AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782803675579
56 pages
Éditeur : Le Lombard (24/01/2020)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 71 notes)
Résumé :
L'Allemagne a décidé de faire venir de force des travailleurs français pour faire tourner ses usines. Le STO est instauré.
François, Lisa et Eusèbe décident d'aider les récalcitrants à fuir. Mais les autorités ont aussi créé la Milice française et c'est une menace supplémentaire qui se profile pour tous les résistants...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
saigneurdeguerre
  01 février 2020
19 février 1943.
François et Eusèbe contemplent avec satisfaction les dégâts incroyables causés par le bombardement allié au canal, empêchant ainsi les Allemands de transporter par voie fluviale toutes sortes de marchandises.
Arrive alors Lisa, le souffle coupé, très angoissée… Les nazis viennent de perdre la bataille de Stalingrad… Cela sonne comme le début de la fin. Pour galvaniser le peuple allemand, le sinistre ministre de la propagande, Goebbels, a proclamer la guerre totale. Tout sera sacrifié à la guerre. Pour compenser leurs innombrables pertes, les Allemands ont besoin de transformer en soldats les ouvriers de leurs usines. Pour les remplacer, ils vont réquisitionner de la main d'oeuvre dans les pays occupés. En France, avec l'aide du gouvernement de Vichy, le STO (Service du Travail obligatoire) est lancé. Voilà un nouveau défi pour nos trois jeunes héros qui ont créé le mythique « Lynx » qui résiste pratiquement depuis les premières heures de l'occupation aux Allemands. Peu de jeunes entre 20 et 22 ans ont envie d'aller travailler en Allemagne. Beaucoup cherchent à échapper au STO. Voilà des recrues potentielles pour la résistance ! Oui, mais… Refuser d'aller en Allemagne dans le cadre du STO, est-ce que cela signifie pour autant que l'on est disposé à endurer la vie du maquis et faire le coup de main contre l'occupant ?

Critique :
Déjà le 6e tome et toujours une qualité aussi extraordinaire tant au niveau du scénario (Vincent Dugomier) que du dessin et de la mise en couleurs (Benoît Ers). Les deux auteurs belges ne se contentent pas de rêver une histoire romanesque de la vie dans un village français durant la guerre. Non ! Ils vont loin dans la recherche documentaire tant au niveau du respect des événements que des habits, de l'uniforme, des affiches, des petites choses qui rendent vivantes et crédibles leurs histoires. Bien que les personnages soient imaginaires, tout comme le sont le village et la ville, il n'en reste pas moins que pratiquement tout colle à la réalité.
Ce numéro consacre une place spéciale au STO qui, parce que Pétain ne fit rien pour l'empêcher, marqua probablement un tournant dans l'esprit des Français qui commencèrent à douter que le maréchal (qui avait fait don de sa vie à la France, disait-il) fut l'homme de la situation… Peut-être bien que ce De Gaulle serait finalement leur sauveur…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Vexiana
  21 décembre 2020
Carton plein, à nouveau, pour ce 6e opus des enfants de la résistance.
Cette fois, c'est le STO qui est surtout mis en évidence mais sans délaisser les autres sujets relatifs à la période : clandestinité, milice, résistance, collaboration, délation...
Les auteurs ne perdent toutefois pas de vue que nos héros sont aussi de jeunes adolescents qui, comme tous ceux de leur âge, découvrent de nouveaux sentiments.
Une série qui continue donc de (me) séduire.
En refermant ce tome, je trépigne déjà en attendant le suivant.
Commenter  J’apprécie          90
mimouski
  26 octobre 2020
Génial, c'est toujours avec plaisir que je poursuis les assauts de rébellion de notre trio de choc ! Quand j'ai su que le tome était disponible à ma biblio, je me suis empressée d'enfourcher mon vélo comme Eusèbe pour pédaler à fond et le piquer dans les rayons. La France fait face au Service de Travail Obligatoire pour déporter des jeunes ouvriers (ou pas) et les faire travailler en Allemagne à la solde des nazis. le mot d'ordre est donc de désobéir coûte que coûte. L'équipe du Lynx, comme à son habitude, va tenter de déjouer à ses risques et périls tout ce qui se trame dans sa ville et résister à l'ombre de tout grâce à son réseau souterrain. C'est didactique et trépidant, vivement la suite !
Commenter  J’apprécie          70
leBoudoirdulivre
  30 mars 2020
Mention spéciale pour le dossier de presse proposé par NetGalley.
19 février 1943. Lisa annonce à ses amis Eusèbe et François l'annonce d'une guerre totale annoncée par Joseph Goebbels, le ministre de la propagande nazie et proche d'Hitler. Un discours pour remotiver l'Allemagne après la défaite de l'armée allemande à Stalingrad. Afin de remplacer leurs hommes partis à la guerre, ils vont réquisitionner ceux des pays occupés pour les utiliser comme main-d'oeuvre. Grâce au gouvernement de Vichy, le Service du Travail Obligatoire (STO) est instauré.
Beaucoup vont tout faire pour éviter de partir en Allemagne travailler pour l'ennemi.
Auront-ils le courage de rejoindre le maquis ? Rien n'est moins sûr !
Lisa, Eusèbe et François voient-là un nouveau défi pour leur réseau de résistance « le Lynx ». Des tracts sont semés un peu partout pour encourager les Français à protéger les jeunes du STO. En voyant les écluses, nos amis ont peut-être une idée qui pourrait contrecarrer le projet d'envoi des jeunes Français au STO. Pendant ce temps, les parents d'Eusèbe font partis d'une filière permettant de faire passer des Juifs en Suisse.
Le vent est en train de tourner, les choses et les mentalités évoluent peu à peu mais la guerre est loin d'être finie…
Ce sixième tome est toujours aussi passionnant et enrichissant que les tomes précédents. Accessible à un large public, « Les enfants de la Résistance » passionne petits et grands de par son histoire et ses informations disséminées au fil des pages.
Comme les autres tomes, il y a un beau travail au niveau de la charte graphique sur la couverture rendant l'image d'une bande-dessinée de qualité. le travail des auteurs n'est plus à signaler, le dessin, la mise en page et le soucis du réalisme va jusqu'au plus petit détail renforçant la crédibilité de l'histoire en elle-même.
Dans ce tome, les thèmes du STO, des zazous, de la Milice française mais aussi des premières informations sur les camps de concentration diffusées sur Radio Londres, sur les réquisitions de nourritures dans les fermes françaises.
Le dossier pédagogique est le gros plus de cette bande-dessinée, très documenté et riches en informations, il permet à tous d'en savoir plus sur les thèmes évoqués dans chaque album. On ne peut que constater le travail de recherches des auteurs pour faire bien plus qu'une bande-dessinée sur la Résistance mais un véritable travail de documentation afin que tous puissent s'informer et s'enrichir sur cette période de notre histoire avec un gros intérêt pédagogique pour les établissements scolaires dont les nombreuses ressources pourront être exploités en classe.
« Les enfants de la Résistance », une bande-dessinée qui devrait être accessible à tous et utilisée par les enseignants afin d'intéresser leurs élèves sur cette période de notre histoire !
Lien : https://leboudoirdulivre.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LesDemoisellesdeChatillon
  26 novembre 2020
Toujours aussi réussi !
Encore un excellent tome pour cette BD historique accessible aux jeunes lecteurs dès 10 ans !
J'en avais déjà parlé, à mes yeux, cette BD est un véritable bijou.
Elle permet de comprendre L Histoire, de transformer des faits historiques qui peuvent paraître flous aux plus jeunes, en une réalité vécue par nos anciens.
Sans jamais montrer de front la violence de la Guerre, on constate l'implication de toute cette horreur dans le quotidien de gens ordinaires.
Dans ce tome 6, Goebbels annonce que l'Allemagne entre en guerre totale après sa défaite face à la Russie.
Les jeunes Français seront donc appelés pour travailler dans les usines allemandes. C'est le STO.
François, Lisa et Eusèbe sont toujours déterminés à résister, à aider et à inciter les villageois à désobéir.
Sous le pseudonyme du Lynx, ils multiplient les actes de résistance et ce au péril de leur vie. Car en plus des Allemands, les enfants devront se méfier également de la Milice.
A nouveau un tome passionnant qui explique, sans afficher pleinement ses visées pédagogiques - pour le plus grand plaisir du lecteur -, la Seconde Guerre Mondiale.
La Milice, le STO, les Zazous, ce que faisait concrètement les Résistants, les enfants cachés par des citoyens ordinaires...
Quelques fois, ça prend aux tripes c'est vrai, mais les auteurs savent rester dans la subtilité. Ne pas afficher pleinement la violence tout en la suggérant est un véritable tour de force.
Au-delà de l'aspect pédagogique indéniable, c'est aussi un bel hommage à tous ceux qui ont lutté pour la France et la liberté.
Le scénario est toujours aussi prenant, on est attachés à ces enfants, on a envie d'en savoir toujours plus, de connaître la suite de leurs aventures.
C'est cette proximité, cette intimité avec les personnages qui fait la force de cette BD. On ne lit pas de l'Histoire, on lit les aventures d'enfants ordinaires devenus extraordinaires par la force des évènements.
La Guerre n'est plus de simples faits dans un manuel.
Et pourtant, les auteurs ont fait un travail de recherches titanesques. Tout est très documenté, réaliste, respectueux des évènements réels et permet de travailler sur cette BD en classe.
Graphiquement, je suis toujours aussi séduite.
Les illustrations sont jolies, les détails des vêtements de chaque protagoniste, les affiches... Tout est millimétré, pensé et c'est un régal.
On trouve à la fin, comme pour chaque tome, un petit "cahier pour aller plus loin", des explications, des reproductions, des photos...
Un véritable outil de travail pour passionner (ou en tout cas intéresser, et c'est déjà beaucoup) les jeunes lecteurs sur cette période de l'Histoire.
Un bijou à ne pas louper ! A mettre entre toutes les mains.
Lien : https://demoisellesdechatill..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Sceneario   28 février 2020
On relèvera cette petite mise en lumière du mouvement "zazou". Plus ou moins anecdotique, il souligne en tout cas le travail de recherche et de documentation des auteurs. Et confirme l'intérêt pédagogique de la série ; qu'on soit petit ou grand !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
mandrake17mandrake17   26 juin 2020
Depuis l'enfance, nous étions élevés pour obéir. À la maison, à l'école, au travail. Toujours obéir. Et braver cette éducation, basculer l'interrupteur vers la désobéissance n'est pas chose facile. Et moins encore si l'ordre est assorti de menaces.
Commenter  J’apprécie          20
Radwan74Radwan74   22 septembre 2020
Je dois ajouter de l’huile !
Pas trop car elle est rationnée et la pénurie guette ! Mais si j’en mets trop peu, les machines vont se détériorer !
PFF !... avec cette guerre, il faut constamment chercher l’équilibre pour tout ! C’est vraiment pas évident !
Commenter  J’apprécie          10
mandrake17mandrake17   26 juin 2020
- De Gaulle est dans une stratégie à long terme. Son but est la reconquête du pays !
- Alors que nous, résistants sur le sol français, nous sommes confrontés aux problèmes concrets de l'occupation qui réclament des solutions immédiates !
Commenter  J’apprécie          10
saigneurdeguerresaigneurdeguerre   01 février 2020
Obéir c'est trahir
Désobéir c'est servir
Commenter  J’apprécie          100
ClioInoClioIno   26 janvier 2020
Désobéir à sa peur pour certains !
Désobéir pour ne pas devenir un esclave dans les usines d'Hitler.
Continuer à désobéir, surtout lorsque les lois sont inhumaines ou injustes.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Vincent Dugomier (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Dugomier
Payot - Marque Page - Vincent Dugomier - Phénomènes
autres livres classés : stoVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les enfants de le résistance 1.Premières actions

En 1916, à Verdun, le père de François a perdu...

un doigt
une jambe
un bras
une oreille

6 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Les Enfants de la Résistance, tome 1 : Premières actions de Vincent DugomierCréer un quiz sur ce livre

.. ..