AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2910867560
Éditeur : Tartamudo (14/09/2017)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Beaucoup connaissent le personnage sulfureux d'Amedeo Modigliani, certains connaissent son oeuvre, peu ont entendu parler de Jeanne Hébuterne, sa dernière compagne.
Jeanne Hébuterne... Celle qui a silencieusement glissé ses 19 ans dans le fond de la scène, en arrière plan, comme pour s'excuser d'être là... Combien d'entre nous savons ce que Jeanne a vécu réellement aux côtés de ce peintre singulier ?
Jeanne est une artiste, elle aussi. Son oeuvre, aux... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Derfuchs
  10 mai 2018
Je ne lis pas souvent des BD ou pas assez à mon goût. Ce roman graphique est une petite merveille de par le texte mais aussi par la réussite du graphisme.
Je connaissais de nom l'auteure pour ses albums jeunesse dont la poésie était très présente, ici avec ce sujet au combien intéressant mais également complexe à traiter ; l'histoire est connue, elle a été maintes fois racontée, filmée et il y a un mythe Modigliani.
Mais qui sait vraiment le drame de cette femme qui perd tout en perdant Modigliani, quitte à se perdre elle même en se défenestrant enceinte de son second enfant. Cette complainte est traitée avec grand talent par l'auteure. C'est une ode à la poésie qui est continuellement présente dans la BD. Poèmes de Baudelaire, Lautréamont, Musset et chansons de l'époque, présence des artistes du début du XXème, Soutine, Utrillo, Fujita, Picasso, Matisse, Derain, etc.
Lentement mais sûrement Modigliani entame sa descente entraînant avec lui sa compagne, qui, bien trop effacée dans l'ombre du génie, se fane telle une fleur chère à Ronsard.
Le dessin est gigantesque de sûreté, le trait remarquable de précision, les personnages sont tels que peints par Modigliani ou par Hébuterne elle même. Nadine van der Straeten réussit la gageure de faire coïncider ses dessins aux traits de Modigliani. On reconnaît dans le graphisme des personnages la façon dont le peintre aurait pu les dessiner. Ça et là on trouve des reproductions d'oeuvres de Modigliani dessinées par l'auteure. le dessin de van der Staeten est d'un dépouillement modiglianesque.
C'est beau, c'est très beau.
Un grand coup de coeur.
A lire sans modération.


Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CecileN
  01 juin 2018
Beau roman graphico-poétique sur la vie de la muse de Modigliani et l'emprise que celui-ci a exercé sur elle. J'ai aimé le trait, élégant et lyrique, la richesse des planches, tout cela colle bien avec le point de vue féminin adopté. Poésie aussi des textes, des paroles des personnages, extraits de poèmes de Baudelaire, Verlaine, Rimbaud... Ellipses graphiques intéressantes. le cadrage du récit par les derniers instants de Jeanne est bien vu aussi.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
Bedeo   07 février 2018
Les trois dernières années de la vie du peintre Amedeo Modigliani à travers les yeux de Jeanne Hébuterne.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BulledEncre   22 septembre 2017
136 Pages de Noir et Blanc maîtrisés, pour une histoire qui ne le fut pas, d’un peintre qui lui même peignait en bleu les yeux de la belle Jeanne pourtant verts mais surtout le récit d’une femme d’Exception et de ses tourments qui glisse dans les méandres d’une vie.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
ActuaBD   18 septembre 2017
Nadine Van Der Straeten évoque dans cet émouvant ouvrage l’histoire de celle qui a lié son destin à celui de son compagnon.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
autres livres classés : musesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
644 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre