AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2363150023
Éditeur : StoryLab.fr (04/04/2010)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Real TV :
Plus d'infos sur : www.hieronymusdonnovan.fr
Version papier maintenant dispo sur Amazon !
1993. C'est l'époque où l'Amérique fascine, où un certain Tarantino commence à faire parler de lui, où les ados matent les Vendredi 13 et où le marché des consoles de jeux explose. C'est aussi le moment où, à l'image de son icône Nirvanesque, toute une génération désenchantée s'engouffre dans le grunge, les cheveux gras, les chemises à carreaux...... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Suny
  21 janvier 2012
Aaaah, que de souvenirs ! La Super Nintendo et le fameux Mario Kart (et surtout les grosses cartouches qu'il fallait insérer dans les consoles), la Megadrive, les Walkman, Premier Baiser, Jordy, Arnold et Willy, Wayne's World, les Popples, les Super Picsou Géant, les magnétoscopes, Schwarzenegger (à l'époque où il était acteur, jeune, dans la pleine force de l'âge et tout), les tee-shirts Waikiki… bref, toute une époque ! Bon, en 93 j'avais 9 ans (enfin, j'attendais impatiemment la fin de l'année pour les fêter), toutes les références ne m'ont donc pas forcément parlé, mais quand même, c'est fou de se dire que c'était il y a presque 20 ans (bon sang, j'suis vieille...), et que toutes ces choses qui faisaient notre quotidien et qu'on trouvait extraordinaires sont aujourd'hui les témoins attendrissants d'une époque antique et complètement révolue.
Bref, passons le petit élan nostalgique. Real TV, c'est aussi et surtout une histoire, que dis-je, un truc de ouf (bon, ça se disait pas comme ça à cette époque…), un thriller délirant et terrifiant, impossible à lâcher tant qu'on n'a pas eu toutes les réponses. Il y a là-bas dedans une atmosphère à la Stephen King (non, je n'exagère pas et non, je n'ai pas été payée pour écrire ceci) absolument jouissive qui n'est pas sans rappeler des monuments tels que Ça ou Simetierre.
Le seul hic à mon goût se situe sur le plan technique. Bon, on a pris l'habitude ces derniers temps de rencontrer pas mal de coquilles dans les livres, quelques fautes d'accord ou d'orthographe, parfois à peine perceptibles. Mais voilà, pour moi, névrosée de l'orthographe et de la conjugaison, j'ai trouvé qu'il y en avait un tout petit peu trop et c'est un truc qui, à mes yeux et malgré tout le bien que je pense de ce roman, le rend moins crédible en tant que potentielle révélation de l'année. Donc, à mon humble avis, une petite relecture pour correction ne serait pas superflue, surtout à l'occasion de la sortie papier !
Bon, terminons tout de même sur une notre positive en rappelant que malgré ces détails, j'ai surkiffé, et je remercie bien chaleureusement Hieronymus lui-même, sans qui je serais peut-être passée à côté de cet excellent moment de lecture, et que j'encourage avec enthousiasme à continuer sur cette voie ! (un Stephen King français, ça serait trop la classe, non ?)
Lien : http://mariounette.free.fr/w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
AmeliaVarin
  17 avril 2017
Je tiens, en premier lieu, à remercier les éditions Storylab pour ce service de presse et cette découverte. C'est un bouquin de geek et pour les geek. Franchement, c'était un régal, je vous en parle maintenant.
L'univers…
On va donc suivre deux adolescents qui profitent de l'absence des parents pour se faire un « week-end de rêve ». Quand on dit ça, la plupart des jeunes d'aujourd'hui pense Sexe, drogue et vodka (Gosh, Keen V sort de ce corps !!), mais ici, c'est plutôt films à gogo. le genre de week-end que j'apprécie énormément. Malheureusement, ça ne va pas se passer comme ils l'avaient prévu… du coup, Rémi se dit qu'il devrait peut-être arrêter de faire des plans, puisqu'au final, tout arrive toujours par surprise ! Ça c'est, sans trop en dévoiler, la trame de base.
Dans une ambiance série télévisée américaine des années 80, on est, dans la première partie du roman, en pleine comédie adolescente. Deux ados, débarrassés des parents, entre jeux vidéo et virée au vidéoclub pour préparer leur week-end de malade. Pour reprendre ce qu'en dit l'éditeur, on est dans du « teen movie boutonneux », pour passer « au film d'horreur apocalyptique ». HEIN ?! Pourquoi qu'elle parle de film d'horreur celle-ci ? Tout va bien, cher lecteur, (enfin « tout va bien », ça dépend pour qui…) j'y viens.
Un thriller horrifique…
À la fin de ma lecture, j'étais un peu perplexe. Quel est le genre de ce roman au final ? J'ai tout de suite pensé : thriller ! horreur ! Je suis passée sur Booknode, et oui, j'avais raison. Ce roman est bien un thriller horrifique. Mais alors, comment passe-t-on de la comédie américaine à l'horreur ?
Real TV est le genre de bouquin qui vous retourne l'esprit. Vous essayez de comprendre ce qu'il se passe mais, à l'instar des personnages, vous êtes dans le flou, complètement paumé. On est très clairement dans le thriller à cause du suspense. L'angoisse, la pression, l'envie irrépressible de lire plus vite et encore plus vite, pour comprendre. Pour saisir ce qu'il se passe. MAIS C'EST QUOI LE DÉLIRE AVEC CETTE TÉLÉ ? Voilà, une rengaine qui revenait sans cesse pendant ma lecture. C'est quoi ce truc de malâââdeuh ? On respire un bon coup et on reprend.
Je disais donc, on est en plein dans le thriller. Cette fois-ci ce n'est pas le fameux thriller-policier auquel nous avons tant l'habitude d'être confronté, mais du thriller horrifique. le contraste est d'ailleurs affolant entre le début, très détente entre références geek et découverte des personnages, et la deuxième partie, suffocante et dérangeante. Je ne peux pas trop vous en dire, j'aurai peur de vous dévoiler l'intrigue très décapante. Ce que je peux vous dire c'est qu'on est loin à de s'attendre à la tournure que prend l'histoire et à cette (putain de, oserais-je ajouter) chute.
Les personnages…
Pour ne pas trop vous en dire (c'est toujours le problème), je vais me focaliser sur les deux personnages principaux du roman : Rémi et Arnaud. Tout d'abord, sachez que le roman est raconté de plusieurs points de vue. Ces deux-là mais également d'autres personnages dont je ne vous parlerai pas.
Commençons par Rémi. C'est un fana de jeux vidéo, Mario, Zelda, tout ça c'est son dada. Sauf, Street Fighter, ça ce n'est pas possible ! Je suis plutôt d'accord avec lui, vous auriez vu le film issu de la web-série, l'horreur… Sa famille est particulière aussi. Sa maman lit. Son papa regarde la télé. Ah, ça, oui, la télé pour papa c'est important. Très important ! C'est Rémi qui fait des plans, c'est lui qui a prévu ce week-end de fou. Des idées de films il en avait plein la tête. Restait plus qu'à les louer au vidéoclub. Tout était prévu, planifié. Alors, pourquoi a-t-il fallu que ça dégénère comme ça ?
Arnaud, c'est le meilleur pote de Rémi. Il aime bien les jeux vidéo lui aussi. Mais en ce moment, ce sont ses hormones qui travaillent. Ah, ça… L'adolescence ce n'est pas facile, c'est certain ! Mais, Arnaud il est courageux lui. Plus que Rémi en tout cas. Et c'est peut-être aussi un humaniste… un peu…
Au final, Real TV ravira les lecteurs aussi bien pour ses références geek que pour la dégringolade horrifique. On passe de la tranquillité à l'angoisse, sur un rythme addictif et entêtant. Un coup de coeur que je vous conseille vivement !
Lien : https://leshistoiresdameliae..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
liliunivers
  05 juillet 2017
http://liliandtheworldofbooks.blogspot.be/2017/07/real-tv.html
Arnaud et Rémi vont passer un week-end horrifique. Rémi avait programmé un super week-end chez lui pendant que ses parents sont de sortie et rien ne va se passer comme il a prévu.
Au programme, jeu vidéo et film à gogo, mais voilà que la superbe TV de son père tombe sur sa Super Nintendo et je peux vous assurer que pour un geek, c'est le drame assuré. Il va prendre dans ses économies pour acheter une nouvelle TV ainsi qu'une autre Super Nintendo. Pensant que la poisse était terminée, ils vont louer au vidéoclub des films et le cauchemar va continuer.
Que je suis contente de me replonger dans les années 90 (toute ma jeunesse) et quel plaisir de redécouvrir des vieux titres de films d'horreur.
J'ai complètement accroché avec l'univers de l'auteur que je l'ai dévoré en 4 heures. Il faut avouer que l'on est vite perdu et à chaque fois que l'on pense comprendre, on retombe à zéro et on tourne les pages sans s'arrêter afin de comprendre ce qui se passe avec ces jeunes.
J'ai trouvé l'intrigue vraiment parfaite et bien menée. Je peux vous garantir que le suspense est bien présent ainsi que l'angoisse.
Bien évidemment, les personnages en sont pour beaucoup dans cette histoire. Seulement voilà, je vais vous parler que des deux ados afin de ne rien dévoiler de plus pour ne pas vous spoiler.
Rémi est un geek, il adore Mario, Zelda... (je me vois en lui), mais en aucun cas Street Fighter. Ses parents ne sont pas mieux, son père est un accro à la TV et sa maman lit beaucoup.
Quant à Arnaud, c'est le meilleur ami de Rémi, ça, vous l'avez compris et comme son ami, il adore les jeux vidéo, mais un peu moins depuis qu'il mûrit. Il est le plus courageux des deux et ça, vous allez le voir par vous-même.
Concernant les autres personnages, vous l'avez compris, ils sont importants dans cette histoire et donc, je me dois de ne rien vous dire afin de vous laisser tout le suspense possible. Sachez que ce livre à plusieurs points de vue et j'ai trouvé cela intéressant d'être dans la tête de tous.
Pour conclure, Real TV va ravir les plus jeunes, mais pas qu'eux, car cette histoire est tellement captivante qu'on ne voit pas le temps passer. On passe au calme à l'angoisse et cela du début jusqu'à la fin. Je ne peux que vous recommander Real TV qui va vous plonger dans une époque que beaucoup on adorait et pour son originalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
thereader83
  08 novembre 2018
Je n'ai pas réussi à comprendre à qui s'adresse ce roman: livres pour adolescents ou adolescents attardés? Si mon âme d'adolescent reste intacte et ma nostalgie des 90's bien vivante, je n'ai pourtant pas été totalement embarqué par cette histoire. Ce roman n'est pas mauvais, le style est fluide, l'intrigue n'est pas déplaisante et les références à la pop culture des années 90 plutôt amusantes. Ce roman manque néanmoins de relief et de profondeur. Hieronymus Donnovan n'as pas pris le temps d'approfondir et complexifier la psychologie de ses personnages ni de développer son intrigue qui oscille de façon intéressante entre la comédie, le thriller et le fantastique. Un premier roman sympathique, à la croisée des chemins entre Wayne's World et Code Lisa, vite lu mais trop vite oublié.
Commenter  J’apprécie          50
fantineolivier
  28 juillet 2011
Très bon premier roman.
On se laisse emporter par le récit, même si celui-ci est parfois quelque peu déroutant.
On apprécie grandement les références aux années 90, qu'on retrouve finalement avec nostalgie, bien que ça ne soit pas le but premier du livre.
On commence par un bon week-end bien sympa avec Rémi et on se retrouve à détester le héros, un anti-héros en réalité, comme on en fait plus !
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
castabeacastabea   06 avril 2012
Le problème, c'est que j'ai jamais su exprimer mes véritables sentiments. C'est de famille. Je pense avoir compris, à défaut, qu'il s'agissait d'une faiblesse, d'un interdit.
C'est pour cela que j'aime bien la musique, les films, les jeux vidéo et Rémi.Quand je suis avec lui, je ne pense plus à tout ça.Sauf aujourd'hui. Alors, depuis que nous nous trouvons face à tous ces phénomènes perturbants, je simule autant que possible. Je fais mon gars cool. D'autant plus que je n'ai aucune idée de ce que peut bien vouloir dire cette histoire, les images dans la télévision. Je sais juste que ça ait revivre quelque chose en moi. Quelque chose qui m'excite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SunySuny   21 janvier 2012
Moi, j'écoute pas de musique, je sais pas trop pourquoi. Voir tous les blaireaux de ma classe passer de Benny B à Nirvana, ça m'a jamais inspiré. Arnaud dit que je rate quelque chose (bon, ok, je dis pas que j'ai pas remué deux trois fois la tête en écoutant Smell like machin truc). De toute façon, Kurt Cobain, j'aurai encore le temps de l'écouter plus tard, quand il fera des albums solo. Font tous ça, les chanteurs qui ont du succès.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
thereader83thereader83   20 octobre 2018
C'est pour cela que j'ai pas mis la barre trop haut, je serai, soit plan A : rentier, soit plan B : chômeur. Métiers d'avenir. A voir mes parents se tuer pour le peu que l'on possède, j'ai pas envie de suivre leurs pas. S'user pour une vie de merde, c'est le combat des générations passées. Se battre aussi d'ailleurs. Ma génération est celle des feinteurs.
Commenter  J’apprécie          61
castabeacastabea   06 avril 2012
Des remarques ignobles me passèrent par la tête. Par exemple, je me suis dit que s'en prendre à des enfants, ce n'était pas une mauvaise idée pour attirer les projecteurs sur soi... Mais qu'il fallait briser une limite, en même temps que son âme, pour en être capable. Un point de non-retour. A ce moment-là, je ne savais pas pourquoi ces idées venaient à moi. Je m'étonnais de ressentir une empathie pour ce preneur d'otages
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SunySuny   21 janvier 2012
- Mais pourquoi tu ramènes toujours tout au cul?
- Parce que contrairement à toi, j'ai des poils qui poussent un peu partout, bref, je deviens un homme. Ça passe par finir toute discussion par un truc cochon. Faut savoir l'accepter.
- Ok-ok... Et donc l'adulte que tu es en train de devenir veut me défier à un jeu où un nain à tête de champignon fait du karting sur une piste en chocolat?
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Hieronymus Donnovan (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hieronymus Donnovan
Booktrailer de Manège, de Hieronymus Donnovan
autres livres classés : jeux vidéoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1653 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre