AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2505019983
Éditeur : Dargaud (02/05/2014)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Alors que le combat entre le monde d'En-Haut et le monde d'En-Bas approche, Maldoror ira jusqu'à réveiller une armée de zombies. Blanche, de son côté, peine à rassembler son peuple.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  29 avril 2015
Troisième opus de "Sortilèges", bande dessinée de Dufaux, pour laquelle décidément la magie n'opère pas sur moi.
Blanche, la jeune reine d'Entremonde, doit faire face à bien des trahisons et des complots ... Pour terrasser ses ennemis, elle s'encanaille avec le Prince des Ténèbres.
L'idée de départ est plutôt sympathique mais le scénario comportant des longueurs et des événements répétitifs, se révèle passablement ennuyeux.
Les héros principaux ne m'ont pas séduite. Trop lisses, trop ordinaires sans doute...Pour une reine qui se veut guerrière et un démon de haut rang, ne pas surpasser le commun des mortels, c'est un peu gênant. Seuls quelques personnages secondaires, comme par exemple le petit sorcier Horibili tirent leur épingle du jeu.
Durant les trois tomes, on navigue entre fantasy, référence aux contes traditionnels et humour. Cela donne une gentille bouillie qui pourrait s'apparenter à une bande dessinée destinée à la jeunesse, quoique certains passages l'en excluent.
Commenter  J’apprécie          150
tchouk-tchouk-nougat
  17 septembre 2014
Blanche d'Entremonde a bien changé depuis qu'elle a pris le pouvoir. Ah l'ambition... ça change sa femme! Elle n'a pas hésité à tuer sa mère alors que celle-ci se croyait protégée par le lieu saint où violence été sensée être bannie. Désormais elle tracera son chemin jusqu'au trone, dans le sang s'il le faut. Et pour cela elle peut compter sur Maldoror, notre seigneur du royaume d'en bas. Un diable qui se découvre un coeur d'artichaut et qui est prêt à beaucoup de sacrifices pour sa dulcinée... Pas très convainquant comme maitre des Enfers... Surement pour ça que sa peste de soeur, Aldora, aimerait bien récupérer son trone!
Un univers créé par Dufaux, grand scénariste de la bande dessinée. Un univers qu'il est agréable à parcourir malgré certains défauts.
Les personnages ne sont pas tous aussi bien travaillés. Maldoror par exemple. Il est un peu fadouille non? Il est... trop gentil? C'est quand même sensé être un démon, le seigneur du royaume d'en-bas, que diable!! Evidemment c'est Blanche qui a le plus de subtilité. Son personnage évolue et est particulièrement soigné. Sinon j'aime bien Horibili! Ce vilain gnome en mal d'amour!!
L'intrigue en elle même est un classique du genre. Une guerre fratricide pour un royaume, des personnages secondaires qui cherchent à manipuler tout le monde pour avoir faveurs, terres, richesses, pouvoirs. Et une histoire d'amour improbable. Ceci dit ce n'est pas parce que c'est du déjà vu que ça ne marche pas. C'est dans les vieilles marmittes qu'on fait les meilleures soupes parait-il!
Les auteurs essaient de mettre de l'humour dans leurs pages. de plus en plus j'ai l'impression. Ca ne marche pas toujours je trouve...
Le dessin donne un vrai caractère à la BD. Munuera a un style particulier, bien à lui. Une vraie signature. Il donne une ambiance assez extraordinaire avec notament un encrage particulièrement réussi. Les lumières sont spectaculaires. Les décors, sont très bien réalisés. Les personnages eux ont un profil plus "dessin animé" auquel il faut s'habituer mais qui n'est pas désagréable. Je trouve que l'âme de cette bande dessinée réside surtout dans le dessin.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
MarquePage
  08 novembre 2014
Une déception. Oui les dessins sont sympas, oui les idées sont bonnes, oui le monde est intéressant mais que de clichés, d'intrigues cousus de fils blancs, de miévrerie... Sans vraiment avoir une cohérence. En plus les personnages nous tapent sur les nerfs, tous autant qu'ils sont.
Non je n'ai pas vraiment aimé.
Commenter  J’apprécie          100
gayane
  11 septembre 2014
Blanche est désespérée. Après avoir tué sa mère, elle a transgressé un tabou et est entrain de perdre la bataille pour repprendre le trône. Son frère, est plus déterminé que jamais à la voir morte.
De son côté Maldoror négocie avec Miranda pour venir en aide à sa bien aimée. Cependant, sa soeur Aldora est prête à tout pour reprendre le trône du monde d'en bas.
Troisème tome agréable à lire avec des couleurs franches et dans les tons noir, bleues et or.
Il est dans la lignée des deux précédents même si j'aurais aimé qu'il soit plus développé sur certains aspects. Cela reste une bonne lecture
Commenter  J’apprécie          50
Phinette
  11 octobre 2015
Blanche vient de perdre son père. Avant de mourir, il l'a faite reine d'Entremonde au détriment de son grand-frère bossu. Et si l'ancien roi aimait sa fille par-dessus tout, la reine mère préfère son fils. Intrigante, elle fait appel à des vassaux peu scrupuleux pour renverser Blanche menaçant ainsi la paix d'Entremonde.
Maldoror est le prince des ténèbres. Pour régler une affaire personnelle, il quitte son royaume laissant l'intérim à sa petite soeur. Il rencontre Blanche, lui sauve la vie et en tombe amoureux. Et lorsqu'il tente de rentrer chez lui, il se rend compte que sa soeur n'a aucune envie de lui rendre son trône. Coincé dans le monde des hommes, il ne lui reste plus qu'à se construire une armée et s'allier à Blanche pour que chacun reconquière son royaume.
Dégotée par hasard au salon de la bande-dessinée à Bruxelles entre un cornet de frites et une pinte de bière, je ne m'attendais pas à ce que cette série, dont les premiers tomes sont sortis il y a quelques années, soit un coup de coeur aussi fulgurant. Encore une fois, je suis novice en bande-dessinée, il n'y a pas si longtemps ma seule référence du genre était Astérix (« Secouons-nous les mains ! ») et je n'avais jamais vraiment cherché à aller plus loin. Comme quoi, seuls les imbéciles etc…
Sortilèges donc, est une histoire de sorcières, d'intrigues ; d'amour aussi, de trahisons… Elle se place dans un univers médiéval où règne la magie noire. L'histoire est ambitieuse, il se passe beaucoup de choses, on a parfois du mal à suivre tous les retournements de situation et le rythme est enlevé.
L'immense force de la série réside à mon sens surtout dans les dessins et l'atmosphère. L'univers en lui-même n'est pas particulièrement original mais les dessins lui font prendre corps. A la fois épiques et sombres mais dans un style dessin-animé assez marqué, ils donnent du caractère et de la profondeur à l'histoire et aux personnages.
Vous l'aurez compris, j'attends avec impatience la sortie du quatrième tome en novembre !
Lien : http://leclubdesnatifsduprem..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
Sceneario   17 septembre 2014
Ce troisième opus reste d’un très bon niveau narratif, Jean Dufaux se permettant ici de mêler, avec une certaine délectation, fantastique démoniaque et légèreté aventureuse.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   15 septembre 2014
Ce conte de fées pour le moins anachronique, puisque la Belle navigue entre deux mondes et que le maître de l’Enfer fait figure de pauvre diable, cherche encore son registre. Reste un dernier album pour briser la malédiction…
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
TheWindTheWind   29 avril 2015
Soldat, y a pas de meilleur métier ! On tue, on étripe, on viole, on pille, on éventre, on éclate, on charcute, qui dit mieux ?
Commenter  J’apprécie          110
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   17 septembre 2014
-La raison d'Etat ne passe pas nécessairement par les sentiments.
-Exact! Finis les sentiments! Le coeur s'arrête là où l'ambition commande.
Commenter  J’apprécie          60
LilizLiliz   30 juillet 2019
Et ainsi, foulant aux pieds les cadavres d'Aspergus, Blanche d'Entremonde retrouva son trône ! Et nul ne contesta sa victoire.
Pas même le seigneur du royaume d'en-bas, qui s'inclina comme les autres.
Commenter  J’apprécie          30
JulverJulver   21 novembre 2014
Serais-tu Maldoror, fils de Maldoror, petit-fils de Maldoror, arrière petit-fils de Maldoror, arrière-arrière-petit-fils de Maldoror...arrière...arrière...arrière...arrière...arrière-petit-fils de Maldoror....arrière...arrière...

Je le suis. En toute modestie.
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Jean Dufaux (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Dufaux
Pour la rentrée 2019, Futuro prolonge le voyage ! Dans le temps avec Nez-de-Cuir, sublime adaptation graphique du roman de Jean de la Varende par Jean Dufaux et Jacques Terpant. Vers une inquiétante Argentine dans l'album signé Andreas et Isa Cochet. Ou vers le Japon, dans le Premier Rêve en japonais de Camille Royer. Bonne rentrée !
autres livres classés : diableVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Murena, Premier Cycle : Le Cycle de la Mère

Les auteurs, Jean Dufaux et Philippe Delaby, sont...

Belges
Français
Suisses
Italiens

12 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Murena, Premier Cycle : Le Cycle de la Mère de Jean DufauxCréer un quiz sur ce livre