AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782246755012
304 pages
Grasset (05/01/2022)
1.78/5   9 notes
Résumé :
Le Retournement tient à la fois de l’archéologie familiale, de la généalogie historique, du questionnement identitaire et de la fouille existentielle : un texte autobiographique qui semble emprunter au genre littéraire de l’autofiction et aux sujets d’actualité (l’identité, le genre, la religion…) pour mieux les subvertir.
Comment le juif honteux de l’enfance est-il rendu à son judaïsme par la rencontre amoureuse avec son double inversé ?
Manuel est un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Eve-Yeshe
  16 mai 2022
Étant donné mon intérêt pour tout ce qui concerne la Shoah, l'histoire du peuple juif, sa religion, ce roman aurait dû me plaire mais après 3 tentatives j'ai abandonné…ce qui est rare chez moi, d'habitude je laisse toujours une chance. Il faut reconnaître que le résumé était tentant, sinon prometteur…
Son analyse des massacres de Sabra et Chatila (mes souvenirs étant assez limités) me tentait, mais le style de narration qui vire au catalogue trop vite, le ton un peu geignard de l'auteur avec tendance à la victimisation, ont eu raison de mon empathie.
J'ai posé le livre, je l'ai repris, reposé, et à la troisième tentative, n'ayant progressé que de dix pages, j'ai renoncé tant j'étais épuisée … Et dire que je l'ai téléchargé début janvier ! soit je suis complètement passée à côté car ce n'était pas le bon moment, soit il n'était simplement pas pour moi.
Un grand merci à NetGalley et aux éditions Grasset qui m'ont permis de découvrir ce roman et son auteur.
#LeRetournement #NetGalleyFrance !
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Matatoune
  06 janvier 2022
Manuel Carcassonne livre son premier roman, lui le grand de l'édition, actuellement, directeur général des éditions Stock. Au départ, son souhait est de s'interroger sur son identité. En effet, lors de la cérémonie du baptême de son fils, il convient de l'étrangeté de la situation : Que deviendra Hadrien né d'un père juif laïc et d'une mère appartenant à la minorité chrétienne du Liban ?
En revenant sur le massacre de Sabra et Chatila en 1982, Manuel Carcassonne prend conscience de l'étrangeté de son univers. Lui , le représentant de cet état d'Israël qui n'a pas respecté les civils et qui, documents à l'appui, à perpétuer une tuerie dont on ne connaît toujours pas le nombre exact de victimes (entre 460 à 3600 ) avec la complicité des américains !
Pourtant, en partageant ce Liban, pays de sa bien-aimée, il découvre ce que deviennent les fêlures de l'histoire dans le quotidien du couple, lui qu'on accepte tout juste car il est l'amant de Nour, sa femme. Ici, les détails s'accumulent pour montrer combien l'incommunicabilité est de règle, comme ce mur frontière au Sud-Liban qui comporte une porte qui ne peut s'ouvrir !
Ses ancêtres sont issus à la fois d'une famille juive ashkénaze alsacienne du côté de sa mère, essentiellement des diamantaires, quelques fois convertis, et de sa famille paternelle issue des juifs de Provence, ou juifs dits du pape, sorte d'aristocratie de la communauté. Ces derniers n'ont pas bougé pendant des siècles inventant par leurs statuts de négociants, de viticulteurs, de médecins, de drapiers et même de banquiers, la mondialisation avant l'heure.
Manuel Carcassonne était un gosse de riche, habitué à fréquenter un petit espace du seizième arrondissement très aisé et préservé. Souvent, « La règle du jeu », film de Renoir, est citée et représente assez bien son milieu, tel que je l'imagine ! Sa famille est laïque et assimilée. Seulement, à chaque fois, on le ramène à sa minorité religieuse, présumée, ce qui n'a aucun sens pour quelqu'un qui est athée.
En remontant ses souvenirs, comme dans chaque famille, Michel Carcassonne redécouvre les failles qui teintent de souffrance des événements traumatiques, comme le décès des parents et du frère de sa mère. Celle-ci ne peut le dépasser. Ainsi, chaque année, le devoir de mémoire se fait à la date anniversaire sans que jamais le temps n'efface l'intensité de la souffrance ! C'est comme, si j'ose, un pied de nez à une communauté qui a fait du devoir de mémoire une éthique, pour ne pas oublier. Même si les survivants de la Shoah n'ont pu rien en dire avant longtemps, tellement ceux qui écoutaient ne pouvaient entendre l'indicible !
Ainsi, en recherchant son identité, Manuel Carcassonne explique les mélanges, les influences, les détails généalogiques d'une histoire qui remonte à loin, très loin. L'écrivain a la chance d'avoir des ancêtres célèbres. Imaginez même Nostradamus, qui ne serait pas le plus célèbre, fait parti de ses ascendants !
Évidement, je n'ai pas la culture de ce primo écrivain pour analyser ses arguments, car les références littéraires sont nombreuses mais jamais pédantes, toujours éclairantes. Ainsi, des pistes de réflexion s'ouvrent. A travers l'histoire des minorités se profile une conscience de la précarité où rien n'est complétement acquis, où tout peut s'écrouler. Mais, l'avantage de ce melting-pot reste l'enrichissement apporté par tous les courants, ces mélanges d'identité d'où nait la diversité. Et, le retournement en célèbre l'importance.
Je me suis passionnée pour cette autobiographie qui s'éclaire avec des éléments de fiction. L'histoire d'amour avec Nour, qui signifie Lumière, vient alléger une histoire française que j'ai découverte, mais aussi des éléments de l'histoire du Portugal, de l'Italie, etc. du juif minoritaire au juif invisible, Manuel Carcassonne se révèle juif alors qu'il ne se savait pas l'être !
Avec le retournement, Manuel Carcassonne fait le récit de la reconquête d'une histoire intime qui devient universelle par la similitude qu'elle se découvre avec l'histoire des minorités. Imaginez deux milles ans d'histoire en plus de trois cents pages ! Étonnant par sa documentation, souvent drôle par son ton, pas toujours dans le politiquement correct de sa communauté religieuse, le retournement capte et absorbe dans un tourbillon extraordinaire, l'histoire de l'humanité. Quelle découverte !
Merci à @NetGalleyFrance pour la découverte #Leretournement de @carcassonnemanu paru aux @EditionsGrasset
La suite avec photos ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2022/01/06/manuel-carcassonne/
Lien : https://vagabondageautourdes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
miriam
  15 février 2022
Vu de la montagne libanaise, à quelques pas de la frontière israélienne, Manuel Carcassonne, éditeur parisien, marié à une Libanaise, Nour, et père d'un petit Hadri, cherche son identité juive. 
Je ne suis pas entrée immédiatement dans le livre qui ressemble plutôt à un catalogue de philosophes et d'intellectuels juifs : Martin Buber, Yosef Haim Yerushalmi, Derrida, Levinas, Benny Levy, Alain Finkielkraut, Amos Oz...penseurs qui méritent chacun une lecture attentive et savante. de ces références il a tiré le titre du livre "Le Retournement"
Retour vers le passé et les origines?
"Le plus grand danger n'est pas tant l'oubli de ce qui advint dans le passé, que l'oubli de l'essentiel, comment le passé advint », résume l'historien Yosef Yerushalmi dans Zakhor."
Passé de l'Histoire Juive, en revenant à l'Antiquité et aux Guerres Juives, à Bar Kokhba et l'Empereur Hadrien
La révolte nationale sera un désastre en Judée. Martin Buber, dans L'Esprit de l'Orient et le judaïsme, insiste sur« cet événement qui a coupé en deux l'histoire du judaïsme »
Retour sur les origines familiales, sa mère, son enfance dans le XVIème arrondissement...
ou Retour vers la religion comme pour Benny Levy "la Pensée du Retour"
"Soit s'agit-il d'un retour, d'un revirement, d'un repentir, au sens de l'hébreu "techouva" : le juif qui s'ignore est une sorte d'Ulysse, qui après avoir bourlingué rentre chez lui fourbu, retrouve pleinement la douceur oubliée de sa Nation"
ou ce retournement plus énigmatique :
Le Juif religieux va vers son unité. Il rejoint son être. le mien est divisé, et quoi que je fasse, je serai à la fois
mouvant et immobile, amoureux de Nour et persécuté sur sa terre, ici et là-bas, scindé en deux.
[...]
J'ai été « retourné », comme on le disait avant la chute du mur de Berlin. Comment me retourner dans l'autre
sens ?
J'ai lu tous ces arguments avec curiosité sans vraiment suivre avec empathie Carcassonne.
En revanche, j'ai été très intéressée par son analyse de Sabra et Chatila et les écrits antisémites de Jean Genêt ainsi que  les prises de positions israéliennes et américaines. 
Carcassonne s'attarde aussi sur le cas de Benny Levy, personnage marquant de Mai 68 et du maoïsme retourné à la religion.
Si toute cette théorie ne m'a pas vraiment convaincue, j'ai vraiment beaucoup aimé son retour vers les racines de sa famille et les Juifs Provençaux-comtadins, les Carcassonne d'Avignon, les rabbins ce Lunel, Maïmonide, les "carrières" (ghettos) de Carpentras, Avignon, Cavaillon ou l'Isle-sur-la Sorgue où se succédèrent ses aïeux forment un récit historique bien documenté, vivant et émouvant. J'ai découvert toute une "aristocratie juive" parlant provençal, négociants en tissus, médecins ou lettrés. de même quand il décrit les diamantaires, son témoignage est passionnant.
La dernière partie du livre est plus intime puisqu'il met en scène Nour, sa compagne, et l'histoire récente du Liban et l'explosion du 4 Août 2020, les ruines et le statut des chrétiens d'Orient qu'il compare aux Juifs de Provence.
"Les chrétiens d'Orient occupent dans la représentation musulmane la fonctions symbolique que la société européenne a longtemps assignée aux Juifs" Jean-François Colosimo



Lien : https://netsdevoyages.car.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Alexmotamots
  29 mars 2022
Le résumé était pourtant tentant.
J'ai commencé les 50 premières pages, puis je me suis arrêtée.
Et quand j'ai repris le roman, je n'ai plus trouvé aucun intérêt à lire la vie du narrateur ni de son amie avec qui il a une relation particulière.
Son arbre généalogique ne m'a pas intéressé non plus, même si je me faisais une joie de lire un roman libanais.
Commenter  J’apprécie          50
Kalliste2B
  30 janvier 2022
Après avoir écouté Manuel Carcassonne parler de son livre, je n'avais qu'une envie : le lire ! Hélas, quelle déception. Toutes ces références au peuple juif (en viens-je ? comment ? pourquoi ?) m'ont exaspérée. L'écriture est sans intérêt. Des bouts de phrases alignées les unes après les autres, sans aucun lien entre elles. C'est la première fois que je ne termine pas un livre. Il pourra tout de même être utile : pour caler une chaise.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (7)
LeMonde   04 mai 2022
Le premier livre du patron de Stock n'est ainsi ni une enquête généalogique, ni une confession autobiographique, ni une variation autofictionnelle plus ou moins ironique, ni un essai.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LaLibreBelgique   04 mai 2022
Manuel Carcassonne creuse son archéologie familiale et montre que nous sommes des "additionnés".
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LeFigaro   02 mai 2022
Manuel Carcassonne, patron des éditions Stock, nous raconte sa vie
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Telerama   17 janvier 2022
De sa rencontre avec sa compagne libanaise, l’éditeur et critique français tire une réflexion vivifiante sur son identité juive, pleine d’amour et d’esprit.
Lire la critique sur le site : Telerama
LeFigaro   17 janvier 2022
Grâce à sa femme qui l’a poussé à s’interroger sur ses racines, cet éditeur reconnu vient de publier un très beau livre, Le retournement . Un témoignage personnel et universel.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LesInrocks   12 janvier 2022
L’éditeur Manuel Carcassonne signe un texte autobiographique où il explore ses origines, et ce qu’elles ont fait de lui. Une réussite.
Lire la critique sur le site : LesInrocks
Bibliobs   11 janvier 2022
Dans ce livre arachnéen, au lyrisme émouvant, méditerranéen, on découvre que l’éditeur de Françoise Sagan et de Lolita Pille fréquente plutôt les textes des ombrageux Gombrowicz, Levinas, Finkielkraut, Bernard Lazare et Benny Lévy. […] Il était temps. Temps, aussi, d’écrire ce récit, dédié à ses quatre enfants chrétiens, qui l’y découvriront et l’aimeront davantage.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
MatatouneMatatoune   05 janvier 2022
Ces mots me réjouissent,car ils révèlent au sein d'un peuple persécuté, stigmatisé,du port de la rouelle jusqu'à la tradition dite de la "colophisation " qui consistait, depuis l'an 1020, à gifler un juif le jour du vendredi saint à la porte de la cathédrale pour se venger d'Israël,on raconte que le chamoine Almeri de Rochefoucauld en soufflera un si fort qu'il lui fit sauter les yeux et la cervelle,oui au sein de ce peuple sans repos, il y avait un sentiment de sa supériorité. Celle d'une stabilité, une fixité qui tient lieu d'aristocratie des opprimés.
Un retournement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lea25Lea25   09 décembre 2021
L'insistance de ma mère, jusqu'à aujourd'hui, à poser en principe fondateur l'amour inconditionnel que ses parents se portaient et celui radicalement réciproque qu'elle leur portait, oblige. L'enfant croit, que peut-il faire d'autre ? que le seul moyen d'affirmer une loyauté elle aussi inconditionnelle, c'est de suivre sans broncher, sa mère vers l'abîme névrotique.
Commenter  J’apprécie          20
MatatouneMatatoune   03 janvier 2022
La psychogénéalogie analyse les psychoses par la répétition " d'évènements marquants, heureux ou malheureux, voire dramatique à la même date ou au même âge ou à la même période spécifique. Le fonctionnement du syndrome d'anniversaire s'explique par les loyautés familiales invisibles" ( Anne Ancelin Schützenberger )
Commenter  J’apprécie          20
MatatouneMatatoune   05 janvier 2022
Il ( mon fils) est grec- catholique, melkite par sa mère, juif d'esprit par son père, minorité shismatique persécutée d'un côté, minorité persécutée de l'autre . Quel héritage, malgré lui. Voilà qui fait un être bien seul contre les majorités envahissantes. (...) Le voilà qui court dans tous les recoins de la synagogue de Carpentras, comme s'il chassait les fantômes de la famille, attroupés invisibles au-dessus de nos têtes, sous la coupole bleue étoilée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MatatouneMatatoune   04 janvier 2022
Je viens de Jérusalem comme de la rue d'à côté - le judaïsme transporte tout avec lui, les siècles enfouis depuis l'exode et le petit nombre de rescapés, qui s'agrège telles les billes de mercure, pour former partout un reste d'Israël, " che'erith d'Israël" - une sédimentation qui me paraissait mythiquement osciller de l'esclavage babylonien aux cousines bien en chair de ma mère, ces "tantettes" très du seizième arrondissement pour prendre le mot libanais que j'adore, ces dames manucurées et coiffées qui ressemblaient à Barbra Streisand, en moins sexy, et venaient déjeuner, gourmandes, à la maison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Manuel Carcassonne (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Manuel Carcassonne
Manuel Carcassonne vous présente son ouvrage "Le retournement" aux éditions Grasset. Rentrée littéraire janvier 2022.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2593418/manuel-carcassonne-le-retournement
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1300 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre