AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782221129272
528 pages
Éditeur : R-jeunes adultes (10/04/2014)

Note moyenne : 4.3/5 (sur 87 notes)
Résumé :
La reine Lucero-Elisa, porteuse de la Pierre Sacrée du Destin, est en fuite. À la Porte des Ténèbres, ses ennemis ont enlevé Hector, l'homme qu'elle aime et le commandant de sa garde. Son royaume est au bord de la guerre civile, ses propres soldats ont même ordre de l'abattre...
Pour reconquérir son trône et sauver Hector, Elisa doit mener ses trois fidèles compagnons au coeur d'un pays de neige, de glace et de magie destructrice.
Les terribles secrets... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
Soleney
  10 juin 2018
Ce troisième opus m'a déçue.
Quelque chose m'a manqué. Dans le premier volume, on découvrait les bases de l'univers ainsi que le personnage central, quelque peu atypique. Élisa était, pour moi, l'intérêt principal du roman à cause de sa particularité : elle n'est PAS une héroïne. le deuxième tome apportait quelque chose de plus à l'aide de sa relation avec Hector, qui m'a grandement satisfaite parce que les choses se font petit à petit. C'est peut-être le couple de la littérature jeunesse qui m'a faite le plus vibrer (après Lyra et Will). Pour moi, ce qui a joué c'est le fait de ne pas savoir ce que pense Hector. Élisa, qui raconte l'histoire à la première personne, est parfaitement incapable de déchiffrer les regards/expressions/attitudes de son garde royal. On le sent attiré par elle, mais quelle est la nature de cette attirance ? Symbolique, charnelle ou intellectuelle ? Élisa, ancienne laideron, doute encore de son potentiel de séduction et se voile la face. Nous avions donc tour à tour des indices favorables et défavorables dans un contexte LARGEMENT défavorable à leur idylle (ils n'ont pas le même rang, elle doit se marier dans l'intérêt du royaume et non pas selon ses sentiments, sa soeur voudrait l'épouser). Ce qui était très frustrant, mais en même temps exaltant.
Voilà grosso modo les points forts des précédents volumes.
Dans le Royaume des larmes, il n'y avait rien pour retenir mon attention. La reine Élisa a monté une équipe de choc (composé des mêmes personnages que dans les romans précédents – originalité, quand tu nous tiens) afin de sauver son soupirant capturé par les vils Inviernos. C'était péniblement long, parce qu'on sait déjà qu'elle va le récupérer et qu'on n'attend qu'une chose : qu'ils se retrouvent, se disent ce qu'ils sont à se dire et s'allient enfin pour sauver Joya d'Arena.
Et puis on perd ce désavantage (qui était finalement un avantage) qui était de ne pas connaître les pensées d'Hector. Quelques chapitres lui sont consacrés et lui font perdre une partie de son aura. Il eut mieux valu qu'on le connaisse au minimum pour conserver le mystère.
Et finalement, cette amourette a fini par m'agacer. Je n'en reviens pas qu'Élisa se persuade encore qu'Hector l'évite, qu'il est en colère, qu'elle l'agace, etc. Elle est à gifler. Comment ne comprend-t-elle pas qu'il souffre parce qu'il L'AIME alors qu'il le lui a dit plusieurs fois ?
Autre déception : l'écriture. On nous répète continuellement des informations qu'on connaît déjà (le zafira a changé la Pierre Sacré d'Élisa, elle doit sauver son royaume, elle espère qu'il ne soit rien arrivé à Hector), et le vocabulaire est plat. J'ai péniblement avancé ma lecture au milieu des « elle se retourna vers untel », « elle leva les yeux », « elle soupira longuement ». Il faut que vous sachiez qu'Élisa soupire dès qu'elle est fatiguée/agacée/en colère. Ça arrive donc TRÈS souvent.
Et qu'est-ce que c'est que cette fâcheuse habitude de donner un nom anglais aux personnages inviernos ?? Pourquoi « Cascade Figée Qui Pleure Sa Jeunesse Fougueuse » devient Waterfall et non pas Cascade ? Pourquoi « Pierre Rouge Étincelante » se transforme en Red ? Et ne parlons pas de Storm, je vais me fâcher.
Et puis, Élisa.
Ne la comparez pas à celle du premier tome, ce n'est plus la même personne. Son obsession des pâtisseries l'a quittée, elle ne se laisse plus marcher sur les pieds, elle donne des ordres comme si elle avait fait ça toute sa vie, elle fixe ses interlocuteurs droit dans les yeux, même si ce sont des personnes intimidantes… Elle a gagné tellement d'aplomb en si peu de temps que j'ai perdu toutes mes attaches.
Les autres personnages sont restés fidèles à eux-mêmes et ne m'ont pas spécialement intéressée – à l'exception de Storm, le seul à avoir un minimum de profondeur. On en apprend plus sur lui, son enfance et sa famille, et c'est glaçant.
La fin m'a laissé un relent de bâclé.
Je remarque cependant que la morale quant aux relations amoureuses est beaucoup plus riche que dans les autres young adult. Non seulement Élisa a eu plusieurs soupirants, mais elle n'est pas la seule : Mara également.
Le message tranche avec l'image qu'on a habituellement (fille célibataire rencontre l'homme de sa vie et finit ses jours avec lui après avoir vécu moult aventures). S'il fallait passer sa vie avec notre premier copain, je serais bien mal lotie…
D'ailleurs, j'ai apprécié l'avertissement pro-contraception avec le Voile de la Vierge. Passage qui nous permet aussi d'aborder le sujet du désir/plaisir féminin, vu l'empressement d'Élisa à récupérer le remède^^
Pour finir, les ultimes révélations qui sont faites sur l'univers étaient plutôt intéressantes et m'ont même coupé l'herbe sous le pied.
Mais ça ne m'a pas suffi. Je referme cette saga avec la certitude de ne plus la lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pititecali
  02 mai 2014
Voilà une parfaite fin pour cette saga qui a su gagner mon coeur au fil de tomes, en faisant monter l'addiction crescendo !!

C'est ça. C'est ça qui me fait aimer une trilogie. Quand je suis intriguée par le premier tome, convaincue par le second, et définitivement séduite par le dernier. C'est comme ça que ça devrait être, à chaque fois.
Je suis vraiment ravie de cette fin, car il ne pouvait en être autrement. Elle est parfaite à mes yeux et je n'en aurais pas aimé d'autre.
Sur la quatrième de couverture, vous pourrez lire "pour les fans de la série Game of Thrones", j'en vois déjà qui soufflent en levant les yeux au ciel. J'avoue qu'à la lecture du premier tome, ça ne m'avait clairement pas sauté aux yeux. Avec le second ça avait un peu commencé à se dessiner, mais je n'aurais pas forcément mis le doigt dessus. Et dès les premières pages du 3ème, on constate en effet que dans l'épopée d'Elisa, avec son peuple du désert, les aventures qu'elle va vivre, les périls qu'elle affrontera, il y a quand même clairement un côté Daenerys Targarien et ses dothrakis. Limite même, le personnage représenté sur la couverture finit par nous déranger, tellement on finit par visualiser Elisa sous les adorables traits de la Khaleesi.
Et ça donne à cette saga un dernier souffle vraiment addictif (sauf si t'aimes pas cette partie-là de Game of Thrones, évidemment) qui m'a complètement achevée et qui me fait finir cette aventure par un coup de coeur.
Alors oui, il y a toujours des défauts (qui en sont ou pas d'ailleurs, selon le point de vue où on se place), car cela reste un roman Young-adult. Pas question ici de comparer le style du roman avec celui de George R. R. Martin. D'ailleurs, j'aurais bien du mal, je ne l'ai pas lu. Mais j'ai quand même une idée de ce que ça doit être, et non, ce n'est évidemment pas comparable. D'abord le public visé n'est pas le même.
Rae Carson a un joli langage, et pas si jeunesse que ça, mais c'est quand même plutôt simplifié et accessible, comme roman (ce que n'est probablement pas l'oeuvre de Georges).
Le livre est écrit au présent, à la première personne du singulier. Ce que, définitivement, je déplorerai toujours dans le young adult, même si ici, c'est plutôt bien maîtrisé. Mais ça enlève pour moi la possibilité au livre d'être "classe" tout simplement.
J'ai également été un peu étonnée (car la Collection R, m'avait habituée à davantage de méticulosité à ce niveau) de constater quelques fautes et coquilles qui n'ont pas été éliminées à la correction. Rien de dramatique évidemment, mais elles sont là, et elles ne passent pas inaperçues. Je ne sais si on passe ou pas cette barre fatidique des 7 fautes non corrigées, ça doit tourner autour de toute manière, je ne dirais pas qu'il est bâclé au niveau de la correction, mais ça m'a quand même un peu sauté aux yeux.
Mais bref, tout ça ne fut rien comparé au très grand plaisir que j'ai pris dans cette lecture, que j'ai avalée très goulûment. Je me suis régalée, j'ai suivi Elisa dans son combat avec une grande ferveur, attrapant mon livre dès que l'occasion se présentait, pour poursuivre, et savoir.
Et je n'ai pas été déçue le moins du monde. D'abord, j'ai été accrochée de la première à la 514ème page. Ce qui, en soi, suffirait pratiquement. Mais, non contente de faire monter la pression tout au long de ses trois tomes, il faut avouer que Rae Carson arrive à nous happer un peu plus à chaque page de ce troisième opus. Chaque rebondissement, chaque étape, chaque ruse employée, chaque mensonge, chaque pion placé sur l'échiquier politique de ce royaume fantasy est un régal de tension. Ca va de plus en plus vite, ça va de plus en plus fort, jusqu'à un final comme on les aime, avec son lot de drames, de morts et de bonheur mêlés.
Ben je dis, bravo Rae, voilà une trilogie rondement menée.

Je me sens un peu triste de quitter Elisa, une héroïne que j'aurai particulièrement aimée du début à la fin, d'abord pour son côté si peu princesse, et finalement dans ce troisième tome, pour son côté complètement reine. Elisa est divine. Elle nous a laissée l'apprivoiser au début, avec ses rondeurs auxquelles on s'identifie sûrement plus facilement que s'il s'était agi d'une poupée parfaite, et puis elle s'est construite, s'est transformée, sans jamais vraiment cesser d'être elle-même, a pris de l'assurance, telle Daenerys, de la confiance, en elle, en ses pouvoirs, en son peuple, en ses alliés.
Non vraiment, tout m'a plu. :)
C'est un roman - c'est même une trilogie - que je vous conseille vivement, qui prend beaucoup d'ampleur au fil des tomes, avec des personnages qui se construisent, s'apprivoisent, où tout n'est pas rose, loin de là, où tout n'est pas facile, mais où rien n'est impossible. C'est un royaume fort bien décrit, dans lequel on n'a aucun mal à se plonger, qu'on visualise parfaitement bien, et c'est une aventure fantasy qui nous donne beaucoup beaucoup de plaisir.
S'il m'a manqué un chouïa de style littéraire, je n'ai néanmoins aucun mal à le proclamer "coup de coeur". Seulement le 2ème, si je ne raconte pas d'âneries, depuis mes débuts de lectrice "Collection R", soit 16 livres en tout pour le moment. Pas forcément un coup de coeur pour la plume (ce qui est normalement le détail qui me fait chavirer) mais pour l'aventure, pour les sensations qu'elle m'aura procurées.
Si vous avez lu le premier et aviez décidé de vous arrêter là, poursuivez vos efforts, les plus belles surprises sont à venir. Et si vous n'avez pas encore commencé, je vous conseille d'essayer. Ouvrez le premier tome, laissez-vous aller, Elisa vous séduira aussi, et de plus en plus jusqu'à la toute fin.
Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lire-une-passion
  30 août 2015
RISQUES DE SPOILERS DES TOMES PRECEDENTS !!
Cela fait maintenant plus d'un an que j'ai lu le tome 2, de ce fait, j'avais un peu oublié ce qu'il s'était passé, même si les grandes bases étaient là (mémoire de poisson rouge, on se refait pas, hein!). du coup, j'avais un peu peur de ne pas apprécier ma lecture par les gros manques que j'avais, mais pour une fois, ça été tout le contraire ! J'ai vraiment aimé ce troisième tome, qui nous offre un final haut en couleurs !
Elisa, la reine porteuse de la Pierre Sacrée est en fuite. Ses ennemis ont enlevé Hector, l'homme qu'elle aime mais aussi le commandant de sa garde. Son royaume n'est plus ce qu'il était et est au bord de la guerre civile. Même ses soldats ont l'ordre de l'abattre, si jamais ils venaient à la croiser. Pour sauver Hector, elle devra, en compagnie de ses trois amis, braver les obstacles qui se dressent sur sa route et en sortir indemne. Entre la neige, la glace, la magie destructrice et les peuples différents, elle n'a jamais été autant en danger. Durant son périple, elle découvrira des secrets qui pourraient bien changer le court de sa vie mais aussi de l'Histoire.
Dans ce troisième opus, je dois dire que tout m'a happée. L'histoire, l'intrigue, le suspense, les personnages, leurs difficultés de s'en sortir. Tout était là pour me plaire et me rendre accro à ce dernier tome. J'ai trouvé qu'ici tout était parfaitement dosé. On ne peut jamais souffler, sans pour autant que ce soit de trop ou trop lourd. Au contraire, l'auteur a vraiment réussi à doser le tout, pour que ce soit assez prenant et addictif, au point qu'il soit difficile de lâcher le roman et que les pages défilent à une allure hallucinante.
Le gros point fort était surtout la psychologie des personnages et leurs sentiments. J'ai trouvé qu'ils avaient grandi, et que même Elisa, malgré son jeune âge, prend des décisions qui ne sont pas simples mais trouve toujours la solution pour s'en sortir. Elle a un gros poids sur les épaules mais ne perd jamais de vue son objectif : récupérer sa place de reine tout en sauvant son peuple et réunifier le royaume. J'ai beaucoup aimé le fait que certaines fois, nous ayons le point de vue d'Hector, car ils sont séparés. Ça offre quelque chose de plus et nous permet d'entrer dans sa tête et de savoir ce qu'il pense vraiment. C'est aussi un personnage fort et attachant, prêt à tout pour protéger celle qu'il aime.
Mais je dois dire que celle qui m'a le plus touchée, émue et fait sourire c'est Mula, une petite fille qu'ils croisent durant leur voyage. Elle est jeune, intrépide, innocente et très, très attachante. Elle s'émerveille de tout, elle défend (malgré son poids plume et sa carrure) Elisa au péril de sa vie, elle a des réactions qui font sourire, même si ce n'est pas forcément son but précis. Elle veut bien faire, y arrive parfois, mais peut aussi gêner les autres dans ses paroles. Elle est tout simplement un petit bout génial que je suis contente que l'auteur ait inclus dans ce roman. Elle apporte une vraie dose de fraîcheur dont les personnages ont besoin durant leur voyage.
Du côté de l'intrigue, on n'est pas au bout de nos surprises et comme dit plus haut, on n'a pas le temps de souffler. Rae Carson trouve toujours le petit mot pour tout faire s'effondrer, que des rebondissements naissent et qu'on soit scotchés devant notre livre pour ne pas en sortir. Avec ce tome 3, il nous offre vraiment des moments de doutes, de peur, de frissons, de colère, de tristesse. Un mélange parfaitement dosé qui nous prend aux tripes.
Comme toujours, la couverture est sublime et est dans la lignée des autres. Elle est à la fois hypnotique et intrigante. Je pense que si je n'avais pas connu cette série grâce à la blogo et que j'y étais extérieure, mes yeux se seraient arrêtés dessus sans aucun doute. Juste un petit bémol pour moi : avoir choisi une femme mince alors qu'Elisa est assez ronde dans le roman. Ça peut porter à confusion, si, comme moi, vous avez la mémoire courte.
En résumé, un troisième tome à la hauteur des deux autres, voire plus. Des personnages qui grandissent mentalement, qui ont souvent des choix difficiles à prendre mais qui réussissent à rebondir dès qu'ils sont dans une impasse. Une intrigue qui tient la route et arrive encore à nous surprendre, des rebondissements en veux-tu, en voilà. Bref, le parfait cocktail pour un final explosif et très addictif ! Une trilogie que je conseille vivement à tout le monde !
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Elyza
  28 décembre 2015
Terminer une trilogie ou une saga, ça me procure systématiquement un double sentiment. du plaisir parce que je me dis que ça y'est, j'en suis venue à bout, je possède toutes les réponses à mes questions et puis, il faut dire que c'est plus récurrent de commencer des sagas que d'en terminer (j'en suis quand même à ma sixième de l'année). de la tristesse parce qu'il faut tourner la page, on quitte l'univers et tous les personnages qu'on a appris à connaitre et à apprécier. Ce double sentiment, je l'ai ressenti en refermant le Royaume des Larmes que j'ai lu en lecture commune avec Bea.
Comme il s'agit d'un troisième et dernier tome, je vais me contenter de vous brosser dans les grandes lignes l'intrigue de cette saga. Elisa est une reine qui possède une pierre rarissime incrustée dans son nombril depuis sa naissance. Cette pierre lui confère des pouvoirs magiques et lui promet d'accomplir de grandes choses dans sa vie. Son royaume est menacé par les Inviernos, un peuple qui maitrise la magie et qui convoite sa pierre pour alimenter la source de leur puissance. Tandis que la menace de la guerre approche de plus en plus, Elisa délaisse un moment son royaume pour partir récupérer son ami, capturé par les Inviernos.
J'ai passé un très, très bon moment de lecture. Avant de commencer ce livre, j'avais une impression qui s'est avérée heureusement fausse. J'avais l'impression qu'on allait passer tout le récit à suivre Elisa et sa tentative de récupérer Hector. J'avais un peu peur qu'il ne se passe pas grand chose et de ressentir des longueurs. Et bien pas du tout car il s'en passe encore des choses dans ce dernier tome et mon intérêt pour cette histoire n'a jamais faibli! Chacun de ces trois tomes m'aura transporté dans un univers toujours différent et ici, j'aurai souffert du froid en même temps que nos protagonistes. L'auteure a une réelle faculté de m'immerger sans peine dans son monde et même si on est dans de la fantasy, il s'agit de fantasy YA et les descriptions restent tout à fait digestes.
Elisa est une des héroïnes qu'il m'ait été donné de voir le plus évoluer au cours de mes lectures. Comme on est loin du caractère et du physique qu'elle possédait dans le premier tome! C'est le jour et la nuit! Je m'étais attachée à elle dès les premières pages du livre et cet attachement n'a fait que croitre au fil de ses aventures. Elle est devenue sûre d'elle, puissante, charismatique, possédant un attachement féroce envers tout ses proches et m'aura vraiment beaucoup marqué. J'ai retrouvé les autres personnages: Mara, Bélen, Hector avec grand plaisir et j'ai appris à découvrir Storm dans ce tome-ci. Autant je ne l'avais pas trop apprécié dans le tome 2, ne parvenant pas à accrocher à sa personnalité, autant je trouve qu'il s'est vraiment révélé dans ce dernier tome. On fait également connaissance avec un nouveau personnage, une petite fille dont je ne vous parlerai pas plus mais dont je ne m'attendais pas à rencontrer et auquel je me suis furieusement attachée.
L'histoire se trouve être aussi fluide et rythmée que les précédentes et j'aurai vraiment accroché à la plume de Rae Carson, à la fois simple mais pertinente tout au long de cette trilogie. La fin de cette aventure est extrêmement bien dépeinte, satisfaisante à tout points de vue et m'aura arraché quelques soupirs d'émotion. C'est avec émotion que je laisse derrière moi Elisa et ses compagnons, les villes de Brisadulce et Joya d'Arena mais telle que je me connais, ce n'est qu'un au-revoir, je sais pertinemment que je serai amenée un jour ou l'autre à relire cette trilogie.
En résumé, pas de coup de coeur pour aucun des trois tomes de la trilogie de Rae Carson mais de très, très bonnes lectures, procurant à chaque fois des actions bien rythmées, du dépaysement et des personnages attachants. C'est un 5/5 pour moi en ce qui concerne ce dernier tome.
Lien : http://elyzalecturesenchante..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Kelith
  16 mai 2014
Pour rappel, le tome 1 m'avait franchement moyennement plu, mais heureusement que j'ai continué malgré tout car le tome 2 s'était révélé pas mauvais du tout, et j'attendais donc fortement ce dernier tome au vu de la tournure que prenaient les évènements. Et je ne suis pas déçue ! Ce tome 3 est juste génial ! Je ne regrette pas d'avoir souhaité continuer après le tome 1, car j'ai trouvé ici tout ce qui fait que j'aime la fantasy. Et surtout, j'y ai trouvé tout ce que je souhaitais voir dans cette trilogie depuis le premier tome.
L'univers est approfondi comme je le souhaitais tant depuis le premier tome. On entre enfin dans le royaume d'Invierne. On apprend l'histoire qui lie les deux peuples et le camp d'Elisa n'est pas forcément blanc comme neige. Chaque camp a ses bons comme ses mauvais côtés.
J'aurais aimé quand même que l'auteur approfondisse encore plus le passé de ces deux peuples. En effet, vu ce qui en est dit, des explications en plus auraient été très intéressantes (peut-être que l'auteur souhaite aborder ça plus tard, je ne sais pas, mais ce serait cool en tout cas). Surtout que cet ultime tome pose de nouveaux mystères non élucidés à la fin. Cela dit, ça n'empêche pas la trilogie de résoudre plusieurs points et de se conclure intelligemment.
Le rythme est haletant, tant que j'ai lu ce tome jusqu'à des heures pas possibles parfois. C'est l'aventure avec un grand A. C'est un périple difficile et dangereux, jonché de découvertes, d'épreuves, de combats et de batailles politiques. Vous retrouverez également dans ce dernier tome des personnages quittés auparavant, absents parfois depuis le tome 1.
Bref, ce dernier tome est très complet et contient tout ce qu'il faut pour rendre accro.
Concernant Elisa, cette jeune femme est toujours une héroïne aussi géniale. Quelle évolution depuis le tome 1 ! Elle a désormais confiance en ses capacités. Intelligente, vive, elle ne se laisse pas diriger par sa romance avec Hector (combien d'héroïne devienne complètement stupide une fois casée...). Qui plus est, elle ne reste pas une petite chose qu'Hector doit protéger. Elle fait toujours face avec panache, sans se montrer ridiculement imprudente. Globalement, cette trilogie diffuse à travers son héroïne des messages très positifs pour les adolescents, et en particulier aux jeunes filles.
Par ailleurs, les amoureux du couple Hector/Elisa y trouveront leur compte, notamment grâce au point de vue d'Hector. Mais leur histoire n'est pas la seule existante dans le roman, et ça, c'est TOP !
En revanche, j'aurais juste adoré un épilogue quelques mois/années plus tard. Ça m'a vraiment manqué.
Surtout concernant Storm en fait, qui est pour moi LA révélation de ce tome, voire de l'entière trilogie. J'avais déjà commencé à l'apprécié dans le tome 2, mais là, je peux désormais affirmer ma totale adoration ce personnage fier, loyal, rejeté de tout côté, un brin torturé et à la franchise si naïve que c'en est drôle. Il évolue énormément dans ce dernier tome, sans renier pour autant sa personnalité. J'ai adoré ce qu'il devient, et c'est aussi pour ça qu'un épilogue me manque autant, car un pan de son futur reste en suspend (bon, pas au point d'en devenir criminel non plus hein). J'ai d'ailleurs voulu savoir si l'auteur avait écrit une nouvelle sur lui, mais les deux seules qu'elle a écrit sont sur Alodia et Hector, dommage...
C'est d'ailleurs Storm qui à un moment du récit, où il traverse une phase difficile, aura réussi à m'émouvoir aux larmes. L'auteur a réussi cet exploit en à peine quelques lignes. Et la preuve qu'Elisa est très attachée à lui en a rajouté une couche. J'ai été très touchée par ce passage plein d'émotion où se mélange le positif et le négatif.
En bref, ce fut une trilogie intelligente qui se termine avec ce tome 3 en apothéose (si le tome 1 ne vous a pas vraiment convaincu, je vous conseille de lire le tome 2). L'héroïne est un très bon exemple pour la jeunesse de par son évolution, l'univers est original, les personnages attachants et j'aurais voulu que ça aille encore plus loin tellement j'ai aimé ce dernier tome (un épilogue n'aurait donc pas été de trop pour moi...). Une trilogie fantasy à lire !
Lien : http://lesvictimesdekelith.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
LesperanzaLesperanza   27 août 2019
- Merci pour ce que tu as fait, Pierre Rouge Étincelante.
- Je vous en prie, répond-elle sur un ton solennel
Elle nous connait à peine, pourtant elle est prête à se sacrifier pour notre cause.
- Tu n'as pas eu peur ?
- Si. Mais c'était une bonne peur.
- Une bonne peur ?
- Oui, m'explique t-elle d'une voix si basse que je dois tendre l'oreille. Avec Orlin j'avais peur en permanence. Peur de mourir de faim. peur de mourir de froid. Peur qu'il me frappe, ou qu'il me confie à l'un de ses hommes. Ça, c'était une mauvaise peur. (Elle marque un temps d'arrêt, raclant le sol de ses bottes.) Vous, vous ne m'avez jamais fait de mal. Même si je suis votre esclave.
- Tu n'es pas mon...
- Vous me nourrissez normalement. Vous me donnez un vrai prénom. Maintenant, quand j'ai peur, ce n'est pas parce qu'on est méchant avec moi. C'est toujours une peur positive. Parce que j'ai le choix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
RhiaRhia   03 mars 2018
— Mais vous avez dit…
— En es-tu si certain ?
Je plisse les yeux. « Venez à Invierne où vous serez offerte en sacrifice au Destin en accord avec sa volonté, Franco a-t-il dit à Elisa. Vous êtes autorisée à venir accompagnée d’une escorte très restreinte, mais pas de soldats. Autrement, il mourra. » Le reste, il ne l’a pas dit à haute voix. Mais ce n’est pas dur à deviner : Lorsque vous vous présenterez aux portes de notre capitale, il mourra quand même.
— Vous n’êtes qu’une bande de menteurs ! Tous autant que vous êtes. Certes, vous ne mentez pas avec des mots, mais votre intention est toujours de tromper.
Franco m’arrache le bol vide des mains.
— C’est la forme d’art la plus subtile qui soit, tromper sans mentir. Le mot est la seule chose en ce monde qui pèse plus par son absence que par son existence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
meme98meme98   01 août 2015
-Bonjour !
-Vous n avez rien à faire ici , l accés à cette zone est interdit , dit il en portant la main a la poignée de son épée
- Ah bon? l aubergiste nous à loué le grenier pour la nuit. Il n a rien mentionné de tel
-Dans ce cas, vous feriez mieux de rentrer
Que dire d autre ? Si je ne le persuade pas très vite de passer son chemin , Belén sera contraint de le tuer
je pousse un soupir
-Je vous en prie, monsieur , je ne vous causerai aucun ennui . Voyez vous mon époux ronfle comme un sonneur c est insuportable
Un ricanement lui échappe.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EzzoxEzzox   25 août 2014
Étendu par terre sur le dos, le souffle rauque, il fixe le plafond.

— C’était moins une, dit-il.

Je plante mon index dans son torse.

— Ne me faites plus jamais ça. J’ai eu la peur de ma vie.

En un éclair, il m’attrape par le bras, me pose à califourchon sur lui et m’embrasse goulûment.

— C’est atroce, non ? murmure-t-il, sans détacher sa bouche de la mienne. De voir la personne que vous aimez en danger de mort.

J’appuie mon front contre le sien.

— Une fois que toute cette histoire sera finie, je vous propose que nous arrêtions de nous faire ces frayeurs-là.

Il affiche un grand sourire.

— Marché conclu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LesperanzaLesperanza   27 août 2019
- Si tu as peur, ferme les yeux et songe à quelque chose de plaisant jusqu'à que l'un d'entre nous vienne te chercher, dit Mara en lui serrant la main
C'est exactement ce que me disait mon ancienne dame d'atour, Aneaxi, quand j'étais petite. Je trouvais cela ridicule : comment ne pas penser à quelque chose à partir du moment où on cherche à se convaincre de ne pas y penser ?
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Rae Carson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rae Carson
THE GIRL OF FIRE AND THORNS by Rae Carson
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1583 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..