AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782841813889
32 pages
Éditeur : Bilboquet (15/05/2013)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Les
hirondelles

IL Y AVAIT BIEN Martine, UNE HIRONDELLE
AVEC QUI BARNABÉ S’ÉTAIT LIÉ D’AMITIÉ,
MAIS CELLE-CI DISPARAISSAIT PARFOIS DES JOURS ENTIERS,
LE LAISSANT A SA SOLITUDE, la tête dans les nuages.
SI MARTINE AVAIT PU PARLER, ELLE LUI AURAIT
DIT CE QU4IL SE PASSAIT en dessous...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
milamirage
  20 septembre 2013
Tu ne le sais pas mais il y a longtemps, très haut dans le ciel, nichée au coeur des nuages, il y avait une petite île sur laquelle vivait Barnabé. Il était toujours seul, jamais personne pour lui rappeler son prénom dont il finissait par douter. Seule, Martine, une hirondelle, venait passer un peu de temps avec lui. Mais elle disparaissait parfois des jours entiers, le laissant à sa solitude. Si elle avait pu parler, elle lui aurait peut-être dit que tout en bas, au beau milieu de l'océan, il y avait une île, et sur cette île la maison d'Amédée…
Mon avis : Ce magnifique album fait partie de mon comité lecture de lundi prochain mais il ne retournera pas en librairie, je dirai avant même de le chroniquer que je me le suis attribué et qu'il revient avec moi à la médiathèque. Il nous raconte la solitude de deux hommes ignorant tout l'un de l'autre, n'ayant pour seule compagnie qu'une hirondelle qui partage son temps entre eux, un peu comme un trait d'union à leur insu. de son nuage, Barnabé pêche, pendant que de son île, Amédée farfouille dans le bric-à-brac incroyable que la mer abandonne devant chez lui… le texte est très poétique, situé sur une seule page, jouant sur les majuscules en grande majorité et quelques mots en gras et italiques. Les illustrations aux traits ronds se déclinent sur double pages : privilégiant les teintes douces, presque pastels, elles accompagnent délicieusement la poésie du récit et nous livre des personnages qu'on a envie de connaître et d'apprécier. Et puis, on ne peut s'empêcher de penser que si nos deux amis entre ciel et terre sont à portée de ligne de pêcheur, il existe bien des solitudes que seuls deux étages ou un pâté de maisons séparent…
Public : à partir de cinq – six ans.
Si vous voulez vous rendre sur la page facebook de l'auteure, Anne – Fleur Drillon, vous pouvez suivre cette adresse :
https://www.facebook.com/annefleur.drillon
Si vous voulez vous rendre sur le site de l'illustrateur, Thibault Prugne, vous pouvez suivre l'adresse suivante, vous comprendrez ce que je veux dire ;-)
http://thibaultprugne.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Moussaron32
  14 octobre 2014
Barbabé un vieux marin sur l'île des nuages se sent seul et Amédée l'aviateur sur son île abandonné au milieu de l'océan aussi. Leur hirondelle Martine ou Eglantine va t elle les rapprocher, cela ne teint qu'à un fil!!
Commenter  J’apprécie          20
Noopettebooks
  21 novembre 2013
Quel magnifique album. Les illustrations sont splendides. Une histoire de solitude ou parfois l'amitié et les rencontres les plus incroyables sont simplement au bout du fil.
Commenter  J’apprécie          20
Reseau_Co_Libris
  13 décembre 2013
Parmi la production éditoriale destinée à la jeunesse, toujours plus riche et intéressante, se cache parfois le livre qui nous transportera ! « Les Hirondelles » d'Anne-fleur Drillon en est un somptueux exemple.
Publié aux éditions Bilboquet,cet album remarquable, petits et grands l'admireront sans se lasser. Et pourtant l'histoire, très simple, évoque la rencontre de deux hommes, aux antipodes l'un de l'autre et réunis par une petite hirondelle. Point fort de ce livre : les illustrations de Thibault Prugne, aquarelles superbes déclinées dans toutes les nuances de vert qui subliment l'idée portée par le texte.
Un livre qui donne envie de partager, un véritable petit bijou de la littérature pour enfants !

Lien : http://www.reseau-colibris.fr
Commenter  J’apprécie          20
Saralyn
  16 octobre 2013
De très belles illustrations, avec un texte poétique autour d'un personnage attachant, isolé, dont la maison se trouve dans le ciel...
On apprend à la fin qu'il n'est pas si seul que ça finalement...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Moussaron32Moussaron32   14 octobre 2014
Très haut dans le ciel, SUR UNE PETITE ILE NICHÉE AU
CŒUR DES NUAGES, VIVAIT UN GRAND ET GROS BONHOMME.
Il s'appelait Barnabé. MAIS À VRAI DIRE, IL N'EN ÉTAIT
PAS CERTAIN. CELA FAISAIT TELLEMENT LONGTEMPS QUE SON
PRÉNOM N'AVAIT PAS RÉSONNÉ À SES OREILLES QU'IL L'AVAIT
PRESQUE OUBLIÉ.SUR CETTE ILE, la maison du vieux monsieur
FRELE BICOQUE, CHAHUTEE PAR LES VENTS – ET RIEN D’AUTRE.
DU MATIN AU SOIR, DU SOIR AU MATIN. Barnabé est seul.
À L’ HEURE OU LE SOLEIL ENTRAIT EN PISTE ?
INONDANT LES NUAGES D’UNE ECLATANTE LUMIERE JAUNE ORANGE
, personne.
LORSQUE LA PLUIE DEVALAIT LE CIEL, personne.
ET PLUS TARD ? QUAND TOUT S’ETAIGNAIT ? toujours personne.
IL Y AVAIT BIEN Martine UNE HIRONDELLE AVEC QUI Barnabé S’ETAIT LIE D’AMITIE;
MAIS CELLE-CI DISPARAISSAIT PARFOIS DES JOURS ENTIERS,
LE LAISSANT À SA SOLITUDE, la tête dans les nuages.
SI MARTINE AVAIT PU PARLER ELLE LUI AURAIT DIT Ce qu’il se passait en dessous…
Tout en bas, SUR UNE PETITE ILE NICHEE AU CŒUR DE L’OCEAN, VIVAIT UN BONHOMME TOUT ROND.
Il s’appelait Amédée. MAIS À VRAI DIRE IL N’ETAIT PAS CERTAIN. CELA FAISAIT TELLEMENT LONGTEMPS QUE SON
PRÉNOM N'AVAIT PAS RÉSONNÉ À SES OREILLES QU'IL L'AVAIT PRESQUE OUBLIÉ.SUR CETTE ILE, LA MAISON DU PETIT MONSIEUR
- cabane faite de bric et de broc, d’objets divers et variés charriés par l’océan,
ET RIEN D’AUTRE SUR CETTE ILE, personne DU MATIN AU SOIR, DU SOIR AU MATIN,
Amédée était seul. A L'HEURE OU LE SOLEIL APPARAISSAIT ET S’ÉPANOUISSAIT, personne.
LORSQUE LE VENT BALAYAIT LE PETIT MORCEAU DE TERRE, personne.
ET PLUS TARD, QUAND CIEL ET MER SE CONFONDAIENT, toujours personne.
À L’EXEPTION D’UNE HIRONDELLE QUE LE BONHOMME AVAIT BAPTISEE Eglantine.
MAIS CELLE- DISPARAISAIT PARFOIS DES JOURS ENTIERS, LAISSANT Amédée
À LA SOLITUDE, les yeux dans l’eau.
Tout là-haut, LES JOURNEES S’ETIRAIENT, PARESSEUSES, RYTHMEES PAR LES PARTIES DE PËCHE DE Barnabé
IL LANCAIT SA CANNE DANS LES NUAGES ET ATTENDAIT EN ECOUTANT le chant du vent
PARFOIS, QUAND IL REMONTAIT SA LIGNE, IL Y TROUVAIT UN PETIT POISSSON.
CELUI-CI ETAIT ACCEUILLI PAR LES PIAILLEMENTS JOYEUX DE Martine.
Tout en bas, Amédée PASSAIT LE PLUS CLAIR DE SON TEMPS À FARFOUILLER DANS LES OBJETS QUE L’OCEAN DEPOSAIT SUR SON ILE
CHAUSSURES, CHAUSSE-PIEDS, BOUTEILLES À LA MER… Un bric-à-brac incroyable
DONT IL SE SERVAIT POUR AMELIORER LE CONFORT DE SA MAISONNETTE.
AUTOUR DE LUI Eglantine VIREVOLTAIT ET SIFFLOTAIT.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Moussaron32Moussaron32   14 octobre 2014
"UN JOUR, ALORS QU’IL NETTOYAIT UNE VIEILLE CASSEROLE
RONGEE PAR LES COQUILLAGES
Amédée APERCUT UN POISSON FLOTTANT DANS LES AIRS !
IL SE FROTTA LES YEUX, LES PLISSA, LES ECARQUILLA. Non, il ne rêvait pas!
ET LE POISSON DISPARUT DANS LES NUAGES
LE LENDEMAIN IL VIT UN TRES LONG FIL SE POSER SUR L’EAU
ALORS QU’IL S’APPROCHAIT SUR LA POINTE
DES PIEDS LE FIL EMERGEA DES VAGUES COMME UNE FUSEE
À SON BOUT UNE MINUSCULE SARDINE S’AGITAIT.
Amédée eut une idée...
IL ATTRAPA LE FIL ET Y ACCROCHA SA CASSEROLE.
CELLE-CI S’ENVOLA SOUS L’ŒIL EMERVEILLE DU PETIT BONHOMMME
Tout là-haut, Barnabé REMONTAIT TRANQUILLEMENT SA LIGNE.
À LA VUE DE SA PRISE SES YEUX DEVIENRENT PLUS RONDS QUE DES BALLONS
IL N’AVAIT JAMAIS VU UN POISSON PAREIL ET IL N’ETAIT PAS AU BOUT DE SES SURPRISES
LE JOUR D’APRES EN RELEVANT SA CANNE LE VIEUX MONSIEUR DECOUVRIT UNE PAIRE DE PANTOUFLES BARIOLES
QU’IL PRIT POUR UN COUPLE DE POISSONS TROPICAUX
UNE AUTRE FOIS C’EST UNE BROSSE À DENT COIFFEE D’UN NEZ ROUGE QUI SURGIT QUAND IL TIRA SUR LE FIL
Barnabé PENSA AVOIR AFFAIRE À UN POISSON CLOWN
LES JOURS PASSERENT LA PETITE ILE DANS LES NUAGES ETAIT DESORMAIS COUVERTE D’OBJETS EN TOUT GENRE
C’EST À PEINE SI Barnabé POUVAIT ENCORE POSER UN DOIGT DE PIED PAR TERRE !
MAIS À CES COTES, toujours personne
Tout en bas, Amédée NE SE LASSAIT PAS DU SPECTACLE DE CES OBJETS TOURBILLONANT DANS LES AIRS
SES JOURNEES AVAIENT PRIS UNE SAVEUR NOUVELLE MAIS À CES COTES, toujours personne
Et puis un jour, LORSQUE LE FIL REAPPARUT, Amédée EUT BEAU REGARDER SOUS CHAQUE GRAIN DE SABLE IL NE TROUVA PAS LA MOINDRE BRICOLE À ENVOYER VALSER DANS LES NUAGES LE PETIT BONHOMME ROND ALLAIT DEVOIR RENONCER À SON JEU PREFERE
IL SE DEMANDAIT OU POUVAIENT BIEN ETRE PASSES tous ses objets…
Tout là-haut, LE FIL SE FIT TRES LOURD Barnabé PEINAIT À LE REMONTER
« Sacré nom d’une pipe, j’ai sûrement attrapé le plus gros poisson de la terre ! »
LORSQUE DANS UN DERNIER EFFORT IL REUSSIT À RAMENER SA PRISE
IL EN RESTA PANTOIS Au bout de la ligne…IL Y AVAIT QUELQU’UN.................."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
milamiragemilamirage   17 juin 2013
Très haut dans le ciel, SUR UNE PETITE ILE NICHÉE AU
CŒUR DES NUAGES, VIVAIT UN GRAND ET GROS BONHOMME.
Il s'appelait Barnabé. MAIS A VRAI DIRE, IL N'EN ÉTAIT
PAS CERTAIN. CELA FAISAIT TELLEMENT LONGTEMPS QUE SON
PRÉNOM N'AVAIT PAS RÉSONNÉ A SES OREILLES QU'IL L'AVAIT
PRESQUE OUBLIÉ.
Commenter  J’apprécie          210
milamiragemilamirage   20 septembre 2013
SUR CETTE ILE [.......] personne.
DU MATIN AU SOIR, DU SOIR AU MATIN,
Barnabé était seul. A L'HEURE OU LE SOLEIL
APPARAISSAIT ET S’ÉPANOUISSAIT, personne.
LORSQUE LE VENT BALAYAIT LE PETIT
MORCEAU DE TERRE, personne.
ET PLUS TARD, QUAND CIEL ET MER
SE CONFONDAIENT, toujours personne.
Commenter  J’apprécie          170
chardonettechardonette   11 novembre 2013
Un jour, alors qu'il nettoyait une vieille
Casserole rongée par les coquillages,
Amédée aperçut un poisson flottant
Dans les airs! Il se frotta les yeux,
Les plissa, les écarquilla...
Non, il ne rêvait pas!
Et le poisson disparut dans les nuages!
Le lendemain, il vit un très long fil
Se poser sur l'eau. Alors qu'il s'approchait
Sur la ponte des pieds, le fil émergea
Des vagues comme une fusée.
A son bout, une minuscule sardine s'agitait.
Amédée eut une idée...
Il attrapa le fil et y accrocha sa casserole.
Celle-ci s'envola sous l'oeil émerveillé
du petit bonhomme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Anne-Fleur Drillon (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne-Fleur Drillon
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Ici reposent tous les oiseaux de Etienne Friess et Anne-Fleur Drillon aux éditions Margot https://www.lagriffenoire.com/129799-divers-jeunesse-ici-reposent-tous-les-oiseaux.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : solitudeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1137 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre