AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2264066180
Éditeur : 10-18 (18/02/2016)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Haute finance, complot, meurtre... Ce livre est un incroyable thriller. Pourtant tout est vrai.

Notice rouge de Bill Browder est un thriller-autobiographique. " Mon grand-père était le secrétaire général du parti Communiste américain ; j'ai décidé d'être le premier capitaliste en Russie. " Et Bill l'a fait, en pariant sur la gigantesque campagne de privatisation des entreprises russes. En 1996, il s'installe à Moscou et crée le fonds Hermitage avec Ed... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Balthazar21
  30 août 2015
Extraordinaire histoire vraie du petit fils d'un ancien candidat communiste aux élections présidentielles américaines qui profite, à travers son fonds d'investissement, de la privatisation de l'économie russe et qui devient multi-millionnaire.
Les oligarques russes ont alors essayé de spolier ses avoirs en Russie avec l'aide du pouvoir politique, et tout est bon pour y arriver.
Bill Browder, le millionnaire auteur de sa biographie, nous relate tous les coups bas qu'il a vécu, comment des apparatchiks ont réussi en toute impunité à détourner certaines de ses entreprises, à frauder l'Etat russe de plusieurs centaines de millions de dollars ... le tout avec l'accord de Poutine !
Haute finance, complot, meurtre ... et tout est vrai !!!!
A lire absolument ...
Commenter  J’apprécie          40
mikaelunvoas
  18 février 2018
On découvre ici le récit de "l'affaire MAGNITSKI" vu par Bill BROWDER, homme d'affaire américain qui a investi dès la perestroika en Russie. Sa réussite a suscité de la convoitise. Si ce qu'il raconte est vrai, il y a de quoi s'inquiéter grandement de la Russie. mais Bill étant directement victime de cette attaque, l'avis d'un spécialiste non impliqué eut été utile. Un néophyte comprendra aisément les mécanismes d'escroquerie mis en place et le but recherché. Cette histoire est intéressante car depuis la sortie du livre, la presse a révélé l'empoisonnement de l'oligarque qui a fourni des preuves, "Alexander Perepilichny"; en découvrant du gelsemium dans le corps du défunt...
Commenter  J’apprécie          10
Nikoz
  23 septembre 2016
Un livre qui d'énonce l'oppression n'a pas besoin d'être bien écrit, d'être parfait, de rentrer dans des cases, un livre qui dénonce l'oppression DOIT exister, merci M Browder.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Balthazar21Balthazar21   26 août 2015
Tout ce processus m'apprenait que la culture russe des affaires est plus proche de celle qui prévaut dans une cour de prison que de toute autre chose. Derrière les barreaux, votre seul bien est votre réputation. Votre position a été acquise de haute lutte, et vous n'êtes pas prêt à l'abandonner facilement. Quand quelqu'un traverse la cour pour venir vers vous, vous ne pouvez pas vous contenter de l'attendre les bras croisés. Vous devez le tuer avant qu'il ne vous tue. Si vous ne le faites pas, et que vous survivez à l'affrontement, vous serez considéré comme un faible, on cessera de vous respecter avant même que vous vous en soyez rendu compte et vous deviendrez l'esclave de quelqu'un. Tel était le calcul que tous les oligarques, tous les hommes politiques russes faisaient quotidiennement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Balthazar21Balthazar21   22 août 2015
Rejeter l'école était un bon début, mais si je voulais vraiment désarçonner mes parents j'allais maintenant devoir trouver autre chose.
Puis, vers la fin de mes études secondaires, j'eus la révélation. J'allais endosser un costume, passer une cravate et devenir un capitaliste. Rien au monde ne pourrait emmerder ma famille plus que ça.
Commenter  J’apprécie          60
Balthazar21Balthazar21   30 août 2015
Les Russes ont l'habitude des épreuves, de la souffrance et du désespoir, mais pas des succès et encore moins de la justice. Pas étonnant que cela ait engendré chez beaucoup un profond fatalisme, la conviction que le monde est mauvais, qu'il le sera éternellement et que toute tentative de changer les choses est vouée à l'échec.
Commenter  J’apprécie          40
Balthazar21Balthazar21   30 août 2015
Il était d'une autre génération qu'Edouard et Vladimir. Tous deux avaient atteint l'âge adulte alors que l'Union soviétique existait encore, et ils avaient vu de leurs yeux combien imprévisible pouvait être le gouvernement russe. Si des personnages puissants souhaitaient votre arrestation, vous étiez arrêté. La loi n'avait aucune importance. Sergueï, lui, avait 36 ans, et il était sorti de l'adolescence à une époque où les choses avaient commencé à s'améliorer. Il voyait la Russie non telle qu'elle était mais telle qu'il désirait qu'elle fût.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Balthazar21Balthazar21   22 août 2015
Pourtant, après quelques mois à boire trop de bière, courir les filles, faire des farces ridicules et passer d'innombrables heures à regarder des matchs à la télé, je commençai à me dire que si je poursuivais dans cette voie, le seul capitaliste que j'allais devenir était du genre de ceux qui ramassent des pourboires comme gardiens de parking.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : juridiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
848 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre