AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782368125038
336 pages
Éditeur : Charleston (20/10/2020)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Une mère et sa fille adulte, endeuillées par la mort récente d'une fille pour l'une - et sœur pour l'autre, entreprennent un voyage libérateur à travers la France. C'est à Ouessant, à l'extrême pointe du territoire, là où la terre se perd dans la mer, qu'elles se sont donné rendez-vous pour se délivrer d'un passé chargé de secrets et de souffrances. Pour s'autoriser à vivre, enfin.
A mesure que la destination approche, se dessine le roman vrai d'une femme hor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Ladybooksss
  03 novembre 2020
Dans le train qui part de Briançon, Catherine est attendrie par une mère et ses deux enfants qui s'installent en face d'elle. Cela aurait pu être elle il y a de cela quelques décennies. Ce voyage est pour elle le point final d'un long cheminement. Elle se remémore alors avec douleur les dernières décennies de sa vie.
Et cela commence en 1969, alors qu'elle est âgée de 17 ans. Elle vit à Étampes dans le château familial. Catherine est issue de l'aristocratie. Son père, Monsieur le Comte, est un militaire émérite. Sa mère, Madame la Comtesse, est une ancienne institutrice, respectée de tous. Pourtant, derrière ce portrait de famille exemplaire se cache une toute autre vérité…
Car Madame la Comtesse (comme la surnomme Catherine) est un véritable monstre. Elle fait régner la terreur au sein du château. Malgré ses origines, Catherine est loin de mener la vie de château. Au contraire, cette Cendrillon doit récurer le château selon les désirs de sa mère. Et il en est de même avec ses frères et soeurs. Tous sont de véritables esclaves qui dorment dans la grange et ne vont même pas à l'école! Alors un jour Catherine décide de fuir et de quitter pour toujours ce lieu maudit…
J'ai déploré quelques longueurs au début du récit. le rythme est assez lent et le récit met du temps à s'installer. Les premières pages sont très descriptives. Je me demandais ce que Catherine avait à faire à Paris et surtout ce qu'il lui arrivait lors de sa fugue. A contrario, une fois la page 80 dépassée, j'ai trouvé le rythme trop rapide. J'étais très intéressée par l'histoire de cette famille et j'aurais voulu en savoir davantage!
Car l'histoire de Catherine et de sa famille est glaçante. Je souhaitais en savoir davantage sur certains événements de sa famille. Ce passé m'a beaucoup intéressée car il éclaire la descendance de Catherine. On apprend aussi (trop tard à mon sens) que Catherine a perdu un enfant et là aussi j'aurais voulu que cette partie de l'histoire soit plus développée. Certaines de mes questions sont d'ailleurs restées en suspens.
Catherine est un personnage pour lequel j'ai eu de l'admiration. Il faut tout de même une sacrée dose de courage pour partir seule sans rien. En même temps, qu'avait-t-elle à perdre? Rien du tout. La violence et l'humiliation ont été omniprésentes dans sa vie. Ses deux soeurs et son frère ont été conditionnés par une mère matricide et un père imbuvable.













Report this ad
La peur, l'exclusion et le désespoir l'ont aveuglée et l'ont poussée à faire certains choix. Pour le meilleur et surtout le pire…Car peut-on sortir indemne des griffes d'un dragon qui vous a humiliée toute votre vie?
Ce roman pose aussi la question de la transmission et du devenir. Lorsque l'on a eu une mère comme celle de Catherine, comment devient-on une bonne mère? D'ailleurs qu'est-ce être une bonne mère? La fratrie ne cherchait que de la tendresse et de l'amour et pouvoir vivre son enfance pleinement.
Et qu'en est-il des enfants de Catherine? Là aussi, on se rend vite compte que le passé ne peut s'oublier et continue de noircir la vie de la mère de famille. J'aurais ainsi souhaité que le personnage de Constance, la fille de Catherine, soit plus développé. Ce personnage est à mon sens trop peu présent et méritait davantage de traitement.
Je conseille?
Ce premier roman est une biographie romancée inspirée de l'histoire de la mère de l'auteure. « Je voudrais tout prendre d'elle » insiste sur une figure maternelle terrifiante. On ne peut être que révolté face à ces parents inhumains et monstrueux. À travers les personnages de Catherine, D Hubert ou encore de Sylvie, on se rend compte à quel point l'environnement familial conditionne le caractère et les choix de ceux qui subissent. La destinée de Catherine est à ce sens élogieuse. Ce roman glace, percute, bouleverse. le récit de cette famille est vraiment intéressant mais quel dommage qu'il n'y ait pas plus de pages! le récit est beaucoup trop court et je suis restée sur ma faim.

Lien : https://ladybookss.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LourseLit
  18 octobre 2020
J'ai su en début d'année que le premier roman de Cécile de Ménibus ferait partie du planning 2020 des éditions Charleston. Ça m'intéressait comme chaque fois lorsque des personnalités publiques, connues pour autre chose, viennent à sortir un roman. Je suis toujours curieuse de l'histoire et du talent qui peut se cacher derrière.
Sous cette histoire mi fictive, mi biographique, on suit la destinée de Catherine. Née dans une famille bourgeoise sans amour, sans bienveillance, les 4 enfants vont naître et grandir dans une famille où la particule au nom de famille ne compense aucunement tous les manquements : ils sont esclaves de leur mère, vivent dans des conditions extrêmement sommaires malgré que la famille ait les moyens, ne seront pas scolarisés, etc.
La seule aspiration de Catherine est donc très vite de fuir, aller construire sa vie ailleurs. On la suit dans son périple, au début des années 60. Je me suis attachée à Catherine, heureuse pour elle dès lors qu'elle a pu trouver stabilité et bienveillance. Malheureusement, cela ne durera pas et de nombreux coups durs viendront bousculer sa vie. Au final, c'est une destinée triste, celle d'une femme qui n'a connu que le désamour et la violence. Pourtant, elle donne et consacrera sa vie à ses enfants.
A l'aube de sa vie, elle revient ainsi sur son parcours et fait la paix avec son passé, auprès de sa dernière fille, Constance. Elle lève le voile, pour sa fille, sur le triste destin de son aînée, Sylvie qui a mis fin à ses journées après des années de mal être.
J'ai passé un beau moment avec cette famille, émue par cette destinée difficile et douloureuse, admirative de la force intérieure dont Catherine a su faire preuve, ne lâchant jamais rien, jusqu'au bout. Et pourtant, c'est un roman que je qualifierai d'inégal. Un début un peu longuet à se mettre en place et une conclusion qui allait presque trop vite, sur laquelle il aurait peut être fallu s'attarder un petit peu plus. Il y avait des mystères présents dans le roman aussi qui n'ont pas été creusés et c'est dommage parce qu'il y avait vraiment matière à en faire quelque chose d'encore meilleur. Je lui aurais bien ajouté 100 pages pour finir de nous raconter certains pans de l'histoire, laissés de côté. C'est peut être à cela qu'on ressent ici le premier roman.
Petite précision, je me suis plongée dans ma lecture sans chercher à savoir ce qui était de la fiction ou non et je pense que ça m'a été bénéfique, j'étais ainsi attachée au personnage de Catherine et non à faire la part des choses au sein de l'oeuvre de Cécile de Ménibus.
Lien : https://liseusehyperfertile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MDWI
  10 janvier 2021
Ce roman m'avait interpellé à sa sortie. J'étais curieuse de découvrir la plume de l'animatrice ou intriguée de savoir si derrière ce nom se cachait un bon coup de com'. Alors quand j'ai eu la chance de le gagner à un concours, j'en ai profité, surtout que le résumé semblait me promettre une histoire semblable à "l'aube sera grandiose" de Anne-Laure Baudoux que j'avais beaucoup aimé.
Le ton est très différent, beaucoup plus sombre, inspiré de faits réels de la vie de la mère de l'auteure. On en apprend peu sur les différentes tranches de vie de la narratrice. Des flash-backs sur quelques moments heureux ou au contraire d'horreur, évoqués à demi-mots d'abord avant d'être plus détaillés, quelques répétitions, beaucoup de réflexions, peu de dialogues.
Un certain manque de rythme, des souvenirs balancés pêle-mêle sans vraie structure lors de ce voyage en train.
Des personnages trop réservés, assez peu développés, qui m'ont laissée à distance des maltraitances et des deuils évoqués.
Le style est agréable et l'intrigue pleine de potentiel aurait gagnée à être davantage développée, mais elle montre au moins que la violence peut être partout et surtout derrière les apparences trompeuses d'argent, de distinction et de réussite.
Une lecture qui ne m'a pas vraiment convaincue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
perette85
  30 octobre 2020
a jolie surprise ❤️
Cécile de Ménibus, on la connaît pour ses émissions télé ou radio mais on la découvre ici en tant qu'autrice... et c'est une belle découvert ❤️
Catherine et Constance s'apprêtent à fêter un anniversaire particulier en ce 21 juin... solstice d'été et pourtant il y a 5 ans, elles ont sombré un peu plus dans l'hiver avec sa noirceur et son froid...
Il y a 5 ans, mère et fille perdait le même être cher : Sylvie, cette fille, cette soeur tourmentée depuis toujours sans que l'on sache bien pourquoi...
A bord du train, chacune va revenir sur le douloureux chemin du passé, sur la voie de la résilience pour affronter l'avenir, pour le vivre et non plus le subir...
Une jolie plume remplie de finesse et de sensibilité ❤️
Même si j'ai trouvé la fin un peu trop rapide, ce roman est une magnifique lecture... douce et pourtant si atroce par ce qu'elle nous raconte...
Et comme toujours, quand un roman est inspiré de faits réels (la propre histoire famille de l'autrice), il n'en est que plus poignant 💔❤️.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LourseLitLourseLit   18 octobre 2020
J’ai développé des stratégies pour que mes petits s’enivrent malgré tout d’un peu du parfum d’enfance qui m’avait tant manqué.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Cécile de Ménibus (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Cécile de Ménibus
📻 L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • 📚 Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! ❤ 👉🏻 • • 📚 Eclairs - 20 ans de création de Christophe Adam, Sarah Vasseghi aux éditions La Martinière 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1063468... • 📚 Ma cuisine naturelle pour bébé de Angèle Ferreux-Maeght aux éditions Marabout 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1065729... • 📚 Le grand livre de la cuisine française: Recettes bourgeoises et populaires de Jean-François Piège aux éditions Hachette 👉🏻 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1065730... • 📚 L'Ennui des après-midi sans fin de Gaël Faye et Hippolyte aux éditions Les Arènes 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1055141... • 📚 Les Aveux de John Wainwright et Laurence Romance aux éditions Sonatine 👉🏻https://www.lagriffenoire.com/1063408... • 📚 Les Pêcheurs d'étoiles de Jean-paul Delfino aux éditions Le Passage 👉🏻https://www.lagriffenoire.com/95709-d... • 📚 Avant les diamants de Dominique Maisons aux éditions La Martinière 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1050468... • 📚 Les recettes de la vie de Jacky Durand aux éditions Folio 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1035880... • 📚 Edition spéciale #Confinement 2020 de Véronique Maurey et Erik Orsenna aux éditions Ramsay 👉🏻 • 📚 Je ne vis que pour toi de Emmanuelle de Boysson aux éditions Calmann-Lévy 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1055160... • 📚 Chez moi de Hélène Darroze aux éditions Le Cherche-Midi 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1063422... • 📚 Je voudrais tout prendre d'elle de Cécile de Ménibus aux éditions Charleston 👉🏻 • 📚 Les enfants du secret de Marina Carrère d'Encausse aux éditions Héloïse d'Ormesson 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1054950... • 📚 Le tailleur de Relizane de Olivia Elkaim aux éditions Stock 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1054504... • 📚 La Dame du Ritz de Melanie Benjamin aux éditions Albin Michel 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/1060860... • 📚 Les Cygnes de la Cinquième Avenue de Mélanie Benjamin aux éditions Livre de Poche 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/103936-... • • 🐝 Chinez & découvrez nos livres coups d’coeur dans notre librairie en ligne ❤ 👉🏻 lagriffenoire.com • 📺 Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • 👀 Notre Newsletter 👉🏻 https://www.lagriffenoire.com/?fond=n... • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
Notre sélection Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1065 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre