AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DU0I4
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 4.45/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Tous les moulins du pays ont arrêté de tourner depuis l'installation de la minoterie industrielle.
Tous, sauf celui de Maître Cornille. Mais quel est donc son secret ?
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
Nastasia-B
  05 juin 2013
Le Secret de Maître Cornille est le récit poignant d'un meunier provençal qui se bat pour sauver les apparences et lutter contre l'invasion du modernisme qui crée une concurrence insurmontable.
Le vieux bonhomme, amoureux de son moulin, de son métier et nostalgique d'une époque révolue s'évertue à sauver les apparences.
Dans le voisinage on s'étonne de voir toujours maître Cornille transporter ses sacs de farine comme à la belle époque puisqu'on ne voit jamais personne donner du grain à moudre.
Il y a probablement supercherie là-dessous ; or qui vise-t-elle cette supercherie ? Il a sa fierté ce bonhomme, il est ridicule ce bonhomme, mais il ne demande qu'à vivre dignement. Il n'a jamais nuit à personne, il représente la tradition. Et on est en train de le regarder s'éteindre à petit feu. Sans rien faire. Par un consentement mutuel.
Certains pensent qu'on pourrait peut-être faire un petit effort pour soutenir le vieux maître Cornille. Et ça fait chaud au coeur de voir tourner ce moulin et ça fait encore plus de bien de voir ce grand sourire fendre la face du vieux bonhomme.
Mais qu'en sera-t-il quand les ailes du meunier tourneront dans d'autres cieux ?
Une thématique très forte et très sensible, où pourraient se retrouver tous ceux qui ont vu l'emploi de leur région dévasté par une concurrence déloyale qui grignote peu à peu toutes les entreprises, petites ou grosses, sacrifiées au Dieu rentabilité.
Une thématique d'autant plus forte qu'il s'agit aussi d'un pan de la tradition, de la culture qu'on laisse s'éteindre, sans coup férir, ou si peu que ç'en devient anecdotique, dérisoire, minable.
Amis de la liseuse, un jour vous ferez de nos petits libraires et des bouquinistes des maîtres Cornille. Vous rechargerez vos machins à lire sur des bornes déshumanisées. Des zéros, des uns, des processeurs, de l'argent mais de l'âme point, de l'odeur du livre point, de l'engouement d'un être humain à vous parler d'un livre point. Songez-y, juste une fois dans votre vie et détruisez toutes ces saloperies de liseuses avant qu'elles ne nous détruisent au plus profond de notre âme.
Mais ceci n'est que le tout petit avis de Nastasia, experte en luttes perdues d'avance contre des moulins sur son vieux destrier squelettique, c'est-à-dire pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5825
Chasto
  19 octobre 2016
Arbres tournants et archures se font muettes tandis que l'aval s'assèche.
Le fifre chante, la campagne s'étonne, les chemins craquent aux sabots des mùolas.
Blanc bourgeois et blé glacé s'en sont allés, compagnons de sommeil de ce tendre Cormille; meunier d'un autre temps à joc.
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   05 juin 2013
La pièce du bas avait le même air de misère et d'abandon : un mauvais lit, quelques guenilles, un morceau de pain sur une marche d'escalier, et puis dans un coin trois ou quatre sacs crevés d'où coulaient des gravats et de la terre blanche.
C'était là le secret de maître Cornille ! C'était ce plâtras qu'il promenait le soir par les routes pour sauver l'honneur du moulin et faire croire qu'on y faisait de la farine... Pauvre moulin ! Pauvre Cornille ! Depuis longtemps les minotiers leur avaient enlevé leur dernière pratique. Les ailes viraient toujours, mais la meule tournait à vide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
MimimelieMimimelie   05 juillet 2013
Malheureusement, des Français de Paris eurent l'idée d'établir une minoterie à vapeur, sur la route de Tarascon. Tout beau, tout nouveau ! Les gens prirent l'habitude d'envoyer leurs blés aux minotiers, et les pauvres moulins à vent restèrent sans ouvrage. Pendant quelque temps ils essayèrent de lutter, mais la vapeur fut la plus forte et l'un après l'autre, pécaïre ! ils furent tous obligés de fermer...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   07 janvier 2016
Tout autour du village, les collines étaient couvertes de moulins à vent. De droite et de gauche on ne voyait que des ailes qui viraient au mistral par-dessus les pins, des ribambelles de petits ânes chargés de sacs, montant et dévalant le long des chemins.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Alphonse Daudet (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alphonse Daudet
Alphonse Daudet - La Légende de l'homme à la cervelle d'or (FR)
autres livres classés : Moulins à ventVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Alphonse Daudet

Quelle est la ville de naissance de Daudet ?

Paris
Grenoble
Strasbourg
Nîmes

12 questions
83 lecteurs ont répondu
Thème : Alphonse DaudetCréer un quiz sur ce livre