AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791022608701
496 pages
Éditeur : Editions Métailié (04/04/2019)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Une femme fait face à ses juges. Pour le public, c’est un monstre.

Diana Jager n’est pas la reine de l’empathie, mais c’est une chirurgienne douée et respectée. Sous le nom de Scalpelgirl, elle dénonce le sexisme échevelé du milieu hospitalier dans un blog féroce et s’est réfugiée à Inverness, dans le nord de l’Écosse, pour échapper aux menaces des trolls qui ont dévoilé son identité.

Alors qu’elle désespérait de trouver l’amour, elle r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
viou1108
  04 avril 2019
Une femme est sur le banc des accusés.
Dans la salle d'audience, Jack Parlabane, journaliste déchu, est celui qui a causé sa perte.
Une femme, Diana Jager, la petite quarantaine, brillante et antipathique chirurgienne, a sacrifié sa vie privée à son travail. Cinq ans plus tôt, elle tenait également un blog corrosif sur le sexisme dans sa profession sous le pseudonyme de Scalpelgirl. Lorsque son site a été piraté et son identité dévoilée, cela lui a valu un certain nombre d'ennemis, le surnom de Bladebitch et une mutation dans un hôpital d'Inverness au fond de l'Ecosse. Aujourd'hui elle désespère en sentant tourner son horloge biologique. C'est alors que surgit...
Un homme, Peter, et c'est le grand amour. Six mois plus tard ils sont mariés, six autres mois plus tard la voiture de Peter finit sa course au fond de la rivière. Accident, suicide ou autre chose ? La police soupçonne Diana et...
Une femme, la soeur de Peter, a aussi des doutes et engage Parlabane pour mener une enquête parallèle.
Pour être honnête, je n'avais pas deviné la fin ni le mobile. Mais j'avais quand même flairé quelques indices avant qu'on me les mette sous le nez. Difficile d'en révéler davantage, mais sachez qu'il s'agit d'une sombre histoire de manipulation machiavélique et monumentale, d'un plan dont l'aboutissement a nécessité plusieurs années de préparation, d'amour passionnel et de paranoïa. le dénouement n'est pas totalement prévisible mais pas complètement surprenant non plus, et globalement l'intrigue tient la route niveau cohérence. Cependant la construction du roman m'a semblé un brin trop complexe et trop longue : le récit alterne trois points de vue (Diana, Jack, la police) de façon inégale et non chronologique, ce qui m'a parfois embrouillée. Et l'auteur met un point d'honneur à détailler en long et en large la moindre action ou réaction des protagonistes, explications psychologiques à l'appui, avec la conséquence que tout cela manque de rythme. Une lecture pas désagréable mais qui ne m'a pas réellement emballée.
En partenariat avec les Editions Métailié via l'opération Masse Critique de Babelio.
Lien : https://voyagesaufildespages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
Stelphique
  16 avril 2019
Ce que j'ai ressenti: Un machiavélique thriller…
Quand ils ne sont pas dans la lumière, les monstres surgissent, et d'une voix douce, te murmure à l'oreille : « Sombre avec moi« …Parce qu'on ne sait jamais, d'où ils vont surgir: de la sphère familiale, ou au coeur de la société voire dans les méandres du net, ils nous surprennent et osent prendre plusieurs formes. Ils osent, oui, ils osent te déstabiliser, et même te sourire…Ou te soustraire à la lumière… »Sombre avec moi« …
Chris Brookmyre nous entraîne au fond d'une rivière, dans un thriller psychologique intense, ou les abominations ont lieux sous les surfaces. En près de 500 pages, il m'a bluffée par sa maîtrise jusqu'au final, la force de ses impacts, l'énergie puissante qu'il se dégage de ce petit pavé noir. Je l'ai refermé complètement sonnée, et très surprise! En cela, je pense que l'auteur a relevé haut la main son pari, avec cette nouvelle enquête de Jack Parlabane. Une réussite!
« Tout le monde a ses limites, une tolérance à la frustration au-delà de laquelle notre maîtrise de soi se fissure. »
Sans parler de la trame, et de peur de trop en dévoiler aussi, parce que c'est toujours extrêmement délicat de parler d'un thriller psychologique, j'aimerai vous parler de ce qui m'a le plus plu dans cette lecture:
Tout d'abord, le personnage principal. Diana Jager est une femme forte. Très forte. Elle ne s'en laisse pas compter et se fait une place de choix à la hauteur de ses ambitions, aux dépens de sa vie privée. Et ça ne plaît pas à tout le monde, cette nana qui dit haut et fort ce qu'elle pense! Tout à tour, monstre, abomination, victime, fragile, amoureuse, étonnante, admirée, détestée, condamnée, coupable…Au lecteur de trancher.
-Personne ne me voit jamais venir.
Chirurgienne reconnue mais aussi blogueuse controversée, Diana n'hésite pas à tailler dans les chairs ou les préjugés sexistes, à coup de scalpels. Et ça gratte bien, là où ça fait mal, et rien que pour cette audace, j'ai accroché dès les premières pages! L'auteur envoie des réflexions bien senties sur une réalité encore trouble de ces femmes qui réussissent et sont confrontées aux préjugés d'une société encore coincée dans un héritage patriarcal tenace… J'ai adoré que l'auteur glisse au milieu de cette tension survoltée, le ressenti de cette femme. C'est à mon sens, la partie la plus intéressante, puisque on est de l'ordre de l'intime et de l'émotionnel, mais que l'auteur contrebalance brillamment, avec les points de vue plus extérieurs et les avancées de ce journaliste.
« Ils sont à peu près capables de concevoir un crime passionnel, un moment de folie. Mais une femme intelligente, calculatrice, à même de mettre au point un plan élaboré et perfide, est une éventualité bien plus choquante. »
Ensuite, j'ai beaucoup aimé que ce thriller soit actuel, dans l'air du temps, à l'ère des réseaux sociaux et de ses nouveaux dangers qui guettent la société. Des mots aux résonances anglaises qui ont peur (Sextape, Hacker, Blog… ) mais un fléau nouvelle génération, qui risque de faire tomber bien des gens au fin fond du gouffre… »Sombre avec moi« …
« On peut préférer l'illusion à la réalité. »
En bref, c'est un super moment de lecture! Jusqu'à la dernière page, le suspense est maintenu. On passe d'un scandale à un autre, d'une révélation à un twist stupéfiant, de pratiques douteuses à des violences sans nom, et cela, tout en intelligence et en finesse…J'ai été conquise! Une pépite de noir! Carrément, addict!
J'ai sombré avec toi, Thriller Métailié, et j'ai adoré ça!

Ma note Plaisir de Lecture 9/10
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
musemania
  24 avril 2019
Voilà que je poursuis mes lectures en mode polar/thriller et roman noir et celui dont je vais vous parler est un très très bon thriller psychologique comme je les aime et qui a tous les ingrédients du style : suspens, twists multiples, ambiance pesante. Un auteur que je ne connaissais pas du tout mais dont je tiendrai à l'oeil les prochaines publications.
Alors que ce thriller psychologique est paru début de ce mois, je n'avais pas vraiment vu ni de pub ni de critiques à son sujet et pourtant, il mérite vraiment d'être connu afin que la plume de son auteur soit découverte et lue.
Avant ce livre, j'étais déjà assez conquise par la plume des auteurs venant du Royaume-Uni. Ils savent patiemment planté un décor flegmatique, souvent pluvieux (vu le climat anglais) et mystérieux, un peu - je trouve- comme celle des auteurs nordiques dont je raffole. N'en déroge à la règle, Chris Brookmyre nous plonge dans une Ecosse assez froide, aux paysages verts et esseulés et orchestre avec brio un puzzle où le lecteur se perdra en conjectures diverses et erronées.
Diane Jager est une chirurgienne, brillante dans sa profession mais considérée comme distante et froide par son entourage. Quelques années auparavant, elle avait créé un blog sur lequel elle postait anonymement des articles au sujet du sexisme dans le milieu médical avant que son identité ne soit dévoilée. Tombée en disgrâce auprès de ses paires, elle s'est exilée à Inverness, au nord de l'Ecosse. C'est là qu'elle fait la connaissance de Peter, un informaticien qui semble être à des années-lumières de son monde. Ils se marient mais six mois plus tard, la voiture de Peter est retrouvée accidentée dans une rivière, sans savoir ce qu'il est advenu de lui. Voilà le point de départ et de là, son auteur écossais brillant vous tisse un récit fait de manipulations, de jalousies, d'apparences trompeuses où tout détail est pensé intelligemment.
Si je devais dire ce que j'ai particulièrement aimé dans ce bouquin, ce serait deux choses. La première est que l'histoire est abordée par la vision de trois acteurs : celle de Diane Jager, la veuve loin d'être éplorée, Jack Parlabane, un journaliste sur la pente descendante tant dans sa vie personnelle que professionnelle et enfin celle de la police. Généralement, dans les thrillers, nous sommes, lecteurs, confrontés à une voire deux voix pour la narration de l'intrigue et donc, ici, cette petite originalité m'a plue. En effet, alors qu'on pense se faire une idée de ce qui a pu se passer, les distorsions apparaissent.
Chaque personnage est finement travaillé, tant par sa psychologie que par ses réactions à tout événement. Même ceux qu'on pourrait penser comme « secondaires » trouvent leur place au fil des pages. C'est très dense, très détaillé comme style d'écriture mais pour ceux que cela pourrait rebuter, car préférant peut-être une écriture plus agressive, cela vaut vraiment la peine de persévérer car peu à peu les masques tombent alors qu'on ne s'y attend pas.
Le second point qui a particulièrement attiré mon attention est d'avoir implanté dans l'histoire ce phénomène d'actualité que sont Internet, les réseaux sociaux, les blogs et les dérives qui peuvent parfois en découler comme les hackings, sex-tape divulguées,… confrontés que nous sommes chaque jour vu l'omniprésence des technologies à l'heure actuelle.
De plus, une médaille pourra être décernée à celui qui découvrira le final de l'intrigue car vous ne l'aurez sûrement pas vu venir, tout comme moi!
Comme vous l'aurez compris, j'ai aimé et j'ai été conquise par cet auteur que je ne connaissais mais qui est à garder à l'oeil selon moi. On peut comprendre que le personnage de Jack Parlabane ait déjà été abordé dans d'autres livres mais cela n'enlève rien à « Sombre avec moi » qui peut être lu en toute indépendance.
Un tout grand merci à Babelio pour leur mise en avant de ce genre littéraire que j'affectionne tant, via leur Masse Critique et aux éditions Métailié pour l'envoi de ce livre.
Lien : https://musemaniasbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
SagnesSy
  31 mai 2019
J'avais rencontré Jack Parlabane en 2010, dans « Les canards en plastique attaquent », ça m'a fait plaisir de le retrouver dans cette enquête (même si visiblement il me manque quelques aventures entre les deux). Dans cet intense « Sombre avec moi », on assiste en préambule aux considérations d'une femme lors de son procès. Puis à la manière d'un roman choral, différentes personnes prennent en charge la narration et d'une manière non linéaire décortiquent ce qui s'est passé : une nuit, un témoin signale à la police un véhicule qui vient de sortir de la route sous ses yeux, tombé d'un pont. On retrouve bien la voiture, mais le conducteur a disparu dans l'eau. Lorsque la police vient en informer son épouse, son comportement leur semble étrange. Tandis qu'elle se met à nous donner sa version de leur union, la soeur du disparu fait appel à Jack, journaliste en délicatesse, toujours à la recherche du scoop qui le remettrait en selle. S'agit-il d'un meurtre ?… Dès le départ on se doute bien que les apparences vont se révéler trompeuses, et on se met à douter d'un petit peu tout ce qu'on nous dit. Pourtant, la résolution de l'intrigue parvient à surprendre et évidemment remet en question notre vision des choses. Dans l'intervalle, le propos est éminemment psychologique et suffisamment prenant pour qu'on ait envie de se laisser faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pascalebookine
  24 juillet 2019
Page Facebook: Pascale Bookine
Blog: pascalebookine.eklablog.com
"Celtic Gone Girl" *****
WINNER Theakston Old Peculier Crime Novel of the Year
WINNER Bloody Scotland McIlvanney Prize for Crime Novel of the Year*****
« See, that's what chills them. They can just about handle a crime of passion, a moment of madness. But a clever, calculating woman who can plan something elaborate and deceitful is a far more galling prospect.”
Diana Jager est incontestablement une femme brillante : chirurgienne renommée, elle est également à l'origine d'un blog dénonçant le sexisme dont sont victimes les femmes dans cet univers dominé par les hommes -ce qu'elle paiera cher tant sur le plan personnel que professionnel. Mais la chance semble enfin lui sourire puisque alors qu'elle a presque renoncé à une vie de famille, le hasard professionnel met sur sa route Peter Elphinstone. L'alchimie opère et ils ne tardent pas à se marier… davantage pour le pire que pour le meilleur puisque six mois plus tard, un terrible accident de voiture met un terme au conte de fées. La jeune veuve n'étant pas aussi éplorée qu'elle devrait l'être, les suspicions ne tardent pas, d'autant plus que la soeur de la victime, Lucy, est persuadée que la mort de son frère n'est pas accidentelle. Elle contacte dès lors le journaliste Jack Parlabane, actuellement en disgrâce en raison de méthodes parfois peu orthodoxes, et lui demande de faire toute la lumière sur la disparition de Peter.
« Black Widow » a obtenu plusieurs prix et bénéficiait de critiques très élogieuses, tant de la part des professionnels que du public, s'étant même vu qualifier de « Celtic Gone Girl » par Ian Rankin himself. J'avais donc hâte de le lire et je n'ai pas été déçue : j'ai été captivée du début à la fin par cette intrigue complexe et diaboliquement intelligente. Nous suivons tantôt Jack, tantôt les policiers qui sont arrivés sur les lieux du drame, le tout étant interrompu par le récit de Diana, qui revient sur l'évolution de sa vie conjugale, et par le procès en cours. Cette alternance modifie souvent la perspective du lecteur et le mystère est savamment entretenu : qui est vraiment Diana et qu'a-t-elle fait de Peter ? Et si elle l'a vraiment assassiné, peut-être avait-elle de bonnes raisons pour ce faire, finalement ?...
Un très bon thriller, qui allie au suspense une écriture agréable et une certaine finesse dans l'analyse des relations humaines en général et conjugales en particulier… Vivement recommandé, j'ai quant à moi passé un délicieux moment en compagnie de cette Veuve Noire :-)
Lien : http://pascalebookine.eklabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Liberation   29 mars 2019
Autour du personnage réussi d'une chirurgienne antipathique, l'Ecossais Chris Brookmyre livre un polar psychologique un brin trop tarabiscoté.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Rob7Rob7   08 avril 2019
Lorsqu'une famille a de l'argent depuis des siècles, c'est parce qu'elle transmet les principes lui assurant de le conserver. Les gens n'avaient-ils pas remarqué comment cette autre Diana, la " dame de cœur" et notre sainte patronne nationale, n'avait absolument rien laissé à aucun organisme de charité ? On reste riche en gardant son argent et en comprenant définitivement que les autres valent simplement moins que soi.
Les autres valent moins.
Son père lui avait martelé cela depuis son plus jeune âge. La valeur des autres doit se mesurer en fonction de ce qu'ils peuvent vous apporter, de ce à quoi ils peuvent servir. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas vous montrer courtois avec eux, mais il faut jamais perdre de vue votre différence de niveau social.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
viou1108viou1108   28 mars 2019
C'est pour cette raison que c'est si douloureux quand un parent meurt, et peu importe à quel point la relation était délicate, car vous vous apercevez alors que vous ne pouvez plus rentrer chez vous.
Commenter  J’apprécie          170
rkhettaouirkhettaoui   11 avril 2019
Les parents peuvent se convaincre que leurs enfants changent subitement quand ils arrivent à l’adolescence : que c’est la puberté qui fait que leurs rejetons cessent de communiquer avec eux comme avant. La vérité dans ces cas-là, c’est qu’ils n’ont jamais vraiment communiqué avec eux. Il est simplement plus facile de projeter une version idéalisée de soi-même sur ses enfants lorsqu’ils sont très jeunes, avant qu’ils ne commencent à avoir des opinions et à prendre des décisions tout seuls.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StelphiqueStelphique   16 avril 2019
Tout le monde a ses limites, une tolérance à la frustration au-delà de laquelle notre maîtrise de soi se fissure.
Commenter  J’apprécie          130
Rob7Rob7   08 avril 2019
Aux première menaces de viol sur Twitter, qu'elle avait toutes retweetées, elle répondait par une photographie d'un couteau d'amputation Liston en déclarant: "Tu dis que tu vas me violer. Moi je dis que je te couperai les couilles avec ça. Rencontrons-nous pour voir qui bluffe."
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Chris Brookmyre (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chris Brookmyre
Ambrose Parry (Chris Brookmye & Marisa Haetzman) at the Edinburgh International Book Festival
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1910 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..