AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Luc Cornette (Illustrateur)
EAN : 9782754816397
Éditeur : Futuropolis (09/01/2019)

Note moyenne : 2.8/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Kino, est un pêcheur de perle. Il vit avec sa femme Juana et leur bébé Coyotito, au bord de l’eau en Basse-Californie. Leur vie est rythmée par les gestes simples de la vie, dans un ordre immuable des choses : dormir, manger, s’occuper de leur enfant, prendre la barque, pêcher des huitres, chercher des perles.
Jusqu’au jour où Kino pêche une perle énorme "parfaite comme la lune". Les forces du mal se déchaînent alors contre lui.
La cupidité et l’envie ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Nat_85
  19 janvier 2019
Je tiens à remercier les éditions FUTUROPOLIS pour l'envoi de ce magnifique roman graphique ! Adepte du roman du même nom de John Steinbeck, il est pour moi une oeuvre incontournable de la littérature américaine. Fidèle à l'original, le dessinateur et scénariste belge Jean-Luc Cornette a su apporter sa touche personnelle dans un graphisme moderne aux traits puissants. Alors revisitez » La perle « grâce à cette bande dessinée de Jean-Luc Cornette, publiée en ce début d'année 2019 aux éditions Futuropolis.
Au bord du Golfe de Californie, dans un petit village indien, vit Kino, sa femme Juana et leur fils Coyotito. Pêcheur, il rêve de trouver dans les profondeurs de l'océan, la perle qui les sortira de leur pauvreté. Un matin, le petit Coyotito se fait piquer dans son lit par un scorpion. Juana tente alors d'aspirer le poison mais Coyotito reste faible. Elle ordonne à Kino d'aller chercher le docteur. Mais ce dernier, exécrable personnage, refuse de se déplacer pour des pauvres qui ne pourront pas le payer.
p. 26 : » J'ai autre chose à faire que de soigner les piqûres d'insectes des petits indiens. Je suis docteur, pas vétérinaire. «
Déterminé, Kino décide de prendre tous les risques pour tenter de trouver la Perle, sous le regard impuissant de Juana. Soudain, le destin de leur côté, Kino remonte à la surface avec au creux de sa main une perle de taille conséquente. Mais parallèlement, l'état de Coyotito s'aggrave.
p.29 : » Coyotito, mon fils, on va te soigner grâce aux perles. «
Les autres pêcheurs s'approchent…La nouvelle se repend dans toute la ville : Kino a trouvé la Perle ! Il se prend alors à convoiter les rêves les plus fous.
p. 90 : » Mon fils ira à l'école. Il lira les livres. Il aura la connaissance des choses et on sera des hommes libres. Voilà ce que fera la perle. «
Tout le monde est jaloux de cette trouvaille, et sans le savoir Kino devient l'ennemi de tous. Kino, sûr de lui, va en ville dans le but de vendre sa Perle. Mais les acheteurs la refuse car elle est bien trop grosse. Ils lui en propose un prix dérisoire. Seulement Kino veut plus d'argent et veut la vendre au prix fort… A trop vouloir, ne risque-t-il pas de tout perdre ?
p. 77 : » – Cette perle, c'est le péché. Elle est maudite. Elle va nous détruire. C'est l'esprit du mal, Kino. Il faut la rejeter à la mer. «
Véritable conte philosophique, La Perle décrit les effets de la pauvreté et de la richesse, la confrontation du bien et du mal, en évoquant les vices de l'homme. Jean-Luc Cornette adapte subtilement ce chef-d'oeuvre, grâce à l'utilisation d'une palette de couleurs à l'intense évocation réaliste. le coup de crayon est nerveux et efficace. Bien que minimaliste sur le texte, il n'en reste pas moins l'essentiel. Une adaptation inédite, de grande qualité, qui redonne un souffle à ce roman inéluctable ! Et grâce à ce support plus adapté au jeune public, il devient le prétexte d'un moment de partage, à la découverte de cette oeuvre !
Lien : https://missbook85.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Bazart
  02 février 2019
Kino est pêcheur de perle, il vit une existence paisible et routinière avec Juana et leur bébé Coyolito. un jour Kino pêche une perle énorme "parfaite comme la lune" et imagine déjà combien son quotidien va changer grâce à sa future richesse.
Mais il va très vite s'apercevoir qu'il a ouvert la boîte de Pandore.
Adapté d'un roman très court de Steinbeck, publié de 1947, un roman qui peut se lire comme une sorte de fable sur les travers de la cupidité, "La perle " laisse une grande place à des cases larges où la couleur détonne alors que le texte est minimaliste.
Pour exprimer la tension narrative de la perle qui pose la question du bien et du mal mais aussi celle de la résignation ou de la révolte face à sa condition sociale, l'auteur Jean-Luc Cornette a pris le parti de donner du volume aux décors comme aux carrures des personnages.
Le résultat est très singulier et vif.
On l'aime beaucoup, cette transposition en BD à la fois libre et fidèle de ce classique de la littérature américaine.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
jamiK
  11 novembre 2019
Adapter John Steinbeck en bande-dessinée, voilà bien un exercice périlleux. Jean-Luc Cornette a choisi de limiter au maximum l'usage des mots, et c'est une très bonne idée, il ne se pose pas en concurrence avec le roman, c'est autre chose, c'est de la bande dessinée à l'état pur, juste, élégante. Il ne s'éternise pas sur le pathos de l'histoire, ce qui, au vu de ce récit, était un écueil à éviter absolument. le dessin porte l'histoire, les couleurs sont lumineuses, intenses, le trait hachuré apporte une densité à l'ambiance, plus marqué dans les moments de tensions. Et surtout, le rapprochement entre Steinbeck et Botticelli est d'une grande finesse, d'une subtilité gracieuse et forte. Ce n'est pas du Steinbeck, et c'est pourtant très réussi.
Commenter  J’apprécie          160
Erik_
  11 octobre 2020
De John Steinbeck, je connaissais surtout Les raisins de la colère ou encore A l'Est d'Eden qui fut incarné au cinéma par un certain James Dean. Je ne connaissais pas trop ce roman court à savoir La perle parue en 1947. Il est vrai que cela date un peu. On retiendra que l'auteur a quand même eu le prix Pulitzer en 1940 mais a également été prix Nobel de littérature en 1962. Bref, ce n'est pas rien et cela mérite lecture.
La perle est tout d'abord une fable un peu triste d'un pêcheur mexicain qui essaye de sauver de la maladie son fils et qui finira par le perdre. C'est une parabole sur le fait qu'il ne faut pas courir après les richesses car on peut perdre beaucoup. Les pauvres ne doivent surtout pas s'enrichir car cela pourrait leur coûter encore plus. Il est vrai qu'avec cette moralité, on ne pousse pas les individus à se dépasser. Mais bon, c'était sans doute dans l'air du temps. Encore une fois, très peu pour moi.
Je n'apprécie pas trop le dessin anguleux de Jean-Luc Cornette mais le travail reste tout à fait honnête. Après, il faut aimer le propos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LiliLee
  26 février 2019
Cette BD est tirée d'un roman de John Steinbeck que je n'ai pas lu mais elle ne m'a pas donné envie de le lire. Il s'agit de l'histoire d'un pauvre homme qui essaie de sortir sa famille de la misère en revendant une perle d'huitre trouvée en pêchant. Cette énorme perle va susciter la convoitise et précipiter l'homme qui la détient dans des abîmes de plus en plus profonds. J'ai trouvé le propos plutôt sinistre et je suis ressortie de là un peu hébété. Je n'ai pas trop aimé le dessin ni la façon dont est traitée l'histoire. Par moments, il n'y a pas de texte mais j'ai eu du mal à saisir certaines choses.
Je suis passée à côté de cette BD.
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (2)
LaLibreBelgique   14 février 2019
Jean-Luc Cornette revient au dessin et s’attaque avec une vraie audace à La perle de Steinbeck. Une adaptation très réussie du roman.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
BDGest   28 décembre 2018
Une transposition en images fidèle au roman, avec un graphisme moderne de caractère : voilà ce qu'apporte cette version d'un classique de la littérature américaine. À (re)découvrir avec un plaisir amer
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Nat_85Nat_85   19 janvier 2019
Dans la ville, on raconte l’histoire de la grosse perle. Comment elle fut trouvée et comment elle fut perdue. On parle de Kino le pêcheur, de sa femme Juana, et de leur petit garçon Coyotito. Cette histoire fut répétée si souvent, qu’elle prit racine dans l’esprit de chaque homme. Comme tous les contes qui pénètrent le cœur des gens, il n’y a que de bonnes ou de mauvaises choses, que du noir ou du blanc. Et rien au milieu. Si cette histoire est une parabole, peut-être que chacun y donnera du sens et y verra le reflet de sa propre vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Erik_Erik_   11 octobre 2020
La perle précieuse provient d'une vulgaire huître.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jean-Luc Cornette (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Cornette
Les nouveautés Futuro d'Octobre 2020
autres livres classés : adaptationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les romans graphiques incontournables

Quel héros de bande dessinée commence ses aventures par une ballade en mer salée?

Tintin
Corto Maltese
Mortimer
Peter Pan

7 questions
76 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman graphiqueCréer un quiz sur ce livre