AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2373850745
Éditeur : Du Sonneur (18/01/2018)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Il était impossible, hélas, qu’une île de mille huit cents kilomètres carrés restât immaculée : sur cette miette égarée de l’Afrique ou de l’Inde, Dame Nature ne fit naître aucun aborigène, mais l’humain ne put s’empêcher de venir s’y promener et y vivre, d’en violer la barrière de corail. Il n’est guère plus envisageable, hélas, que tous les habitants de notre île, absolument tous, acceptent un jour de la quitter, de la rendre à sa pureté originelle –... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
CeCedille
  11 avril 2018
Parcourir l'île Maurice, ou seulement sa carte, est un plaisir toponymique : Trou-aux-Biches, Trou-Figue, Beaux-Songes, Cap Malheureux, Baie du Tombeau, Pointe-aux-Piments, Camp-Diable, Pamplemousse, Sottise, Solitude. Flic en Flac, Curepipe...
Nicolas Cavailles, que les aventures de Leguat ont attiré, sans doute à dos de baleine vers les Mascareignes, nous entraîne dans une étrange déambulation insulaire, où les noms de lieux occupent le décor et l'agrémente de leur musique chatoyante et savoureuse, dans un texte qui tient de l'apologue autant que de l'intrigue policière ou du petit précis de créole .
Les deux protagonistes en sont un vieil âne ("bourik") avec un cadavre indéfectiblement fixé sur son dos. Par monts et par vaux, alors même que le mort, pourtant bien mort, pousse des cris affreux, l'étrange équipage erre au hasard Balthazar sur les chemins, dans la forêt, visite L Histoire autant que la géographie, croise un poète maudit et dandy d'hier, un chanteur seggae d'aujourd'hui, victime d'une bavure policière qui révolutionne l'île.
Le récit se présente comme un vieille légende mais aussi comme une fable, à la manière De La Fontaine ou de Daudet. Sa morale se perd dans ce vagabondage et dans un halo de nostalgie, de poésie et de cocasserie.
La dédicace au poète martiniquais Monchoachi évoque "un récit essentiel des destins insulaires". Comme dans ses livres précédents, Nicolas Cavaillès, maître de l'esquisse, en dit plus et mieux qu'en un long discours. Pour Bernardin de Saint Pierre “les îles sont de petits continents en abrégé.” Cavaillès a dans sa plume une baguette magique qui nimbe l'ile de tous ses sortilèges perdus.
Lien : https://diacritiques.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
CeCedilleCeCedille   11 avril 2018
Il était donc un fois un jeune homme d'à peine vingt ans, mais déjà versé dans la science des vices et des élégances, un solitaire, un paresseux amer et jouisseur, qui aux écoles et aux études préférait la nuit, les bistrots et la compagnie d'une prostituée sortie par ses soins du bordel. Il s'enivrait comme un vieux poète et dissipait son argent. Orphelin de son père, fils aimant et malin de sa mère, il était en outre affligé d'un beau-père, général de son état, qui un jour crut bon, pour extirper le garnement de ses périlleux égouts avant qu'il ne s'y ensevelît, de l'envoyer faire un long voyage spartiate en bateau, jusqu'aux Indes. Le jeune homme n'eut pas le choix, il dut partir. Lui à qui il était déjà arrivé de formuler le vœu intime de tout quitter, il se vit ainsi privé de l'échappatoire du reste du monde et des voyages, désormais souillés, accaparés par l'intention paternaliste du beau-père. Un voyage utile, formateur l'ignoble perversion ! De cette aventure imposée, disons-le d'emblée, il rapporterait une cravate comme nul n'en portait dans sa ville, en tissu de madras. (pp.86/87)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
56675667   21 août 2018
Si maintenant vous me demandez d'où vient cette brèche, je vous répondrai que c'est l'humain, jeté ici-bas comme un touriste sans guide, qui se l'est percée tout seul face à l'immense mutisme de son univers: élan mystique ou rigueur administrative, accès poétique ou besoin de se rassurer, il a voulu combler le silence, il a donné aux lieux des noms - et les lieux ont crevé comme de vieux pneus. Tout ce qui s'en est suivi, tautologies et malentendus, fantasmes et déceptions, délires et hurlements, tout procède d'un vide initial qui est l'absence de l'humain dans la démiurgie de la Terre qu'il veut et croit posséder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Nicolas Cavaillès (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Cavaillès
Valérie Millet - Maison d'édition Le Sonneur
autres livres classés : fablesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre