AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702144802
Éditeur : Calmann-Lévy (05/03/2014)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Le garde-chasse Joe Pickett n’a jamais réellement aimé Missy, sa belle-mère, qui ne cesse de le rabaisser aux yeux de sa fille. Marybeth aurait fait un «très mauvais mariage» en l’épousant. Et, question mariages, Missy sait de quoi elle parle.
Mais quand Earl Alden, son cinquième époux, est retrouvé pendu à l’une de ses éoliennes et que l’attorney du comté Dulcie Schalk l’accuse de meurtre, même Joe ne peut y croire. Les preuves semblent irréfutables, mais il... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Sharon
  22 mars 2017
Vous détestez votre belle-mère, dans la plus grande tradition de la comédie française un peu lourdaude ? Ce livre est fait pour vous ! Vous constaterez que la belle-mère de Joe, garde chasse consciencieux de son état, est un personnage plus que complexe.
Une belle-mère et au moins six beaux-pères successifs : Joe lui-même est étonné quand tous les noms de famille de la mère de sa femme sont égrenés dans le tribunal. Oui, le tribunal : elle est accusée du meurtre de son dernier mari en date, un richissime propriétaire et entrepreneur (elle avait déjà dépouillé son prédécesseur, qui lui garde une rancune tenace). Non seulement elle l'aurait assassiné, mais elle aurait orchestré ce meurtre de façon spectaculaire puisque que le corps de Earl, son cher et tendre, a été retrouvé suspendu à une éolienne, ces mêmes éoliennes qu'il a promues, construites, en achetant au passage quelques terres à bas prix à des ranchers. Pas besoin d'être avocat pour préparer une plaidoirie toute en trémolo en précisant qu'une frêle vieille dame, deux fois et demi grand-mère (elle a du mal à considérer sa petite-fille adoptée comme une petite-fille à part entière), ne peut avoir commis ce sinistre forfait.
Joe enquête, donc. Il n'enquête pas par amour pour sa belle-mère, mais par amour de la vérité, quitte à ne pas forcément plaire à ce qui instruise l'enquête, et qui se sont arrêtés dès qu'ils ont eu une suspecte crédible.
Parallèlement, nous découvrons un autre personnage, Nate que les fans de la série doivent déjà connaître. Ancien "proche" de Joe, il vit très discrètement, lui et sa compagne. Jusqu'au jour où son passé le rattrape.
Dans ces plaines âpres, balayées par le vent, la solidarité existe encore - parfois. Et l'appât du gain règne, comme ailleurs. Il faut beaucoup d'intelligence pour survivre, il n'en faut pas beaucoup pour tuer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JIEMDE
  04 juillet 2015
Un très belle découverte pour moi que ce Vent froid, de C.J. Box que je ne connaissais pas.
J'ai particulièrement apprécié le rythme original de ce policier, ou plutôt les variations de rythme : C.J. Box sait utiliser les codes des page turner quand il le faut, nous assommant en fin de chapitre pour mieux nous encourager à passer au suivant ; mais il sait aussi prendre son temps, et enchaîner sur un faux rythme, pendant plusieurs pages où il ne se passe pas grand chose. Et pourtant, c'est parfait, cela fonctionne.
Il sait également éviter les écueils du genre : plaçant son intrigue dans un contexte de marchés éoliens véreux et de montages financiers qui ne le sont pas moins, il ne tire pas à outrance sur cette ficelle qui pourrait vite devenir lassante, pour se concentrer sur ce qu'il fait de mieux : ses personnages.
Car Joe comme Nate sont atypiques et attachants ; les autres protagonistes - certes un peu caricaturaux parfois - tiennent leur rôle, pathétiques, prévisibles ou agaçants.
Et puis il y a ces formidables descriptions de ce Wyoming étonnant, sauvage et hors du temps, qui constitue à lui seul une raison suffisante de lire ce livre.
Et de se précipiter sur le suivant, habilement démarré à la dernière page...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
encoredunoir
  27 novembre 2015
J'ai lu tous les romans de C. J. Box. C'est donc certainement que j'aime ça. Mais je dois bien admettre que depuis un petit moment déjà je trouve une fois sur deux (au moins…) que la production du cowboy du Wyoming n'est pas franchement terrible. Et justement, j'avais été un peu moins déçu par le précédent roman de Box, Fin de course. C'est donc sans surprise – mais malgré un secret espoir – que Vent froid m'a dépité.
Passons vite sur l'histoire qui, de toute façon, ne casse pas trois pattes à un canard. Joe Pickett, le garde-chasse patrouille un beau matin dans les vertes prairies du Wyoming quand son regard est attiré par des chasseurs au comportement étrange. de fait, les deux hommes semblent fascinés par une éolienne. Rien d'étonnant en fait, puisqu'un cadavre tourne à vitesse grand V, accroché à une pale. La surprise pour Joe, c'est que le type qui fait des ronds dans le ciel n'est autre que le cinquième mari de sa belle-mère et que cette dernière est bien vite accusée du meurtre par les autorités locales. Charge à Joe Pickett d'essayer d'innocenter la mère de sa femme même s'il lui voue une haine tenace.
Du côté de l'enquête, toutes les grosses ficelles sont là : études de scènes de crimes, scènes de prétoires avec un avocat superstar face à un juge acrimonieux qui n'attend que d'envoyer l'accusée en taule pour pouvoir aller chasser tranquillement, une pointe de thriller et des rebondissements multiples. Au moins la fin n'est pas ultra prévisible… mais le problème avec la fin en question, c'est qu'on s'en fiche un peu.
Si l'on suit Joe Pickett avec encore un peu d'intérêt, on ne peut pas non plus dire qu'on le fasse avec grand enthousiasme, d'autant que C. J. Box veut tellement en faire sur la relation tumultueuse entre son héros et sa belle-mère et, surtout, sur la formidable rectitude morale de Pickett, que le personnage en vient à s'énerver lui-même lorsqu'il s'adonne à quelques moments d'introspection.
Box flirte dangereusement depuis quelques romans avec l'autocaricature ; il finit ici par y sauter à pieds joints. C'est parfois amusant, mais Box n'en finit pas de tourner en rond et cela finit surtout par rendre l'ensemble bien fade.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
dupuisjluc
  21 septembre 2014
Un bon polar avec une enquête originale où le coupable réserve quelques surprises...
Les personnages sont un brin caricaturaux et il manque parfois un peu de rythme, mais le tout tient la route et on passe un bon moment avec cette enquête de Joe Pickett...
Commenter  J’apprécie          30
croc1706
  13 mai 2015
Comme d'habitude , les aventures de Joe Pickett sont mon pêché mignon , et ce nouveau tome ne déroge pas à la règle. Nous voilà donc de retour dans le grand Ouest américain , sur le traces de Joe , qui va tout faire pour prouver l'innocence de sa belle-mère, femme qu'il déteste tellement.
Et ce que j'aime pardessus tout, c'est le personnage de Joe, ce cow-boy au grand coeur, très maladroit, mais plein de jugeote, près à tout pour défendre et protéger sa famille. Et une fois de plus il va se dépasser. Les personnages secondaires, sont tout aussi attachants, Nate en homme brisé, Sheridan , Lucy et April , les filles de Joe , et bien sur Marybeth , sa femme, voie de la raison. Sans oublier le Wyoming, ses paysages et sa rudesse .
L'histoire est intéressante , très bien menée et la révélation finale assez surprenante.
Attendez vous donc à un récit typique des grandes plaines américaines , où les personnages alternent entre rudesse , fermeté et amour débordant en l'espace de quelques pages.
En bref c'est toujours aussi bon à lire , et je vais continuer à suivre cette série que j'aime particulièrement.
Lien : http://livresforfun.overblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
SbllySblly   16 décembre 2018
Tout en plaquant fermement son Stetson sur sa tête et évitant les branches basses, le vieil homme exhorta son cheval à monter d’un pas vif jusqu’au sommet. À présent, il n’entendait plus qu’un vent retentissant de classe 55, mais au fond duquel, presque à un autre niveau auditif, perçait un autre bruit, aigu, rythmé et résolu. Il avait un jour entendu José Maria comparer ce bruit à celui d’un colvert volant au ras d’une rivière : un furieux battement d’ailes ponctué d’un squik-squik-squik aigu mais voilé, indiquant que l’oiseau approche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SbllySblly   16 décembre 2018
L’ironie de la chose, pensait le vieil homme, c’était que ce n’était pas le parc éolien qui allait vraiment lui rapporter une fortune. Pour cela, il irait chercher à l’est, à Washington DC. Là se trouvait la brèche dans le barrage qui envoyait l’argent inonder, telles les vagues d’un tsunami, tout l’ouest du pays.
Commenter  J’apprécie          20
dupuisjlucdupuisjluc   21 septembre 2014
Les hommes ne se réconcilient pas. On fait juste comme si rien n'était arrivé et on passe à autre chose.
(p.133)
Commenter  J’apprécie          60
LUKE59LUKE59   04 mars 2015
La production d' éthanol demande plus d' énergie qu' elle en crée et prive le tiers-monde de maïs alimentaire. Mais elle bénéficie aux politiciens et à l' agro-industrie.(page 227)
Commenter  J’apprécie          20
JIEMDEJIEMDE   27 juin 2015
Un jour, il avait travaillé sur une affaire dans laquelle deux hommes avaient été tués par l'explosion d'une vache. Ç'avait été tragique. Et horrible. Mais on en riait encore.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de C.J. Box (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de C.J. Box
C.J. Box intervient dans Murder at The Magic City.
Non sous-titré.
autres livres classés : ÉoliennesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1784 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre