prendre une tortue. (...)
- Pensez-vous vraiment que la tortue soit l'animal le plus approprié pour un allegro ?
- Non, certes... mais je préfère y aller progressivement !
- Progressivement ?
- D'abord la tortue, puis le caniche ou la poule, pour finir par le papillon ou la gazelle !
(p. 28-29)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MonsieurHyacintheMonsieurHyacinthe   03 octobre 2018
"(...)
- Alors, Cédric, dis-moi pourquoi tu as choisi la trompette ?
- Pour jouer dans les matchs de foot !
(...)"
Christian BINET, Haut de gamme, volume 1, 2010, Dargaud (p. 37).
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Christian Binet (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Binet
Haut-de-Gamme 2 ou quand le créateur des Bidochon "s'attaque" à la musique classique... Christian Binet offre aux amoureux de musique, de bande dessinée et d'humour, un album truculent sur la musique classique, sa passion. Haut-de-Gamme tome 2 chez Dargaud http://www.dargaud.com/bd/Haut-de-Gamme/Haut-de-gamme/Haut-de-gamme-tome-2-Ma-non-troppo (Musique par Christian Binet lui-même : Prélude en Ré bémol majeur pour cordes)
autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Au pays merveilleux des Bidochon.

Les Bidochon apparaissent pour la 1ère fois comme personnages secondaires dans quel magazine (n° 11) ?

Charlie Hebdo
Pif Gadget
L'Echo des Savanes
Fluide glacial
Le Chasseur français

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Christian BinetCréer un quiz sur ce livre