AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Didier Sarrou (Préfacier, etc.)
EAN : 9782070740161
196 pages
Gallimard (03/03/1995)
3.67/5   20 notes
Résumé :
Invité à séjourner chez les Stirl, Olivier Lérins débarque un beau matin à Barcos-les-Bains, station climatique du Pays Basque. Mme Stirl est une petite femme trépidante, toujours suivie de ses chiens, qui dissimule sous un masque d'indifférence on ne sait quelle inquiétude. M. Stirl est un malade chronique. Dès le début de son séjour, Olivier est déçu. Enfermés dans la grande villa mystérieuse dont de nombreuses pièces sont vouées à l'oubli, ces trois êtres se cher... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
PhilippeCastellain
  17 juin 2021
Vous est-il déjà arrivé d'accepter une invitation puis, une fois arrivé chez vos amis, de vous sentir légèrement importun, pas vraiment le bienvenu ? Ou peut-être, et même plus probablement, vous est-il arrivé, en vous rendant à une invitation, de craindre plus ou moins obscurément quelque chose de similaire. Une ambiance délétère, mais impossible d'en partir sous peine de grave impolitesse. Coincé là, dans le malaise…

C'est en substance ce qui arrive au héros de l'histoire, Olivier Lérins. Les Stirls, de vieux amis à lui, l'invitent depuis deux ans. Cette fois, impossible de se défiler. Ils possèdent une gigantesque maison dans le sud de la France. C'est un couple original, étrange, assez excentrique. le mari est architecte, gagne fort bien sa vie, mais traite son métier avec une certaine légèreté. Un homme impeccablement poli, un fort bon ami. Avec la femme, Edith, sa relation est plus complexe. Une amie, une muse, une confidente, un amour secret peut-être…

Mais à peine arrivé, quelque chose est bizarre. Aucune voiture n'est venue le chercher à la gare. Chaque discussion se transforme en petite bataille. La belle Edith est en permanence accompagnée de deux molosses aussi déchainés que mal dressés, et qui ne laissent aucune place à l'intimité. Intimité qu'elle semble fuir d'ailleurs. Son mari est rarement là. La maison est gigantesque, en grande partie inhabitée, voir même inexplorée. le climat est éprouvant, pluie et vent pour l'essentiel. Toutes les propositions d'excursion d'Olivier sont accueillies évasivement. Etrange séjour…

Paul Gadenne était un écrivain des années 50 aujourd'hui passablement oublié, dont la vie fut courte et passée en grande partie dans les sanatoriums. du peu qu'on en trouve sur Internet, il était connu pour sa capacité à construire des ambiances pesantes en peu de mot. La lecture de ce livre le confirme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          384
djathi
  01 août 2017
Si ce n'est pas une oeuvre majeure de Paul Gadenne et que celle-ci comporte bien des maladresses , il n'en reste pas moins que ce court roman , que je qualifierais plutôt de longue nouvelle , possède un charme particulier lié à ce qu'il déclenche dans le lecteur une frustration ....Frustration de ne pouvoir catégoriser ce récit et d'en définir les contours pour passer à une analyse fine , tranchante et décortiquée comme on aime à le faire , pour ensuite reposer le volume sur son rayonnage avec la satisfaction d'avoir avancer et de pouvoir garder en soi une idée précise de la lecture .
Pour L'invitation chez les Stirl , il faudra oublier sa volonté de maitrise et de classement , et accepter de n'en rien dégager de franc .
C'est une sensation de flottement , de nébulosité , de brumes qui s'insinue en nous à la lecture de cette invitation ! On suit les cogitations tortueuses d'Olivier , invité donc chez ce couple d'amis inquiétant dans une maison à l'image de ses propriétaires ; les volets grinces , les palmiers prennent forme humaine presque , la menace s'insinue partout , dans cette vaste demeure en délabrement coupée du reste du monde en apparence . Une curieuse relation s'établit entre les hôtes et leur invité , particulièrement entre Olivier l'invité et la séduisante et terrifiante petite Mme Stirl . Bien évidemment on peut y voir un exemple du triangle amoureux dans toute sa complexité mais Paul Gadenne surcharge le récit d'une approche fantastique elle-même alourdie par un tâtonnement psychologique sans fondement . Mouvance , errance dans l'obscurité d'un objectif d'écrivain inabouti : Je le déconseillerai pour une première lecture de cet écrivain car cet ouvrage n'est en rien représentatif de l'ensemble de son oeuvre .
Et pourtant , en dépit de tout ce que je viens de souligner , j'ai aimé ce roman qui n'est pas sans me rappeler , le tour d'écrou d'henry James ,dans cette atmosphère d'étrangeté et de perversité effrayante des personnages .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          54

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
PhilippeCastellainPhilippeCastellain   17 juin 2021
Issue de la main du temps voici l'âme, dans sa naïveté,
Égoïste et irrésolue, malchanceuse, claudicante,
Incapable d'un mouvement en arrière ou en avant,
Fuyant la chaude réalité, le bien offert,
Reniant l'appel opportun du sang,
Ombre de sa propre ombre, spectre dans sa ténèbre,
Laissant des papiers en désordre dans une salle poussiéreuse...
Commenter  J’apprécie          120
wowiewowie   28 mai 2020
En attendant, le voyageur piaffait d'impatience devant une grille qui refusait de s'ouvrir. En vain avait-il cherché, en examinant les piliers, quelque moyen d'appel. Il avait seulement réussi à découvrir, sous un effondrement de lierre, une inscription où les insectes pondaient leurs oeufs dans les lettres gravées qui composaient le glorieux nom des Stirl. Quelques sons de trompe, arrachés à l'inertie du chauffeur, n'avaient pas donné plus de résultat. Il était aussi vain naturellement de questionner le chauffeur qu'il l'eût été de crier le nom des Stirl, à cent mètres d'une façade qui n'offrait aucun signe de vie. L'homme - un autochtone, porteur d'un béret inamovible, écrasé sur le haut du crâne comme une bouse - avait même affecté de ne pas connaître ce nom étranger au pays. Au reste, bien décidé à en faire le moins possible, il déposa bientôt la valise de son client sur le bas-côté de la route; et Olivier resta seul, dans le silence, sous la chaleur qui montait, devant cette porte qui ne s'ouvrait pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Paul Gadenne (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paul Gadenne
Marie, photographe, lit "Baleine" de Paul Gadenne (Éditions Actes Sud, 2005) Dans le cadre de "A vous de lire !" © Des auteurs aux lecteurs, 2010
autres livres classés : douteVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz "Une jeunesse au temps de la Shoah ; Extraits d'une vie" Simone Veil

Quel est le nom de jeune fille de Simone ?

a) Veil
b) Jacob
c) Steinmetz

10 questions
1642 lecteurs ont répondu
Thème : Une jeunesse au temps de la Shoah : Extraits d'Une vie de Simone VeilCréer un quiz sur ce livre