AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782265043411
255 pages
Fleuve Editions (01/05/1990)
2.88/5   24 notes
Résumé :
Prenez un privé new-yorkais nommé Sam Murchinson, dotez-le d'un 357 Magnum et surtout n'oubliez pas de soigner son foie! Mettez-le ensuite sur la piste d'une très jolie fille, Maria-Liza, dix-huit ans, qui a déserté le domicile familial de son riche papa, magnat du café en grains, pour le chanteur d'un groupe de rock où il se passe des choses plutôt "coton" ou, si vous préférez, plutôt "seringue"!

Embarquez votre héros pour un vol aller-retour New Yor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
emeralda
  28 avril 2014
Ambiance "Nestor Burma", mais à New-York s'il vous plait. Oui, c'est à cela que j'ai immédiatement pensé en débutant ma lecture. C'était très à la mode il y a quelques 15-20 ans en arrière. le côté sombre du privé, les lumières tamisées, la porte du bureau vitrée, la secrétaire, le whisky et les clopes. Un genre qui ne m'a jamais fasciné, je l'avoue.
Le style est plein de gouaille. C'est cliché, mais le ton est parfait. Il n'en fallait pas un autre. Et puis, cela va si bien à Antoine de Caunes. D'ailleurs en lisant j'avais presque l'impression d'entendre sa voix me lire le texte.
Les personnages eux aussi sont des stéréotypes. Je n'en suis pas surprise, j'aurai été trop déçue si cela n'avait pas été le cas et pourtant, je le répète, je ne suis pas fan de cette ambiance. comme quoi !
Heureusement, il y a de l'action.
Ça tire, ça canarde même ! On casse des chambres d'hôtel, on saccage des bureaux, on intimide, on persuade, on se jauge, on se venge, on torture un peu... Bref, on ne reste pas les bras croisés à attendre que cela tombe tout cuit. Et c'est tant mieux car comme Sam, attendre, patienter, ce n'est pas ma tasse de thé.
On ne s'ennuie pas et durant ce roman, on se prend à sourire, presque à rire tellement les remarques de Sam sont là juste pour nous les lecteurs. Il nous narre cette histoire comme si on était à côté de lui.
Roman policier qui dénote un peu dans ce qui se fait aujourd'hui et au lieu de le desservir, c'est un plus. Être différent, c'est se démarquer et moi j'aime !

Lien : http://espace-temps-libre.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AlexLacquemanne
  08 avril 2022
J'avoue que le style polar me plaît bien déjà à la base, mais j'ai adoré celui-là, pourtant il ne bouscule pas le genre, tous les clichés sont là, mais le gros point positif c'est la touche De Caunes. Ce bouquin a parfois des accents à la Frédéric Dard, ce qui n'est pas étonnant car les deux hommes se connaissaient et qu'Antoine est un afficionado de San-A, bref j'ai adoré, l'ambiance, la gouaille, les référence en bas de pages à des bouquins qui n'existe pas et avec des titres fleuris comme "Un bourbon, petite fille ?" par exemple.
Un très bon moment, la suite m'attend sur une étagère !
Commenter  J’apprécie          20
zabeth55
  29 janvier 2012
On prend les mêmes, et on continue...... pour notre plus grand plaisir
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlexLacquemanneAlexLacquemanne   08 avril 2022
En cherchant une cigarette, je me souvins que mon paquet avait rendu l'âme quelques minutes plus tôt. Je décidai de descendre m'approvisionner et me remplir l'estomac par la même occasion. Je rentrai dans le premier Howard Johnson venu en sortant de Time Square, et commandai deux paires d'œufs au plat, le côté ensoleillé sur le dessus, quelques tranches de bacon grillé, une assiette de patates sautées, deux crêpes à la confiture de myrtilles, un double jus d'orange et encore quelques litre de café. Pendant qu'une séduisante serveuse transmettait mes désirs, à défaut des siens, je fis tomber quelques paquets de Winston du distributeur, et m'offris royalement le New York Post du jour. La une présentait le corps d'une pin-up que son petit ami photographe avait cru bon de faire sortir par la fenêtre d'un studio, au neuvième étage, ce qui est très souvent mortel. Ça l'avait été, une fois de plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AlexLacquemanneAlexLacquemanne   08 avril 2022
C'était le boss d'une entreprise de plomberie franco-belge, spécialise dans les tuyaux d'évacuation de machines à laver à tambour. Ce mec-là avait une vie passionnante, sans arrêt entre Paris et Bruxelles, sans doute pour trouver de nouveaux débouchés à ses tubes à merde.
Commenter  J’apprécie          10
AlexLacquemanneAlexLacquemanne   08 avril 2022
Pour te parler franchement, tu es aussi important à mes yeux que la statue de la Liberté au Kremlin. (J'étais assez satisfait de cette image qui m'était venue à brûle-pourpoint.)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Antoine de Caunes (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antoine de Caunes
Le groupe Magma sur la scène du Théâtre de l'Empire à Paris www.ina.fr
Sur la scène du Théâtre de l'Empire, à Paris, le groupe MAGMA interprète "Hhai" et "On a dit que Magma était mort". Ces deux morceaux sont entrecoupés d'une interview, menée par Antoine de CAUNES, de Christian VANDER, batteur et leader du groupe. Catégorie People et blogs Licence Licence YouTube standard
autres livres classés : policier humoristiqueVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
18243 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre