AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782848656045
140 pages
Sarbacane (29/03/2013)
3.42/5   26 notes
Résumé :
À la fin du 19e siècle aux États‐Unis, des spectacles itinérants appelés « Minstrel's Shows» ou « Medicine Shows » se produisaient dans le pays, au cours desquels des blancs se grimaient pour parodier les noirs.
Notre héros, un jeune vagabond noir à la jambe de bois, est embauché comme danseur et curiosité de spectacle dans un de ces « Medecine Shows », après une démonstration de rue.
Il est tout de suite accepté par la troupe, et notamment par... >Voir plus
Que lire après Blackface BanjoVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Frantz Duchazeau continue chez Sarbacane sa série d'albums consacrés à la musique de la première moitié du XXème siècle aux USA (enfin, pour ces dernières précisions, je me fie expérimentalement aux albums déjà sortis).
La belle couverture rouge façon affiche frappe d'abord positivement et flatte l'oeil. Davantage que pour Meteor Slim, Lomax ou Les jumeaux de la Conoco Station, cette illustration de couverture confère d'emblée à l'album la cohérence suggérée par le titre de l'ouvrage, BlackFace Banjo, en plus d'être très réussi en tant que couverture : immédiatement repérable dans le dédale de nouveautés des tables des librairies.
Parcourir les pages ne dément pas la première impression de qualité et l'ouverture pose parfaitement le contexte de l'époque. Deux acteurs Blancs grimés en Noirs façon Chocolate band (très en vogue à l'époque) parodient les Noirs en usant d'aphorismes comme autant de lieux communs : le mensonge, la paresse, l'infidélité, le tout devant un public Blanc écroulé de rire. C'est alors que frappe le Coon Coon Clan qui incendie le petit théâtre de rue et moleste les acteurs de ce show raciste.
La suite de l'histoire est une succession de saynètes qui verront BlackFace Banjo s'engager dans la troupe un brin véreuse d'un apothicaire de pacotille, tomber presque amoureux et rencontrer un succès parfaitement mérité.
Comme à son habitude, Duchazeau régale par son utilisation parfaite du noir & blanc, tout en subtilité. Il trouve des solutions graphiques avec une patte résolument personnelle (j'aurais vraiment beaucoup de mal à lui trouver une filiation). S'ajoute ici une maîtrise du média beaucoup plus pertinente dans la narration ce qui occasionne des planches de toute beauté.
Coup de coeur évidemment !
Commenter  J’apprécie          40
Une histoire de coon...

Blackface Banjo n'est ni plus ni moins que l'histoire d'un noir américain, probablement venu d'Afrique comme tous les noirs américains : « Il nous vient tout droit de son Afrique natale où il fut grand sorcier reconnu dans tout le pays !! »

Ce noir à la démarche claudicante ne manque pas d'allure, marchant tant bien que mal sur une jambe de bois en s'aidant de sa canne. Son pantalon écossais, sa veste en queue de pie et son haut de forme visé sur la tête complètent son excentrique tenue qui ne tarde pas d'attirer l'attention... des hommes de loi évidemment, des passants hautains assurément, des bonimenteurs curieux en supplément.

Et puisque le ridicule ne tue pas (au pire il ridiculise), Blackface – c'est le nom de scène qu'on lui assigne – se donne en spectacle pour gagner les quelques dollars qui le sortiront un temps de la mendicité.

La démarche extravagante et les extraordinaires pirouettes de Blackface le font remarquer par un irlandais qui ne tarde pas à l'engager dans sa troupe. L'apothicaire se sert de ses spectacles de rues, appelés Minstrel shows, pour vendre ses produits miraculeux à base d'eau et d'un dé de pisse d'opossum (pour le goût), prétendant que les artistes montant sur scène tirent de cet élixir leurs incroyables dons...

[...]


Minstrel shows

L'oeuvre de Frantz Duchazeau (Les jumeaux de Conoco station, le rêve de Meteor Slim, Lomax) ne cesse d'explorer les contours d'une époque à la fois triste et pleine de talents.
L'auteur remonte cette fois dans le temps jusqu'au 19ème siècle, durant ces années où fleurissaient aux États-Unis les Minstrel shows, spectacles destinés aux blancs, typiques du racisme anti-noirs, et qui mêlait théâtre, danse, musique et intermèdes comique... dans le but affirmé de se moquer. Pour se faire, les acteurs (blancs) se grimaient et incarnaient les stéréotypes noirs qu'ils vomissaient. Cette parodie avait un nom : le « Blackface ».
À cette époque, le terme coon désignait une personne noire.

Il est amusant de constater comment Frantz Duchazeau parvient à ironiser les situations, renversant avec beaucoup de justesse les idioties des hommes. le personnage de Blackface incarne à lui seul tous les échelons d'une farce qui le dépasse : acteur Blackface et coon, profiteur et rebelle, il s'extirpe de la misère pécuniaire pour sombrer dans la misère de l'âme... Quelle vie ?!


[...]


La chronique à lire en intégralité sur BenDis... !
Lien : http://bendis.uldosphere.org..
Commenter  J’apprécie          10
Encore un, Frantz Duchazeau, dont le style paraît directement inspiré de Gus Bofa. Ajoutez-y le récitatif saccadé façon cinéma muet de Charlie Chaplin ou Buster Keaton, sa naïveté rafraîchissante, et vous aurez une idée du bouquin.

L'intrigue virevolte autour d'un brave petit nègre doué pour le banjo et la danse, malgré sa jambe de bois, ou plutôt grâce à elle, qui lui permet de faire la toupie et d'épater les spectateurs des petites troupes de spectacle ambulant qui l'embauchent. Que les nègres se ridiculisent ainsi dans des spectacles burlesques pour les blancs ne plaît pas à tout le monde, et il y a du grabuge.

Un propos un peu ténu tout de même (trop de planches ?), que le brio du trait de Frantz Duchazeau fait oublier. Peut-être est-on ici à cheval entre le dessin-animé et la BD, et quelque chose ne passe pas en BD du comique séquentiel propre aux meilleurs cartoons ou films muets, et qui est lié à la rapidité de défilement des images ?
Lien : http://fanzine.hautetfort.co..
Commenter  J’apprécie          40
Un jeune vagabond noir et unijambiste mendie quelques dollars, sa jambe en partie de bois le fait tant souffrir que le seul moyen d'éradiquer la douleur est de tournoyer sur sa prothèse dans une danse échevelée. Il le fait si bien, qu'il est alors repéré par un directeur de « show » vendeur d'un élixir miraculeux. de 1820 à la fin des années 1950 dans les états du sud des Etats-Unis, des troupes d'acteurs parcouraient le territoire américain pour des spectacles d'un genre particulier : « Minstrel's Shows» ou « Medicine Shows» où des blancs se grimaient pour parodier et ridiculiser les noirs.
La BD retrace la carrière extraordinaire de cet artiste roi du banjo qui atteindra le haut de la scène à New York -mais seul.
Trait vif en noir et blanc pour un récit mélancolique, vibrant hommage au cinéma de Charly Chaplin : à lire en écoutant du blues.

Lien : http://www.reseau-colibris.fr
Commenter  J’apprécie          10
Duchazeau, de retour dans ce qu'il fait probablement de mieux, le mélange BD et musique. Avec cet album, l'auteur passe à la vitesse supérieure, ses talents scénaristiques ont du profiter de l'influence de ses collaborateurs sur d'autres titres. Son héros à la jambe de bois, derviche tourneur à ses heures et prodige du banjo quand il a trop bu...d'eau (!) rejoint un de ces shows ambulants et va goûter à la gloire, l'amitié, l'amour, et être confronté au racisme entre autre. Satire sociale, comédie débridée, ce bouquin réjouissant, où Duchazeau perfectionne encore sa technique picturale est probablement l'un de ses meilleurs. A lire aec la bonne musique: http://bobd.over-blog.com/article-l-homme-au-banjo-d-or-116877545.html
Lien : http://bobd.over-blog.com/ar..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (3)
Sceneario
01 juillet 2013
La BD est agréable, mais ça ne va pas plus loin que ça. On ne retrouve pas les ambiances terribles des oeuvres précédentes, la dimension dramatique (bien que présente, mais moins intense) qui nous retournait comme des crêpes, accentuée par des personnages hauts en couleur.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi
11 juin 2013
Si le côté charbonneux qu’on lui connaît, parfaitement adapté au blues, est toujours là, le trait est plus épuré, plus libre, et finalement plus vivant. N’hésitant pas à parler de situations terribles, il préfère l’action au misérabilisme ....
Lire la critique sur le site : BoDoi
BulledEncre
29 mai 2013
Un album indispensable où le faciès naturellement ou artificiellement coloré des personnages résonne comme un échos cynique aux représentations que l’on peut voir dans l’aventure d’un célèbre personnage à houppette.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
T'sais, chuis d'origine irlandaise, je sais c'que c'est tout ce merdier !
_ Non, tu ne sais pas. Moi, chuis foncé. Toi, t'es blanc.
Commenter  J’apprécie          10
Il nous vient tout droit de son Afrique natale où il fut grand sorcier reconnu dans tout le pays !!
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Frantz Duchazeau (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frantz Duchazeau
Payot - Marque Page - Frantz Duchazeau - Les derniers jours de Robert Johnson
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (46) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5212 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..