AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070422135
110 pages
Éditeur : Gallimard (02/01/2002)

Note moyenne : 2.94/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Journalistes, présentateurs, animateurs, acteurs, candidats de jeux télévisés, gens ordinaires tirés de l'anonymat par une caméra indiscrète ou prêts à tout pour être filmés, la télévision a bouleversé leur vie, le petit écran a fait irruption dans leur quotidien. Didier Daeninckx zappe de chaîne en chaîne avec férocité et humour pour décrire les usages et les abus d'une télévision qui n'est que le reflet de notre société...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Lene
  11 juin 2008
"Un ptit bouquin d'une centaine de page qui se lit très rapidement. J'ai bien aimé le style très mordant de l'auteur. Daeninckx décrit ici en 9 nouvelles ,différents travers de la TV. La première nouvelle nous met dans le bain directement avec une émission de TV réalité et ses conséquences sur un individu. La deuxième..."

http://bookslene.over-blog.com/article-20336670.html
Commenter  J’apprécie          360
AttrapeReves
  06 octobre 2009
Nul... le pitch paraissait intéressant : ce que la télévision peut apporter comme changement dans la vie de personnes d'horizons différents. le résultat est un amassis de nouvelles sans intérêt. En règle générale, j'essaie de trouver une finalité, un sens à chaque livre que je lis, de lui trouver un public potentiel en me disant que ce n'est pas parce que je ne l'apprécie pas que d'autres vont avoir le même jugement. Celui-ci ne mérite absolument aucun détour. L'un des plus mauvais livres que j'ai pu livre... sinon le pire. A éviter!
Commenter  J’apprécie          210
JimmyCz
  23 janvier 2018

Quel ennui ! Rien n'a pu être sauvé de cette lecture. Les nouvelles d'abord sont emplies d'un second degré qui se veut critique de problématiques de nos sociétés mais ce second degré est dénué d'humour ce qui engendre une sorte d'aigreur maladroite.
Le contenu des récits possède un manque indubitable : la psychologie des personnages y est d'une pauvreté affligeante ce qui engendre un caractère artificiel voire factice au récit.
L'écriture est neutre, elle ne possède pas de réelle identité. Elle est même parfois légèrement datée.
La nouvelle est peut être la forme la plus dure pour raconter une histoire. de grands écrivains s'y ratent. Moi en tout cas j'ai échoué à aimer ce livre.
Commenter  J’apprécie          50
myriampele
  31 mai 2014
Vite lues, ces 9 nouvelles... Fictions? Espérons-le! mais je reste convaincue- et ces nouvelles me confortent dans ma position- que la TV est capable du pire! Je ne l'ai pas -encore- mais ce n'est pas encore pour demain.
Commenter  J’apprécie          70
Zernette
  04 juillet 2020
"Toute vérité n'est pas bonne à dire" pourrait être la devise de "Notre Didier".
Dans chacune de ces nouvelles, chacun des personnages tout comme chacune des histoires a une particularité : la cruauté de la vie.
Comment pourrais t'on envisager l'existence autrement ? Vous en doutez peut-être ?
Après avoir lu ce livre rempli d'acide, vous ne pourriez que faire le constat que ole destin peut être farceur et acide à la fois.
Tout comme l'écriture de Didier Daeninckx
Commenter  J’apprécie          21

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
myriampelemyriampele   31 mai 2014
-... Qu'est-ce qu'on fait de son tour de roue, on le garde quand même pour l'émission de demain?
- Non, tu me fous tout à la poubelle. Il y a dix millions de types qui grattent un billet chaque semaine pour passer à la télé....Ils ne sont pas cons au point de continuer si c'est dans la rubrique des faits divers.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   21 juin 2015
Quand on remplace la célébration de l’Homme Supérieur par celle de l’Homme Inférieur, lorsque l’on s’aligne sur les tarés plutôt que sur les Aryens en tant que modèle de l’Homme Futur, lorsque l’on impose une survie dégradante à la place d’une élimination cynique, on produit des effets sensiblement analogues. L’enfer des handicapés congénitaux condamnés à vivre, le supplice des agonisants, la surpopulation dans le tiers-monde, la famine, et à terme, le génocide. Je suis pour la justice, non pour l’égalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   21 juin 2015
Je suis un Celte, et l’une des principales qualités de cette race est de dire la vérité, sans pudibonderie. La France n’est pas un hôtel de passe. Et l’affirmation que les Français ont des droits supérieurs aux étrangers est absolument conforme au message évangélique. La Bible nous dit d’aimer notre prochain, pas notre lointain !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   21 juin 2015
— Dis, m’man, c’est bien dans sa baignoire que de Gaulle a dit « Je vous ai compris » ?
— Bougre d’idiot tu confonds avec Archimède ! De Gaulle, lui, il n’a rien inventé. Il n’avait pas besoin, il comprenait tout du premier coup… À Alger, à Dunkerque, à Tamanrasset…
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   21 juin 2015
La Femme ne lui faisait plus peur, elle conduisait les jeux érotiques avec science, sûreté. L’amour était soudain débarrassé de tout le fatras psychologique, de toutes les tortures que s’infligeaient les personnages avant de se joindre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Didier Daeninckx (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Daeninckx
À quelques jours des municipales, le réel d'abord : Didier Daeninckx ouvre son tract Gallimard sur son déménagement : il quitte la Seine-Saint-Denis (93) pour s'installer dans le Val de Marne (94). Porteur de la mémoire de ces espaces, il revient sur les nombreux bénéfices dont ont bénéficié les mairies et les associations communistes à Aubervilliers, et plus généralement dans les banlieues rouges. L'écrivain, pour qui l'écriture reste un lieu de résistance, explore le roman fiction dans trois livres, publiés dans la collection Tracts chez Gallimard intitulé "Municipales : Banlieue naufragée" (2020), "Le roman noir de l'Histoire" (Verdier, 2019) et, paru en mars en folio Gallimard, "Artana ! Artana !". Il est l'invité de la Grande table aujourd'hui.
La Grande table Culture d'Olivia Gesbert – émission du 11 mars 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤21De l'¤££¤11Facebook6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

La mort n'oublie personne

En quelle année se passe l’histoire ?

1963
1953
1958

9 questions
97 lecteurs ont répondu
Thème : La mort n'oublie personne de Didier DaeninckxCréer un quiz sur ce livre