AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782280387576
448 pages
Éditeur : Harlequin (09/05/2018)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Tu ne me vois même pas, n'est-ce pas, Kai Mori? Personne ne le fait.

Je suis le gamin derrière toi, celui que tout le monde rejette, le punk de rue sans vie avec des ongles sales et des jeans déchirés.

Mais je suis calme, et je fais mon travail. Je m'accroche dur et personne ne me fait des faveurs. J'ai toujours été seul.

Mais je te vois ...

Tes costumes noirs parfaits. Tes mains propres. La façon dont ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
Gaoulette
  05 décembre 2019
Comment peut-on faire perdre tout son attrait à une saga prometteuse?
Je suis extrêmement déçue car j'en attendais beaucoup de ce second opus. J'en ressors avec un avis plus que mitigé et surtout un goût amer. Il y a beaucoup trop d'éléments et beaucoup de choses non aboutis dans ce tome. Il y a des incohérences flagrantes, des choses tirées par les cheveux. IL manque cruellement de crédibilité sur certains détails primordiales surtout en ce qui concerne le portrait des héros. Il y avait un gros potentiel mais Penelope Douglas est partie dans tous les sens sans jamais se raccorder. le pire dans tout cela, c'est que je pensais relire le tome 1 car complétement perdue. J'étais persuadée d'avoir loupé des choses et ce n'est pas le cas. Je me rends compte que l'auteure rajoute des événements dans le passé qui embrouille plus qu'autre chose.
Que dire du personnage de Kai. Il est ma grosse déception. Un portrait prometteur dans Dark romance qui perd toute sa splendeur dans Dark Desire. Un flop totale, un personnage qui ne correspond pas au tome 1. Il est où l'homme sombre? Je m'attendais à une jolie logique dans l'affaire "Hamman" pour comprendre sa douleur perçue par Rika. L'affaire "placard" l'a rendu glauque.
Parlons du portrait de Banks, aucune cohérence. Rien est logique avec son personnage. Entre ses actes, son passé, son portrait, son physique, désolée beaucoup trop d'éléments contradictoires. L'auteure ne va même pas au bout des choses sur sa relation complexe avec Damon. Il y avait de la matière à en faire un personnage phare et elle en devient fade à force sous la plume de l'auteure.
Je cherche encore la partie dark qui était plus présente dans le tome 1. J'aime le côté vengeance mais ici il n'y était pas. Après ce florilège de points négatifs, j'ai quand même envie de lire la suite. Pourquoi? Je veux découvrir Damon et tous les secrets qui gravitent autour de ce groupe atypique. Une amitié particulière qui les unit. On perd d'ailleurs le côté cavalier.
Pour finir, je note des phrases bancales, incompréhensibles. Et chose rédhibitoire, c'est inacceptable qu'un auteur romance en mentionne pas le préservatif surtout quand elle décrit la scène de cul. Dites que je suis vieux jeu, mais des adolescentes lisent ce genre de roman et se voient en ces héros!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
Missnefer13500
  05 décembre 2019
Perplexe ! C'est mon sentiment en fin de lecture, qui va bien au delà de l'ambivalence que je ressens parfois.
Un résumé, un personnage de Kai intriguant laissait présumer d'une histoire sombre et complexe.
Mais où est la Dark Romance ?
À vrai dire je ne comprend pas ce qu'a cherché à démontrer l'auteure, qui à mon sens s'éloigne de son idée de départ.
Nos 4 cavaliers démoniaques ne le sont pas tout compte fait, mais de simples organisateurs de fêtes orgasmiques avec des nanas consentantes qui aiment le jeu de la traque qui pimente les soirées.
Le coté sombre de Kai ? Je le cherche encore.
Penelope Douglas reprend la trame de l'opus précédent, et nous entraîne entre présent et passé plus particulièrement le soir de la nuit du diable avec l'entrée en scène de Bank. Un récit à deux voix qui offre les points de vue de nos protagonistes principaux et nous fait partager leurs sentiments respectifs.
L'idée est intéressante mais le résultat frustrant, l'auteure ne lui ayant pas donné l'impulsion nécessaire et insisté sur le volet "dark" avec une vraie traque sordide. On se retrouve avec un Kai tout mignon ! La noirceur évoquée dans le résumé de Bank et Kai n'est pas assez explicite, leurs actes en ce sens ne convainquent pas, la faute à trop d'incohérences et de réalisme.
De plus, la romance prend le pas sur le reste de l'intrigue assez malmenée et, qui ne prend pas assez en compte la relation entre le couple et Damon. Une fois les secrets dévoilés, on s'étonne du peu de réactions de ce dernier. Protagoniste le plus torturé du groupe qui souffre de démons personnels. Une fois de plus, ce côté là est très peu exploité et la conclusion me laisse pantoise. En cause, le comportement de Damon et ceux de ces acolytes et particulièrement de Rika. Certes l'auteure avec ce final, prépare l'entrée en scène de Damon dans l'opus suivant qui lui sera consacré. Cependant je m'attendais à de l'intense dans une traque réciproque, entre Damon et ses amis, n'oublions pas que ce membre du groupe à tenté de leur nuire, voire les assassiner. Je n'ai pu adhérer à ces rebondissements que j'ai trouvé abracadabrants, bien mal ficelés avec des situations peu crédibles, superficiellement traitées.
L'entrée en matière était très prometteuse, une mise en bouche parfaite, entre Rika et Kai, en adéquation avec le dernier tome et le reste est loin d'être à la hauteur de mes attentes. J'attendais du noir, du sordide, du glauque. J'ai eu une romance plutôt douce, truffée d'incohérences et de redondances. Je m'y suis même quelques fois ennuyée.
Il faut arriver aux derniers chapitres pour vibrer un peu, mais le tout est si déconcertant et, si abberant qu'il m'a fait l'effet d'un pétard mouillé.
En fin de chronique, je constate que je suis déçue de cette approche que nous a offert Pénélope Douglas. Je ne me retrouve pas dans de la Dark telle que je la conçois au vu d'autres romans du genre lus. Et je ne développerai pas les incohérences qui nous avons de concert relevés avec ma binôme, qui sont sont souvent rédhibitoires de mon point de vue.
Dommage ce tome semblait prometteur et Kai m'intriguait. Parmi les bémols je note également un style assez fluctuant, des phrases bancales. Traduction trop littérale ? Quoiqu'il en soit, je n'ai pas vraiment apprécié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Eroblin
  10 mai 2018
Ce roman fait suite à « Dark romance » qui mettait en scène les amours compliquées et explosives entre Rika et Michael avec en arrière-plan une histoire de vengeance. A la fin du roman, les deux amants étaient enfin réunis mais un danger persistait en la personne du meilleur ami de Michael c'est-à-dire Damon qui a disparu sans laisser de traces. Quand ce roman commence, Kai Mori, partenaire et ami de Michael est persuadé que Damon se cache pas loin d'ici et qu'il attend le bon moment pour se venger. Kai le connaît bien, il connaît son tempérament explosif, sa fragilité et sa violence. Et pour mettre un terme à ce danger qui pèse sur eux et obliger Damon à se montrer, Kai rend visite au père de Damon pour passer un marché. Sur place, il reconnaît une jeune femme, rencontrée six ans plus tôt et qui ne l'avait pas laissé indifférent. Elle se prénomme Banks ou Nick, se cache derrière des vêtements informes, travaille pour Nikov le père de Damon. Ce que Kai ignore c'est qu'elle est la fille illégitime de Nikov, donc la soeur de Damon, que ce dernier a toujours une attitude possessive envers elle, possessivité qui relève d'une forme de maltraitance même si Banks ne le voit pas comme ça ; et enfin, qu'elle se sent indéfectiblement liée à Damon. Elle accepte de faire partie intégrante du marché établi entre Niko et Kai en se disant ainsi qu'elle pourra protéger Damon quand il réapparaîtra. Il lui suffit de rester dans le sillage de Kai, de l'espionner, et même de se frotter à lui et Damon reviendra. Mais on ne joue pas avec le feu sans risquer de se faire brûler et Banks se retrouve bientôt coincée entre sa loyauté pour son frère et son amour pour Kai. Le titre laisse présager une « dark » romance mais ce n'en est pas vraiment une, elle est d'ailleurs beaucoup moins noire que la précédente. Les personnages sont sombres, complexes mais il n'y a pas une once de méchanceté dans Kai ou de violence gratuite. C'est plutôt un jeune homme encore tourmenté par ce qui est arrivé à lui et ses amis trois ans auparavant qui cherche à fermer la porte sur son passé. Et retrouver Damon en fait partie. Quand il comprend qui est Banks, certes il l'utilise mais en même temps, il ne peut plus se passer d'elle. Quant à elle, on comprend peu à peu son attitude, sa façon de se cacher dans des vêtements informes quand on lit ce qu'elle a vécu. Le miracle, c'est qu'elle n'ait pas craqué auparavant ! Vous ajoutez à ces deux personnages un peu de tension sexuelle et vous obtenez une bonne romance. Je vous la conseille vivement.
C'est enfin une lecture que j'ai faite dans le cadre du challenge Netgalley.
Lien : https://labibdeneko.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
LesMissChocolatinebouquinent
  03 juillet 2018
Voici la suite tant attendue de Dark Romance. Une suite tout aussi explosive qu'inimaginable ! Une histoire forte et touchante où les émotions remuent les tripes. Quand la frontière entre l'amour et la haine est si fine ça donne un DARK DESIRE époustouflant !

Je ne te cache pas que le début à été un peu chaotique. Si tu me suis un temps soit peu, tu sais que j'ai la mémoire d'un poisson rouge. le temps de retrouver mes repères, de remémorer qui est qui, et surtout remettre le doigt sur la trame du premier tome, et hop, le tour est joué, je me plonge avec délice dans cette nouvelle histoire. Je te conseille fortement et vivement de lire le premier tome DARK ROMANCE, sinon tu vas vite patauger et surtout tu ne vas pas comprendre toutes les subtilités et les clins d'oeil. Une véritable suite où t'approfondis tes connaissances sur les personnages représentés par les quatre chevaliers : Mickael, Kaï, Damon et Will. Tu rajoutes à ces quatre là : Erika, la fiancée de Mickael et Alex la copine. Et sans oublier, la nouvelle donne de ce roman : Banks.

Banks est à elle toute seule une énigme. Banks n'a rien d'une poupée. Cachée sous des vêtements de garçons, elle a grandi dans un univers exclusivement masculin et misogyne. le clan des Lorrance, ne tolère pas les femmes, du moins pour assouvir leurs désirs. Banks est arrivée à l'âge de 12 ans dans cette famille aux airs de mafia. Accompagnée d'un lourd secret, elle va rapidement adopter une position de survie. Passée inaperçue, aucun contact avec le patriarche, surveiller par 3 hommes de main, elle vie sans aucune liberté, aucun moyen d'être une jeune fille « normale ». Son seul soutien indéfectible est la cuisinière et Damon. Pourquoi semble t-il si lier ? Que cache cette liaison ? Leur lourd secret sera t-il à l'abri des indiscrets ? Banks est une jeune femme froide, démunie de toutes émotions. La peur, elle la vie au quotidien. Les confrontations sont omniprésentes. Elle se contente du minimum vital au point d'oublier que la vie peut être merveilleuse. Paradoxalement, elle a développé des aptitudes à décrypter les autres. Elle a cette facilité de décoder les autres, à prévoir leur action et leur comportement. D'ailleurs, elle connaît sur le bout des doigts la vie de Kaï Mori. Leur rencontre dans un confessionnal est le point de départ d'une longue aventure qui se terminera 6 ans plus tard.
Kaï Mori est un jeune homme inaccessible et impénétrable. Sous ses apparences de garçon de bonne famille, se cache un homme aux désirs inconcevables et inavouables. Un homme conduit par la volonté de répandre la peur autour de lui. Un homme rigoureux qui arbore le contrôle dans le moindre détail. Un homme meurtri par ses erreurs du passé et profondément touché par le mépris de son père. Kaï n'est pas un homme facile. Au contraire, il est exigeant. Il se laisse parfois déborder par la colère et révèle ainsi le monstre qui est en lui. Kaï est un homme qui a les pieds sur terre. Il fait figure de sage parmi ses camarades. Lorsqu'il désire profondément quelque chose ou quelqu'un, il n'hésite pas à mettre tout en oeuvre, quitte à signer un pacte avec le diable. A ses yeux, Banks est son alter égo. Une femme qui se montre à la hauteur de l'homme qu'il est. Une femme qui n'a aucune crainte à le regarder droit dans les yeux. A eux deux, ils se comprennent, s'adoptent, pansent leurs blessures. Ils s'offrent une vie qui n'est plus utopique. Ils se détestent, ils s'aiment, ils revivent sous leur caresse, ils respirent le même abandon et surtout ils sont aussi manipulateur l'un que l'autre. Leur jeu du chat et de la souris, leur mène la vie dure. Un combat pour la survie où leur désir confronté à leur sentiment, ne les laisseront pas indemne. Un combat puissant. Un combat pour la vérité. Un combat où les choix n'en seront que davantage douloureux. Un combat pour la sérénité, la paix. Un combat pour le repos de deux âmes tourmentés. Un combat, une traque pour la vie.

Que dire, une nouvelle fois je suis conquise. Penelope Douglas reprend le même schéma que son précédent roman, et te fais vivre une nouvelle aventure chaotique, frissonnante, tourmentée. Son récit à deux voix, vogue entre le passé et le présent et toujours autour d'un élément déclencheur : la nuit du Diable. Elle se concentre particulièrement sur les personnages de Kaï et Banks, offrant un portrait psychologique spectaculaire. Les petits détails comme les plus imposants donnent au récit, un ton sombre accentué par une atmosphére stressante. Une mise en scène époustouflante où l'art de la guerre et de la manipulation ont une place plus qu'importante. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et offrent les ingrédients nécessaire pour les différents rebondissements. Si Damon est peu présent dans l'histoire (physiquement parlant), il n'en reste pas moins l'élément central de toute la trame. du coup, t'apprends tout de lui : ses secrets, ses doutes, le pourquoi du comment de son comportement. Et t'en conclus que Damon est le diable personnifié.

Une nouvelle fois je suis bluffée, scotchée par l'intensité de ce roman. du moment que t'accroches, tu ne peux plus d'en défaire. L'addiction n'a jamais été aussi imposante et impressionnante. C'est littéralement déroutant, spectaculaire et génialissime. L'auteur maitrise tout à la perfection. Ses personnages sont flippant et à la frontière de l'indécence, voire pathologique. Son histoire est diabolique, surréaliste et grandiose. Je suis tout simplement mordue !
Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ABBY23
  22 janvier 2020
Pourquoi j'aime me torturer ? J'imagine que je suis aussi masochiste que les personnages féminins de la merveilleuse saga (anti) féministe que veut nous pondre Penelope Dégueulasse. Franchement, je décide d'écrire cette critique acerbe parce que c'est pour la bonne cause.
Les titres en français sont du pur marketing, ridicules. Dark romance, dark desire ? le prochain ce sera quoi ? Dark flame, dark death ou peut-être dark rape puisqu'il se porte sur un violeur qu'on essaie d'excuser tout au long de ce livre censé porté sur Kai.
Sérieusement, c'est juste du porno et pas de l'érotisme. Et c'est ridicule parce que l'auteur essaie de le faire passer pour de l'amour.
Elle met en scène une fille "garçon manqué" qui se moque de son apparence, mais qui pense à s'épiler intégralement le pubis, pourquoi ? Parce qu'il faut qu'elle reste "petite fille". Oui, sérieusement, c'est l'excuse. Je pense plutôt que les poils pubiens c'est pas sexy donc l'auteur nous pond une excuse bidon. Je ne dis pas qu'on ne peut pas s'épiler mais sérieux trouve mieux comme excuse (elle avait des morpions, par exemple ?)
Apparemment, les femmes ne sont là que pour plaire aux hommes. La stupide protagoniste se bat avec la Rika pour un mec qu'elle a bécoté six ans plus tôt. Six ans ! Et puis qu'est-ce que fout Rika dans ce roman ? Elle prend trop de place et c'est un personnage que je déteste. C'est le genre de fille qui est tellement "forte et intelligente" que si tu lui dis "je suis sûre que t'es incapable de sauter du trentième étage de cette tour" et bah devinez quoi, elle va le faire juste pour te prouver qu'elle en est capable ! Ça va la tuer mais elle s'en fout puisque Douglas la ressuscitera tellement elle est belle.
Et puis la Douglas nous trouve toujours de super excuses pour pousser ses personnages féminins à l'acte sexuel. Dans le premier tome (Dark stupidity), Rika se lance dans un plan à trois pour remonter le moral du meilleur ami de son mec. Et parce que ces criminels qui abusent des autres ont tant souffert et ont besoin de relâcher la pression, en gros.
Dans ce deuxième tome (Dark what-the-fuck), Banks laisse Kai la "pénétrer" (je ne suis pas aussi vulgaire que l'auteur croyez-moi) parce qu'elle en a marre de repousser ses avances. Non mais sérieux ?!
En fait, l'auteur fait tout pour nous prouver que ces filles ne sont pas "faciles" avec des justifications à deux francs. Pourquoi elles ne pourraient tout simplement pas avoir envie sans raison ? Bah non, il n'y a que les hommes ou les prostituées qui ont le "droit".
Je pense que l'auteur nous balance tous ses complexes et ses fantaisies avec des filles super belles, super bonnes, que tous les mecs kiffent.
Et juste parce que c'est une femme, elle pense que ça ne fait pas d'elle une misogyne. Malheureusement si. Elle a une vision étrange de ce qu'est une femme forte ou libre. Tous ses personnages masculins sont répugnants, toxiques et le pire c'est qu'il y a des lectrices qui disent en être "amoureuses". À l'ère des féminicides, ce n'est vraiment pas le moment de prôner les relations toxiques et les "bad boys".
Ps : Une étoile parce que ça me permet de déverser mon sarcasme.
Ps2 (pas la console) : L'auteur dépeint les personnes athées comme des gens sans valeurs, je trouve. Après tout, elle dépeint tout le monde avec zéro valeur donc plus rien ne choque, pas même l'apologie du viol qu'elle prône, à ce stade.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   19 juin 2018
La pluie était semblable à la nuit. On pouvait être une personne différente aussi bien dans l’obscurité que sous les nuages. Je ne sais pas trop à quoi c’était dû. Peut-être que c’était l’absence de soleil et la façon dont ça aiguisait nos autres sens, ou le voile subtil qui dissimulait des choses à notre vue. Toujours est-il que certains gestes ou certains comportements n’étaient acceptables qu’à certaines heures. Retirer sa veste et remonter ses manches de chemise. Se servir un verre et se détendre. Rire avec ses amis et crier devant un match de basket à la télé. Suivre dans les toilettes d’un pub une fille qu’on a baisée du regard pendant une heure et être gratifié d’un hochement de tête approbateur de la part de ses amis quand on en ressort. Essayez de faire ça dans la journée avec la stagiaire du bureau. Non pas que j’aimerais jouir de la liberté de faire tout ce que je voudrais à n’importe quel moment. Les choses prenaient de la valeur lorsqu’elles étaient rares. Mais chaque matin, lorsque le soleil se levait, le nœud dans mon estomac se resserrait sous le coup de l’impatience. La nuit allait retomber. Mon masque à la main, je me tenais sur le palier du premier étage, à regarder Rika, assise dans sa voiture. Elle avait la tête baissée. En dépit des trombes d’eau qui s’abattaient sur son parebrise, on pouvait voir son visage, éclairé par la lumière de l’écran de son portable. Je secouai la tête, les dents serrées. Elle n’écoute vraiment rien de ce qu’on lui dit. Je regardais la fiancée de mon meilleur ami finir de pianoter. Puis la lumière de l’écran s’éteignit et elle ouvrit sa portière, sortit de la voiture et se mit à courir sous la pluie battante. Je l’examinai attentivement. Yeux et tête baissés. Clés serrées dans son poing. Bras au-dessus de la tête pour se protéger de la pluie, bloquant son champ de vision. Totalement inconsciente. La victime parfaite. Je desserrai le harnais à l’arrière de mon masque (une tête de mort argentée) et l’enfilai. L’intérieur épousait de près les contours de mon visage. Tout autour de moi m’apparut comme dans un tunnel. Je ne pouvais voir que ce qui se trouvait droit devant moi. Une sensation de chaleur naquit dans mon cou, s’étendant jusque dans ma poitrine. J’inspirai une longue bouffée d’air frais, le cœur battant, en proie à une faim grandissante. Soudain, le bruit de la pluie, qui tombait en trombe dans l’allée dehors, envahit le dojo et la lourde porte en fer claqua au rez-de-chaussée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   06 juillet 2018
La pluie était semblable à la nuit. On pouvait être une personne différente aussi bien dans l’obscurité que sous les nuages.

Je ne sais pas trop à quoi c’était dû. Peut-être que c’était l’absence de soleil et la façon dont ça aiguisait nos autres sens, ou le voile subtil qui dissimulait les choses à notre vue. Toujours est-il que certains gestes ou certains comportements n’étaient acceptables qu’à certaines heures. Retirer sa veste et remonter ses manches de chemise. Se servir un verre et se détendre. Rire avec ses amis et crier devant un match de basket à la télé.

Suivre dans les toilettes d’un pub une fille qu’on a baisé du regard pendant une heure et être gratifié d’un hochement de tête approbateur de la part de ses amis quand on en ressort.

Essayer de faire ça dans la journée avec la stagiaire du bureau. Non pas que j’aimerais jouir de la liberté de faire tout ce que je voudrais à n’importe quel moment. Les choses prenaient de la valeur lorsqu’elles étaient rares.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CyCy-71CyCy-71   29 mai 2018
« Et à une nuit du Diable, il n’y avait pas si longtemps, où un garçon (moi) avait pourchassé une fille qui aurait pu être comme Rika dans un endroit comme l’hôtel que j’apercevais par la fenêtre en ce moment même.

Sauf qu’à la différence de ce soir ce garçon n’avait pas su s’arrêter. Il avait fait quelque chose qu’il n’aurait pas dû faire. »
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Penelope Douglas (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Penelope Douglas
Découvrez le dénouement de la trilogie Dark de Penelope Douglas. Pour en savoir plus : https://www.harlequin.fr/livre/12535/eth/dark-obsession
autres livres classés : dark romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3649 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..