AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070468348
Éditeur : Gallimard (11/02/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Il ne fait pas bon être vieux et chétif lorsqu'on est viking : Hávardr le boiteux, jadis un grand guerrier, est terrassé par le chagrin après l'assassinat de son fils, dans un combat inique, par l'ignoble Thorbjörn. Hávardr trouvera-t-il un second souffle pour porter à nouveau les armes et venger son honneur bafoué ? Entre histoire et légende, une aventure épique dans la rude Islande du Xe siècle : un joyau de la littérature nordique.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
mesrives
  30 avril 2016
Il suffit de lire les premières lignes de ce récit, que dis-je les premiers mots , pour être embarqué dans un monde nouveau ressuscité par Régis Boyer et pénétrer dans l'univers particulier des sagas islandaises ou saga de familles: ici, la saga de Hàvardr de l'Isafjörd datée entre le XIII et le XIV ème siècle.
Surtout ne pas se laisser impressionner par les exquises généalogies aux noms exotiques...
Mais revenons à nos moutons (ça tombe bien les origines du contentieux ou litige y plongent leurs racines!):
sur les terres d'Isàfjôrd, à la ferme de Langabol, le maître des lieux Thornbjorn est réputé pour son injustice et sa vilainie et craint par beaucoup.
Hàvardr ne supportant plus ses faits et gestes décide de s'installer au delà de ces terres avec son épouse, Bjargey, et son fils unique, Olàfr.
Mais ce dernier péri par le bras de Thornbjorn.
Harvardr , valeureux guerrier en son temps retrouvera-t-il la vaillance après l'accablement pour sauver l'honneur de la famille et venger le meurtre de son fils?
La famille a été humiliée par une compensation (ou réparation) indigne à la réunion annuelle du Thing qui se tient chaque été.
Dans cet épisode des sagas islandaises, nous marchons sur les pas de Vikings redoutables, fiers guerriers mais aussi marins, pêcheurs, éleveurs et bergers selon les saisons, magnant la hache et l'épée, revêtus de simples tuniques et de braies...
Ici, les épouses ne font pas de la figuration, toujours présentes et actives elles participent à la vie politique et économique.
Des pratiques inattendues (que je vous laisse découvrir) et encore présentes dans nos sociétés.
Un vrai régal, une lecture dépaysante entrecoupée par les scaldes de ces hommes, grands voyageurs mais aussi poètes.
Un conseil, munissez-vous de votre broigne car vous aurez maints horions à esquiver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
aureliestrega
  07 avril 2016
Un viking boiteux et vieux doit obtenir réparation pour la mort injuste de son fils. Une histoire très humaine, pas de héros seulement un homme n'ayant plus grand chose à perdre et de courageux jeunes gens prêts à le seconder. Peu d'appels aux Dieux, une justice humaine impitoyable dans un monde très rude.
Commenter  J’apprécie          50
EcureuilBibliophile
  08 mai 2017
Il faut faire attention aux moutons.
Ils sont bêtes ces animaux.
Parfois ils causent des guerres.
Les baleines aussi…
Au besoin d'ailleurs les mâchoires peuvent servir d'arme !
A bon entendeur…
Commenter  J’apprécie          30
nathalie_MarketMarcel
  15 juillet 2016
Dépaysement garanti avec ces gens aux noms impossibles, fils de gens aux noms eux-mêmes impossibles. C'est un peuple d'éleveurs et de paysans, il est question de grandes et petites fermes, de prairies qu'il faut se partager, de bétail qui s'échappe, de domestiques et d'esclaves aussi. Les familles sont de grands clans et ce n'est jamais l'aventure d'un homme seul. On prend son bateau pour commercer, chercher justice ou se venger. Car c'est un monde violent : il est question de haches, de hachettes, de lances, d'épées, de flèches. Il y a peu de femmes, mais ont de fortes personnalités. On voit qu'il existe un système de justice fortement collectif qui sert à régler la vengeance pour éviter les combats sans fin. Il y a aussi des poèmes ou des chants que l'on lance pour célébrer le combat, pour annoncer les rêves prémonitoires et jeter des sorts.
Une lecture très plaisante.
Lien : http://chezmarketmarcel.blog..
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
mesrivesmesrives   29 avril 2016
Olàfr pénétra vers le fond de la pièce. Il tenait sa hache devant lui. Et lorsque qu'il fut arrivé presque à l'estrade, il posa sur le plancher le bout du manche de sa hache et s'appuya dessus, mais personne ne le salua, tout le monde se taisait. En voyant que nul ne lui disait mot, il déclama une strophe:

S'agit en premier lieu de demander
Aux très taciturnes tenanciers
Pourquoi se taisent tous ici
Les vaillants arbres du bouclier;
On n'ajoute nul renom
Aux braves sans parole;
Longtemps me suis tenu ici,
Nul ne m'a salué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mesrivesmesrives   30 avril 2016
Hàrvardr déclama une visa:

Nous en avons promptement abattu quatre
De ceux qui firent mourir ensanglanté
Le fils de Bjargey;
C'est, je le tiens, butin pour nous;
Hallgrimr dit qu'un de nos hommes
Est tombé; l'Eir des lances
Etait gonflée de chagrin,
Le serviteur fut assommé près des rondins.

Ils montèrent au hangar à bateaux. Leurs camarades étaient là et leur firent bel accueil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
mesrivesmesrives   28 avril 2016
Skarfr lâcha sa hache, mais Olafr avait brandi la sienne et frappa à la tête, si bien qu'elle s'enfonça aussitôt dans la cervelle. Sur ces entrefaites, Thorbjörn était parvenu à côté d'eux et frappa Olàfr entre les bras: cela aussi fut suffisant pour être une blessure mortelle et ils tombèrent tous les deux. Thorbjörn marcha alors sur Olàfr et le frappa en travers du visage en sorte que les dents et les mâchoires jaillirent. Vakr demanda: "Pourquoi fais-tu cela à un homme mort?" Il dit que cela servirait encore à quelque chose. Thorbjörn prit alors un linge, y déposa les dents qu'il garda.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LadydedeLadydede   26 février 2016
Voici l'occasion de s'avancer
Pour les arbitres du soleil du fjord
Qui veulent assister le dompteur
Du cheval du feu du sillage ;
On dit que la peau des gens de l'Ísafjördr,
Leur forte magnificence,
A été abattue sans pitié
Pour le glaive des innoncents.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Régis Boyer (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régis Boyer
Un extrait de saga lu par Régis Boyer, le grand spécialiste des civilisations de l'Europe du Nord. La revue LEXNEWS a eu l'immense plaisir d'interviewer Régis Boyer (www.lexnews.fr) et le grand spécialiste des littératures nordiques anciennes et modernes a eu la gentillesse de lire un extrait de saga avec toute la verve qu'on lui connait ! (interview à paraître en septembre 2009 sur Lexnews)
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
593 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre