AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Ferry (Traducteur)
ISBN : 2253170453
Éditeur : Le Livre de Poche (07/10/1998)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 112 notes)
Résumé :
Edward est un chercheur brillant, spécialiste des médicaments agissant sur l'état mental et psychologique. C'est aussi un homme timide, heureux de rencontrer l'âme sœur en la personne de Kim, une jeune infirmière totalement dépourvue de confiance en elle-même.
Kim a une autre particularité : elle est la descendante directe d'une des célèbres « sorcières » de Salem, pendues en 1692. Elle est même l'héritière de sa maison, conservée par la famille au cours des ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
claire04130
  23 juillet 2012
C'est avec un cri de victoire que je l'ai fini !!
J'ai mis quasiment un mois et demi à le finir, et c'est vraiment très rare qu'un livre me prenne autant de temps...
On commence ce livre par un début long et lent, où il n'y s'y passe rien du tout ormis des scènes trivials de la vie quotidienne. Une touche de romantisme vient relever ce départ raté. Après une petite mise en bouche, j'ai pensé que l'histoire aller enfin commencer, mais non !! Rien du tout, toujours cette longueur qui traine encore et encore.... Et il ne reste plus qu'un quart du livre ! Et puis tout à coup, comme si l'auteur avait entendu mes pensées, l'action arrive enfin (mélangé à un léger suspense, j'insiste sur le mot léger...) ! Une action surréaliste mais bienvenue après toute ces longueurs. Et puis voila la fin qui arrive brusquement, sans crier gare !
Le sujet en lui même était plutôt sympas, malgré une certaine complexité et ennui. Mais je ne m'attendais pas à livre si plat. J'ai pourtant adoré Toxine du même auteur, mais je crois que je vais en rester là avec lui pour l'instant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
hibernatus88630
  21 juin 2019
Un bon roman, et oui je reviens à mes premières amours en tant que policiers, ça me rappelle mon jeune âge; j'avais abandonné pour d'autres auteurs et me voilà en train de relire Robin Cook et biennnnnnnnnnnn ça fonctionne toujours autant.
Celui-ci nous plonge à Salem au temps d'Elisabeth brûlée comme sorcière en 1692, non non pas un livre de sorcellerie mais j'ai été néanmoins ensorcelée par mon auteur fétiche que je vais lire de nouveau et j'ai du retard car je l'ai laissé en plan durant presque 30 ans
Commenter  J’apprécie          82
Marcellina
  18 août 2014
Ou quand les chercheurs se transforment en apprentis sorciers...
Et ce qui ne gâte rien, l'histoire se passe dans le village de Salem où a eu lieu le fameux procès des prétendues sorcières en 1692.
Non seulement, le récit est passionnant mais en plus, la plume de l'auteur est nettement plus riche et mieux tournée que dans d'autres de ses romans. Il reste néanmoins de nombreuses répétitions ainsi que de trop nombreux passages où les explications médicales et biologiques sont un peu trop pointues pour le quidam et cela nuit alors à la qualité littéraire de l'ouvrage.
Il n'en reste pas moins le meilleur de la série que j'ai eu le plaisir de lire pendant mes vacances ;-)
Commenter  J’apprécie          60
LSH
  06 juillet 2017
Voilà un livre que je n'aurais jamais lu si je ne l'avais pas trouvé dans une "boite à livres". En effet, je ne connaissais pas cet auteur et à priori son intrigue assez banale n'avait rien pour m'attirer.
Cela ne me pas empêché de me plonger dans ce roman qui m'est donc arrivé dans les mains un peu par hasard et j'avoue que l'ensemble est rondement mené.
Certes, on est loin du niveau du roman de Sheiley mais on retrouve une histoire mêlant occultisme et science-fiction où "Frankenstein" n'est jamais bien loin.
Exception faite de quelques détails scientifiques un peu pointus pour le commun des mortels (déformations professionnelles de l'auteur ?), le style est clair et efficace et même si le suspens n'est pas terrible, j'ai pris plaisir à suivre les aventures des personnages.
J'ai aussi apprécié les références fournies en fin de roman donnant des pistes pour qui voudrait en savoir plus sur Salem, l'industrie pharmaceutique, etc.
Par contre, le titre du roman (même original) me laisse perplexe ? L'auteur aurait vraiment pu trouver mieux.

Et puisque j'ai trouvé ce livre dans une boite à dons, il ne reste plus qu'à lui offrir un nouveau lecteur en le "libérant" quelque part sur le Pays de Lorient après avoir pris le temps de lui coller une petite étiquette bookcrossing.
Au suivant ! et après fais passer à ton voisin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BernieCalling
  16 août 2017
Une fois de plus j'ai dévoré ce roman. La partie médicale est moins mise en avant dans celui-ci, nous tournons plus autour d'une intrigue sur le passé d'un membre de la famille de l'héroïne.
J'ai adoré ce retour à l'époque des sorcières de Salem et la justification qu'en donne Robin Cook.
De lecture en lecture je suis sous le charme. Tout y est pour mon bonheur, fait historique, intrigue ( un peu normal pour un thriller), suspense et un rien de terreur.
Une nouvelle fois, je suis tombée de haut quand la solution est apparue.
Ce que j'ai apprécié également, et ce n'est pas la première fois, c'est de retrouvé sous sa plume des convictions que j'ai personnellement
Bravo l'auteur et merci pour ce moment de lecture
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
MarcellinaMarcellina   18 août 2014
La douleur aussi est biologique. Comme la douleur physique et la douleur psychique sont toutes les deux biologiques, elles devraient être traitées de la même façon, c'est-à-dire avec des médicaments qui agissent seulement sur le zones du cerveau en cause. Kim avait envie de lui demander où en serait le monde si Mozart et Beethoven avaient pris des médicaments contre l'angoisse ou la dépression.
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   23 février 2019
Tandis qu'Elizabeth allait s'occuper de sa deuxième fournée, Mercy promena son regard dans la cuisine, et remarqua un fromage de chèvre fraîchement pressé ainsi qu'un pichet de cidre chauffant au coin de l'âtre. Puis elle fut arrêtée par quelque chose d'infiniment plus intriguant. Sur l'appui de la fenêtre étaient alignées des poupées en bois peint, habillées de vêtements cousus avec soin. Chaque poupée arborait le costume de son état: on distinguait un marchand, un maréchal-ferrant, une maîtresse de maison, un charron, et même un docteur, vêtu de noir avec un col en dentelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   23 février 2019
-Je vous en prie, révérend, s'écria enfin Ronald, je voudrais retourner aussitôt à Salem. Si vous vouliez bien me montrer de quoi il s'agit, je pourrais me mettre en route sur-le-champ.
-Patience, mon brave homme, dit le révérend Mather en tirant une clé de la poche de son habit. La nature de cette preuve est telle qu'il faut vous y préparer. Elle est réellement choquante. Voilà pourquoi j'ai suggéré que le procès de votre femme se tienne à huis clos, et que le jury donne sa parole d'honneur de n'en rien révéler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   23 février 2019
Ronald le suivit, mais en ouvrant la lourde porte en chêne, le gros homme se retourna vers lui et déclara: -Je rendrai compte de tout cela. -Inutile, rétorqua Ronald. En sortant d'ici, j'irai directement voir le magistrat et le lui dirai moi-même. Ils passèrent devant de nombreuses cellules, toutes pleines. Les détenus fixaient Ronald les yeux vides. Un silence de plomb régnait dans la prison. Ronald sortit un mouchoir de sa poche et s'en couvrit le nez pour tenter d'échapper à la puanteur ambiante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   23 février 2019
-Une voiture nous attend, dit Procter lorsqu'ils abordèrent. Je me suis dit que vous aimeriez vous rendre directement à la prison. Ils firent quelques pas sur le quai, puis montèrent en voiture. Procter saisit les rênes et le cheval se mit en marche. La voiture cahotait sur les pavés. Aucun des deux hommes ne parlait.
-Comment en est-on venu à la conclusion que ces attaques étaient dues à la sorcellerie ? demanda Ronald lorsqu'ils eurent atteint Essex Street.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Robin Cook (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Cook
Interview de Robin Cook sur CNN à propos de son roman Intervention
autres livres classés : thriller médicalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Robin Cook

Le titre français de "Godplayer" sorti en 1983 est....

L'apprenti de Dieu
L'envoyé de Dieu
Vertiges
Syncopes

5 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Robin CookCréer un quiz sur ce livre