AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782371022355
566 pages
Lumen (27/06/2019)
4.22/5   47 notes
Résumé :
Un lac mystérieux, une famille oubliée,
un été magique...
Emma Saylor regarde son père danser sur la piste, un peu désabusée : elle assiste à son mariage avec une femme adorable, qui leur permet d'échapper enfin aux difficultés qui les poursuivent depuis la mort de sa mère, cinq ans plus tôt, d'une overdose. La jeune fille ne sait pas grand-chose de ce qui est vraiment arrivé. Et, pour pouvoir aller de l'avant, elle aussi, elle aimerait bien connaître... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 47 notes
5
15 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

iris29
  18 janvier 2020
C'est un roman tout doux que nous propose Sarah Dessen, un sujet grave mais traité avec beaucoup de délicatesse.
Emma Saylor vit seule avec son père ( dentiste ) ,depuis que sa mère est décédée d'une overdose, cinq ans auparavant. C'est une jeune fille qui a su grandir avec cette faille car elle a pu compter sur son père, sa grand- mère paternelle, et sa nouvelle belle-mère , adorable. le nouveau couple partant en voyage de noce, sa grand- mère en voyage, et l'amie qui devait l'accueillir se désistant par nécessité , elle se voit obligée de passer trois semaines dans la famille de sa mère, famille qu'elle n'a pas revu depuis ses cinq ans.
C'est tout un pan de sa vie qu'elle a oublié : les gens, les lieux , tout lui parait étranger.
Propriétaire d'un motel, sa grand- mère est très occupée et bientôt, Emma, qui évolue habituellement dans un milieu préservé et bourgeois, va se retrouver à mettre la main à la pâte , afin d' aider ses cousines.
Entre, sa prise de conscience que sa vie est " facile" et la découverte de cette famille, ( l'enfance et jeunesse de sa mère ), peu à peu ,Emma , va s'approprier " le reste de son histoire" (familiale).
Entre cette partie, abordée de façon diluée, par l'auteur, et le décor, c'est un roman extrêmement plaisant à lire.
Emma va aussi partir à la découverte des lieux qui ont façonné sa mère. Lac, bateaux, soirées improvisée sur des pontons, bains de minuit, cette fille unique va aller à la rencontre de ses cousines ( hautes en couleur) , tisser des liens avec elles et son meilleur ami d'enfance ( et plus si affinités).
Je serai bien restée, moi, dans ce décor de rêve estival, j' y ai passé un excellent moment, bercée par Sarah Dessen, une grande dame de la littérature pour adolescentes (et grandes ados...).
Challenge Multi défis 2020
Challenge Pavés.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
Gaoulette
  04 octobre 2019
Je suis une fan incontestée de Sarah Dessen. Une nouvelle sortie livresque et je fonce à la librairie agrandir ma collection. Et bien entendu, quand on suit une auteure depuis des années, on a plus ou moins des coups de coeur. Ce nouveau roman, c'est l'histoire familiale d'Emma Saylor. Il regroupe tout ce que j'aime chez l'auteure. de la douceur, des vrais problèmes existentiels chez nos adolescents, une relation familiale compliquée, une manque de communication et surtout beaucoup d'émotion…. et tout un tas de choses que j'aime chez Sarah Dessen.
Ici nous avons une jeune fille de 17 ans, parfaite, qui ne fait jamais de vagues, n'aime pas les sorties et les beuveries. Elle est ordonnée et surtout très maniaque. La fille rêvée. Emma fait tout pour rendre heureuse sa famille et fière d'elle.Elle vit avec son père, sa belle-mère et sa grand-mère. Elle y est très attachée. Et puis un été tout bascule. Emma va faire la connaissance de sa famille du coté de sa mère décédée. Elle va débarquer dans une station balnéaire familiale et retrouver des pans de sa vie passé et découvrir qui était sa maman.
Sarah Dessen joue avec nos émotions. On découvre une jeune fille tiraillée dans sa prison dorée. Qui est elle? Que veut-elle? Qui est vraiment sa maman? Un récit qui aborde toutes les peurs d'une adolescente qui se cherche et ne sait pas comment s'émanciper sans reproduire les travers de ses parents. Un récit familial où enfin les langues se délient pour enfin faire le deuil et accepter les accidents tragiques du passé. Un roman émouvant où on s'attache très vite aux personnages. Pas de coup de coeur mais j'ai adoré l'ambiance Sarah Dessen.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Beli_LivreSaVie
  08 juillet 2019
Il y a quelques auteurs qui comme ça, au fil des lectures deviennent des incontournables ! Sarah Dessen, je l'ai lu y'a quelques années alors que je n'étais pas blogueuse, et je me rappelle qu'à chaque fois, j'avais passé un bon moment. Lorsque Lumen a commencé à publier des titres d'elle, je m'y suis remise et je ne loupe aucune sortie et je m'y plais encore une fois à chaque lecture de ses romans. Celui-ci, j'étais donc décidée de le lire dès l'annonce de sa sortie prochaine, puis j'adore la couverture. Avant même de le lire, je la trouvais très estivale, très lumineuse et chaleureuse et maintenant que j'ai lu le roman, je trouve qu'elle véhicule bien l'ambiance de ce livre.
Cette jeune fille en partant en vacances chez sa grand-mère qu'elle ne connait pas bien, voir pas du tout, ses souvenirs étant un peu occultés par son jeune âge la dernière fois qu'elle l'a vu, qu'elle va découvrir toute une famille dont elle n'avait même pas conscience de l'existence et bien plus encore. Ce que j'ai aimé dès le départ, c'est de constater que cette jeune fille qui en sait peu sur sa mère, décédée cinq ans plus tôt, va se retrouver aux mêmes lieux qui ont constitué toute sa vie. Ce lac, c'est plus qu'un lieu, c'est tout un symbole, c'est le reflet d'une famille de sang et de coeur, et Emma Saylor va découvrir où a vécu sa mère, et où ses parents se sont connus mais bien d'autres choses encore. A travers des souvenirs que l'on lui a raconté, un album photo, la famille, le fils d'un ami proche de sa mère, elle va ainsi pouvoir apprendre à la connaitre mieux, celle qui fut sa mère mais qui reste un grand mystère pour elle.
Quand elle arrive au lac, Emma Saylor va devoir se faire aux habitudes des habitants, tout le monde se connait et s'apprécie, et si le lac est coupé en deux, selon un historique bien précis, elle va vite apprendre pourquoi. du côté de chez sa grand-mère qui tient un petit hôtel fort sympathique, elle va faire la connaissance d'une famille qu'elle ne savait même pas avoir, une grand-mère, des cousins-cousines et des amis qu'elle a connu toute petite, dont elle n'a aucun souvenir. L'accueil sera différent selon les personnes, car elle n'est pas du même milieu, et ils ont comme consignes de faire en sorte qu'elle passe de bonnes vacances tandis que eux doivent travailler pour aider. Mais Emma Saylor est une jeune fille vraiment remarquable, sans chichi, qui aime s'adapter à l'endroit où elle est, et si elle n'a rien dit quand on la propulsait parmi des inconnus qu'elle est censée connaitre, elle va tout faire pour s'intégrer et ce avec plaisir et détermination. Petit à petit, tous vont apprendre à la connaitre et l'accepter au fur et à mesure pour ceux qui étaient récalcitrants au départ et pour d'autres immédiatement.
Emma Saylor va se rendre compte qu'elle ne connait pas grand chose de sa mère. Sa vie de famille de son vivant était assez particulière et elle n'a aucune idée de qui elle était, avant d'être sa mère et de comment et pourquoi elle a sombré dans l'alcool et la drogue. Son père n'a jamais souhaité parlé plus avant de son passé, et elle ne s'imaginait pas que pas loin de chez elle, se trouvaient ce lieu et ces personnes, tellement importante dans l'histoire de sa famille. On sent bien qu'il créait de lui même un fossé, une barrière pour ne pas évoquer certaines choses mais Emma Saylor en a besoin. D'occulter ainsi sa mère ne lui permettra pas d'avancer et de se construire sur des bases solides, les non dits, les silences, les secrets ne sont pas bons pour permettre à une « enfant » de s'épanouir correctement. C'est tout ce qu'il lui manque qu'elle tentera de trouver en menant sa petite enquête auprès de tous ceux qui l'ont connu ou qui en ont plus entendu parler qu'elle. Au grand damne de son père, qui se montrera dur et intransigeant face à l'émancipation de sa fille et ses démarches. Un cri du coeur que lance Emma Saylor, qui résonnera dans bien des personnes autour d'elle.
Au delà, de cette recherche d'identité, à travers la découverte de qui était sa mère, Emma Saylor va vivre, comme toute jeune fille de dix-sept ans, ses premiers émois. Elle se retrouve bien loin de chez elle, mais il y a justement bien de nouvelles connaissances qui vont lui permettre de vivre de bons moments. On découvre à travers son regard, les différents personnages qui l'entourent, de ses cousines aux caractère bien trempés à sa tante, à la grand mère mais aussi aux amis : ceux qui viennent de l'autre côté du lac, marquant un fossé entre deux populations, celle de beaux hôtels et celle moins guindée et aisée, et ceux qui constituent ce petit groupe d'amis, tellement soudés, qui se connaissent depuis toujours. Chaque personnage est intéressant à découvrir, chacun d'eux a sa petite histoire qu'Emma Saylor va apprendre à connaitre au fil du temps qui file vite. Elle finira par y trouver sa place, même si parfois cela n'est pas évident pour tous, mais elle va aussi et surtout s'attacher à tous ceux dont elle fera la connaissance, car ils le lui rendront bien et elle passera de bien beaux moments avec eux.
Ses vacances improvisées s'avèrent être une véritable révélation sur qui était sa mère, son père et ce qu'ils ont vécu, mais aussi d'autres personnes qui étaient leurs amis et proches et qui ont vécu des grands moments par le passé en commun ensemble. Pour Emma Saylor, c'est une parenthèse au départ, le temps de trois semaines mais bientôt l'idée même de partir va s'avérer un vrai crève coeur. Elle va aussi s'épanouir, à travers ce qu'elle va vivre, c'est comme une certaine émancipation de l'indépendance, quand on prend son envol, bien qu'elle est toujours été accompagnée. Elle a appris beaucoup sur elle et sur les autres, et ces vacances vont marquer un cap important pour elle et sa façon de penser. Qui aurait cru que cette roue de secours, qui fut la dernière possibilité de garde qu'elle avait, lui procurerait autant d'émotions et de beaux souvenirs. Elle s'est attachée à ces lieux, qui sont ceux de sa famille et constituent une partie de son histoire.
Un roman que j'ai adoré lire, je me suis littéralement plongée dedans ! L'ambiance estivale au bord de ce lac donne envie d'y partir et d'y passer tout l'été, de s'installer tranquillement dans cet hôtel familiale. Cette famille, ses amis, tous ces gens si proches les uns des autres, qui vivent en petite communauté très active et très à l'écoute des autres est un régal à découvrir. J'aime toujours autant la façon dont Sarah Dessen évoque les émotions, les sentiments et les vécus de ses personnages. Elle sait nous conduire progressivement à tout découvrir d'eux, que l'on se sent toujours si bien en leur compagnie. On finit par très vite s'y attacher, se sentant concernés par chacun d'eux, qu'ils soient des personnages principaux ou secondaires, tous ont quelque chose à nous raconter. Nous tombons amoureuses comme Emma Saylor, sommes émus comme elle et avons soif de découvertes.
Une lecture Young-adult idéale pour cette période estivale, très dépaysante en compagnie de personnages fort plaisants à suivre. Les vacances au bord du lac auprès d'une famille et d'amis fidèles, comme un rendez-vous annuel, fonctionnent très bien et Sarah Dessen m'a encore une fois conquise avec le récit de cette histoire en compagnie d'Emma Saylor, une jeune fille de dix-sept ans. Un régal à lire !
Lien : http://www.livresavie.com/th..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lildrille
  10 octobre 2020
The rest of the story commence doucement. Sans enjeu particulier, si ce n'est celui de nous raconter une histoire de vie émouvante, le récit ne captive le lecteur qu'après la centaine de pages atteinte, quand le décor est enfin mis en place, et que qu'il s'est attaché aux personnages. C'est à partir de cet instant-ci que l'on comprend la réputation de l'autrice, surnommée la reine de la littéraire pour jeunes adultes, avec de nombreux prix et best-sellers mérités. The rest of the story nous prouve effectivement que Sarah Dessen connait sa cible. Les descriptions des sentiments, les rebondissements, les passages mouvementés, comme les instants plus calmes… tous ces éléments sont imprégnés d'une atmosphère particulière, vivace, qui met en valeur ses personnages. Qu'elles soient secondaires ou de premier plan, toutes les personnalités nous touchent un moment ou à un autre.
L'héroïne n'a rien de spécial et, pourtant, le lecteur s'y attache. L'adolescente se cherche et espère trouver des informations sur son passé, sur sa famille, alors qu'elle se rend dans un lieu qui l'avait déjà accueillie à ses quatre ans. The rest of the story concerne avant tout une histoire familiale. Etrangement, contrairement à ce que l'on pourrait penser, les secrets familiaux ne sont, pour une fois, pas si terribles ou dramatiques. Sarah Dessen nous offre un décor plus simple, des secrets moins percutants mais néanmoins émouvants, des faits matures et travaillés qui ont tout de réalistes. A la fin de la lecture, quelques mystères subsistent sur ceux-ci. L'autrice nous signifie ici qu'ils ne sont finalement pas importants, au contraire de leurs conséquences et impacts qui s'en suivent.
Sans surprise, une histoire d'amour survient. La relation s'installe en douceur, prenant son temps. Les protagonistes, de jeunes adultes ayant dû grandir un peu trop vite pour soutenir financièrement leurs parents, montrent des sentiments mûrs. Il est agréable de lire un roman aussi travaillé sur cette partie, aussi profond, loin des clichés habituels, qui parlera aussi bien à des adolescents qu'à des adultes désireux de se plonger dans une telle histoire. L'histoire d'amour est belle, naturelle, sans fioritures, tout en tendresse, intelligence et partage. Les deux amoureux se rapprochent inexorablement, apprennent à se connaître, s'apprivoisent et se testent. Généreux, prévenant, bienveillant, travailleur, le personnage masculin nous charme d'emblée. Sa personnalité lumineuse nous touche, tout comme son histoire perturbante.
L'héroïne s'avère également intéressante. Comme toute personne normale, Emma Saylor se compose d'angoisses, de rêves, de douleurs et d'espérances. Rien n'est exagéré et chaque élément s'invite à la lecture de manière fluide ; l'autrice intègre chaque point dans la narration de sorte que l'on apprend à connaître Emma Saylor pas à pas. On ne suit pas une personne spéciale mais une individu qui nous ressemble, qui possède des failles et des surprises.
Les personnages secondaires nous subjuguent par leur quantité et différences. Plus incroyable encore est le fait que l'on finit par tous les apprécier, malgré leurs caractères parfois épuisants ou hargneux. Trinity, Bailey, Jack, Nana, Matthew, Tracy, Blake, Colin, Roo, Gordon, Céleste ou Mimi, ils nous marquent tous l'esprit. Même après que le roman soit terminé. Sarah Dessen a su construire des personnalités entières et vraies, qui ont toutes leurs particularités et que le lecteur peut facilement retenir. Râleur, enjoué, solitaire, travailleur, déterminé, inquiet, protecteur… tous les qualificatifs y passent pour décrire les personnages secondaires.
The rest of the story nous plaît de par cette variété attractive. L'originalité des relations constitue l'un des points centraux de l'histoire. le pari est réussi : les couples, les cousins, les connaissances, les potes, les amis, les amoureux, les frères, les soeurs, les parents… tous les liens sont porteurs de sens et poignants. Même les amis de lycée d'Emma Saylor, avec qui elle discute surtout via l'envoi de textos, proposent des réflexions prenantes.
Pour couronner le tout, la fin du roman propose de l'action et du suspens, avant de se clore en beauté.
Régulièrement, l'autrice fait des bonds dans le temps. Elle commence un chapitre au présent puis nous raconte ce qui s'est déroulé auparavant, au passé composé, avant de revenir à l'action en cours. Ce procédé n'est pas dérangeant, jusqu'à ce qu'il soit répété plus d'une dizaine de fois et de manière presque systématique. La narration perd de sa fluidité.
Avec ce roman, Sarah Dessen nous propose une jolie histoire, même si elle prend beaucoup de temps à se lancer. Les quelques mystères et secrets de famille qui s'y glissent s'intègrent à merveille, tout comme les multiples relations adolescentes. The rest of the story étonne par sa simplicité, véracité et profondeur, et par des protagonistes au parcours saisissant. Une plume de la littérature jeunes adultes à découvrir et à suivre, qui sait retranscrire des instants de vie avec sincérité et talent.
[Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=51119
J'ai mis la note de : 15/20]
Lien : http://www.lavisqteam.fr/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ElBaathory
  26 juillet 2021
Une lecture idéale pour le bord de plage. C'est un récit doux que nous offre l'auteure, rempli d'émotion et écrit avec justesse. J'ai littéralement voyagé aux abords du lacs en même temps que les personnages de l'histoire grâce au ton chaleureux de Sarah Dessen. Voici l'avis que je m'étais fait de ce roman à sa sortie et j'avais très envie de le relire pour ses bons et doux souvenirs. Cependant, je dois bien admettre que cette nouvelle lecture ne m'a pas plus botté que ça. Alors soit mes goûts littéraires et ma personne – ça sonne prétentieux – avons quelque peu évolué, soit ce n'est pas moi qui est lu ce livre auparavant car vraiment je n'ai ressenti que très peu d'émotions au cours de cette relecture.
En effet et bien que de nouveau l'histoire m'a quelque peu rendu curieux, je dois bien admettre que je me suis assez ennuyé malgré la mystérieuse intrigue contée par Sarah Dessen. Pour autant et à travers cette saga familiale, l'auteure traite de forts sujets et c'est ce que j'ai le plus apprécié au cours de cette lecture. Ainsi les thèmes du deuil, du pardon ainsi que l'acceptation de soit sont justement évoqués et ponctuent avec parcimonie ce récit même s'ils n'apportent finalement que très peu d'action et se devinent très facilement. Ainsi, cette dernière se contente d'énumérer des faits d'une manière bien trop superficielle ce qui tend à rendre ce roman assez pauvre et attrayant émotionnellement. Appréciant tant être touché et saisi lors de mes lectures, je ne peux que regretter d'admettre que The Rest of the Story m'a laissé de marbre une majeur partie du temps. Pour autant, je dois bien admettre que j'ai fortement apprécié le cadre estival et idyllique présenté et dessiné par Sarah Dessen. C'est sans conteste un roman parfait pour l'été qui offre des moments de voyages et d'évasions et qui se lit avec aisance. J'ai vraiment pris plaisir à voguer autour de ce fameux lac malgré une direction beaucoup trop jeunesse pour moi. Il est avant tout question de soirées entre jeunes, de premier amour alors que d'autres parties sont bien plus matures et intéressantes comme les différences sociales et la précarité de certains par exemple.
De plus et même si Emma – ou Saylor – reste gentillette et mignonne à découvrir, je n'ai pas été aussi touché que je semblais l'avoir été à ma lecture initiale. Finalement sa quête d'identité me paraît assez tirée par les cheveux et bien trop de mélodrames tournent autour du passé de sa défunte mère. Les révélations concernant celui-ci manque de conviction et sembles bien trop peu importants pour être le cadre de cette intrigue. Ainsi et avec une certaine passivité, j'ai suivi la découverte de ses origines maternelles qui a manqué parfois de cohérence quant à sa nouvelle famille. Quelle grand-mère ne cherche pas à prendre des nouvelles de sa chère petite fille pendant des années alors qu'elle connaissait son existence ? de même que ses cousins et autres amis de jeunesse. Ce silence m'a laissé d'autant plus dubitatif car son arrivée au domaine semble être un cadeau des dieux. Tout ce nouvel amour et cette dévotion m'ont finalement plus de fois fait lever les yeux au ciel, qu'ils m'ont attendri.
Finalement et après relecture, je dois avouer ressortir plus que mitigé de cette lecture. Sarah Dessen avait de quoi offrir un récit poignant et envoûtant mais offre une simple lecture YA sans réel intérêt, ni enjeu majeur. Je me suis souvent ennuyé et je ne retiendrais que les moments d'évasions offerts par la plume accessible de cette dernière.
Lien : https://mavenlitterae.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Ricochet   20 août 2019
On ne trouvera pas énormément d’action hormis les passages obligés (le bal, la tempête…). Tout se passe dans l’atmosphère, comme d’habitude avec Sarah Dessen.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   18 janvier 2020
"Si tu veux savoir de quelle étoffe quelqu'un est vraiment fait, regarde comment il agit quand personne ne le surveille. C'est là qu'il montrera sa vraie nature."
Commenter  J’apprécie          200
GaouletteGaoulette   28 septembre 2019
Les parents, c’est compliqué : on les déteste ou on les adore, parfois les deux à la fois... Mais quand on n’en a plus qu’un seul, c’est un peu comme si lui ou elle finissait par prendre une place encore plus essentielle - primordiale.
Commenter  J’apprécie          100
iris29iris29   17 janvier 2020
- Moi, je trouve ça très agréable [ le champagne ] ! a-t-elle répondu. Un peu comme de boire des milliers de petites étincelles...
Commenter  J’apprécie          180
GaouletteGaoulette   30 septembre 2019
On peut décider de sa vie, ou la vie peut décider pour vous. Le choix était-il donc vraiment si simple?
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   04 juillet 2019
Ma nouvelle belle-mère était une femme profondément généreuse, qui n’exigeait pas de son entourage plus d’affection qu’elle n’était prête à en donner – et qui ne se serait jamais permis, pire encore, de tout garder pour elle-même. Il était arrivé à ma mère, quand elle accompagnait mon père à un dîner entre collègues, de boire un peu trop et de débiter des blagues de mauvais goût en plein milieu du repas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Sarah Dessen (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Dessen
En route pour l'avenir : découvrez le booktrailer !
En attendant la sortie du roman de Sarah Dessen le 5 mai prochain, nous vous invitons à découvrir la bande-annonce du roman...
autres livres classés : liens du sangVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz "En route pour l'avenir", Sarah Dessen.

Qui est Thisbé ?

La demi-soeur d'Auden.
La mère d'Auden.
La belle-mère d'Auden.
La copine d'Auden.

10 questions
79 lecteurs ont répondu
Thème : En route pour l'avenir de Sarah DessenCréer un quiz sur ce livre