AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253170648
250 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/02/1999)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 137 notes)
Résumé :
Éditions du Masque - Le livre de poche n° 17064 - Dépôt légal 06/2003
Quatrième de couverture
Curiosité locale, la maison de poupées géantes de la famille McGregor attire les touristes de tous les coins de la Floride. Interminable labyrinthe, elle abrite des poupées d'une beauté étrange. On dit que le fantôme d'une petite fille y aurait trouvé refuge. Depuis quelque temps la mort guette tous ceux qui s'y intéressent d'un peu trop près.
Quelqu'un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
LUKE59
  29 décembre 2012
Ce titre présente le premier volet des aventures de Peggy Meetchum, veuve trentenaire qui se retrouve ici à enquêter sur le brutal assassinat de sa soeur Lisa.Ses déductions vont l' amener à s' intéresser de très près à la mystérieuse famille Mc Gregor ,frère et soeur , exploitants d' une attraction touristique réputée: une maison de poupée géante extrêmement réaliste.Le décor planté par Serge Brussolo n' est pas des plus réjouissants. Sa vision de la Floride, à l' opposé des clichés habituels , cumule en effet des aspects plus qu' inquiétants : habitations rongées par les termites, marécages infestés par les moustiques et les alligators, plages fréquentées par les requins , sans compter les hordes de riches retraités vivant reclus dans des résidences sécurisées interdites aux moins de soixante ans! Multipliant les fausses pistes , l' auteur convie le lecteur à une partie de Cluedo ardue qui le plonge dans une constante incertitude et réussit à le bluffer jusque dans les dernières lignes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Crossroads
  11 juillet 2011
Bien meilleur que Les Emmurés mais loin de mon numero uno concernant cet auteur , j'ai nommé le Chien de Minuit . Je sens bien que ça ne va pas vous aider beaucoup c'est pourquoi je vais m'empresser de developper un chouia...
Peggy , jeune femme sportive traumatisée par un pere voulant à tout prix en faire une graine de champion , apprend l'assassinat de sa soeur ainée Lisa , soeur avec laquelle elle n'avait plus vraiment de relations , cette derniere s'étant enfermée dans sa bulle d'occultiste-voyante-chiromancienne au déces de son mari . de fil en aiguille , Peggy en vient à soupçonner Jod McGregor , artiste au devenir prometteur...ou pas...personnage loufoque vivant avec sa soeur Lorraine ( Lorrie pour les intimes ) , dans la maison familiale qui a la particularité de détenir en son sein une maison de poupées géante ouverte au public ( 5 euros l'adulte , gratuit pour les - de 3 ans , interdit aux termites et autres isopteres en mal de buffet à volonté..) .
Tres vite , Peggy se liera d'amitié avec une Lorrie en mal de conversations ( Lorraine pour les non-intimes ) et apprendra , de ce fait , certains secrets pour le moins farfelus sur cette étrange famille coupée du monde ! le secret le plus édifiant étant la possible présence du fantome d'Angie , leur jeune soeur disparue , dans cette maison de poupées aux particularités plus qu'atypiques !
Deux sentiments en refermant ce bouquin : tout d'abord un réel engouement car Brussolo sait poser une histoire et la rendre attractive au possible . La curiosité , des les premieres pages , vous gagne et perdure pendant un bon bout de temps...L'on tourne les pages avec plaisir pour découvrir ces differentes histoires familiales au passé trouble quand ce n'est pas troublant . le probleme , c'est que l'auteur va se perdre en conférant à Peggy des pouvoirs de détective qu'elle est loin d'avoir . C'est pourquoi , a peine pense-t-elle avoir résolu l'enquete concernant Lisa et l'auteur de ce crime que ses certitudes volent en éclat pour reconsiderer la chose en axant son enquete sur un autre futur présumé coupable innocenté dix pages plus loin par un potentiel nouveau criminel...ça lasse à la longue..
Pour ce qui est de l'ambiance fantomatique a souhait , rien à redire , Brussolo sait ménager et entretenir le suspense ! Interessant cette histoire de maison de poupées hantée qui me fait penser à ces Matriochkas...
Au final , meme si l'on se perd un peu dans une enquete qui n'en a que le nom , tout l'interet de ce livre tient évidemment dans cette maison de poupées labyrinthique aux secrets aussi étranges que malsains !
Un bon Brussolo qui m'incitera surement à découvrir les nombreuses oeuvres qui jalonnent son parcours d'écrivain inventif et talentueux . 3.5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
Takalirsa
  31 mars 2020
Deuxième lecture (près de 20 ans plus tard!) de ce roman et je suis toujours aussi fan. La scène d'ouverture est très réussie, entre sciences occultes et ambiance poisseuse des Everglades de Miami. La soeur de Peggy vient d'être assassinée dans la vieille maison miteuse de leur enfance et quand cette dernière débarque sur les lieux pour les formalités, elle découvre la vie sordide que menait son aînée : solitude depuis la mort de son bien-aimé mari Sammy, chagrin noyé dans l'alcool, dépression qui conduit au laisser-aller de soi et de sa maison (« On aurait dit une clocharde vivant dans un taudis ») et… chiromancie. D'ailleurs c'est une empreinte de paume sanglante, ainsi qu'une inquiétante poupée déterrée dans le jardin, qui mènent Peggy, soucieuse d'éclaircir le meurtre de Lisa, sur les traces de l'étrange famille McGregor.
Comme toujours chez Brussolo, l'héroïne est un personnage consistant psychologiquement, avec un passé et une personnalité, mais aussi un caractère un peu à cran. Son enquête est passionnante, pleine de tension et d'inattendu, sans aucun temps mort. Elle nous mène dans un musée sur les pas d'un artiste singulier, Jod McGregor, qui sculpte des modelages en argile primitifs donnant « l'impression qu'un être humain englué dans la tourbe tentait de s'en dégager au prix d'un effort titanesque ». le plus fascinant reste cependant la gigantesque maison de poupée que son père Iram a construite, « une oeuvre de maniaque » où tout est reproduit à l'identique et en parfait état de fonctionnement, et dans laquelle sont représentées différentes scènes familiales tel « un album de souvenirs en 3D ».
Si les touristes s'émerveillent devant cette maison de poupées hors du commun, Jod et sa soeur Laurie en ont peur (« Ce truc les terrorise ») car elle recèle un incroyable secret… L'auteur fait fantasmer le lecteur avec toutes sortes de scénarios (inceste ? Enfant sauvage ? Meurtre maquillé en accident ? Vengeance?) et « la vérité est très difficile à saisir » car les protagonistes se protègent les uns les autres. Qui ment ? Et toujours, en arrière-plan, le marécage omniprésent avec ses occupants menaçants (crocodiles, moustiques agressifs, végétation foisonnante), ses légendes prégnantes et même une tornade !
Au bout du compte la résolution de l'énigme sera « très terre à terre » mais l'imagination de Brussolo nous aura fait tellement gamberger que c'est bel et bien ses fantasmagories qui persisteront une fois le livre refermé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Vadaeme
  13 avril 2013
"Ce sont des golems inertes"
Tout d'abord, je lis très peu de policiers. Mais Les Enfants du crépuscules m'a irrésistiblement attiré grâce à sa maison de poupée ainsi que par son auteur. Je me souviens encore avoir été "kidnappé" par Dernières Lueurs avant la nuit. Je voulais donc "tester" cet écrivain qui m'avait subjugué dans un genre qui n'est pas dans mes habitudes. Et de toute évidence, j'ai été conquis!
Serge Brussolo est encore une fois parvenu à me plonger dans une ambiance, dans un monde. Quel fabuleux conteur! Il envoûte de ses mots et tisse un univers autour de son livre qui ne peut qu'emprisonner le lecteur. Il est certain que je lirais nombre de ses autres oeuvres.
C'est anecdotique, mais un certain nombre de détails m'auront troublés lors de ma lecture en y voyant des liens personnels.
Commenter  J’apprécie          100
brigittelascombe
  15 mai 2011
Qui n'a jamais appréhendé étant enfant de monter dans des combles, de se perdre dans une cave ou de découvrir une chambre secrète, de s'immiscer dans de terribles endroits hantés par les fantomes d'antan? Voilà l'intrigue que nous propose ici Brussolo passé maitre du mystère en entrebaillant les portes angoissantes d'une maison de poupées grandeur nature où dit on se cacherait...
Nous voilà cambrioleurs perçant les coffres de l'inconscient où la mort plane plus que de raison!
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
VadaemeVadaeme   13 avril 2013
Une main de sculpteur c'est comme une main de pianiste, dès qu'elle subit des atteintes physiques, elle perd un certain pourcentage de son pouvoir créateur.Qui sait? Le tissu cicatriciel gênera peut-être mes mouvements. Un modeleur ne travaille pas avec un marteau et un burin, il caresse, il enveloppe, il pétrit. J'entretiens beaucoup plus d'intimité avec la matière qu'un tailleur de pierre qui cogne comme un sourd sur un bloc de Granit! Le modelage n'est pas un travail de terrassier, c'est plutôt un art d'accoucheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TakalirsaTakalirsa   31 mars 2020
Il y avait quelque chose de plus important à faire : cacher la poupée pour qu'on ne la trouve pas. C'était la poupée qui avait tout déclenché, il ne fallait pas qu'elle fasse une nouvelle victime.
Commenter  J’apprécie          40
luis1952luis1952   21 avril 2012
Mais la porte d'entrée de la maison de poupées était entrebâillée, et sur le sol dallé de marbre noir, juste devant la maquette, on distinguait encore les marques embuées laissées par deux pieds nus. Des pieds d'enfant.
Commenter  J’apprécie          30
BlackKatBlackKat   26 avril 2014
Iram était comme ces planètes dont l’attraction est telle qu’elle satellise tous les objets qui passent à leur portée.
Commenter  J’apprécie          50
brigittelascombebrigittelascombe   15 mai 2011
Des doigts se nouèrent autour de sa gorge, cherchant à l'étrangler. Ils avaient du mal à faire le tour de son cou et ils manquaient de force, ce fut probablement ce qui la sauva. Une seconde avant de perdre connaissance, elle comprit que les mains comprimant son larynx étaient des mains d'enfant.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Serge Brussolo (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Brussolo
ATG#94 : le Retour de Brussolo
Serge Brussolo fut l’un des premiers invités de l’ATG ! Pratiquement 7 ans plus tard, Serge écrit toujours d’excellents romans mais c’est pour une plongée dans un passé plus lointain qu’il est de retour : la Rome antique !
Misteur D, encadré par L.U.D.M.I. et Lord Ton Père, ont écouté religieusement le professeur Serge Brussolo qui nous a emporter vers les rives du Tibre.
J’espère que vous serez aussi passionnés que nous le fûmes et merci encore à Serge pour ce moment de pur bonheur !
autres livres classés : maison de poupéesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Peggy Sue et les fantômes

Quel est le nom de famille de Peggy Sue ?

Fairway
Trueway
Fairpath
Farewell

10 questions
21 lecteurs ont répondu
Thème : Peggy Sue et les Fantômes, tome 1 : Le Jour du chien bleu de Serge BrussoloCréer un quiz sur ce livre