AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791091416122
Éditeur : La Grande Ourse (12/03/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Lorsque Mathilde annonce à Lorenzo qu'elle le quitte, celui-ci perd pied. Tout s'écroule. Elle, cette femme qu'il aime tendrement, sa Mathilde , décide de mettre un terme à leur histoire, une liaison tendre et complice. Car Lorenzo est marié et Mathilde ne supporte plus cette relation murée dans une attente interminable, mêlée de solitude et de doute. Alors qu'elle tente de passer de l'ombre à la lumière, il s'enfonce dans la tristesse. Et lorsqu'il rebondit enfin, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
missmolko1
  17 juin 2014
Tout d'abord, je remercie bien sur Babelio et son opération Masse Critique ainsi que les éditions La grande ourse pour l'envoi de ce roman.

Je ne sais pas bien comment commencer cette critique car je suis déçue. Pas déçue au point d'écrire que des choses négatives bien au contraire, juste déçue car je suis passée a coté complètement et je n'ai jamais réussi a rentrer entièrement dans ce roman.

Je vais commencer par ce que j'ai apprécié : les chapitres sont très courts et alternent, une fois c'est Mathilde et son point de vue puis ensuite c'est Lorenzo le narrateur. L'auteur offre donc au lecteur, deux points de vue, pour une même situation.
Je parlais des personnages et ils sont important car l'auteur les travaille a merveille, les sentiments sont parfaitement justes et bien exprimés le tout avec beaucoup de pudeur.
L'écriture est très agréable et fluide.
Je pense que ce qui m'a le moins plu c'est sans doute le manque d'action, comme je disais plus haut l'auteur dissèque les sentiments, et approfondi ennoiement sur le ressenti et le vécut de nos deux personnages. C'est donc un très bon roman pour les amateurs du genre et j'aime beaucoup mais il manque un tout petit peu d'action a mon gout.
Lien : http://missmolko1.blogspot.i..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Bibeli
  23 juin 2014
Ah l'amour, ce sentiment si fort quelquefois inattendu, qui peut nous faire perdre la tête...
Lorsque Mathilde rencontre Lorenzo à un dîner, elle est tout de suite séduite par cet homme qui a l'air ailleurs, perdu dans ses pensées. Lui ne la remarque pas immédiatement mais un geste de la part de la jeune femme va suffir à les faire entrer en contact. C'est le début de 7 ans de relation. Lorenzo est pourtant un homme marié, a deux enfants et semble avoir beaucoup d'affection pour sa famille, mais manifestement pas assez pour lui être fidèle, naviguant entre ses deux vies tel un poisson dans l'eau. Pour Mathilde, chaque instant passé sans Lorenzo est un supplice, tant elle s'épanouit dans cette relation. Mais voilà qu'un jour, elle rencontre quelqu'un, provoquant une prise de conscience chez Lorenzo...
Le titre de ce roman traduit parfaitement l'état d'esprit dans lequel se trouvent les personnages, qui ont traversé plusieurs phases, ensemble ou individuellement. Il y a eu le temps des étreintes, des serrements d'amour, puis l'état d'errance, d'errement dans lequel ils vont tout à tour se trouver, à défaut d'avoir pu se faire de véritables serments d'amour.
J'ai aimé suivre le cheminement des protagonistes, connaître leur douleur, leur envie d'être heureux. Cependant je dois dire que le dernier quart du livre m'a refroidie. L'auteur a vraiment rendu la vie dure à ses personnages, rendant la lecture pesante et peu encline à l'espoir, la détresse, la maladie et la mort devenant omniprésentes. C'est donc mon regret. C'est dommage parce que l'angle de départ était vraiment intéressant et que l'écriture de l'auteur va au fond des choses, se pose en véritable réflexion sur la nature des sentiments et sur la vie en général.
Merci à Babelio et aux Editions La Grande Ourse pour l'envoi de ce roman dans le cadre de Masse Critique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ju-s-tine
  15 juin 2014
Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio et les Editions de la Grande Ourse.
J'ai eu un peu de mal à rentrer dedans, les cinquante premières m'ont demandées quelques efforts pour m'imprégner de l'histoire. Et puis, une fois dedans, je l'ai avalé.
On se laisse transporté par l'histoire de ces êtres sentimentalement blessés, déboussolés, des écorchés vifs. On les suis dans leurs errances, puis dans leur quête respective du bonheur, ce désir de retrouver goût à la vie.
Loin des clichés et des romans pleins de bons sentiments à l'eau de rose, c'est un très beau roman, plein de pudeur, que je conseille vivement.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   27 mai 2014
C'était un aveu, et c'etait une délivrance. Elle avait du mal a croire que sept années avaient passé depuis ce soir ou l'amour était venu brouillé le marais tranquille de ses jours. Elle avait encore plus de mal a admettre qu'aujourd'hui c'etait elle qui tournait la page, que c'etait elle qui renvoyait Lorenzo a sa femme et ses enfants - a sa solitude ?
Sept années avaient passé, sept années de douceur et d'orages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
ju-s-tineju-s-tine   15 juin 2014
Elle disait que l’homme n’est le jouet de rien ni de personne, qu’il est maître, et donc responsable, de sa destinée. Elle affirmait que rien n’est impossible à qui veut embellir le monde,, et que seuls les médiocres se réfugient derrière l’écran de la fatalité. Elle était éperdument gaie dans son pessimisme, amoureuse de la vie qui passe et, bien sûr, déchirée parce qu’elle passe.
Commenter  J’apprécie          20
ju-s-tineju-s-tine   14 juin 2014
Il est des chocs qui vous marquent pour l’éternité, comme un fer rouge planté au fond du cœur, un point de misère ou d’humiliation au-delà duquel quelque chose en vous se tétanise, qui ne se dénouera plus, et qui vous situe hors du monde – hors de vous-même.
Commenter  J’apprécie          30
ju-s-tineju-s-tine   10 juin 2014
Il avait surtout compris que, des rives de l'Atlantique aux déserts d'Afrique, des plaines d'Afghanistan aux mégapoles d'Asie, des ruelles de Montmartre aux faubourgs de Mexico, la pauvreté et l'innocence sont les seules richesses du monde, et que la vraie lumière est dans les yeux des enfants.
Commenter  J’apprécie          20
ju-s-tineju-s-tine   14 juin 2014
Oui, est-ce que ça existe, une histoire d’amour qui ne se termine pas par une souffrance ? On s’évertue à l’oublier, mais le chagrin d’amour est la condition même de l’amour. Les sentiments sont la grande aventure de la vie justement parce qu’ils impliquent un risque : celui d’éprouver, un jour ou l’autre, un déchirement.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Richard Cannavo (2) Voir plusAjouter une vidéo

Richard Cannavo : Monsieur Trenet
Dans les jardins du manoir d'EYRIGNAC, en Dordogne, Olivier BARROT présente le livre "Monsieur Trenet" de Richard CANNAVO, édité par PLON.Photographies en banc-titre.
autres livres classés : douteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3479 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre