AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791092444957
Éditeur : l'Atelier contemporain (21/08/2019)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Écrit par Cédric Demangeot dans un sentiment de déroute successif à la composition de ses deux premiers recueils de poèmes, Désert natal (1998) et Figures du refus (1999), ce livre, ne serait-ce que par sa forme, occupe dans son œuvre une place à part, qui est toutefois moins celle d’un écart que d’une matrice. Un auteur encore jeune quoique déjà rompu, dans tous les sens du terme, au métier poétique, résout ici expressément de se distancier du poème pour repartir s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   17 septembre 2019
[saison sèche]


Extrait 5

L'ogre pond un œuf :
l'œuf libère un ogre.
L'ogre avale un œuf :
il dévore un ogre.

*

Et la nuit continue.

*

Ciel d'été trop lourd d'oiseaux.
On ne peut plus lever la tête.
Trop d'espace.
Trop de place pour l'imagination.
On serait défait.

*

Satan c'est rater.
Commenter  J’apprécie          30
coco4649coco4649   17 septembre 2019
[saison sèche]


Extrait 4

Ne pas confondre lâcher l'échelle et lécher l'aisselle ?
On le pourrait pourtant.

*

Plonger dans la fiction pour plus de réalité.
Assoiffer l'habitude et le visible.
Retourné comme un gant l'intérieur est vivant dehors.

*

Il y a l’apparue
et il y a le désemparé de parole.
Un sac de nœuds.

*

Le vagin noie l'ongle
et la sirène le singe
et la nuit la formule.

*
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   16 septembre 2019
5 JUILLET


L'été sous les toits s'annonce infernal. À moins que je le domestique. Que je l'ironise et le réduise. À sa minuscule. À son écrit le moins. Seulement rien faire épuise avant. Chaleur empêche — et les mains. Rien d'autre écrit. Alors l'été les épluchures. Le reste sec. L'ongle cassé. Dans la peau. Profond. Dans la masse immobile du cœur. La fournaise et le fou.
Commenter  J’apprécie          30
coco4649coco4649   17 septembre 2019
[saison sèche]


Extrait 3

L'été me tue, me tète, me tait.

*

Le silence
est une densité.
Est une faille.
Est une perte
de qualité.
Un mot
de trop.

*

Pulvérisé, on se sent mieux.
On ne se porte pas mieux.
Au contraire.

*
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   17 septembre 2019
[saison sèche]


Extrait 1

Une aube clichée.
Son coq à claques.
Essaie encore.

*

Maître mot de démission.
Son suspens permet le monde.
Son actualité l'abolit.

*

La peau de l'ours
retournée, volée, vendue : il
court toujours, l'ours.

*

Du double usage du fémur des morts :
on aspire pour la moelle
on souffle pour la flûte.

*
Commenter  J’apprécie          00
Video de Cédric Demangeot (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cédric Demangeot
"Philoctète et Ravachol" de Cédric Demangeot - Mise en scène de Patrick Zuzalla - Avec Damien Houssier Du 20 janvier au 14 février 2010 à la Maison de la Poésie-Scène littéraire
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
753 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre