AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782358510523
12 pages
Éditeur : Hélium (02/03/2011)
4.41/5   58 notes
Résumé :
Tout est vert, tout est vie dans La forêt du paresseux... 13 millions d'hectares de forêts ont disparu entre 2000 et 2010. Cette destruction menace la survie de nombreuses espèces, parmi lesquelles le paresseux à crinière. Mais il n'est pas encore trop tard pour empêcher ces ravages.

Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
4,41

sur 58 notes
5
14 avis
4
6 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
1 avis

Omegane
  05 mars 2013

A la fois livre jeu et livre animé, cet album invite le lecteur à rechercher le paresseux, petit animal accroché aux branches des arbres qui se dressent à chaque page tournée, par un ingénieux système de pop up. La forêt intacte du début est peu à peu rasée par des engins, jusqu'à ce que, tous ses habitants ayant fuit, il ne reste plus que le paresseux désormais bien facile à repérer. Mais heureusement, il réussit à échapper au désastre grâce à l'intervention d'un humain qui répare les dégâts causés par ses congénères. La forêt repousse, les animaux peuvent enfin regagner leur habitat naturel.

Voici une pure merveille qui réussit à évoquer avec subtilité un sujet dramatique : la destruction de la forêt tropicale. le choix du paresseux situe l'action dans le continent américain. Sa douceur et sa placidité contrastent avec la brutalité des machines de mort. En se mettant à sa recherche, le jeune lecteur est amené à s'intéresser à son sort, tandis que le danger se fait de plus en plus menaçant au fil des pages. La déforestation, pareillement révoltante sur chaque continent, y est causée par des motifs différents : plantation de palmiers à huile, utilisation du bois pour l'ameublement, papeterie... le cas particulier de l'Amérique du sud, évoqué ici, concerne plutôt l'implantation de zones de pâturages pour d'immenses troupeaux ou de cultures de soja pour l'alimentation du bétail, destinées à fournir de la viande au monde entier. Face aux énormes intérêts financiers en jeu, la vie du petit paresseux ne pèse pas lourd. Aux enfants qui demanderont pourquoi on détruit sa forêt, il ne sera peut-être pas facile d'expliquer que leur steak ou leur yaourt y sont probablement pour quelque chose, mais ça pourrait bien les intéresser. D'autant que la fin de l'histoire incite plus à l'espoir et à l'action qu'au défaitisme.

Lien : http://libr.animo.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
gegedutrech
  11 février 2021
Amérique du sud ou Corrèze, même constat. Lecture ou expérience vécue, les récits s'entremêlent et les histoires se confondent. le sujet touche au coeur, cogne, cueille.
Ça fait mal. Emprunter un sentier et ne plus pouvoir le fouler car il est totalement ravagé, jonché de cadavres végétaux, de terre et de branches arrachées.
Observer un paysage arboré, et du jour au lendemain le retrouver détruit, déchiqueté, blessé à mort. Végétaux, animaux, plus rien. Juste un paysage de désolation.
Ça fait mal. Malgré tous ces nouveaux obstacles, marcher encore, dans l'espoir de retrouver un chemin sain, puis tomber nez à nez face à un engin fait de métal et d'acier, immense, inerte, effrayant.
C'est dimanche. le monstre aux mâchoires imposantes a été mis sur le bas-côté en attendant d'être à nouveau manoeuvré, et l'homme aux manettes prend un repos bien mérité.
Dans cet album, le décor s'anime et au commencement de l'histoire tout n'est que calme et volupté. Alors que la vie est sublimée, des hommes ont décidé de tout anéantir, ne rien garder.
Le sort du paresseux semble en être jeté.
"Dans la forêt du paresseux" résonne comme un cri de colère, de terreur et d'incompréhension. Un sentiment tristement partagé que l'on soit d'ici ou d'ailleurs, quand notre environnement est frappé en plein coeur, quand des milliers d'hectares de forêts sont détruits à jamais, et des animaux précieux menacés.
Mais le livre fait son oeuvre, et le message d'espoir apparaît. Un dernier souffle de vie avant qu'il ne soit trop tard. C'est salvateur, car on suffoquait.
Édité pour la première fois en 2010 et à nouveau disponible aux éditions Helium, ce livre pop-up imaginé par Anouck Boisrobert et Louis Rigaud est un fabuleux manifeste pour préserver la nature et la biodiversité.
Bouleversant et essentiel
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94
  26 août 2014
Pendant que la forêt disparaît autour de lui, un paresseux reste perché dans son arbre.
Un système de pop-Up met bien en évidence la déforestation. On frémit pour le pauvre paresseux qui ne s'en sort pas si mal finalement.
L'album est est très beau. Les illustrations et le texte se mêlent habilement. On peu s'amuser à chercher le paresseux dans son arbre et prendre en plus une petite leçon d'écologie.
Comme toit se finit sur une note optimiste, on n'a qu'une envie une fois le livre refermé : le rouvrir au plus vite.
Commenter  J’apprécie          50
okada
  07 octobre 2017
Design et écriture sont en osmose pour donner un album touché par la grâce ! Les illustrations en pop-up, d'abord, émerveillent par leur beauté à la fois épurée mais poétique. Elles vont à l'essentiel afin de marquer l'oeil et le coeur du jeune lecteur. Elles sont ainsi au service d'un texte lui-aussi court mais dense en significations : la forêt tropicale est attaquée et détruite par les machines humaines, mais la vie reprend ses droits grâce à un homme qui plante des graines…
Sur ce canevas tout simple, l'auteur parvient à écrire un récit doux, souvent rimé, qui ne fait pas la morale mais éveille les capacités de révolte et d'amour des enfants lecteurs par la réflexion. En prenant le gentil paresseux, cet animal pacifique et doux, l'auteur nous incite à réagir en effet ! Avec ce thème de la destruction animale et végétale, on aurait pu craindre un livre triste et angoissant. Au contraire, l'auteur parvient à nous donner envie de protéger la nature, à ne pas baisser les bras avec une jolie fin.
La tirette qui permet à l'enfant d'assister à la renaissance de la forêt est formidable !!! L'art du pop-up en sort grandi, et les enfants aussi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MayLisse
  30 avril 2016
Comme l'indique le nom de ce très beau pop-up, nous découvrons un petit paresseux qui sommeille dans sa belle forêt... il sommeille malgré ce qui se déroule autour de lui...car la forêt se dépeuple petit à petit, attaquée par toutes sortes d'engins qui vont jusqu'à sa destruction intégrale.
Lorsque nous ouvrons la première page, une merveilleuse forêt surgit devant nous. Nous découvrons les petits animaux qui peuplent ses branches... mais petit à petit, à chaque nouvelle page, la forêt disparait doucement... affolant les animaux.
La forêt est merveilleusement bien représentée, grâce à un découpage habile, de belles couleurs qui tournent autour du vert et blanc principalement mais aussi accompagnées de rouge, bleu, orange et marron... (les couleurs vives représentent surtout les engins de destruction)
Tous ces éléments rendent sensible à la déforestation qui est à venir... Nous cherchons à chaque page le petit paresseux, insouciant, qui continue sa sieste...
Nous assistons ensutie à la régénération finale de la forêt qui va se re-peupler à nouveau.
Un bel album optimiste. J'ai beaucoup aimé la qualité du travail qui a été fait sur le découpage des différents éléments et cette finesse de garder des éléments d'une page et d'en rajouter d'autres. Ce bel album réussit à aborder un sujet crucial avec subtilité : la destruction de la forêt. Tout en étant sensibilisé à cette question, le lecteur est aussi amené à s'amuser au fil des pages, en veillant sur le petit paresseux. Quoi de mieux qu'un album merveilleusement bien conçu, étonnant, fin, et magnifique pour aborder un tel sujet ?
Lien : http://lafeeculturelle.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Ricochet   12 juillet 2011
Chaque nouvelle page de ce théâtre de la nature restreint l’espace de la forêt et invite le lecteur à découvrir les animaux dissimulés ou affolés.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
FolfaerieFolfaerie   27 août 2011
Tout est vert, tout est vie, dans la forêt du paresseux. Les oiseaux piaillent, les félins se lovent à l’ombre des palmes, les fourmiliers aspirent des insectes comme avec une paille… et le paresseux – le vois-tu ? – se balance tendrement dans les feuilles. Soudain, un bruit métallique résonne de l’extrémité de la forêt. Le cri d’un toucan fend le ciel. Mais le paresseux – le vois-tu ? – continue sa sieste...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LilizLiliz   04 juin 2014
Hommes, mammifères ventre à terre, serpents rampants s'enfuient. Les engins, dans un bruit d'enfer, continuent leur massacre. Le paresseux, lui, toujours endormi, se retourne en bâillant.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Anouck Boisrobert (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anouck Boisrobert
tip tap, mon imagier interactif : un livre-jeu avec un CD-Rom, à paraître / paru chez hélium le 9 novembre 2011. A partir de 4 ans. Par Anouck Boisrobert et Louis Rigaud. © hélium, 2011. Réalisation du film et © : Anouck Boisrobert et Louis Rigaud. Musique : Fig Leaf Rag - Kevin MacLeod - Scott Joplin Licensed under Creative Commons "Attribution 3.0"
autres livres classés : déforestationVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
160 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre