AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791092475173
134 pages
Éditeur : Editions Du Non-Agir (01/09/2014)

Note moyenne : 2.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Prélevez, d'un passé plus ou moins lointain, dans le district de Wan Chai à Hong Kong :

1° Une jeune révolutionnaire idéaliste, rêveuse et néanmoins futée.
2° Un vieux perdreau français pas du tout de l'année, façon marchand d'armes sur le retour.
3° Un flic pervers à point.

Plongez-les vivants dans un tram préchauffé par une grève. Portez à ébullition. Réservez longuement. Les morceaux refroidis, pétrissez-les en haines r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Marf
  10 octobre 2014
Ne connais-je pas assez Hong-Kong pour saisir les ambiances et les références ? Ne suis-je pas suffisamment renseigné sur l'Histoire de l'Asie du sud-est des années 60 à 80 ?
Quoi qu'il en soit, je ne suis jamais parvenu à entrer complètement dans "Voguant vers l'avenir lumineux", et j'ai atteint la fin du roman en me demandant encore qui sont tous ces gens plus tordus et bizarres les uns que les autres et ce qu'ils font là.
Bref, à la fin de la lecture reste principalement une grande sensation d'incompréhension. L'auteur a-t-il voulu aller trop vite à la fin ? A-t-il voulu imposer un rythme trop soutenu à ses protagonistes ? C'est dommage car je pense qu'il y avait moyen de faire un roman plus consistant de la trame de base.
Les fans de Hong-Kong, ceux y ont vécu ou séjourné, prendront certainement du plaisir avec ce livre, mais ce n'est pas mon cas et bien trop souvent, j'ai eu la sensation de voir passer ici ou là une private joke que je n'ai pas comprise, et je me suis retrouvé abandonné sur le bord du chemin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ClaireObscure
  27 octobre 2014
J'ai reçu, dans le cadre de Masse critique de Babelio , "Voguant vers l'avenir lumineux ".
Le titre m'intriguait, le lieu de l'histoire, Hong Kong, m'attirait. D'autant plus qu'il me semblait que l'auteur évoquerait l'année 1967 et la tentative de révolution communiste.
Drôle d'écho à la révolution des parapluies qui se déroule actuellement dans l'ancienne concession anglaise, « le port des parfums ».
J'ai appris en lisant une autre critique que Fan Tong était le pseudonyme de François Boucher, ancien assistant parlementaire, journaliste et auteur de polars dont le héros s'appelle le commissaire Wang.
Je note la référence pour plus tard, peut-être serai- je plus convaincue que par ce court roman.
Pour information, le titre vient d'un discours de Mao promettant un avenir lumineux, texte que vous trouverez en version bilingue en guise de préface.
On sent que l'auteur a vécu en Chine ( en fait il y réside depuis 20 ans), il décrit bien le quartier de Wan Chai (un plan du district est présenté en introduction).
Mais tout m'a semblé superficiel. Je n'ai pas vraiment réussi à rentrer dans cette lecture, ni à sympathiser pour les personnages… Cependant j'ai bien aimé le personnage de Roger, marchand d'armes en quête de rédemption, et j'ai bien compris la détresse de la jeune terroristeSiu Fung /Hung Kei.
Le personnage du flic frustré est juste détestable. Peut-être que je ne suis pas rentrée en empathie avec les personnages parce que l'ouvrage est court ? (130 pages, 30 chapitres ). Je n'ai pas trop aimé la résolution de l'intrigue.
Le style est assez atypique, souvent trivial, parfois plus soutenu…
Au final, comme vous l'aurez compris, mon avis est plutôt mitigé sur ce roman qui n'est sans intérêt mais qui n'est pas parvenu à me convaincre totalement. J'essaierai peut-être les enquêtes du commissaire Wang.
Un grand merci à Babelio et aux éditions du Non-agir , sans qui je n'aurai probalement jamais découvert ce livre.
Lien : http://wp.me/p1ms6l-eL
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Neko-fr
  03 octobre 2014
Fan tong n'est pas un obscure auteur chinois qui vit dans une fumerie d'opium, c'est le pseudonyme de François Boucher, ancien assistant parlementaire, journaliste free lance. Il vit en Chine depuis 1994. A partir des années 2000 il a commencé à écrire des romans policiers ayant pour personnage récurrent le commissaire Wang.
Avec Voguant vers l'avenir lumineux, il abandonne son personnage pour nous plonger dans le Hong Kong des années 60 et plus précisément lors des émeutes de 1967 qui contestèrent le pouvoir colonial.
Dans ce petit roman noir de 130 pages des personnages opposés se rencontrent, s'affrontent et confirment le proverbe selon lequel la vengeance est un plat qui se mange froid.
Notre auteur possède un style intéressant et connaît ses classiques : San Antonio pour la gouaille et les inventions verbales (Rabelais aussi pour le côté truculent de certaines insultes), le hard boiled américain pour l'aspect oral et le héros quelque peu marginalisé.
Cependant, les personnages, les idées sont seulement ébauchées ce qui donne souvent l'impression de survoler l'ensemble et d'arriver précipitamment à la fin.
Plaisant quand même (surtout quand on connaît Hong Kong).
Un grand merci aux éditions du non-agir et à Babelio pour ce sympathique moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   19 décembre 2014
Il interpelle qui a le malheur de croiser son regard, un écolier, une grand-mère ou un laveur de carreaux, et les abasourdit de questions absconses auxquelles ils sont infichus de répondre. Il agonit ces incapables puis s'en va voir ailleurs, s'engageant dans les cages d'escalier quand il voit des portes ouvertes, et exhibant agressivement sa carte de la police devant quiconque s'enhardit à lui demander ce qu'il fabrique. En fait, il tourne en rond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   19 décembre 2014
— Soufre, potassium, phosphore, soude caustique… Prends-nous aussi de la lessive en poudre, de la colle forte et du fil électrique. Va chez plusieurs droguistes…
S'approvisionner auprès d'un seul aurait risqué de lui mettre la puce à l'oreille sur l'usage final des produits. Résultat, elle a passé deux jours à réunir les ingrédients, lesquels — un achat groupé eût au moins permis d'obtenir un rabais — n'étaient pas donnés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   19 décembre 2014
Dans moins d'un quart d'heure, il va jeter son engin à la gueule du flic. Acte insensé, puéril, grotesque, stupide et tous les synonymes qu'il pourrait trouver dans un dictionnaire, mais il va le commettre.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   19 décembre 2014
Le vieux qui avait détalé, peu importait. Au contraire même, il le rattraperait et un délit de fuite marque mieux son homme que dix mille preuves.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   19 décembre 2014
Comme certaines nuits de grande fatigue lorsque, à l'orée du sommeil et de la conscience, des images vertigineuses l'envahissaient — un à-pic incommensurable, une plaine à l'horizon reculant sans cesse — dont elle n'arrivait à se défaire qu'en se pinçant.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : hong kongVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Classiques en Chine

Hymne aux femmes de toute condition dans une société féodale, ce chef d'oeuvre de la littérature classique chinoise fait évoluer plus de 400 personnages. De quel roman s'agit-il ?

L'histoire des trois Royaumes
La Cité des femmes
Epouses et Concubines
Le rêve dans le pavillon rouge

10 questions
72 lecteurs ont répondu
Thèmes : chine , littérature chinoise , culture chinoiseCréer un quiz sur ce livre