AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782845901025
162 pages
Arfuyen (08/03/2007)
3.25/5   2 notes
Résumé :
Bo Capelan, né en 1926 est le principal représentant de la littérature finlandaise en langue suédoise, filon singulièrement riche qu'illustra dans les années vongt une fabuleuse poétesse, Edith Södergran.
Fait unique, cet ecrivain maintes fois primé pour ses romans, mais aussi humble comme l'herbe, a reçu deux fois le prix Finlandia, équivalent finlandais du Goncourt, et celui du Conseil Nordique, Nobel à usage septentrional. Son chef-d'œuvre en prose, Axel ... >Voir plus
Que lire après Dehors : Edition bilingue français-suédoisVoir plus
Candide par Voltaire

Candide

Voltaire

3.59★ (61126)

Notre-Dame de Paris par Hugo

Notre-Dame de Paris

Victor Hugo

4.20★ (30221)

3 tomes

La servante écarlate par Atwood

La servante écarlate

Margaret Atwood

3.95★ (21640)

2 tomes

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Si un matin à l'aube, avec d'infinies précautions,
tu tentes de mesurer l'air entre deux arbres immobiles,
tu aperçois un arc de fraîcheur presque invisible, tel un chant.
Tu vois que l'été est en chemin, et peut-être peux-tu, si ton coeur,
même en pensées, est proche du coeur lumineux de quelqu'un d'autre,
être empli de la consolation heureuse venue d'une source inattendue,
invisible.
Commenter  J’apprécie          212
La lumière jaillit telle une arche et le souleva
au-dessus de l'homme usé qu'il était. Il y avait
quelque chose d'autre : un enfant curieux empli de joie
à la vue d'un espace que personne d'autre
ne voyait. Seul le vide comptait pour lui
dans son souvenir encore proche, pour longtemps
par la suite. On aurait dit qu'une part
de la lumière émanait de lui-même.
Elle l'emplissait de certitude, quelque chose
qui n'appartenait qu'à lui mais qu'il était libre d'offrir
à autrui. Alors l'inquiétude qu'il ressentait
prit sens, transparente, un cadeau.
Commenter  J’apprécie          100
Lorsque, dans les éclairs de sa fuite, l'hirondelle se jette
vers le ciel et qu'au coeur des ombres de l'arbre, les amants
voient le soir s'approfondir et la mer se mêler au silence,
les ombres de la terre attendent dans la douceur de la brise le froid
de la nuit. Le temps s'immobilise. Là-bas, par delà la baie,
quelqu'un a déjà allumé sa lampe à la fenêtre. Bientôt,
encore un jour de passé dans la vie éphémère.
Commenter  J’apprécie          50
L'été vint avec sa verdure et ses flots de chaleur débordante.
Les jours filaient, abandonnant le dégoût dans des traces d'ombres.
Vint alors un moment qui réclamait la distance et un esprit d'hiver.
La sensation était saisissable comme un jour clair, mordu de gel.
Avoir vécu sur terre était en partie un tourment, en partie un bonheur.
Etait-ce si simple ? Y avait-il, à la fin, une puissante clôture
des comptes ? Il suffisait peut-être d'un rêve éveillé, d'un repos attentif
et de pas plus de tourments que les jours n'en pouvaient supporter.

(p.115)
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : poésieVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (10) Voir plus



Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1217 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre

{* *}