AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2750907845
Éditeur : Presses de la Renaissance (07/11/2013)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Étiqueté chanteur yé-yé, l’interprète de Chez Lorette et de Pour un flirt a toujours eu quelque pudeur à parler de sa vraie passion : la théologie chrétienne. Et de son vrai moteur : la foi. Depuis quarante ans, Michel Delpech est amoureux de Jésus. Il l’a rencontré par hasard, dans ce qu’il décrit comme un « coup de foudre ». Depuis, il approfondit sa foi par des rencontres, des expériences, des lectures – ouvrages d’exégèse, écrits spirituels, corpus historiques. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
araucaria
  21 janvier 2016
Que dire sur ce texte? En l'achetant je ne cherchais pas à découvrir un chanteur à succès, couvert de paillettes et ayant bien évolué dans le show biz. Je cherchais l'authenticité d'une rencontre avec Dieu. Car je suis fascinée par les personnes qui ont la foi. Je ne parle pas des faux dévots décriés déjà par Molière, mais de ces personnes honnêtes qui croient en Dieu, essaient de marcher sur ses pas dans leur vie de chaque jour. le cheminement de Michel Delpech me parle donc et me touche au coeur, car je suis en accord avec lui sur bien des points. Dieu ou plutôt Jésus l'accompagne sans qu'il ait besoin de se rendre régulièrement aux offices. D'ailleurs se rendre à la messe par tradition, est-ce cela qui fait le vrai et honnête chrétien? (réflexion personnelle!). J'ai trouvé là, dans ce texte écrit simplement, honnêtement, sans fards et sans paillettes, beaucoup d'authenticité, de vérité. J'ai lu les mots d'un homme convaincu et sincère, qui s'est beaucoup penché sur les textes religieux, les Evangiles par exemple, ou des auteurs spécialisés comme Saint-Augustin ou Saint-Jean de la Croix, mais aussi naturellement La Bible et le Coran. Michel Delpech ne s'est pas tourné vers Jésus alors qu'il était déjà malade et en attente d'un secours, non sa foi était ancienne et désintéressée, et ceci est beau et noble! J'ai aimé ce texte d'un homme de coeur et de conviction. Qui souhaiterait par exemple qu'un Pape un jour ose vendre tous les trésors de l'Eglise et du Vatican, pour faire acte de charité et venir en aide aux pauvres! Utopie... certes, mais (réflexion personnelle) je suis tout à fait scandalisée par les ors de l'Eglise et de la Cité Papale, par les pompes qui s'y rattachent aussi, et si un jour j'ai la chance de rencontrer Dieu, cela se fera dans une église dépouillée ou dans une humble chapelle du fond de la campagne. Car il ne faut pas oublier que Jésus est né dans le plus extrême dénuement dans une étable, et a vécu humblement!
Ce livre écrit avec sincérité, avec le coeur, avec les tripes aussi, m'a beaucoup touchée et je le recommande à tous, et à ceux bien sûr en quête d'une recherche spirituelle authentique, même s'ils sont un peu en guerre contre La Religion, L'Eglise, ses dogmes, l'Institution qui nous est imposée. Ce texte parlera à ceux qui sont à la recherche d'un Dieu juste, miséricordieux et dépouillé (j'allais écrire "sans paillettes")
Texte à découvrir!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
EtrangesHistoires
  25 juillet 2014
Il faut du courage quand on a été une idole, une star reconnue comme Michel Delpech, pour faire des confidences des plus intimes sur sa vie en sachant que peu de personnes le comprendront et que certaines, se moqueront de lui. Dans ce livre, il parle des hauts et bas de sa vie, de la maladie, mais surtout de sa foi et son amour pour Jésus.
Le témoignage d'une homme à tendance dépressive, un esprit torturé qui se pose beaucoup de questions... mais qui -chemin faisant- a trouvé la paix.
Commenter  J’apprécie          130
fklevesque
  21 novembre 2016
Un ouvrage touchant et d'une sincérité manifeste racontant le parcours d'un homme humble dans sa rencontre, non par avec une Eglise, mais avec Dieu. Sur un ton intimiste, il ne cherche pas à convaincre mais nous confie le fruit d'une réflexion et surtout d'un ressenti qui l'ont conduit à approcher avec humilité l'origine du Monde et l'origine de l'homme. du pouvoir créateur qui anime la vie de ce dernier. Sans artifice, sans démonstration éloquente, sans parti pris. En toute simplicité. Derrière les mots simples mais forts de sens, on devine le message d'un homme sentant sa fin proche et inéluctable qui s'attache à transmettre le trésor qu'il a découverte afin de permettre à certains de pénétrer le sens des choses et des Etres. Un livre remarquable en tous points et que l'on dévore en s'affranchissant du temps.
Commenter  J’apprécie          10
augustinchartier
  12 mars 2019
Michel Delpech s'ouvre ici au lecteur qui est peut-être un fan. Il lui a fallu du temps pour s'ouvrir à une transcendance. Même si le chanteur dans cet ouvrage décrit un Dieu un peu à sa mesure, on comprend très bien sa démarche. Une démarche qui fut longue et qui coûte, trouver un sens à la vie mais aussi à la mort et pourquoi pas à la vie éternelle.
Commenter  J’apprécie          00
olololol
  24 avril 2014
Rapide, sympa. J'ai bien aimé.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   20 janvier 2016
Il est impossible d'être chrétien et pour la peine capitale. Or, tel est l'enseignement officiel de l'Eglise. A titre personnel, je ne peux y adhérer.
Je suis en désarroi quand je vois l'Eglise stigmatiser et exclure ceux, en particulier parmi les théologiens, qui n'entrent pas dans la doctrine officielle. Quand je la vois condamner avec tant de virulence les unions homosexuelles. Dieu est amour, alors pourquoi ne laisserait-on pas deux êtres s'aimer au nom de Dieu? Je connais des couples d'homosexuels qui s'aiment, mais qui sont empêchés de vivre leur vie spirituelle au sein de l'Eglise. Ce bon vieux Paul (apôtre) avait effectivement condamné de telles unions, les jugeant contre nature. Jusqu'à quand traînera-t-on cette frilosité? L'Eglise en est encore à l'idée qu'un homo, c'est un individu qui en sodomise un autre dans un buisson, et c'est tout. Mon Dieu, l'Eglise du Christ est pourtant bien plus haute que cela, l'Eglise du Christ est incorruptible!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
araucariaaraucaria   15 janvier 2016
J'ai probablement toujours été chrétien. J'ai été baptisé peu après ma naissance, je suis allé au catéchisme, une belle cérémonie a été organisée pour ma première communion, et je conserve, comme tout le monde, des souvenirs très ennuyeux des messes de mon enfance. Dès que j'ai cessé d'être obligé d'assister à la messe, je n'y suis plus allé. A l'adolescence, je ne pensais plus à la religion. Je n'étais pas athée, mais Dieu ne faisait pas partie de ma vie qui avait basculé dans la musique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
araucariaaraucaria   19 janvier 2016
Il fut un temps où j'allais à la messe deux, trois fois par semaine. J'avais l'enthousiasme du nouveau converti. La pratique était belle, je sentais ma foi grandir, mes certitudes se confirmer. Il ne s'agissait pas pour moi d'obtenir de quelconques faveurs du Seigneur dans une vie future, mais de vivre pleinement le bonheur de l'être ensemble.
Commenter  J’apprécie          170
EtrangesHistoiresEtrangesHistoires   08 décembre 2013
Devant ce merveilleux, j'ai d'abord été transporté de joie. Par la suite, j'en ai été perturbé, je me suis interrogé. Je n'avais pas peur, mais je ne voulais toujours pas y croire. J'ai sans arrêt cherché l'explication, la preuve d'une défaillance qui serait mienne, j'ai cherché la contradiction, mais je ne l'ai jamais trouvée. Peut-être qu'il n'y avait tout simplement aucune explication ? Peut-être était-ce l'oeuvre d'un ange ? J'ai enfin compris qu'il faut rester humble devant ces manifestations-là et admettre qu'elles peuvent advenir. Reconnaître que le merveilleux existe. Qu'il s'agit d'un clin d'oeil, d'une preuve de plus, mais avons-nous besoin de preuves ? Ce phénomène, qui n'est pas la religion, mais un aspect secondaire de la foi, s'est répété quelquefois, toujours formidablement excitant, mais je n'en ai pas trouvé la clé. Je n'avais jamais dévoilé cet épisode. Je n'avais jamais éprouvé le besoin de parler de ces manifestations physiques -paranormales- qui ont surgi dans mon quotidien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
araucariaaraucaria   20 janvier 2016
Mon premier souvenir d'émotion spirituelle remonte à ma première communion. J'étais à l'église de Courbevoie que j'avais toujours connue, avec ses vitraux, son décor sacré. Un sentiment indicible m'a saisi. La sensation d'une présence m'a brusquement semblé évidente. Ce n'était pas, à proprement parler, la plénitude. Ce n'était pas un bouleversement, mais un quelque chose de l'ordre de l'amour. J'ai été bouleversé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Videos de Michel Delpech (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Delpech
Michel Delpech - On n’est pas couché 11 juin 2011 - "La jeunesse passe trop lentement" (Plon)
autres livres classés : témoignageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pentaquiz : on recherche le cinquième terme

Afrique, Amérique, Asie, Europe, ...

Basson
le chien Dagobert
Le Deutéronome
Jean Valjean
New York
Océanie
Rimski-Korsakov
Russie

16 questions
396 lecteurs ont répondu
Thèmes : anatomie , bande dessinée , géographie , géopolitique , littérature , musique , société , sport , zoologieCréer un quiz sur ce livre