AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nathalie Gouye-Guilbert (Traducteur)
EAN : 9782266064859
500 pages
Éditeur : Pocket (27/08/2005)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Nul ne pouvait ignorer les attraits du capitaine Ann Campbell, la propre fille du général commandant la plus importante base militaire de Géorgie. Son sourire lumineux et ses charmes s'offraient à tous sur les posters à la gloire de l'US Army. Des charmes dont elle n'était pas avare, selon la rumeur.
Qui a pu violer et assassiner une fille aussi libre, énergique et attachante ? En examinant son cadavre écartelé et dénudé au beau milieu du champ de tir, l'offi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Juniper
  22 septembre 2016
Pour un déshonneur, c'en est effectivement un... Et même plus que celui d'Ann Campbell : sa famille entière et l'armée américaine sont atteintes.
Car Ann Campbell est retrouvée morte dans une posture relativement étrange : pieds et mains attachés à des piquets de tente, complètement nue. A première vue, elle semble avoir été violée. Elle a en tout cas été étranglée.
L'enquête sur cette mort plus que suspecte est confiée à deux militaires appartenant à la C.I.D. (en gros, l'équivalent de la police judiciaire de l'armée).
Et les deux enquêteurs vont découvrir de bien belles choses sur l'armée (ironie...)
J'ai apprécié la lecture de ce thriller, pourtant très différent de ceux que je lis d'habitude. En tout cas, c'était la première fois que je lisais un récit se déroulant sur une base militaire. Les personnages principaux (Paul Brenner et Cynthia Sunhill) m'ont tout de suite été sympathiques. le style d'écriture de l'auteur est intéressant : c'est un langage très direct, parfois très cru aussi mais finalement parfaitement adapté à l'histoire qui nous est racontée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BVIALLET
  05 juin 2015
A Fort Hadley, base de l'armée américaine en Géorgie, Anne Campbell, militaire de carrière et fille du général « Battling » Campbell, est retrouvée nue, ligotée, violée et assassinée sur le champ de tir. Paul Brenner, officier du C.I.D, division d'investigation criminelle de la police militaire, se voit chargé de l'enquête avant que le F.B.I ne s'en mêle. L'affaire est extrêmement délicate car elle touche à l'honneur et à la réputation de plusieurs hauts gradés de l'armée. Paul pourra bénéficier de l'aide de Cynthia Sunhill, enquêtrice spécialisée dans les affaires de harcèlement et de viol, qui est également son ancienne maîtresse et surtout la dernière personne qu'il aurait souhaité trouver à ses côtés. Mais qui a bien pu trucider la très belle et très désirable Anne Campbell, à la fois militaire irréprochable et femme fatale aux liaisons multiples ?
« Le déshonneur d'Anne Campbell » est un roman policier classique avec meurtre, enquête, suspects et découverte du coupable au dernier chapitre. Vu son départ sur les chapeaux de roues, le lecteur s'attend à une histoire menée tambour battant avec de nombreux rebondissements, des personnages hauts en couleurs, des fausses pistes etc... La réalité est un peu différente. L'enquête se révèle poussive et tatillonne ; très vite les soupçons se portent sur le responsable et par conséquent, la fin apparaît plutôt décevante. le récit se perdant dans des détails sans grand intérêt et des redites nombreuses, la lecture en devient assez vite laborieuse d'autant plus que les deux personnages principaux que l'on s'attendait à voir s'entredéchirer ou au moins à se chicaner se laissent embarquer dans l'option inverse c'est à dire un retour de flamme un peu mièvre. Au total, un polar presque médiocre ayant pour seul mérite une description des conditions de vie sur une base militaire US. On rêve de ce qu'auraient pu en faire une Agatha Christie ou un Simenon.
Lien : http://lemammouthmatue.skyne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
chris0675
  23 mars 2014
Un trés bon policier, dans le sens ou ou renouvel un peut le genre, il s'agit ici d'un duo de policier militaire qui enquette sur une base.
En plus la victime n'avait pas une vie aussi calme que l'on pourrait le croire
Un bon suspense du début a la fin
Commenter  J’apprécie          110
Brienne77
  15 février 2016
J'ai beaucoup aimé (préférer le livre au film qui en a été tiré, il est je pense meilleur, même si le film n'est pas mauvais). Un suspense jusqu'au bout, des rebondissements, des personnages qui ne sont pas ceux que l'on imagine. Très bon policier
Commenter  J’apprécie          40
DomieMH
  17 septembre 2011
Bon roman avec une enquête dans une caserne pour un crime on ne peut plus surprenant
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2016
Je l’ai vu déposer en cour martiale. Il a toutes les qualités qu’on peut attendre d’un flic : fiable, logique, imperturbable, clair dans ses exposés. Pourtant, quelque chose en lui sonne faux et j’ai souvent eu l’impression que les juges préféraient le tenir à l’écart. Il est peut-être un peu trop froid et insensible. Quand l’armée en vient à juger l’un des siens en cour martiale, on éprouve en général dans ses rangs un peu de compassion pour l’accusé, ou du moins un certain intérêt. Mais Kent est de ces flics pour qui n’existent que le bien et le mal, et quiconque enfreint le règlement l’offense personnellement. Je ne l’ai vu sourire qu’une fois, lorsqu’une jeune recrue, qui avait mis le feu à un baraquement inoccupé un soir de beuverie, a écopé de dix ans pour son forfait. Eh oui, la loi, c’est la loi, ce qui permet à des colonels Kent pointilleux de trouver leur place en ce bas monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2016
Il est des cas qui éveillent comme un sixième sens, ou peut-être la réminiscence d’autres affaires stockées dans un coin de mémoire. Quand on entend les faits et qu’on examine les lieux, on se dit : quelque chose ne va pas.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2016
On ne se pose pas de question, on n’a pas droit à l’échec. Le principe est efficace au combat et dans la plupart des situations, mais pas dans la CID. Dans cette branche, il faut savoir désobéir aux ordres, penser par soi-même, braver ses supérieurs, l’essentiel étant de découvrir la vérité. Ce n’est pas toujours bien vu dans l’armée, qui se considère comme une grande famille dont on veut croire que « tous les frères sont valeureux et toutes les sœurs vertueuses ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2016
Ann Campbell avait une trentaine d’années et un corps joliment tourné, genre prof d’aérobic, musclé en finesse, sans une once de rondeur superflue. Je reconnus son visage, aperçu sur les affiches de l’armée. Elle devait sa séduction à une beauté nette et classique, à la blondeur de ses cheveux mi-longs, excédant peut-être la longueur réglementaire.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2016
Pour jouer les Sherlock Holmes, il faut savoir jouer les hommes-orchestres. J’ai coiffé tous les képis, de cuistot à spécialiste des armes chimiques, ce qui d’ailleurs revient au même. Certains rôles sont parfois difficiles à tenir, mais je m’en remets à mon charme. De toute façon, tout cela n’est que faux-semblant. Mon charme comme le reste.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Nelson DeMille (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nelson DeMille
Le Déshonneur d'Elisabeth Campbell
autres livres classés : arméesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

les pilotes de chasse 14-18

FONCK René, pilote français, combien de victoires homologuées ?

75
60
65
70

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre