AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2016264934
Éditeur : BMR (25/05/2018)

Note moyenne : 4.53/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Alyssandra, alias Jessi, est de retour en enfer.Prisonnière d'un cartel colombien. Sauf que, cette fois, son équipe s'organise pour la sauver.Avec à sa tête, Woody, bien déterminé à faire la lumière sur leur histoire commune.Lui qui pensait Jessi morte depuis des années, le voilà confronté à une toute nouvelle réalité  : elle est en vie, fait partie du Black Squadron et reste hantée par leur passé. Entre séduction et quête de vérité, la relation de Woody et Jessi pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Beli_LivreSaVie
  07 juin 2018
J'ai beaucoup aimé le premier tome et j'attendais de lire cette suite avec curiosité et impatience. Dès le départ, l'auteure nous plonge au coeur même de l'action et dans la continuité du premier.
Tout comme dans le premier, ma petite mémoire sur les prénoms aura eu du mal à se remettre dans le bain de tous ces noms, pseudos et multiples identités ! Je dis cela sans aucunement porter un jugement sur le choix de l'auteure, car il se porte à bien retranscrire la vie des Seals qui oeuvrent pour beaucoup dans le secret et l'anonymat. Après avoir pris quelques notes, ma mémoire a pu laisser le pas à la lecture et la découverte de cette suite. L'auteure propose un univers que j'apprécie beaucoup, l'univers militaire et avec ses deux personnages, tous deux exerçant un métier dans le même domaine, on ne peut pas être plus plongés au coeur même de l'action.
Tandis que Chris se remet de ses émotions d'avoir découvert qu'il avait un fils et que la femme qui le hante depuis des années est en vie, le voilà embarqué dans cette mission de sauvetage qui revêt alors une importance primordiale pour lui. L'enjeu n'est plus le même : il doit sauver cette femme qui est la mère de son enfant et celle qu'il souhaitait plus que tout revoir depuis des années. Il est appréciable d'avoir son point de vue et de comprendre que tout cela revêt une importance extrême pour lui, il se sent de suite concerné par cet enfant qu'il n'a jamais connu et veut absolument retrouver cette femme, avec qui il a partagé des moments gravés dans sa mémoire. On en apprécie d'autant plus son personnage, que nous avions pu découvrir dans le premier tome.
Nous retrouvons Alyssandra en bien mauvaise posture, elle a subit bien des violences et c'est les drogues qui lui ont injecté qui vont causer le plus de dégâts. le fait qu'elle ne soit pas réellement consciente au début de ce tome, nous permet encore plus de nous rapprocher de Chris, dont nous ne savions que peu de choses. Comme tout homme, il va être de suite très protecteur, et très à cheval sur le fait que cette femme lui appartient. Cela pourrait s'avérer un brin macho mais l'expérience qu'ils ont partagé, a suscité en lui bien des remous, et a engendré une sorte d'évidence sur ce qu'elle représente pour lui. C'est ainsi qu'il se porte aux devant des autres, pour leur faire comprendre que cette femme est importante pour lui. Bien qu'il dise le contraire haut et fort, il sait au fond de lui qu'il l'aime et qu'il fera tout pour intégrer sa vie ainsi que celle de son fils.
Le retour à la réalité, quand Alyssandra va enfin être sevrée des drogues qu'on lui a injecté, va marquer un tournant certain dans sa vie. Après que Chris est appris son existence et celle de leur fils, c'est à son tour d'intégrer que l'homme qu'elle a embrassé en boite : Storm, s'avère être le Woody avec elle a été captive il y a quelques années. Ce même homme qui lui a fait l'amour et qui est le père de son enfant, cet homme qu'elle pensait mort. Et qu'elle va devoir appelé Chris, car c'est sa véritable identité. On imagine assez bien le choc émotionnel éprouvé par les personnages, si pour les autres leur couple semble être évident, eux ont l'impression d'avoir brulé pas mal d'étapes et ils doivent apprendre à se connaitre en dehors d'un contexte de guerre ou autre.
Toute cette histoire, tous ces mensonges n'ont pas été orchestrés sans raisons, et c'est cela qu'ils vont tentés de découvrir et par la suite de prouver. Il aura suffit d'une personne malsaine pour que la vie de ces deux adultes et d'un enfant prenne un tournant qui n'aurait pas du prendre. Chris va ressentir beaucoup de colère et de haine pour avoir perdu les deux premières années de vie de son enfant. Ici point de ressentis négatifs de l'un vis à vis de l'autre, car ils ont tous deux été manipulés, ils vont au contraire pouvoir s'épauler. Il est temps pour eux d'apprendre à se connaitre, mais si cette relation semble couler de source, elle ne va pas être si évidente que cela ! Chris croit en certaines évidences, ce qui ne sera pas le cas d'Alessandra qui va avoir du mal à gérer ses peurs par rapport à ce qu'elle éprouve et à ce qu'il pourrait se passer.
Nous continuons de découvrir cette jeune femme, qui est fragilisée par tout ce qu'elle a vécu. Elle se pose beaucoup trop de questions, c'est certain, mais c'est compréhensible et si on a envie de lui dire de se laisser aller à l'aimer tout simplement, on peut comprendre ce qu'elle ressent. C'est une femme forte physiquement, capable de se défendre, élevée au sein même de l'armée, entourée de militaires, mais elle garde une part de vulnérabilité qui va se révéler au contact de Chris. Chris va devoir jouer finement pour qu'elle finisse par avoir confiance en lui.
Un tome où l'amour et cette belle relation naquit de façon particulière va devoir passer plusieurs obstacles pour pouvoir prendre son envol. Tous deux sont touchants, de voir de quelles façons ils vont tenter d'y arriver, toujours persévérant pour Chris et avec beaucoup d'incertitudes pour Alyssandra. le tout est encré dans cette vie au rythme particulièrement marqué par les missions des Seals, avec cette peur que cela se passe mal. On reste bien encré dans ce domaine militaire avec ses contraintes. Les autres personnages ne sont pas en restes, les frères de sang comme d'armes sont présents et fidèles au couple. Cette unité au sein de ces groupes qui sont prêts à tout pour défendre les leurs, restent une caractéristique agréable de ce type de personnages.
Un final avec lequel j'ai passé un bon moment. J'ai beaucoup aimé la particularité de cette romance, de celle qui détonne des autres car elle commence de façon différente, dans le secret et l'anonymat. Ici les sentiments et émotions des personnages sont portés au plus haut et ils vont devoir continuer mais aussi commencer une relation, sans forcément que la situation s'y porte facilement. Malgré les obstacles, il fut plaisant de les suivre : l'amour semblait évident oui mais ils ont toutefois du combattre des démons pour y arriver, ils restent tous deux touchants. Loraline Bradern nous a proposé d'évoluer dans un univers militaire qu'elle nous a bien présenté, j'espère avoir l'occasion de la lire de nouveau, peut être avec d'autres de ses personnages qui sait !?
Lien : http://www.livresavie.com/un..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
melimelodegwen
  18 juin 2018
Il est parfois des hasards qui font bien les choses. J'ai eu l'occasion de rencontrer Loraline Bradern en marge du Salon du Livre 2018, j'ai acheté Unité d'Elite tome 1 à sa sortie, mais il est venu remplir ma PAL jusqu'à ce que, via NetGalley, la maison BMR me confie le service Presse de ce volume 2
Vous dire que j'ai les yeux qui picotent pour cause de lecture intensive ce weekend relève de l'euphémisme.
J'ai dévoré ces deux livres de belle facture, semblables par l'unité de l'action et des personnages, mais qui montrent une belle évolution.
J'avais lu que, dans le premier volet, certaines lectrices avaient été un peu freinées par le côté très technique de l'histoire. Coup de bol, mon côté "garçon manqué" est très fan des SEAL et j'ai rarement eu l'occasion de lire une romance aussi réussie sur ce thème. de plus, le fait de rattacher l'intrigue à des situations contemporaines, à des lieux, des actions que l'on peut identifier, m'a clairement accrochée dans une intrigue ancrée dans la réalité. Exit le milliardaire inaccessible ! Bienvenue dans l'univers Blue Navy! Ceci étant, pas d'inquiétude pour celles dont ce n'est pas la tasse de thé. Il y a aussi du bleu layette, du bleu fleur bleue, ... bref plein de nuances de bleus, d'un bleu pers comme des yeux inoubliables!
On ne fait pas que jouer à la guerre dans ce livre. D'ailleurs on ne joue pas. On vit. On s'aime.
Plus intensément qu'ailleurs peut-être, parce qu'on sait que tout peut basculer en un instant, le meilleur comme le pire et que parfois même, l'ennemi ne vient pas de là où on l'attend.
Mais, si les escadrons Blue, Red, Gold et Blacks peuvent parfois passer pour une bande de sales gosses, de dragueurs de proies faciles, l'auteure ne nous laisse jamais oublier très longtemps que ce sont aussi des hommes surentraînés, qui connaissent le sens des mots devoir, honneur, solidarité et de tout un tas de valeurs qui peuvent sembler réconfortantes. Un peu dépassées parfois, mais de celles qui permettent de partir sur les zones de danger un peu plus rassurés parce qu'on sait que chacun est prêt à donner sa vie pour tous. A risquer des sanctions majeures pour ne laisser personne en arrière.
Parce que parfois, l'ennemi ne se tapit pas non plus là où on l'entendrait et que, derrière la solidité des règles, il y a aussi parfois des failles.
Ce roman est aussi celui des doutes, des questionnements. Sur le sens du sacrifice. Celui des soldats, mais aussi celui des parents, des adultes de manière général. Sur l'engagement aussi.
Et dans cette configuration, le personnage de Woody, qui tranche nettement avec bon nombre de stéréotypes, est particulièrement attachant -non, pas seulement à cause de son corps ciselé ;) -
Celui d'Alyssandra est également une vraie réussite. Une femme multi-facettes, par ses compétences multiples, mais aussi toutes les tesselles qui forment cette mosaïque unique, de forces impressionnantes et de fragilités totales, liées au ciment du doute.
Les deux héros sont donc particulièrement réussis. Mais les personnages secondaires ne sont pas en reste, qu'il s'agisse des familles tribus, où quel que soit l'âge, on peut recevoir de sacrés savons en cas de dérapages et où les fratries sont des forces absolues ou bien des unités qui agissent comme des familles de terrain, de celles qu'on forge dans les instants décisifs et à qui on peut tout demander.
J'ai été également sensible à l'usage des sens voulu par l'auteur. Pas seulement la sensualité, même si celle-ci est parfaitement maîtrisée dans des scènes brûlantes. Ni les sens malmenés lors de combats et autres désagréments de la fonction. Non, l'auteur est une adepte du son. de la voix, plutôt. Logique quand on connaît les débuts de l'histoire! Mais la façon dont celle-ci devient traitement, arme de persuasion massive, est une belle trouvaille.
Loraline Bradern nous offre donc une romance originale, particulièrement soignée et prenante qui confirme une nouvelle fois toute la richesse du genre et montre qu'on peut surfer du romantisme au sucré au musclé avec la même facilité. Tout est question de talent, n'en déplaise aux esprits réducteurs ! Et une chose est sûre, Loraline n'en manque pas!

Lien : https://wp.me/p8NU1F-rv
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lilice13
  02 juin 2018
J'avais déjà énormément aimé le tome 1 mais le tome 2... il est encore meilleur ! Certes il y a moins de suspens et un peu moins d'action mais il comporte beaucoup plus de romance et pas n'importe quelle romance. Une histoire d'amour qui n'est pas simple et où les émotions, les peurs ont leur place. Les personnages sortent des clichés auxquels on pourrait d'attendre avec une militaire des forces spéciales et une fille forte qui ne se laisse pas marcher sur les pieds par les mecs. L'auteur a réussi à créér des personnages avec des forces mais aussi des faiblesses, des félures qui rendent les persos très crédibles et plus "humains", plus réalistes que ce à quoi l'on pourrait s'attendre. le côté psychologique "hantée par son passé" de Jessi est bien présent. Un certain nombre de problèmes liés à la vie militaire sont abordés et c'est suffisamment rare dans les romances militaires pour être souligné ! L'auteur ne nous vend pas du fantasme (irréel) elle nous montre des aspects glamour et d'autres plus difficile des relations avec un militaire. J'ai trouvé l'aspect émotionnel très bien décrit. En résumé on a une histoire d'amour très forte, émouvante mais qui reste réaliste avec des personnages forts mais fragiles à la fois. J'ai véritablement adoré cette duologie et j'espère que l'auteur ne s'arrêtera pas en si bon chemin et nous régalera encore d'autres histoires avec les autres membres de l'escadron. Il m'a semblé détecter les prémices d'histoires possibles pour deux autres Seals. Je croise les doigts pour que ce soit le cas. Seul bémol pour moi et pas des moindres, mais l'auteur n'y est strictement pour rien... je déplore que cette histoire ne soit pas éditée en version papier car c'est une histoire à lire et relire pour en saisir toutes les subtilités et le format numérique n'est pas des plus aisé pour cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliMatoline
  28 mai 2018
SPOILER !!!
Après la fin du premier tome d'Unité d'Élite, tous les lecteurs attendaient avec impatience la suite de l'histoire de Jessi et Woody. L'histoire reprend à l'aéroport, où nous avions laissé Christopher, Benjamin, Matthew et Callie.
Le Blue Squadron et Red Squadron sont en route pour récupérer Brunette en Colombie. À leur retour, les paris sont de nouveaux lancés !
Alyssandra «Sphinx» Jessiman-Wells fait parti du Black Squadron, lieutenant Jessiman. C'est une femme qui a peur malgré son grand courage face à l'ennemi. Elle est focalisée sur le pire, et se mésestime.
Christopher «Storm» Blackwood est lieutenant-commandant du Blue Squadron. Il est protecteur et possessif dès le début. C'est aussi un homme calme, imperturbable, courageux et compréhensif.
La narration est à la troisième personne. le point de vue varie entre Christopher, Alyssandra et les autres. Les chapitres sont introduits par des titres accrocheurs. Toutes les petites questions, les doutes et les suspicions sur le déroulement du premier tome, sont levés dès le début dans un chapitre appelé «Indice».
La plume est fluide et c'est facile à lire. le rythme est soutenu et plaisant. L'humour est toujours présent et rafraîchissant. Seules les scènes explicatives avec les parents Blackwood puis Wells, sont trop semblables, au niveau du déroulement et des répliques. Cela donne une impression de relire les chapitres précédents.
Les émotions sont puissantes dès les premières lignes. L'angoisse et le suspense sont intenses. Puis cela stagne légèrement. le doute et les criantes d'Alyssandra sont peut-être fondés, pourtant la répétition sur ses refus devient légèrement agaçant. Elle ne cesse de résister à ses sentiments. Les scènes érotiques sont torrides, sensuelles et tendres.
La première intrigue pour récupérer Jessi, est très captivante. L'angoisse et le suspense sont époustouflants. La partie suivante, celle autour de la personne qui a tout fait pour les séparer, est rapidement expédiée. Puis celle sur le couple Alyssandra et Christopher est plus longue. L'histoire est belle, émouvante et intéressante. Contrairement au premier tome où la romance était en arrière plan, ici elle prend toute la place, peut-être même trop car il y a moins d'interventions et d'actions militaires.
Les thèmes sont intéressants comme celle de la peur de perdre un être cher. C'est très touchant et sincère. Les termes techniques et militaires sont très précis, le réalisme est fantastique.
Les personnages secondaires du premier tome sont tous présents, Joshua«Twister», le frère de Christopher, Hurricane, Iceman, G, One Shot, Pitbull, Tatoo, Brickman,… et le capitaine van Harper.
Différent du premier tome, cette suite est magnifique et pourtant... le côté militaire est une pépite, et la romance plaisante malgré les quelques longueurs. Nous sommes emportés dans l'histoire du couple, et attendons au fil des pages l'apothéose. le contexte est là, les émotions aussi, mais j'ai été moins emportée par le personnage féminin, elle n'a lassé.
Pour conclure, une belle idée originale et entraînante. Les personnages sont attachants avec de la personnalité. La plume est sublime. Hâte de découvrir un autre roman de Loraline Bradern.
Lien : http://meslivres-monplaisir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nosbookboyfriends
  06 juin 2018
Attention. Évitez de lire la suite si vous n'avez pas lu le tome 1, cette chronique dévoile une bonne partie de l'intrigue du premier livre.
Si l'univers auquel je me suis attachée dans le tome 1 est toujours bien présent, avec les mêmes qualités et le même soin, l'auteure nous avait prévenu.e.s : il y a dans ce tome 2 un changement significatif de l'ambiance ! Jessi et Woody se sont retrouvés, ou presque, mais pour les deux seals le chemin est encore long…
Souvenez-vous. À la fin du tome 1 nous apprenions enfin clairement l'identité de Woody et assistions la découverte (enfin, sa découverte, à lui, nous nous le savions) que celui-ci était père. Un moment qui m'avait émue. Nous avions alors ensuite quitté les seals à la suite d'une scène père-fils bouleversante juste avant que les militaires s'envolent pour retrouver Alyssandra, faite prisonnière en Colombie.
Moi qui pensait avoir situé pas mal de choses dans le tome 1, je m'étais bien trompée. L'auteure réserve aux lecteurs tout un tas de révélations, certaines attendues depuis le premier tome, d'autres pas. Ou plus clairement : ce n'était pas ce que j'avais entrevu. Et sachez-le, deux trois m'ont retournée.
Déjà fan de l'art qu'a Loraline Bradern de nous amener dans le monde militaire et de nous plonger avec ses personnages dans l'action, je me suis une nouvelle fois régalée. Loin de m'en être fatiguée, les scènes d'action de ce tome défient amplement celles du premier livre. J'en redemanderais même encore, tant j'ai aimé ces seals. Tous.
Il est temps de parler de la romance. Car ce tome 2 est, par logique, plus orienté sur celle-ci. Alors même si l'air entre nos deux héros se réchauffe sérieusement, entre adversités, doutes et peurs, ce qui n'était déjà pas facile entre Jessi et Woody l'est encore moins entre Alyssandra et Christopher…
Et puis, si le premier opus levait une partie du voile sur Jessi, la belle surprise de ce tome reste pour moi la découverte de Chris. Et c'est un peu une claque que de découvrir l'homme derrière le seal. Vraiment.
Ce fut pour moi la découverte d'une auteure qui m'a conquise, et dont je lirai chacune des parutions. L'histoire m'a happée et tenue jusqu'à son dénouement final. Même si, au passage, l'auteure a écorché mon petit coeur fragile ; je lui pardonne 😉
Enfin, je salue une dernière fois l'impressionnante aisance avec laquelle Loraline Bradern m'a enrôlée dans ce milieu bien particulier, avec ses seals et ses rebondissantes scènes de « guerre ». J'en suis encore toute décoiffée !
Saddie D.
Lien : https://nosbookboyfriends.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LiliMatolineLiliMatoline   28 mai 2018
Chapitre 4 : Extraction
« …
— Les enculés ! Quels fils de putes ! Cracha Cobra.
— Dommage que ces connards soient morts, je leur aurais fait goûter à leurs méthodes ! Grinça Hurricane.
— Elle est vivante ? Demanda Iceman par micro interposé.
Pétrifié par la vision qu’il avait sous les yeux, redoutant d’arriver trop tard, Christopher resta quelques secondes immobile, comme statufié. Son supérieur étant incapable de répondre, Hurricane le fit à sa place.
— On n’en sait rien, Iceman, elle… elle ne régit pas.
— Storm, il faut qu’on se magne ! Prévint Pitbull. Si d’autre mecs arrivent, on est fait comme des rats en bout de couloir.
Le lieutenant- commandant du Blue reprit ses esprit et se rua vers la chaise où était attachée Alyssandra.
...»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliMatolineLiliMatoline   28 mai 2018
Chapitre 1 : Cap sur la Colombie
« C’est avec un pincement au cœur que Christopher vit la Camaro et les silhouette s’éloigner de lui à mesure que l’Hercules roulait sur le tarmac pour gagner l’extrémité de la piste d’envol. Tout le temps que dura la phase de préparation au décollage, il resta l’œil rivé aux hublots, passant d’un côté de l’appareil à l’autre en fonction du déplacement de l’avion pour tenter d’apercevoir encore son fils.


- Je ne veux pas qu’elle se sente redevable. Ce n’est pas ça, l’important. J’espère juste qu’elle me pardonnera ma désertions de ces deux années et qu’elle acceptera que je remplisse mon rôle de père auprès du petit.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EppupuceEppupuce   03 octobre 2018
C’est avec un pincement au cœur que Christopher vit la Camaro et les silhouettes s’éloigner de lui à mesure que l’Hercules roulait sur le tarmac pour gagner l’extrémité de la piste d’envol. Tout le temps que dura la phase de préparation au décollage, il resta l’œil rivé aux hublots, passant d’un côté de l’appareil à l’autre en fonction du déplacement de l’avion pour tenter d’apercevoir encore son fils. Quand le C130 se plaça en bout de piste et que les moteurs se mirent à vrombir de plus en plus fort, il n’eut d’autre choix que d’aller s’asseoir avec les autres Seals et de boucler son harnais. Joshua lui avait gardé un siège à côté d’un des hublots et c’est le regard fixé sur la voiture bleue et la haute silhouette debout à côté d’elle qu’il vécut le décollage de l’avion. Il ne pouvait pas le distinguer, mais il était sûr que son petit garçon était toujours dans les bras de son oncle et il espéra que l’enfant le regardait partir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : militaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1706 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..